Revenir en haut Aller en bas



 

Partagez | 
 

 Ne jamais dire jamais. ft. Eve Millerfield

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
7ème année ϟ Préfète-en-Chef
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Crédit : Eilyam (avatar) | Groggy Soul (aesthetic) | Nymeria. (Code signa)
Points : 2
Hiboux : 181
Multi-compte(s) : Ida Thorsen
Club : Slug

Métier : Future Auror (on y croit)
Age : 18
Particularité : Drama Queen 1ere Classe


MessageSujet: Ne jamais dire jamais. ft. Eve Millerfield   Ven 18 Nov - 0:53


❝ Ne jamais dire jamais. ❞
- Eve & Lily -
S'il y a un prix pour manque de jugement, je crois que j'ai le ticket gagnant. Nul homme ne vaut de souffrir autant, c'est de l'histoire ancienne - je jette, j'enchaîne ! Qui crois-tu donc tromper ? Ton cœur en feu est amoureux, n'essaie pas de cacher la passion qu'on lit dans tes yeux, pourquoi donc le nier ? Il t'a envoûtée, il t'a ensorcelée. Non, non jamais, je ne le dirai, non, non ! Ton cœur soupir, pourquoi mentir ? C'est trop banal d'être sentimentale. Pourquoi nier ? C'est dément, le tourment de tes sentiments. Remballe ton compliment, quand tu mens, c'est passionnément. Tu l'aimes et c'est normal, la passion t'emballe et ça fait très, très, très, très mal. Même si tu nies, tu souris car tu l'aimes. Laissez tomber, je ne suis pas amoureuse. Lis sur nos lèvres, tu t'enfièvres, car tu l'aimes. Jamais, jamais, je n'vous dirai, jamais, jamais, je n'oserai. C'est pas la peine d'hésiter, car tu l'aimes. Oh... Oserai-je un jour, t'avouer comme je t'aime ?

Dernière semaine d'Août 1977, chez Lily Evans.

C'était la dernière semaine de vacances, avant d'entamer leur dernière année à Poudlard. Pour ça, Lily avait invité Eve Millerfield chez elle, ainsi, les deux pourraient aller à la gare ensemble. Mais il y avait aussi et surtout que les deux demoiselles avaient beaucoup à se dire.

Lily adorait ses amies, Eve faisant partie de ses meilleures amies, même les parents de Lily appréciaient beaucoup la jeune fille et ses visites. Il en était tout autre pour Pétunia qui ne cessait ses réflexions ; tu oses inviter une de tes amie folle à la maison ? mais Lily n'y répondait pas, préférant ignorer sa soeur devenue si aigrie. Eve était toujours la bienvenue chez Lily, par ses parents, de même que les parents de Lily avaient sans doute entendues toutes les aventures et mésaventures des gryffondors. Les jeunes lionnes avaient passés un moment lors de soirées faites par les maraudeurs et beaucoup de choses s'étaient passées, des choses dont Lily n'avait pas encore parlé et elle était elle aussi avide de savoir ce qu'elle avait manqué. Elle avait beaucoup reproché aux maraudeurs pendant la scolarité mais elle ne nierait jamais qu'ils savaient comment s'amuser et comment organiser des fêtes, cet été avait été un des plus beau de sa vie. Il y avait nombreuses raisons à cela, mais il serait parmi les plus beaux.

Une semaine et c'était la rentrée, Lily devrait abandonner à nouveau pour quelque mois son "masque" de jeune fille qui adorait s'amuser et reprendre son masque de jeune étudiante qui voulait à tout prix réussir ses études, au dépend de ses amours et autres choses similaires. Mais cette année s'annonçait différente. Elle aurait aimé reparler à James de ce qu'il s'était passé mais c'était trop délicat, trop étrange. Elle n'avait pu en reparler à personne et c'était assez frustrant, Lily adorait confier ce genre de choses. Surtout au sujet de James.

