Revenir en haut Aller en bas



 

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Timebomb

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Ghrelin



MessageSujet: Timebomb   Ven 9 Déc - 10:34

We're not forever
you're not the one
you and I could be the best thing ever !


Well, donc. First things first :

1 je ne voulais pas laisser filer cette chance de créer le contact avec votre vibrante petite communauté ; j'ai une mémoire de loutre narcoleptique, je risquais de me dire "je reviendrai en janvier quand mon planning se sera tassé" et de l'oublier comme un ahuri.

2 ce temps peut tout de même être mis à contribution pour bâtir la best fiche ever ! Rien ne vaut une petite causette avec les admins et les membres pour préparer son historique dans les meilleures conditions. C'est mon avis en tout cas ^^ surtout en débarquant dans une taverne où je ne connais personne blue

Ceci dit, voilà mon projet d'origine, à peaufiner et retailler avec vous jusqu'à en faire une gemme inestimable cool

- nom : Therry Antropos Arseniev (proposition)
- âge : 25 ans
- avatar : Shanoc Lou (23 ans)
- maison : je préfère laisser vos choixpeaux locaux en décider, ce sera plus correct ^^
- histoire : sa famille a fait l'objet d'un procès stalinien ; il est né au goulag et c'est là qu'il a manifesté ses dons de sorcier. Les envoyés de Durmstrang sont venus le chercher jusque dans le service psychiatrique sibérien très surveillé où il était en observation. Il a donc une relation particulière envers le monde de la sorcellerie : celle d'un enfant adopté partagé entre gratitude et rancune (il n'a jamais revu le monde dont il est issu, pour cause. Le camp a été fermé entre son départ et ses tentatives pour recontacter ses parents, ce qui lui a pris des années : il en a perdu toute trace.)

Resté très sensible envers les régimes répressifs, il le manifeste dans son attitude et son look. Je ne le verrais pas comme un fugitif venu s'installer en Angleterre, mais comme un professeur de type soixante-huitard qui accompagne une classe (à voir si ça colle avec son âge.) Au sens où, pour éviter la radicalisation de Durmstrang, il préfère être sur place et agir au niveau des jeunes esprits plutôt que sauver ses petites fesses en allant s'installer ailleurs.

Je ne lui assigne pas de poste précis pour l'instant, parce que je ne sais pas quelles matières vous avez prévues / avez déjà pour Durmstrang. ^^

Je crois qu'à ce stade, c'est le moment de vous laisser la parole. Comme je disais, admins, membres et autres (?) sont les bienvenus pour m'aider à former mon projet. Merci à ceux qui tenteront l'aventure !! On a touut le temps pour ça blue En tout cas, s'il y a des choses qui sont vraiment infaisables, un truc que je garderai clairement, c'est l'avatar. J'en ai quelques autres en lice s'il vous répugne viscéralement, mais s'il est jouable, je m'y accrocherai bec et ongles. canard
Revenir en haut Aller en bas
Malfrat ϟ Indifférent
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Crédit : avatar : brambleheart ; profil : austa ; sign : raeve. & merenwen ; gifs : hedgekey
Points : 24
Hiboux : 165
Multi-compte(s) : Adonis Leroy & Remus J. Lupin
Club : The Layer

Métier : officiellement organisateur de soirées pour sangs-purs, offieusement malfrat plus connu sous le pseudonyme de Berlioz


MessageSujet: Re: Timebomb   Ven 9 Déc - 15:23

Par Merlin, je suis ravie de voir combien notre forum t'a inspiré crazy Tu fais bien de poster dès maintenant, même si ce n'est que pour créer le personnage d'ici janvier, comme tu dis, tu auras tout le temps de construire la best fiche ever, comme tu dis coeur

Alors, je vais commencer par dire ce qui me fait un peu lever les sourcils d'étonnement, pour que tu me clarifies un peu ça, et après on continuera par la partie plus croustillante ange
D'abord, et ça c'est une règle, il faudra que les parents de ton loulou, ou au moins un des deux, soit sorciers si tu veux que Therry rentre à Durmstrang. Alors je ne sais pas comment ils auraient pu se retrouver au Gouglag tout en ayant ces capacités magiques, mais c'est obligatoire. Jamais Durmstrang ne serait allé chercher un né-moldu au fond de la sibérie, déjà qu'ils n'acceptent pas parmi leurs rangs ceux qui sont fils de tsar ptdr Pour plus de précisions, je t'inviterai à aller lire ce sujet sur les différentes écoles magiques et leur fonctionnement.
Ensuite, il n'y a pas de professeurs de Durmstrang à Poudlard, à proprement parlé. Je ne suis pas sûre que tu aies bien compris, donc je réexplique : la seule école véritablement jouée sur Fizwizbiz est Poudlard, les autres ne sont qu'évoquées en RP.
Il y a en l'occurrence une prof mandatée par Durmstrang, miss Vladmirova, qui enseigne en secret la Magie Noire aux élèves de Durmstrang en échange, pour pas qu'ils ne perdent leur niveau, quoi. Elle est pv-isée. Ensuite, nous avons notre professeur de Runes, Monsieur Silaïev, qui a effectué toute sa scolarité à Durmstrang mais qui est bel et bien professeur à Poudlard. Si tu souhaites donc faire de ton loulou un prof, il devrai être prof à Poudlard, parmi la liste de postes dispnibles que tu trouveras ici.
Voilà qui clôt mes haussements de sourcils ange

Ensuite, pour la partie plus sympa : déjà, pour Shanoc Lou, aucun problème. Il s'appelle Lou, comme moi, donc je suis dans l'impossibilité de te le refuser, et en plus je n'aurais aucune raison de le faire même si je voulais - fonce avec ton Shanoc, du coup superman Ensuite, je dirais que je suis ravie que tu veuilles jouer un adulte crazy Ne t'inquiète pas pour les liens, prof ou pas d'ailleurs, tu en auras : on a pas mal d'adultes joués sur le forum, et surtout beaucoup de possibilités de jeu pour eux aussi ! Personnellement je ne joue aucun personnage slave mais je suis sûre que certains membres ne tarderont pas à venir te présenter leurs loulous, que vous puissiez peut-être vous construire une histoire jointe ange

Voilà voilà, surtout si tu as des questions n'hésite pas, et puis merci pour ta motivation, c'est beau à voir coeur

ω






we live togheter, in a photograph of time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Ghrelin



MessageSujet: Re: Timebomb   Ven 9 Déc - 15:55

Ah, flûte. Je croyais que les élèves d'échange étaient encadrés de professeurs (ou professeurs stagiaires, je serais parti là-dessus si l'âge avait semblé trop jeune. Je préfère ça à jouer un génie invulnérable. ^^) Bon, ça va remettre en question certaines choses, lourdement. Redescends tes sourcils en dûe place en attendant, je vais trouver quelque chose. Je partais avec un malentendu, voilà le souci Rolling Eyes

Pareil pour les parents, j'avais idée de laisser en suspens le fait qu'ils soient des sorciers ou non ; au sens où ça pourrait parfaitement être des boulets victimes d'une chasse aux sorcières, au sens littéral. A ce que je sache, il suffirait de les priver de leur baguette pour les rendre démunis, pour peu qu'ils ne soient pas de bons élèves qui lancent des sorts contrôlés sans catalyseur, et que leur état mental soit impropre à la concentration.

