Revenir en haut Aller en bas



 

Partagez | 
 

 THE Breakup - Ajusta

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
7ème année ϟ Préfète
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Crédit : Zouzou ♥ (pour l'avatar et l'aesthetic)
Points : 23
Hiboux : 464
Multi-compte(s) : /
Métier : Reine auto-proclamée de Serpentard


MessageSujet: THE Breakup - Ajusta   Ven 5 Mai - 8:10

Assise sur le rebord d’une fenêtre, Augusta observait les rayons de soleil qui éclairaient un peu plus le parc au fil des minutes. Elle était vêtue confortablement de vêtements amples et portait un maquillage léger. Trop léger pour pouvoir le discerner, assez pour faire croire qu’elle était radieuse même au lever. Si un élève la voyait à ce moment, il se demanderait sans doute où était le tyran. Elle s’en faisait toutefois peu. Elle était assez présentable pour se faire voir, puis elle avait assez de répartie pour faire face à quiconque venait la déranger. De plus, elle était réveillée à une heure où la plupart des élèves étaient encore dans les bras de Morphée. Peu importe si elle se couchait tard, la jeune fille était une lève-tôt et bien que cela semble cliché, voir le lever  du soleil lui apportait toujours le plus grand bien.  Les matins lui permettaient de mettre de l’ordre dans ces pensées.

La soirée de la veille avait été un désastre. Elle se sentait presque mal pour le pauvre Slughorn qui avait vu sa soirée passée à l’horreur lorsqu’un imbécile s’était amusé à glisser du véritaserum dans les cocktails. Le chaos que cela avait causé aurait pu amuser Augusta. Or, cela lui avait fait prendre  conscience de l’ampleur des risques qu’elle prenait à rester en couple avec Haziel trop longtemps. Et si la vérité avait éclaté ? Elle ne pouvait qu'imaginer les dégâts. Bien sûr, les plus malins ne croyaient déjà pas en son jeu, mais s'ils avaient eu la confirmation qu'il s'agissait d'une mise en scène cela aurait été désastreux. C’était sans compter qu’elle aurait facilement pu se mettre à insulter Haziel, ce qui l’aurait vexé. Les élèves de Durmstrang se serait sans doute rallier au garçon et tous ses efforts auraient été voués à l’échec. Après tout, elle avait atteint son objectif, celui de démontrer et d’exercer de l’influence sur cette délégation. Bien sûr, certains obéissaient encore à Aleksandra, mais c’était une autre histoire. Les faits étaient qu’Haziel ne lui servait plus à rien. Il ne lui servait même plus à se rapprocher du professeur de runes. D’ailleurs, Augusta regrettait amèrement son plan. Avoir su qu’être en couple avec Haziel l’énerverait autant, elle aurait trouvé d’autres moyens pour d’arriver à ses fins. En y repensant, elle aurait facilement pu faire appel à ses propres capacités et cela lui aurait sauvé bien des ennuis ! Pas besoin de se taper des rendez-vous à vomir chez Madame Piedoddu, de se faire mettre les mains dans la terre en botanique, de se faire traîner dans des recoins du château alors qu’elle ne souhaitait qu’être devant les autres… Il était temps d’en finir. Elle aurait dû le faire il y a longtemps. Planifiant toujours tout minutieusement, Augusta se mit à penser à ce qu’elle dirait au garçon une fois le déjeuner passé. Jetant un dernier coup d’œil au soleil, elle se leva ensuite pour se diriger vers les cachots. Elle devait changer de vêtements et se maquiller davantage pour être prête lorsque le château se réveillerait.