Lily avait préparé sa chambre pour accueillir Eve et la mère de Lily avait préparé des pâtisseries pour accueillir leur invitée, Lily comptait presque les minutes pour voir son amie arriver ; comment allait-elle venir ? Elle s'imaginait Eve en voiture et cela l'amusait beaucoup. Il leur restait une semaine à profiter, une semaine pour s'amuser, du moins aux yeux de Lily, puisqu'elle savait que son amie la jeune lionne n'avait pas la même notion de la scolarité et que pour elle, chaque jour était un jour où on pouvait s'amuser. Lily ne lui avait jamais dis, mais elle l'enviait. Elle enviait son insouciance et sa capacité à se moquer de nombreuses choses, quand Lily, elle, prenait tout trop à coeur, se stressant pour un oui ou un non, et pouvait être, pour reprendre les termes d'une certaine personne, une sacrée chieuse. Elle enviait souvent ses amies, Eve et Marlène, pour leur capacité à ne pas s'inquiéter des choses. Elle ne dirait pas que ses amies ne s'inquiétaient de rien, mais elles ne semblaient pas porter le monde sur leur épaules et en cela, elle les enviait. C'était aussi pour cela, au fond, que ses amies lui étaient très importantes, elles lui permettaient de ne pas s'effondrer le nez dans un livre, elles lui aidaient à se souvenir que la vie n'était pas dans un livre mais bien là, dehors, avec les autres, qu'elles étaient jeunes et qu'il n'était pas interdit de temps à autre de poser son livre et aller rire avec les autres. Elles lui permettaient de voir que la vie, ce n'était pas que les études, que ce n'était pas que le travail, que la vie avait d'autres aspects plus distrayant. Même si Lily ronchonnait souvent quand ça arrivait, avec le recule, elle leur en était toujours très reconnaissante.

Lily regardait souvent à sa fenêtre, se perdant dans ses pensées. Pétunia était dans le salon, pestant à l'idée qu'une amie sorcière vienne à la maison et que leur parents acceptent cela avec tant de facilité, comme si tout était normal. Pétunia feignait se concentrer sur leur petite télévision, mais Lily savait qu'elle attendait presque autant qu'elle l'arrivée d'Eve. Même si ce n'était pas pour les même raisons.

Pour leur soirée, Lily avait aussi été achetée beaucoup de sucreries moldus, choses qu'elles ne pouvaient pas avoir à Poudlard mais qui manquaient cruellement aux yeux de la biche. Lily avait achetée des bonbons, des sodas, de quoi donner des crises de foies et se connaissant et connaissant son amie, elles passeraient leur soirées à manger et boire. Il ne fallait pas s'attendre à ce que son amie vienne chez elle dans l'unique but de dormir et attendre que le temps passe. Peut-être iraient-elles aussi au Chemin de Traverse, Lily songeait à tout ce qu'elles pouvaient faire, et à force d'y penser, elle espérait qu'Eve arrive au plus vite.

Mais c'est après une heure à vérifier à travers la fenêtre qu'elle voyait Eve arriver : ENFIN !
code by lizzou — gifs by TUMBLR — 797 MOTS.


ω




There's just no point, hating someone you love.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
7ème année ϟ Batteuse
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Crédit : avatar : anarchy / aesthetic : oim / signa : endlesslove
Points : 7
Hiboux : 222
Club : Membre à part entière du Club des Briseuses de Noix en Chef ; membre honoraire du Gryffy Squad

Métier : Redresseuse de torts serpentardesques
Age : 18
Particularité : Kleptomane


MessageSujet: Re: Ne jamais dire jamais. ft. Eve Millerfield   Mar 6 Déc - 0:33


Passez commande au creux d'mon oreille,
J'me coupe en quatre pour mes amis
Avec sa vieille valise de cuir traînée derrière elle, la rouge et or franchissait les derniers mètres qui la séparaient de la maison des Evans, dont elle reconnaissait le nom inscrit sur la boîte aux lettres. Un petit sourire joyeux flottait sur ses lèvres, l’impression persistante d’être pleine d’impatience à la seule pensée de revoir une de ses plus proches comparses l’avait envahie dès lors que la préfète lui avait proposé de venir passer plusieurs jours chez elle avant la rentrée pour leur dernière et ultime année à Poudlard. Une invitation qu’elle avait acceptée avec plaisir, persuadée qu’elles allaient profiter dignement des derniers moments d’août.