(Je m'inspire de la véritable famille Arseniev ; la personne envoyée au goulag était une adolescente isolée, dont le père était mort de mort naturelle et la mère avait été exécutée en quelques minutes, presque sans procès. C'est pourquoi je plaçais la fille - la mère de Therry - en unité psychiatrique.)

Mais dans l'idée, je pensais que ce serait plus amusant que Therry ne soit jamais certain de leurs pouvoirs. Après, si c'est nécessaire à son entrée à l'école, bien sûr je peux revenir là-dessus blue l'éducation avant tout. D'ailleurs, quitte à changer autant de choses, autant repenser mon projet à zéro ^^ mais ne vous inquiétez pas, vous m'inspirez toujours autant I love you
Revenir en haut Aller en bas
Malfrat ϟ Indifférent
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Crédit : avatar : brambleheart ; profil : austa ; sign : raeve. & merenwen ; gifs : hedgekey
Points : 24
Hiboux : 165
Multi-compte(s) : Adonis Leroy & Remus J. Lupin
Club : The Layer

Métier : officiellement organisateur de soirées pour sangs-purs, offieusement malfrat plus connu sous le pseudonyme de Berlioz


MessageSujet: Re: Timebomb   Ven 9 Déc - 16:04

Olala je suis désolée que ça te pousses autant à repenser ton perso, mais pour le coup tu as mis le doigt sur deux trucs plutôt immuables tombe La règle du sang pour Durmstrang est complètement inchangeable, d'autant qu'ils ne prendraient pas le risque d'accueillir un impur chez eux s'ils ne savaient pas pertinemment bien d'où il venait. Par contre, ça aurait été une bonne occasion de critiquer les moldus, genre "voyez ce qu'ils font aux nôtres, ils les enferment et les tuent en les privant de leur magie par jalousie" et donc là ils auraient carrément sauvé la vie de Therry, you see what I mean ?
Enfin c'est dommage que tu abandonnes l'idée je trouve que ça pouvait être une bonne piste ... Enfin, tant que tu n'es pas découragé par le forum, alors ça va I love you

ω






we live togheter, in a photograph of time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Ghrelin



MessageSujet: Re: Timebomb   Ven 9 Déc - 18:29

Aha ! Zeff. Bro. Tu me donnes une idée de génie. superman

Voilà quelque chose qui aurait poussé le loustic à claquer la porte de son pays natal pour se réfugier dans un coin plus... moins... bref. Si on l'avait érigé en martyr, et qu'il avait réalisé (en grandissant quoi, en prenant conscience des enjeux politiques) qu'on opprimait d'autres personnes en son nom. Du coup, le concept refait surface ; et ça me donne une raison de l'installer en Angleterre pirat (reste à réfléchir sur ce point, qui sera quand même sacrément important.)

D'ailleurs, ça a l'avantage de garder (en plus de mon Shadok adoré) le concept de base de mon perso, qui était : un sentiment aigre-doux envers la magie, qui lui a sauvé la vie mais en le faisant entrer dans le camp de ceux qui agressent les autres. Même, ça démultiplie ce sentiment au max. ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Ghrelin



MessageSujet: Re: Timebomb   Sam 10 Déc - 13:46

Je reprends au propre, que ça soit moins le bazar pour mes nombreux et fidèles lecteurs blue  :

Nom : Therry Antropos Arseniev.
Age : 25 ans.
Avatar : Shanoc Lou.
Groupe : Résistance. (Ordre?)

Caractère : très trempé, met un point d’honneur à dissimuler ses faiblesses sous un vernis d’humour ou d’indifférence, affiche au contraire vivement ses convictions. Plutôt passionné que colérique, essaie toujours de trouver une solution à tout (au point d’être agaçant parfois.) Adorateur de la culture anglo-saxonne, qui habite ses rêves depuis l’enfance et qu’il idéalise largement. Réfléchit énormément, et apprécie les gens avec qui il peut refaire le monde pendant des heures au coin d’un café ; parle l’anglais sans problèmes, mais avec un léger accent. Fan de James Bond, a repris sa devise : Orbis non sufficit. Ce personnage imaginaire moldu est son père de substitution : il n’a jamais su qui était son véritable père, sinon que c’était un sorcier.

Physique : coloré. ^^ Style classique du sorcier dandy/branché des années 70, probablement. Loin d’être une armoire à glace. Quelques problèmes de santé chroniques, résultat de malnutrition infantile. Phobies : médecins moldus, grands chiens, espaces exigus ou encombrés.


Histoire :
Né en Russie, dans une petite famille de sorciers sans histoires, intégrée parmi les Moldus et très amie avec nombre d’entre eux, un peu à l’écart du monde sorcier. Ses grands-parents ont été soupçonnés de trahison par les autorités suite à leur correspondance mystérieuse avec d’autres pays. A la mort de son grand-père, sa grand-mère et sa mère, alors adolescente, ont été arrêtés. Sa grand-mère a été exécutée immédiatement, sa mère envoyée dans un goulag en Sibérie où elle a été « oubliée » par les sorciers, ayant perdu la raison.

C’est là qu’est né Therry. Quand ses propres dons se sont manifestés, il a été secouru par les sorciers de Durmstrang qui l’ont ramené à l’école pour le mettre sous leur protection. Sur le moment, il n’a rien compris à ce qui lui arrivait, et a été rééduqué dans la reconnaissance la plus absolue envers ses sauveurs. De dix à seize ans, il n’a pas vraiment remis en question cette idée, et les a vénérés avec une loyauté absolue.

Puis il a compris que les mages l’utilisaient comme un martyr pour leur cause, une preuve de la barbarie des Moldus afin de justifier des actes tout aussi barbares sous forme de légitime défense. Il commençait aussi à remettre en question son propre sauvetage, alors que sa mère avait été abandonnée à son sort (condamnée à vie pour trahison et handicap mental, exactement comme elle l'avait été par le régime stalinien).