Lors du déjeuner, la Serpentarde mis stratégiquement dans la confidence quelques filles de sa cour sur sa décision et leur parla également de la soirée de Slughorn. C’était des camarades qui pour la plupart n’avaient pas été invitées et auxquelles Augusta voulait démontrer son appréciation afin d'assurer leur loyauté. Les informations qu’elle leur donna furent assez pour les faire sentir privilégiées. Lorsque toutes eurent fini de manger, Augusta se rapprocha de la place qu’Haziel occupait à la table des Serpentards. Plaçant d’abord sa main sur l’avant-bras du garçon afin de signaler sa présence, elle dit ensuite d’un ton aimable :

« Bon matin. Tu as fini de manger ? »

Elle attendit de voir ce qu’il répondrait avant d’ajouter d'un ton plus sérieux :

« Écoute, j’aurais à te parler en privé. On peut sans doute se trouver un coin dans les couloirs. »

Évidemment, elle se faisait cordiale. Bien qu’une rupture dramatique lui aurait plu, les risques qu’Haziel aille propager de fausses rumeurs sur elle s’il était vexé était trop grands. Lorsque le russe signala qu’il acceptait, ils se levèrent pour quitter la grande salle. Augusta monta quelques escaliers avant d’arriver à un couloir désert. Elle espérait réellement que cette rupture se fasse rapidement pour en finir au plus vite.

ω



reign in blood.
I’m bigger than my body. I’m colder than this home. I’m meaner than my demons. I’m bigger than these bones. @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
7ème année ϟ Durmstrang
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Crédit : Eve (aesthetic)
Points : 38
Hiboux : 563
Métier : Stalker Eve
Age : 26
Particularité : Animagus Corbeau. En apprentissage de l'Occlumancie (Depuis Juillet 1977)


MessageSujet: Re: THE Breakup - Ajusta   Lun 5 Juin - 1:39



   
The Breakup

   


Dimanche 4 décembre 1977,
Tu es, tout juste, en train de reposer ton verre que tu viens de vider d’une traite de son contenu lorsque tu sens le contact à travers le tissu de ta robe de sorcier sur ton avant-bras. Lentement, ton regard remonte le long de la main étrangère pour s’ancrer dans celui de la Greengrass. Tes lèvres s’étirent en un sourire fin et…feint, comme-ci tu étais agréablement surpris de la voir, subitement, à tes côtés… « Hey » prononcé d’une demi voix légère, avant de doucement hocher la tête et de n’ajouter qu’un « A l’instant » lorsqu’elle te demande si tu as fini de manger.

Dès cet instant, il te semble que son ton change, qu’il se fait un peu plus sérieux alors qu’elle t’annonce qu’elle a à te parler en privé. Tu laisses ton sourcil s’arquer, surpris et curieux. Même si, avec le recul et à repenser à la veille…ce n’est pas si surprenant que cela. Tu ne réponds qu’un « Bien sûr », inutile d’en faire plus et tu la suis hors de la Grande Salle.

Tu restes silencieux, te contentant de…pour pousser le jeu jusqu’au bout, glisser ta main dans la sienne, y entremêler vos doigts. Tu ignores encore ce qu’elle peut avoir de si important, tout du moins qui requiert d’être en privé, à te dire mais…quelque chose te dit que ce n’est pas supposé être…plaisant. Tout du moins si, comme tu en viens à le croire, cela concerne la soirée de Slughorn. Soirée qui aurait pu très mal tourner si, comble, Millerfield ne t’avais pas arraché ta coupe avant que tu n’y boives quelques gouttes. Cela t’avait au moins permis de te rendre compte, à temps, du petit tour qui visait les invités et dont tu aurais pu être victime. Que ce serait-il passé alors, si tu avais bu, ne serait-ce qu’une gorgée, de Veritaserum ? Tu n’osais l’imaginer. Cela aurait pu être…catastrophique et cette réalité te donne encore plus envie d’identifier le ou les coupables pour, à ta manière, leur faire regretter leur geste. Il aurait été, de plus est, inadmissible que tu te fasses avoir à ton propre jeu. Le maitre des potions, ici, c’était toi. Par ailleurs, depuis l’incident, tu réfléchis sérieusement à la possibilité de rajouter un antidote aux fioles que tu trainais toujours sur toi. Ce serait, certainement, bien plus prudent.

