Revenir en haut Aller en bas



 

Partagez | 
 

 To build me up and then take me down

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
7ème année ϟ Élève
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Crédit : (c) Evie
Points : 67
Hiboux : 24
Age : 25


MessageSujet: To build me up and then take me down   Sam 22 Juil - 12:53






'Cause you know what I want
To build me up and then take me down
Nevea & Faye
Tu as toujours aimé le crépuscule, aussi loin que tu t'en souviennes. Admirer les étoiles qui s'allumaient, les unes après les autres, observer les couleurs chatoyantes du coucher du soleil se transformer lentement mais sûrement en une toile obscure, respirer l'air frais et vivifiant de la nuit qui s'installe... Tu te rappelle de ces instants magiques, où tu oubliais tout. Où tu ne pensais plus à la douleur vive qui t'étreignais quand ton père te punissait, à celle plus sourde qui t'envahissais quand tu surprenais un coup d’œil méprisant de ta mère. Tu te réfugiais souvent près des fenêtres de la nurserie pour observer ce spectacle apaisant, loin de tes espoirs déçus.

A Poudlard, cela n'a guère changé. Tu es régulièrement debout, à la limite du couvre-feu, pour pouvoir te balader un peu dans le parc, près du lac ou la la lisière de la Forêt Interdite, comme ce soir. Tu aimes marcher dans la quiétude de la nuit qui prend place. Tu apprécies de voir les animaux regagner leurs pénates après une journée paisible, comme en ce samedi soir. La brise se lève alors, et tu resserres les pans de ta cape autour de toi. L'air est frais, mais c'est normal, c'est l'hiver. Et à voir les nuages blancs et cotonneux qui n'ont cessé de couvrir le ciel, aujourd'hui, tu t'attends à ce qu'il neige d'ici peu. Du moins, c'est toujours ainsi au domaine Travers, en plein cœur de la nature sauvage.

Avec un soupir, tu glisses tes mains gantées dans les poches de la cape, et tentes d'oublier le bruit étouffé de tes bottines sur la pelouse humide. Tu as revêtu une paire de jeans, tout ce qu'il y a de plus moldu, ce soir. Tes parents n'aiment peut-être pas cela, ainsi que tout ce qui a trait de près ou de loin avec les moldus, mais tu te sens bien mieux ainsi que dans une simple robe de sorcière. Pourquoi souffrir du froid et du vent sur tes jambes nues alors que tu peux être protégée par l'étoffe un peu rêche du jean ?

Ton sourire s'évanouit cependant bien vite, en songeant à ce que diraient tes géniteurs s'ils apprenaient que tu possèdes quelques vêtements empruntés aux moldus dans ta garde-robe. Tu entends d'ici les cris horrifiés de ta mère, et les rugissements furieux de ton père. Tu ressens d'ici la violence des coups, et la lancinante douleur qu'éveille en toi les sortilèges utilisés par ton père. Non, il vaudrait mieux qu'ils n'en sachent rien, c'est évident.

Relevant la tête pour remettre les mèches folles qui s'étaient échappées de ton chignon fait rapidement, tu vois une silhouette qui se dirige vers toi, sans se presser. Tes sourcils se froncent, alors que tu cherches à la reconnaître. Et ton visage finit par reprendre son masque inexpressif, quand tu parviens à une conclusion. Cette démarche de reine, cette silhouette altière et arrogante, elle ne peut appartenir qu'à ta cousine, Nevea. Tu te revois aux "fêtes de famille", à ses côtés. Tu sais qu'elle a enduré autant que toi la sévérité de l'éducation des sang-pur, mais tu ne comprends pas comment elle a pu en venir ainsi à s'y sentir à l'aise. Tu l'aimes bien, elle est ta cousine, mais des fois, elle te fais un peu peur. Alors tu n'oses rien dire. Et puis, elle te connaît si bien, tu ne peux rien lui refuser.

Affichant un sourire léger sur tes lèvres framboise, tu relèves la tête pour l'accueillir.

« Bonsoir Nevea, as-tu passé une bonne journée ? »

Tu ne sais pas trop sur quel pied danser, alors tu optes pour un terrain neutre. Et puis, chose rare, tu ne l'as pas encore vue aujourd'hui. Il faut dire que tu n'as pas bougé de ta salle commune, sauf pour aller manger. Tu étais bien, au chaud, près du feu, à lire les romans moldus que tu as pu trouver lors de ton dernier passage à Londres. C'est d'ailleurs encore une chose que tes parents ne doivent pas connaître.
715 mots ; couleur: # ff9966
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne



ω



 
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Crédit : Tumblr
Points : 79
Hiboux : 46
Métier : Reine des serpents à plein temps.
Particularité : Apprentissage de la Légilimancie et de la langue aquatique


MessageSujet: Re: To build me up and then take me down   Lun 18 Sep - 13:41

to build me up
and then take me down



« Bonsoir Nevea, as-tu passé une bonne journée? »