Sa rupture avec ses mentors l’a conduit à trouver refuge en Angleterre, qu’il espérait plus humaniste. A SUIVRE (je ne sais pas encore vraiment quel métier lui attribuer, for example. Comme ça au hasard, je pense à traducteur, prof de russe à domicile, calligraphe, guide dans un musée... mais on peut sûrement trouver plus glamour ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Malfrat ϟ Indifférent
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Crédit : avatar : brambleheart ; profil : austa ; sign : raeve. & merenwen ; gifs : hedgekey
Points : 24
Hiboux : 165
Multi-compte(s) : Adonis Leroy & Remus J. Lupin
Club : The Layer

Métier : officiellement organisateur de soirées pour sangs-purs, offieusement malfrat plus connu sous le pseudonyme de Berlioz


MessageSujet: Re: Timebomb   Dim 11 Déc - 2:09

Ah bah tu vois, j'étais sûre qu'on trouverait un terrain d'entente crazy Et ma foi, il est plutôt cool ce terrain, surtout que cette fois-ci, je n'ai rien à redire, au niveau crédibilité tout colle, en tout cas What a Face Du coup, y'a plus qu'à développer ça, et franchement, t'es hyper bien parti ! L'histoire a l'air vraiment très intéressante et sa personnalité donne envie de le découvrir encore plus (et le look !)

Tu cherches un métier moldu ? Ou quelque chose qui serait plus "à cheval" entre moldu et sorcier ? Les idées que tu donnes sont toutes aussi différentes les unes que les autres, donc je ne sais que te dire ptdr Calligraphe c'est plutôt super sexy, même si je sais pas trop à quoi ça correspond hem

Au niveau des liens, je pense qu'au moins un de mes trois persos pourra faire partie de ton entourage ange Zéphyr est un petit gars qui traîne justement beaucoup entre monde magique et monde moldu, profitant à droite et à gauche, là où il peut se faire le plus d'argent, quoi. C'est un garçon qui connait beaucoup de monde et que beaucoup de monde connaît, surtout sous son pseudo Berlioz. En gros, les gens le mandatent pour des missions toutes plus diverses et souvent illicites les unes que les autres, et ça lui plaît bien. Je vois nos loulous très facilement se croiser ..
Avec Remus ça va être plus compliqué, il ne sort pas de Poudlard, mais fait - ou presque - partie de l'ordre, donc si c'est à creuser ça sera de ce côté là. Et Ado bosse à Sainte Mangouste, si çça t'inspire quelque chose ptdr

J'ai hâte que tu t'inscrives, maintenant crazy

ω






we live togheter, in a photograph of time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Ghrelin



MessageSujet: Re: Timebomb   Dim 11 Déc - 8:59

Ouaip, ça va être long jusqu'à ma libération blue mais d'un autre côté, si je me présente avec une fiche immaculée et un carnet de rendez-vous déjà remplis, c'est la classe ultime du people superman

Donc oui : j'ai réfléchi au métier entre temps, et j'oscille entre deux pistes, l'ombre et la lumière. Préférence pour l'ombre a priori mais je me laisserai conseiller ^^

- assistant taxidermiste. A cheval sur les deux mondes, because le patron fait du trafic d'organes. Il a pris l'habitude de récupérer, sécher et ou formoliser tout ce qu'il enlève avant de mettre la paille, du coup il a une belle collection d'organes de toutes sortes de créatures qu'il revend sur l'allée des Embrumes. Therry lui sert de coursier et connaît bien le coin. Quand le patron parle avec des moldus, c'est "sincères condoléances pour votre caniche à poil ras" et avec les sorciers, c'est "le blé qu'on se fait sur ces crétins de Moldus, sérieusement c'est presque indécent". Therry reprend son langage, mais n'en pense pas moins. (Ce qui n'empêche pas du tout de faire partie de l'ordre, si j'ai bien compris ^^)

Avec celui-là, bing dans Berlioz direct au premier coin de rue, c'est l'évidence. Et à Sainte-Mangouste, c'est pas impossible. On prend le matos où on le trouve, j'imagine

- animateur de mariages. Ai-je besoin de faire un dessin pirat avec une attention toute particulière pour la pyrotechnie. Vous vous souvenez du lutin irlandais qui dansait au-dessus du stade ? Ce genre de boulot. Je ne sais pas, c'est flamboyant, mirobolant, mais un brin innocent scratch Qu'en pensez-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Ghrelin



MessageSujet: Re: Timebomb   Mar 13 Déc - 19:26

Désolé, double post mais il y a un point que je préfère éclaircir tout de suite :

Citation :
L'institut Durmstrang se situe en Finlande, à proximité du lac Inarijärvi soit au Nord Est du pays et non pas en Russie comme bon nombre de sorciers semblent le penser. En effet, la Russie possède déjà sa propre école : Koldovstoretz.

Therry a étudié à Koldovstoretz, du coup ? Ou il est préférable d'arrondir un peu les angles côté histoire pour en faire un "ressortissant" de Durmstrang, du fait de liens familiaux, etc... Les deux me vont, dites-moi ce que vous me conseillez ^^
Revenir en haut Aller en bas
7ème année ϟ Préfet
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Crédit : avatar : tearsflight. aesthetic : austa.
Points : 10
Hiboux : 291
Multi-compte(s) : Adonis Leroy & I. Zéphyr Aït-Malek
Age : 19
Particularité : Loup-Garou


MessageSujet: Re: Timebomb   Mer 14 Déc - 0:12

Coucou mon petit chat coeur Ici Zéphyr sous une apparence plus lupine What a Face

Bon, moi, très clairement, je suis chaude pour l'ombre ange D'abord parce que c'est super swag comme métier, mais aussi et surtout parce que je pense que ça te garantira beaucoup plus de liens - en premier lieu avec mon Fifi crazy
Pour faire partie de l'Ordre, faudra quand même qu'il prouve sa valeur, Dumbledore n'est pas du genre à accepter n'importe qui parmi ses rangs. Rien n'empêchera Therry d'être un Résistant, disons que ça c'est uniquement un courant de pensée, par contre l'Ordre c'est une organisation qui lutte contre la montée au Pouvoir de Voldy, c'est pas juste un parti politique genre. Du coup, déjà faudra qu'il ait eu les bons contacts pour rentrer dans l'ordre (je dis ça pcq il est Russe il devait pas connaître masse de monde en Angleterre quand il est arrivé) et ensuite il devra être investi dans l'Ordre. Voilà pour ce point là

Et ensuite pour Durmstrang franchement fait comme tu le sens y'a pas de problème pour Durmtrang, on a déjà plein de russes qui ont fréquenté Durmstrang et pas Koldovstoretz, pourquoi pas Therry aussi ça ne pose aucun problème coeur

J'espère que ça répond à tes questions coeur

ω



we are everywhere
« I solemnly swear that I am up to no good. Mischief Managed »
JKR & apache.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Ghrelin



MessageSujet: Re: Timebomb   Mer 14 Déc - 7:27

Re bro I love you D'autres personnes peuvent aussi intervenir hein, c'est des questions générales ^^

Oui les liens c'est important. Je tenterais bien l'école russe dans l'absolu, mais j'avais peur que ça me ferme des liens justement. Cela dit, être trop connu ne serait pas fantastique de ce côté-là. "Tu sais, le type qui a quitté l'école quand je suis entré en première année, en laissant de gros tags immondes comme quoi nos profs ne valaient pas mieux que les pires des Moldus." Un relatif anonymat lié à une scolarité russo-russe me semble plus confortable.