Vos mains se séparent, alors que vous arrivez dans un couloir désert du premier étage. Tu te recules, pour t’appuyer contre le rebord intérieur d’une fenêtre, te décidant à, enfin, briser ce silence qui s’est installé entre vous « Qu’as-tu à me dire, Austie ? » et tu t’amuses de cette voix douce, et teinté d’une légère curiosité, non feinte pour cette dernière, que tu sais si aisément prendre…

made by lizzou – icons & gif by tumblr

ω



HEAVEN:
 




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
7ème année ϟ Préfète
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Crédit : Zouzou ♥ (pour l'avatar et l'aesthetic)
Points : 23
Hiboux : 464
Multi-compte(s) : /
Métier : Reine auto-proclamée de Serpentard


MessageSujet: Re: THE Breakup - Ajusta   Mer 19 Juil - 21:04

Elle avait bien balayé le couloir pour s’assurer que personne n’était présent, elle n’avait surtout pas besoin d’oreilles indiscrètes. Elle était désormais bien décidée à rompre avec Haziel. Elle avait hâte que ce soit fini, elle n’en pouvait plus de cette relation. Au moins elle avait pu en tirer quelques avantages. D’ailleurs, si elle avait encore eu quelque chose à gagner,  nul doute qu’elle aurait fait l’effort de le supporter encore un peu. Toutefois, Haziel ne lui servait plus à rien et il était temps de se débarrasser de lui, comme l’on se débarrasse d’un objet. Pourtant, dans d’autres circonstances elle aurait pu apprécier le jeune homme. Il possédait la majorité des caractéristiques qu’elle recherchait chez quelqu’un. Néanmoins, il devenait insupportable une fois en couple.

Elle demeura face à lui alors qu’il s’appuya contre la fenêtre, lui demandant de quoi voulait-elle parler. Elle garda le silence encore un moment, regardant par la fenêtre au lieu de le regarder lui. Elle se remémora clairement ce qu’elle avait prévu lui dire, puis ses yeux rencontrèrent ceux du garçon avant qu’elle ne se mette à parler.  Elle prit une profonde inspiration, comme si elle était navrée de ce qu’elle était en train de faire alors qu’en fait, ça la soulageait. « Je trouve que ce n’est plus comme avant entre nous… » En fait le jeu d’Augusta était demeurée le même, mais elle utilisait l’excuse typique des ruptures. Elle ajouta tout de même pour élaborer davantage : « Par exemple hier, tu ne m’as même pas défendu devant Millerfield, tu as même ris, je t’ai entendu. » Dit-elle d’un ton vexé en croisant les bras. Voilà une excuse déjà plus appropriée et vraie. La jeune fille n’avait pas été très impressionnée par sa réaction. « Puis il n’y a pas que ça. Je pourrais te donner une tonne de raisons, mais la vérité c’est ça ne marche plus… » En fait ça n’avait jamais réellement marché entre les deux, sauf qu’elle le garda pour elle. « Tout ça pour dire que... je pense que c’est mieux pour nous deux si on en fini là. » Dit-elle d’une voix douce, teintée de fausse tristesse. Elle attendrait sa réaction, lui glisserait quelques mots, puis partirait ensuite. Elle savourait déjà ce moment.

ω



reign in blood.
I’m bigger than my body. I’m colder than this home. I’m meaner than my demons. I’m bigger than these bones. @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
7ème année ϟ Durmstrang
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Crédit : Eve (aesthetic)
Points : 38
Hiboux : 563
Métier : Stalker Eve
Age : 26
Particularité : Animagus Corbeau. En apprentissage de l'Occlumancie (Depuis Juillet 1977)


MessageSujet: Re: THE Breakup - Ajusta   Mar 22 Aoû - 19:39



   
The Breakup

   


Sagement, tu restes silencieux alors qu'elle prend tout le temps du monde avant de se décider à parler. Tu te retiens, même, de arquer un sourcil d'impatience et...d'agacement, c'est quoi ces manières ? Est-elle trop bête pour savoir elle-même ce qu'elle comptait te dire ? Tiens, ça ne t'étonnerait pas ! Augusta, à ton sens, sait être autant intelligente que stupide...