Mèches folles, un jean, allure affable. Démarche modeste. Faye. L’autre cousine indésirable. La petite sotte qui pensait pouvoir affranchir l’aura de son nom par sa simple existence. Ses mains peuvent bien tenter de dissimuler sa tenue, un geste de l’élégante cape de Serdaigle, mais rien n’échappe au regard acéré de Nevea. Que n’avait-elle essayé de la remettre dans le droit chemin cette cousine! Elles avaient reçu la même éducation monarchique, la même âpreté à la douleur, à la discipline et la même haine pour les faibles. Et pourtant… pourtant si l’une avait grandi dans les honneurs de son rang, l’autre n’avait eu de cesse de tenter de s’en échapper. Longtemps, Nevea avait tenté de comprendre. Elle avait compris. Elle avait compris oui, mais pour mieux percevoir de résultats. Tout comme pour Mafalda, l’auréole de son titre de reine de Serpentard n’avait eu aucun effet. Quoique cette dernière, dans la course aux irritations gagnait haut la main. Non, Faye n’était pas comme cette pauvresse d’Hopkirk, pour qui le sortilège du mutismus n’était pas nécessaire, toutes les cartes étaient encore en ses mains pour la sauver. 



« Faye! J’ai bien peur que le sorcier qui t’aies affligé cette tenue n’aie pas un sens aiguisé de la mode. »



Nevea et Faye avaient été proches, il fut un temps où elles avaient été uni face à leurs parents. Cette main tremblante dans la sienne, cette haine de son oncle pour celle qui n’était pas un mâle, elle pouvait encore la sentir. Le froid de l’hiver ne serait jamais assez puissant pour chasser leur détresse enfantine. Tout comme elle et Nicholas, on lui avait volé ses âges d’innocence. Avec les années, ou peut-être par le choix du Choixpeau à leur entrée à l’école, elles avaient laissé les souvenirs disparaître. La Yaxley avait embrassé son destin comme on embrasse la gloire et le prestige, faisant une règle que celle de dissimuler ses blessures passées. Mais les blessures du passées étaient là, toujours présentes et lancinantes. Détail secret, mais qui l’empêchait de marcher devant son propre sang sans se retourner.

Oui, Nevea Yaxley avait fait un point d’honneur a ramener Faye Travers dans le droit chemin. Le chemin pour lequel elle était née. Dans le doux manteau de poudreuse, ses pas foulent les quelques mètres qui les séparent. Sa main gantée glisse sous le bras de la Serdaigle. A force de temps et de sympathies, elle y arriverait. Comme tous, sa cousine avait des points faibles, des points exploitables. Introvertie, elle ne s’était jamais crée une armure pour s’en protéger. Cela ne voulait pas dire que la tâche serait aisée ou rendue plus simple, simplement qu’elle n’était pas perdue. Dans quelques mois, les mèches folles, les jean, l’allure dénuée de toute noblesse… tous ces détails seraient oubliés. 


« Crois-le ou non, ma journée est bien meilleure depuis quelques instants. Je suis satisfaite de te voir. Me raccompagnes-tu jusqu’au château? »



C’était une question qui ne demandait aucune réponse. Ses phalanges déjà impérieuses sur la chair de sa cousine ; c'était une de ces questions qu’elle avait l’habitude de fausser. Nevea Yaxley était une personne solitaire, si elle se complaisait dans les déférences des autres ce n’était que parce qu’elle pouvait y mesurer toute sa supériorité. Il n’y avait rien qu’elle ne préférait que sentir son despotisme sur autrui. Un plaisir coupable que tous connaissait tant elle ne s’en cachait pas. Si les sourires sincères étaient rares, personne n’oubliait le rictus éloquent qui faisait trembler ses fossettes. Longues étaient les minutes jusqu’à la chaleur bienveillante de l’ancestrale école, mais terminé était le silence réconfortant de la nuit. Qu’était-elle venue faire ici, quelques quart d’heures avant le couvre-feu? Eperdument, elle s’en moquait!



« Allons, raconte moi les derniers racontars de ta maison. On dit que Pandora badine avec ce Remus… »



Remus… Ce Gryffondor elle avait appris à le détester avec une ferveur particulière. Son venin ne pouvait être assez important pour décrire tout ce qu’elle ressentait à propos de ce -douteux- Sang-Mêlé. Une odeur émanait de lui, une vision floue et lunaire qui lui demeurait opaque. Il avait pris un malin plaisir à essayer de lui piquer Regulus. Comme si il était un preux chevalier, sans cesse il rôdait derrière le dos du Black. Par un malheureux hasard, les descendants de Godric avaient déjà réussi à lui arracher et subtiliser un des membres de sa famille. Il fallait qu’ils continuent. Nevea ne pouvait le supporter, d’autant plus qu’il semblait avoir pris un malin plaisir à surveiller ses faits et gestes auprès des Sang-de-Bourbe.

« … insolent, n’est-il pas? »



Malheureusement, là résidait le plus grand danger des autres maisons. Les nobles mélangés parmi les badauds, il était évident que les mésalliances ne pouvaient qu’exister. Ceux en qui coulait le sang Moldu, semblaient avoir une prédisposition toute particulière à la lubricité. Un attrait qui, apparemment, savait attirer même les meilleurs éléments de la société. C’était une honte et la direction regardait sans rien faire. Pire, elle les encourageait dans leurs amours niais et faiblards!
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
To build me up and then take me down
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» scratch build : thunderbolt : W.I.P
» [Build HoH] Ritu Spike
» Build pour rk
» Monsters build their home in the dark. [Victor DeManslen]
» ⊰ I'm gonna pick up the pieces and build a Lego house

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ϟ Fizwizbiz. :: Poudlard :: Le Parc-