Je préférais déjà régler la question de son installation en Angleterre, donc métier chaumière tout ça... et quant à l'Ordre je vais y réfléchir maintenant. Il est arrivé il y a donc 7 ans, et depuis il s'en est passé des choses, c'est sur ça que je compte pour décrire une éventuelle entrée dans l'Ordre (à moins que vous me conseillez de garder ça pour le RP futur ? si c'est possible d'éviter, je préfère, c'est un peu comme créer un humain alors qu'on sait qu'on veut jouer un vampire, ça rend les premiers topics assez redondants ^^)

Mes idées pour lui permettre de se "distinguer" (sont très vagues pour le moment XD) :

- il va régulièrement chez un client donné, qui par exemple s'est fait une habitude d'adopter les animaux âgés du refuge voisin pour les choyer dans leurs dernières années. C'est une pâte qui lui fait toujours un accueil chaleureux, il s'y attache malgré lui. Attaque d'un Mangemort ou apprenti Mangemort : il intervient. (Son passif russe refait brièvement surface lors d'une interview, mais il jette un sortilège d'Oubliette sur le journaliste ?) Etc.

- il fait du trafic avec quelqu'un qui l'invite à un meeting secret de sympathisants, où il fait mine de ramener de l'alcool de son pays pour tout le monde avec un bon vieux laxatif bien moldu, histoire de les mettre minables pour une semaine mouahaha Suite à ce petit épisode, on vient le traquer et il croit que ce sont des représailles, mais c'est quelqu'un de l'Ordre qui est venu sonder ses motivations ; etc...

Vos persos à vous, ils ont été engagés comment ? Si il faut être pote avec Dumbledore, il va falloir que je trouve quelque chose de plus élaboré Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Professeur ϟ Sympathisant
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Crédit : Adament
Points : 0
Hiboux : 743
Club : Mangemort. The Layer. #Ohthoserussians.

Métier : Professeur de magie runique.
Age : 25
Particularité : Les secrets dévoilés en traître par leur esprit. Tu maîtrises la Légilimencie.


MessageSujet: Re: Timebomb   Mer 14 Déc - 11:47

Coucou petit chat coeur ça fait quelques jours que je suis vos échanges de messages, et je voulais attendre de pouvoir t'en ecrire un qui puisse être un peu complet (pour te présenter Az entre autre, parce que je crois qu'on pourra trouver un super lien) mais bon avec les partiels je t'avoue que c'est la galère depuis deux semaines ptdr DU COUP c'est juste un petit mot pour te dire que ton Therry promet d'être vraiment très intéressant, super hâte de te voir débarquer avec :brill: puis je connaissais pas l'avatar mais il est très sympa ! Pareil j'adore les deux idées de métier, plus l'ombre aussi, ça peut être grave intéressant What a Face

Apres pour l'école, Az était à Durmstrang, soit dans l'année en dessous de Therry soit la meme (selon quand il est né) donc ça pourrait être intéressant, mais si tu trouves que c'est plus confo avec l'anonymat (relatif comme tu dis, on aura sans doute entendu parlé un peu de lui en Russie comme exemple et tout) on pourra de toute façon se trouver un truc cool

ω



OUR ANIMAL IMPULSES
Shine razor eyes in delight. Shine razor eyes before you die. Shine razor eyes in this light. There’s a cold breeze blowing over my soul.
Animal Impulses ; IAMX.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Ghrelin



MessageSujet: Re: Timebomb   Mer 14 Déc - 18:21

Arg c'est right... si les sorciers de Durmstrang sont domiciliés en Russie, il y aura eu des articles dans la Gazette locale et tout... donc au final ça ne change trop rien que je sois à l'une ou l'autre école. Damned, je n'y songeais point. Bon, on va dire que les cheveux et le look c'est ça qui garantit l'anonymat (et le nom, il y a eu un petit changement "anglicisé" comme certains s'en doutent déjà ^^)

Du coup, cher Azrael et autres Durmstranges-créatures qui hantent ces lieux dans l'anonymat, faites-vous plez : je suis un ancien de votre école. Le gars qui a pris un virage à 180° (et non 360) en passant du total fanatique d'une monarchie absolue sorcière à l'anarchie antisociale. Au cours ou à la suite de quel événement, on peut trouver ça ensemble si ça vous dit ^^ et pareil, si je peux vous renvoyer l'ascenseur en explicitant par mon intervention une partie de votre fiche, ce sera avec joie.

J'ai un début de fiche, je vais vous le poster ici pour nourrir le débat et en parallèle je continue à réfléchir sur l'historique, qui sera le gros morceau

Début de fiche:
 
Revenir en haut Aller en bas
7ème année ϟ Durmstrang
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Crédit : Eve (aesthetic)
Points : 33
Hiboux : 483
Métier : Stalker Eve
Age : 26
Particularité : Animagus Corbeau. En apprentissage de l'Occlumancie (Depuis Juillet 1977)


MessageSujet: Re: Timebomb   Mer 14 Déc - 18:56

Coucou What a Face

Je débarque en demi touriste, sous conseil de mon bro qui je cite me dit "ça pourra être cool un lien entre l'invité et Haz aussi,vu qu'il fait comme Haz fera (pas pour les mêmes raisons i guess) et qu'il a retourné sa veste et tout >". Du coup, je l'avoue ... J'ai lu le dernier post et il m'a fait un vague résumé (J'ai super du mal à me concentrer/réfléchir sur quelque chose en ce moment dooonc, bref !)

Dooonc, euh...ouais, sur le moment je ne vois pas encore comment, surtout qu'il en est pas encore là (Ca va venir cute ), mais on pourrait éventuellement se trouver un truc cool quand Haz commencera son propre virage à 180° ... fin' du coup, ça sera plus un lien futur, et euh ouais...

Je suis pas doué, je retourne dans ma grotte ptdr


ω



HEAVEN:
 




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Ghrelin



MessageSujet: Re: Timebomb   Mer 14 Déc - 19:36

Allez, je le fais : j'essaye de trouver un parallèle dans la vraie vie. ^^ C'est un peu comme... une vieille série des années 90. Disons Invisible Man. Ton grand frère regardait, mais toi le temps que tu sois d'âge ça s'était déjà arrêté. Tu sais qu'il a couiné quand ça s'est fini à la deuxième saison, toi limite tu t'en fous mais voilà quoi, si tu croises un gus et là ton frère te secoue le bras "c'est l'acteur principal dans Invisible Man !" ben ça va te parler vaguement. What a Face

Les analogies, c'est casse-gueule, les amis.