Toutefois, son regard finit par croiser le tien et tu fais de son mieux pour garder cette expression énamouré dans laquelle ce devine toujours cette véritable petite lueur de curiosité. Et...Elle parle (Bravo !) ...Et oh ! OH ! Comme tu dois te faire violence pour ne pas pouffer de rire comme tu l'avais fait leur de la veille lorsque Millerfield avait déversé ton verre aux pieds de la Serpentard. Parce que, c'est hilarant, non ? C'est tellement...tellement cliché comme phrase ! Elle ne peut pas être sérieuse, n'est-ce pas ? Bien sûr, maintenant tu sais...tu as parfaitement compris ce qu'elle essaie de faire et tu es parfaitement...totalement...complètement dérouté par sa manière de faire par...son culot de te sortir quelque chose d'aussi risible et...vraiment, est-elle sérieuse ?

Visiblement...oui. Alors, tu t'enfonces dans ton propre rôle. Tu baisses le regard tandis qu'elle continue à parler. Tu en viens à te triturer les doigts lorsqu'elle te fait remarquer que la veille, tu ne l'as pas défendu et que même...tu as ri (Pouvait-elle réellement t'en vouloir pour ça, hein ?) ...Tu lâches un "Oh...Je ne pensais pas que les actions d'une Sang-Mêlée pouvait avoir la moindre importance à tes yeux... " d'une voix à demi brisée, faible...presque désolé et pourtant, tu sais, tu as fais exprès d'y glisser la petite pique...

Elle continue à parler et...tu continues à éviter son regard, même si par moment tu relèves le tiens, affichant un air déçu...mal, presque comme-ci tu allais te mettre, d'un instant à l'autre à...presque pleurer. Tu déglutis, te frotte le nez pour créer l'illusion et le rougir, tu dévis sur tes yeux pour leur donner le même effet et les rendre encore plus convainquant et le tout dans un mouvement parfaitement naturel et...normal...

Tu es parfaitement dans ton rôle et...tu comptes le jouer jusqu'au bout, parce que ça t'amuse et que...oh, tu veux rendre encore plus...violente la vérité. Tu écoutes ce qu'elle dit bien sûr...même si tu n'en as...en vérité, rien à faire...Et finalement, enfin...C'est mieux pour nous deux si on en fini là... ... "Non.. ." Prononcé de ce même murmure brisé dont tu t'étais exprimé l'instant auparavant...

"Non...!" Le ton a changé, alors que tu relèves un regard goguenard sur elle et qu'un rictus se dessine au coin de tes lèvres..." Je commençais à me demander quand tu te déciderais à arrêter ta petite comédie, tu devais sacrément avoir besoin de mon influence ! Parce que personnellement, ça fait un moment que je n'ai plus besoin de la tienne...ni de toi. " et là, tu la fixes...droit dans les yeux alors tu te redresses doucement, naturellement pour te rapprocher un peu plus d'elle...

Ta voix, encore une fois, ne se fait que murmure..." Tu devrais me remercier, Austie, je n'aime pas que l'on se pense assez intelligente pour se moquer de moi et m'utiliser...Pourtant, j'ai été suffisamment gentil pour te le permettre.. ." un murmure inquiétant, presque menaçant, presque...et encore une fois, tu plonges ton regard dans le sien...tu ne plaisantes plus et...

Oui, tu attends avec impatience...sa réaction...


made by lizzou – icons & gif by tumblr

ω



HEAVEN:
 




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: THE Breakup - Ajusta   

Revenir en haut Aller en bas
 
THE Breakup - Ajusta
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ϟ Fizwizbiz. :: Poudlard :: Premier étage-