La première chose qui l’accueillit fut, au-delà du sourire ravi de son amie apparaissant derrière la porte, l’odeur appétissante de pâtisseries fraîchement sorties du four. Assurément Mrs Evans avait encore fait un tour derrière les fourneaux pour s’assurer que les deux jeunes filles ne manquaient de rien pour leur petite soirée, et ce point réjouissait hautement notre Gryffondor, qui aperçut du coin de l’œil la cadette moldue qui la toisait au loin, dans une posture de défiance muette. C’était plus fort qu’elle, mais la blonde ne pouvait jamais s’empêcher de taquiner la concernée, elle qui n’avait jamais fait aucun effort pour clairement manifester sa sympathie envers les camarades sorciers de son aînée. « Bonjour à toi aussi, Pétunia ! Ravissante journée n’est-ce pas ? Toujours aussi souriante, ça fait plaisir à voir ! » En guise de réponse, la concernée se renfrogna d’autant plus sans lâcher le moindre mot, les bras obstinément croisés sur son corps maigrichon tandis qu’elle scrutait la blonde comme si celle-ci était porteuse de la bombe H.

Lily grimpa les escaliers quatre à quatre et la blonde ne se fit pas prier pour la suivre, s’esquivant ainsi aux regards courroucés de l’autre jeune fille de la maison qui se retrouvait seule. Pauvre Lils obligée de subir les remarques désagréables de sa sœur et son manque de coopération évident ; Eve aurait eu du mal à tolérer que dans sa propre famille il existe des personnes réfractaires à son identité véritable, sa vraie nature. A peine arrivées dans la chambre de son hôtesse, Eve n’attendit pas pour faire son petit commentaire espiègle au sujet de cette très chère Pétunia. « Désolée, j’ai pas pu m’en empêcher. » Le sourire qu’elle affichait disait clairement le contraire. Mais avant même que Lily ait pu lui reprocher quoi que ce soit, la blonde se laissa tomber sur le lit en poussant un profond soupir d’aise. « Oh Lils j’suis tellement contente de te revoir. » Cette déclaration venait du fond du cœur et pour cause, même si les deux jeunes filles avaient pu se croiser durant les soirées organisées par les Maraudeurs, Eve était contente de pouvoir la retrouver en tête-à-tête pour une soirée-pyjama régressive.

La sang-mêlée finit par relever la tête pour regarder de nouveau la rouquine et continuer à se plaindre un peu, elle qui aimait tant qu’on compatisse à son sort. « J’en peux plus de bosser ! Vivement qu’on retourne à Poudlard. » La remarque allait forcément faire vivement réagir sa camarade de classe. En effet, pour que la future septième année tienne un tel discours, l’été avait du être réellement fatigant pour elle. Et c’était vrai : à force de devoir alterner entre ses petits boulots d’été divers et variés pour accumuler l’argent et les sorties, Eve n’avait pas vraiment profité d’un repos complet les doigts de pieds en éventail sous un cocotier contrairement à d’autres. Alors se retrouver chez Lily Evans pour souffler un peu ressemblait mine de rien à un avant-goût de répit avant le retour à Poudlard. Au château, la vie avait le mérite d’être plus simple ; et surtout, elle pouvait jouer au Quidditch en toute impunité sans craindre que ses voisins ne se demandent ce qu’elle faisait à tenter de décoller sur un balai dans son jardin.

fiche by laxy

ω



    mind
    i'mma show you how to love again. △ you love how you push me to the point of crazy and I love when you're on your knees and begging for me. you got me good with all these mind games, there you go, you got my heart again.  ©endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Ne jamais dire jamais. ft. Eve Millerfield
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Il ne faut jamais dire jamais !
» Il ne faut jamais se venger, ni par les mots, ni par les actes. Et ne jamais dire jamais. [Feat: Nuage de la Ritournelle et Petit Paon]
» Il ne faut jamais dire adieu, cela porte malheur.
» « Il ne faut jamais dire que l'espoir est mort. Ça ne meurt pas, l'espoir. »
» M. E. Hensley ▬ Jamais reculer. Jamais abandonner. Jamais céder. [finie].

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ϟ Fizwizbiz. :: Grande Bretagne :: Angleterre-