Sinon oui, ensuite, le jour où tu as ton grand moment d'éveil de la conscience cosmique, je veux bien être dans le secteur pour te tapoter sur l'épaule et te dire : Moui. C'est une chose qui arrive. Viens te cuiter, y a que ça à faire. blue
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Ghrelin



MessageSujet: Re: Timebomb   Jeu 15 Déc - 21:37

Citation :
Les élèves sont choisis par leurs paris pour rejoindre une caste. Elles sont au nombre de cinq : Wasser, Feuer, Erden, Luft et Wald. La caste Wasser accueille les rusés, ceux qui savent se fondre dans le paysage et parvenir à leurs fins. Ceux qui rejoignent la caste Feuer sont animés d'un feu ardent, bien souvent ils seront de ceux à qui on reprochera d'agir avant de réfléchir. La caste Erden accueille les sages, les réfléchis. Ceux là sont plus posés, mais n'en sont pas moins redoutables. Luft accueille les esprits créatifs, ceux qui ne répondent que difficilement aux règles. Trajan Huska dont la chanson Under your spell (1933) connu un succès international, fit ses études parmi eux. Enfin, ceux qui rejoignent la caste Wald sont principalement connu pour leur persévérance et bonté d'âme.

Si Therry n'était pas rusé, et ne savait pas se fondre grave dans le paysage, il aurait mouru tout jeune. S'il n'était pas rebelle et impulsif, il n'aurait pas claqué la porte de Durmstrang sur un coup de sang. S'il n'était pas méticuleux et patient, il ne serait pas apprenti taxidermiste. S'il n'était pas créatif, il n'aurait pas THAT LOOK. S'il n'était pas persévérant et humaniste, l'anti-humanisme ne l'aurait pas tant choqué.

Bref... une fois de plus, je rame. blue A vous les studios.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Crédit : Adament
Points : 0
Hiboux : 34
Multi-compte(s) : Azrael Z. Silaïev.
Club : Menteur professionnel.

Age : 18
Particularité : Kleptomane.


MessageSujet: Re: Timebomb   Ven 16 Déc - 10:27

Yo, ici le dc de Az en fait, flemme de changer de compte
Pour la classe, le mieux est de voir le trait dominant, celui qui régit ses actions "en fond" (ou en moteur : par exemple la créativité ça peut déboucher sur de la ruse, mais c'est la première qui restera moteur, tu vois ? enfin tu sais probablement déjà mouahaha )
Après, perso je l'imagine plus soit chez les Luft, soit chez les Feuer ; mais c'est vraiment que des impressions de base et sur ce que tu nous as dis du personnage (donc un peu de surface, puisqu'on ne connait pas encore son mode d'action de notre point de vue), mais ça dépend vraiment de la manière dont tu l'imagines réagir, tout ça, parce que c'est vrai que sinon vu le personnage on l'imagine facilement être rusé aussi coeur (après aussi, si ça peut t'aider, il faut prendre en compte qu'ils sont choisi par les préfets des castes à l'âge de 12 ans, donc même si c'est plus dans les ""moteurs profonds"" du personnage, ça peut influer aussi, je pense hem enfin je dis peut-être des bêtises cela dit hem )


ω



your million eyes
Cause with your million eyes you’re watching me. You talk behind my back, you spy on me. So I scream and shout to make you leave, but you're still here, you keep judging me. •• ALASKA

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Ghrelin



MessageSujet: Re: Timebomb   Ven 16 Déc - 13:26

Pas bête, c'est vrai que je ne dois pas le définir dans sa totalité, mais juste la partie de l'iceberg qui surnageait visiblement quand il avait 12 ans. C'est vrai que ça réduit beaucoup. hem Merciiii
Revenir en haut Aller en bas
7ème année ϟ Préfète
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Crédit : Zouzou ♥ (pour l'avatar et l'aesthetic)
Points : 17
Hiboux : 453
Multi-compte(s) : /
Métier : Reine auto-proclamée de Serpentard


MessageSujet: Re: Timebomb   Sam 17 Déc - 1:34

Coucouuu !

Voilà quelques jours que je suis l'échange de messages, je ne voulais tout de fois pas répondre avant d'avoir au moins une petite idée de lien. Arrow Puis pour donner mon avis sur la question, je trouve que Therry de 12 ans irait bien chez les Luft. En même temps, n'ayant pas lu ta fiche, peut-être que je me trompe. Arrow Parce qu'en grandissant, je crois qu'il aurait définitivement été un Feuer. What a Face En tout cas, je te laisse mon avis si jamais il peut servir, après tu connais mieux ton perso que nous. I love you

Pour un lien je t'avoue que j'ai eu de la difficulté à trouver et que je me demande toujours comment nos persos se seraient connus, mais j'ai une idée de base. Le problème c'est que je ne sais pas si elle colle à Therry. hem Enfin, mon perso est en 7e année à Poudlard, à Serpentard. Elle s'y considère comme une reine, ayant extrêmement d'influence au sein de sa propre maison et dirigeant même son petit groupe. Elle est manipulatrice, hypocrite, ambitieuse, évidemment, elle peut être un peu... Peste ? x) Puis elle croit fermement en les idéaux de sang-pur. Je me dis que, au cour d'une rencontre quelconque, Therry aurait pu observer sa façon d'être et trouver triste qu'elle soit aussi "jeune" et qu'elle ait déjà le cerveau autant lavé ? (Therry pourrait le voir ainsi, se dire que c'est la faute de ses parents et compatir avec elle, ayant lui-même été victime de mauvaises influences, etc.) Du coup il pourrait essayer de la "raisonner", même si je doute que ça ne marche vraiment. ptdr Quoique s'il s'y prend habilement, il pourrait lui faire comprendre la réalité des mangemorts, ce qui pourrait réellement faire réfléchir Augusta hem
Tu me diras ce que tu en penses ! ballon

ω



reign in blood.
I’m bigger than my body. I’m colder than this home. I’m meaner than my demons. I’m bigger than these bones. @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Ghrelin



MessageSujet: Re: Timebomb   Sam 17 Déc - 9:51

Oh ! Une fille.

Déjà, quiconque traîne de près ou de loin, pour une cause ou une autre, dans l'allée des Embrumes, a des chances de connaître Therry au moins de vue. C'est le commis d'épicier aux cheveux roses, qui trimballe une hotte plus grosse que lui ^^

Pour ton idée, ce n'est pas impossible d'en arriver là, mais peut-être pas exactement comme tu l'imagines. Déjà, pour Therry, Augusta est adulte. Si elle lui semble intelligente, il concluera plus volontiers qu'elle joue double jeu (comme il le fait après tout lui-même avec certains clients) et qu'elle n'est pas libre d'agir, par manque d'indépendance provisoire.

En gros, il se dira que soit c'est une garce infréquentable (là, il ne tentera certainement rien pour elle, il n'a aucun instinct de psy) soit il y a autre chose derrière qui la fait agir. Il est tout à fait d'accord, par exemple, avec le fait de se conformer aux discours d'une école élitiste pour passer son diplôme de droit, devenir avocat, et ensuite protéger la veuve et l'orphelin ; en gros, Paris vaut bien une messe.

Ce sera donc ça, la question qu'il se posera : dans quelle mesure joue-t-elle la comédie pour arriver à ses fins, et quelles sont ses fins ? Et pour la "tester", il est tout à fait capable de lui faire une horrible blague bien secouante, ce qui, comme tu dis, la mettrait en face de la réalité de ce que font les Mangemorts. ^^

Pour les autres : ma fiche progresse !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Ghrelin



MessageSujet: Re: Timebomb   Sam 17 Déc - 22:44

Also ! Ya -t-il des elfes de maison à Durmstrang ? Et si oui, ont-ils des petits noms courts et simples, en un seul mot, comme ceux d'Angleterre ? Et les mangemorts là-bas c'est les mêmes que "chez nous" ? Merci aux bonnes âmes Cool Que ferais-je sans vous.

Pour vous remercier, la suite de l'histoire... d'où mes questions ::
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Ghrelin



MessageSujet: Re: Timebomb   Dim 25 Déc - 23:19

Happy Fetes.:
 

Et quelques autres éléments pour la rubrique anecdotes, pour ceux qui préfèrent les longs discours aux petits dessins, ou qui en retireraient une idée de lien ^^

Anecdotes:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Ghrelin



MessageSujet: Re: Timebomb   Lun 26 Déc - 19:02

Vous pouvez oublier les posts précédents, here is the real deal. ^^ Joyeux Noël, les aminches ! Rien de définitif ici, c'est pourquoi je ne m'inscris pas encore : c'est un canevas sur lequel vous pouvez agir, me signaler des erreurs, me conseiller des changements, me suggérer des épisodes pour combler les ellipses, etc... blue Et surtout si vous avez des idées de liens, n'hésitez surtout pas, je peux tout entendre cute


Therry Antropos Arseniev

Boy, your eyes betray what burns inside you

ϟ Prénom(s) :  Therry Antropos
ϟ Nom : Arseniev
ϟ Age :25 ans
ϟ Date et lieu de naissance : 
ϟ Statut & Sang : Sorcier de Sang-Pur
ϟ Particularité, don : Rien de bien sorcier, il a un don pour les langues étrangères et – ce qui aide sans doute – une excellente mémoire auditive.
ϟ Ancienne Maison : Luft
ϟ Profession : Taxidermiste apprenti
ϟ Opinion Politique : Résistant
ϟ Baguette : 21 cm, bois de chou, ivoire de narval
ϟ Patronus : un glouton
ϟ Epouvantard : un savant fou moldu, en pleine crise d’hystérie, à sa recherche pour lui faire subir une expérience.
ϟ Amortentia : le parfum du gâteau au pavot, dans la rue des pâtisseries où vivait sa famille avant d’être arrêtée. Il n’a jamais connu cet endroit dans son enfance, mais quand il y est retourné plus tard en quête de ses racines, il lui a semblé reconnaître ce parfum entre mille.
ϟ Miroir du Rised :l’enterrement de sa mère. De façon officielle et définitive, dans la dignité, parmi des proches réunis pour lui faire leurs adieux.
ϟ Feat : Shanoc Lou
ϟ Crédits : I did it all.
Qui es-tu ?


1. Votre personnage partage-t-il les idées montantes qui reprochent aux nés-moldus l'impureté de leur sang ?
Honnêtement, s’il en faisait à son goût, il préconiserait qu’au moins une personne dans chaque famille de sorcier sorte au moins une fois dans sa vie avec un Moldu, faute de pouvoir envisager l’inverse (les Moldus étant trop nombreux). Il a déjà sérieusement réfléchi à une telle loi : il l’aurait appelée le « service sentimental ».

2. Que pense votre personnage du ministère actuel ? Le trouve-t-il plus apte à faire face à la situation actuelle ? Le trouve-t-il trop idéaliste, laxiste, sévère ?
Il est venu volontairement en Angleterre il y a sept ans dans l’espoir de voir apparaître une société métissée dont il rêve. Il voit les choses évoluer lentement mais sûrement et cela le remplit d’espoir pour l’avenir. Quant à ceux qui tentent de s’y opposer plus ou moins violemment, il considère que c’est sa responsabilité (ainsi que celle de chaque personne décente) de bloquer ces tentatives dans l’oeuf.

3. Votre personnage est-il prêt à s'investir dans la défense de ses idées, quelles qu'elles soient, ou préfère-t-il rester éloigné des jeux des politiques ?
Les deux. Défendre ses idées n’est pas une affaire politique, c’est un instinct. Comment se fier à une plate-forme publique pour mener un combat aussi risqué, cependant ? C’est pourquoi Therry ne publie pas ses idées ; il les met en pratique au quotidien, c’est déjà pas mal. Il n’aime pas l’aspect « image » auquel les personnalités publiques sont forcées de faire attention, il préfère largement gérer son look et ses manières selon ses goûts et son confort personnel.

4. Que pense votre personnage du rapprochement des ministères de la magie anglais, français et slaves ? Est-ce un front utile et capable contre la menace que représente en Europe la montée de Voldemort au pouvoir ?
Il ne s’en mêle pas vraiment, mais il lui arrive de se sentir mal à l’aise quand il reconnaît l’accent d’un voyageur slave dans les rues. Cela dit, il s’efforce de ne pas sauter immédiatement sur une conclusion pessimiste. Sa vie serait vraiment empoisonnée par la phobie de voir des fantômes de son passé le rattrapper, sinon ; et il ne veut pas vivre comme ça.
Clique ma pomme et checke mes secrets !
Anecdotes


Ses cheveux, qu'il teint en rose et porte en afro depuis plusieurs années, sont noirs à l’origine (voir ici) ; ses yeux sont d’un bleu très foncé, qui apparaît en fait noir sous la plupart des éclairages. Au plus clair, ils prennent des teintes bleutées mais l’iris reste indiscernable de la pupille.

Il est psychologiquement sensible au froid : non seulement, au moindre courant d’air il sort les pulls en laine et les écharpes en cachemire, mais il vous gavera vous aussi de grog ou vous enfouira sous un édredon de plume si vous comptez un tant soit peu à ses yeux. Vous n’échapperez pas à son instinct de grand-mère gâteau !

Sa relation avec James Bond est une longue histoire d’amour qui le passionne encore aujourd’hui, et le passionnera sans doute toujours autant. Rien à voir avec la magie…. Quoique, les gadgets moldus et les ruses de ces personnages ont quelque chose de magique à ses yeux ; il sait que c’est la magie du cinéma, mais il ne peut pas s’empêcher d’y croire. Ces Moldus sont capables de tout, du pire comme du meilleur…
Quand il était petit, il a été séparé de sa mère et un espion américain l’a pris sous son aile ; pour l’endormir, il lui racontait ses romans préférés, les premiers James Bond. C’est avec lui que l’enfant a appris l’anglais. Avec le temps, ils sont arrivés à se procurer deux romans : « Casino Royale » et « Vivre et laisser mourir ».
Dès son passage à l’Ouest, le premier achat de Therry a été la cassette du téléfilm « Casino Royale » de 1954.
En 1973, alors qu’il était définitivement établi à Londres, sortit enfin la première version cinéma de « Vivre et laisser mourir ». Il était aux anges, et il n’a jamais laissé passer la sortie d’un James Bond au cinéma.
Dans l’avenir, son rêve absolu serait d’obtenir un petit rôle de figuration sur le plateau d’un James Bond.

Autre détail : il a une relation très complice avec l’elfe de maison de son employeur. Ils partagent la mansarde au-dessus des appartements de ce dernier, eux-mêmes situés au-dessus de sa boutique : l’accueil est au rez-de-chaussée, et l’atelier à la cave.
L’elfe se nomme Hooky et rêverait d’aller travailler à Poudlard, au point de faire regretter à Therry de ne pas y avoir fait sa scolarité. Mais après tout, l’un comme l’autre ont peu de chances d’y mettre les pieds un jour, et se contentent d’en parler avec ceux qui connaissent l’endroit, quand ils en ont l’occasion. Le soir, avant de s’endormir, ils mettent leurs nouvelles connaissances en commun.
De son côté, Hooky le considère comme son maître au même titre que le propriétaire des lieux, comme si Therry était son fils adoptif ; il ne doute pas que le jeune sorcier héritera de la boutique, et de son elfe au passage, à la mort du vieux taxidermiste. S’il l’osait, l’elfe ne se gênerait pas pour hâter ce décès, mais son instinct l’en empêche.
De son côté, le sorcier ne lui a jamais parlé de son propre passif, pas tout blanc dirons-nous, avec les elfes de maison de Durmstrang ; il le fera un jour, c’est juré… il ne sait simplement pas comment amener le sujet.

Therry travaille au scénario d’un comic book destiné aux Moldus et dont les personnages principaux sont des sorciers au début de l’histoire, puis des fantômes. Mais il est très protecteur de ce projet, et a refusé jusqu’à maintenant d’en parler à qui que ce soit, sauf le fait qu’il a tiré l’idée de départ d’un cauchemar récurrent auquel il était très attaché.

Enfin, il est toujours très agacé quand on n’arrive pas à identifier son Patronus. Un blaireau ? Un chien ? Un OURS ? Oui bien sûr, un ours d’un mètre de long, avec une queue ! Il n’a aucune patience pour ce genre d’interprétations. Ni pour les petits malins qui partent du principe que c’est un animal canadien, ou américain en général. Il garde sur lui une photo de glouton prise en Finlande, qu’il ressort volontiers en guise de preuve.

Derrière l'écran

ϟ Pseudo ou Prénom : Ghrelin
ϟ Âge : 30+
ϟ Double compte ? Nup
ϟ Comment avez-vous découvert le forum ? Je ne sais plus :/ ça fait trop longtemps.
ϟ Vos premières impressions ? Chelou, de cliquer sous les pieds des personnages pour accéder à l’accueil. ^^ Mais ça donne de la personnalité au site.
ϟ Autre chose ? Ecrire ici

fiche by laxy





Il était une fois ...

So let me say before we part
So much of me is made of what I learned from you
You’ll be with me like a handprint on my heart


Il était temps de lire le dernier chapitre. Assis aux pieds de son ami, un Robinson à la barbe interminable et infestée de vermine, qui arrivait à résister au froid, l’enfant avait les yeux brillants. Mais avant que l’ultime rebondissement ne se produise, une voix appela du fond de la cour : « Therianthropos Arseniev ! » Les yeux de l’enfant se fermèrent. Son ami eut un pauvre sourire et lui tapota l’épaule. « Go, Therry. Don’t make them wait. » Ils se séparèrent sur ces mots. Ils ne se reverraient jamais.

Depuis des années, c’était Aaron Scalf qui s’occupait de lui, et le protégeait de la vie dangereuse du goulag. Therry, comme il l’appelait, ne se rappelait plus clairement du visage de sa mère ; dès qu’il avait été capable de se débrouiller tout seul, vers l’âge de quatre ans, on l’avait jeté dans la cour commune tandis qu’elle restait enfermée dans l’aile psychiatrique. Scalf lui avait assuré que c’était mieux ainsi. L’aile psy n’était pas un endroit pour un enfant. Mais maintenant, voilà que les gardes étaient venus le chercher pour le reconduire là-bas. L’enfant n’y comprenait plus rien.

Le garde était lourdement armé, et l’enfant avait pris l’habitude d’être très prudent avec ce genre de type. Il gardait un silence intimidé et ne le perdait pas des yeux. Le Russe finit par tenter quelques plaisanteries pour le détendre.
« Alors, tu as quel âge maintenant, onze ans ? T’es un grand garçon, pas vrai ? T’as déjà commencé à regarder les filles ? A te tripoter sous les draps ? »
Therry se contenta de frissonner. Cet homme lui faisait peur. Arrivé dans une salle d’attente grise, couverte de tableaux affreusement dérangeants, il ferma les yeux et s’efforça de retenir ses larmes : trop d’émotions l’assaillaient. Allait-il être enfermé dans une cellule capitonnée pour le restant de ses jours ? Allait-il revoir sa mère ? Allait-il apprendre une tragique nouvelle à son sujet ? Pour se calmer, il se récita la fin du roman.

Il fut interrompu par l’arrivée d’un homme qui ne ressemblait absolument pas à un médecin. Sorti de sa récitation, qu’il avait poursuivie à voix haute sans y prendre garde, il sursauta si violemment qu’il faillit tomber de sa chaise. L’homme s’arrêta sur le seuil, referma la porte derrière lui et s’y adossa. On aurait dit un dompteur considérant le potentiel d’un jeune fauve encore sauvage, sans prendre de risque physique. Il s’avança finalement, tandis que Therry, sans fuir, sans attaquer, se raidissait de plus en plus sur sa chaise, le regard intense et fixe. Un formulaire apparut et se posa sur la table basse devant lui, où se battaient en duel quelques magazines râpés à la gloire du régime soviétique.

« Remplis ça. C’est facile. »
« C’est un test ? »
murmura l’enfant en ramassant le stylo pour jouer avec.
Son attitude évoquait un idiot, brisé par les années de précarité. Mais sa question témoignait de sa compréhension immédiate de l’importance de ce rendez-vous.
« En quelque sorte. »
Les questions étaient effectivement très simples. Mais pour écrire – le talent testé, sans doute – il fallait détacher son regard et son attention de l’homme mystérieux. C’était inconfortable, et Therry progressait lentement. Un peu trop lentement au goût de son visiteur, qui poussa un soupir déçu, et lui prit le formulaire.
« Pour les trois dernières, je n’ai pas eu le temps… Je pensais répondre : le cheval, la soupe de pommes de terres et la chanson de Stenka Razine. »
L’homme s’apprêtait à sortir, mais cette intervention fluide, assurée et détaillée le fit changer d’avis.
« Pour quelles questions ? » interrogea-t-il en jouant la naïveté, son regard errant sur le manuscrit.
« Pour : quelle est la plus noble conquête de l’homme ? Quel est ton plat préféré ? Et : quelle est la chanson que tu préfères entendre chanter par un chanteur masculin ? »
La mémoire était indéniable. Il faudrait seulement travailler la rapidité d’écriture. Rassuré, l’homme se rapprocha de son sujet d’observation, qui se mordit la lèvre, immédiatement tétanisé à l’idée d’avoir répondu de travers. Mais contrairement à ses craintes, l’homme lui sourit et lui tendit la main. Therry valait la peine d’organiser un transfert.
« Félicitations, jeune homme. Vous venez de gagner un avenir. »
La curiosité de Therry lui était acquise. Mais il ne serait pas facile d’obtenir sa confiance. Alors, il se résolut à lui transmettre une information qui aurait dû rester cachée du jeune garçon pour le restant de ses jours.

Ils en parlèrent en route. Therry quittait à jamais cette prison où il était né, et la Sibérie. Collé aux vitres du train, l’enfant marmonnait dans sa barbe ; les autres voyageurs du wagon échangeaient des coups d’oeil de pitié ou de réprobation, pensant qu’il s’agissait d’un idiot. Son nouveau protecteur fixait l’horizon, par-dessus la tête du gamin, tout en gardant un œil sur lui sans en avoir l’air. C’est alors qu’il se mit à lui parler en anglais.
« Tu pourrais avoir l’air plus heureux. »
« Je ne sais pas où je vais, »
rappela Therry, sombre et distant.
« Mais tu sais d’où tu viens. »
L’enfant haussa les épaules. « Je me débrouillais, là-bas. J’avais mon ami avec moi… C’était peut-être mon père, et maintenant… » Il savait qu’il ne le reverrait plus. Pas sous ce ciel.
« Ce n’était pas ton père, imbécile. Ta mère était une sorcière » - Therry se retourna enfin vers lui, brusquement, son regard sombre animé d’une flamme ténébreuse : il croyait qu’elle venait d’être insultée - « comme je suis un sorcier, et comme ton père était un sorcier. J’ai pris la place du docteur qui avait réclamé de te voir. Que crois-tu qu’ils comptaient faire de toi ? Crois-tu qu’ils t’auraient ramené auprès de ton copain Moldu ? »
« C’est quoi, Moldu ? »
« Tu étais en âge de commencer ta participation au programme. Voilà ce qu’ils te voulaient : t’inclure dans leur banque de reproduction. Ils aimeraient créer une arme humaine, ils ont multiplié les expériences pour ça. »
« Qui, ils ? »
« Les Moldus. »
L’homme pointa les autres voyageurs qui persiflaient en les observant à la dérobée. Il avait trouvé comment se faire bien voir : rediriger les angoisses du gamin vers leur entourage. « Nous sommes des sorciers. Ils ne le sont pas. Leur jalousie les pousse à nous faire du mal. De ce fait, quand nous répliquons, ce n'est que légitime défense. »

Deux endoctrinements se firent écho pour n'en former qu'un seul. D'une part, le discours communiste enragé qui se pratiquait parmi les cadres du camp. D'autre part, la conscience du gamin d'avoir été victime d'une profonde injustice personnelle. Il parvint enfin à lier ces deux concepts, qui avaient formé sa seule vision de la politique jusqu'alors : l'injustice existait, elle frappait un groupe, et ce groupe était uni pour subsister, s'affirmer et même, se défendre. Une profonde fierté galvanisa son coeur épuisé, et pour la première fois depuis sa rencontre avec l'homme étrange, il sourit.

Ils n’eurent finalement guère de mal à nouer une amitié solide au cours des quelques jours qui les séparaient de l’Europe. Rainer Hograd, préfet de la maison Luft et capitaine de l’équipe de Quidditch, venait d’accomplir une mission liée à ses études en se faisant passer pour le psychiatre envoyé par Moscou, pour récupérer le jeune patient et le mettre en lieu sûr : il visait à devenir espion des Moldus. Plusieurs détails, dans sa manière d’être, ses dons, son langage, rappelaient fortement Aaron Scalf à l’enfant, et contribuaient à le rassurer.

Ses explications sur le monde des sorciers donnèrent aussi à Therry un ennemi juré à haïr : Arisemos Oura, descendant d’une longue lignée de sorciers finlandais qui mettaient un point d’honneur à faire carrière, à raison d’au moins une personne par génération, dans la politique moldue. La « Tête Blanche », comme l’appelaient ses détracteurs, avait progressé jusqu’au rang de ministre, sans que ses électeurs ne connaissent sa petite particularité. Qui était au courant parmi ses proches collaborateurs ? C’était une autre histoire.

Pour Rainer, c’étaient non seulement des traîtres parce qu’ils tournaient le dos à la société de leur sang, et vivaient parmi les Moldus ; mais aussi parce qu’ils étaient actifs dans ces gouvernements ennemis qui se croyaient puissants, se croyaient tout permis, et auraient interné tous les sorciers dans des camps pareils aux goulags sibériens, s’ils avaient été capables de les localiser. Des destructeurs en puissance, à peine assez stupides et candides pour rester inoffensifs… mais avec l’appui de gens comme Arisemos Oura, ça ne durerait pas toujours. C’était auprès de lui que Rainer rêvait de mener ses actions d’espionnage.

Ils en parlèrent durant tout le trajet, ce qui fait qu’en arrivant à Durmstrang, école où avaient  étudié les ancêtres de Therry et dont il dépendait administrativement, il avait largement rattrapé son retard concernant sa connaissance du monde qui l’attendait. Ses opinions politiques étaient nettement formées et très arrêtées, et il fit bonne impression au conseil des professeurs qui examina les résultats de son premier test. Il raconta fièrement, levant sa tête maigrichonne et dardant sur eux son regard sombre et fixe, comment la magie avait commencé à se manifester dans sa vie.

Ses mains avaient émis une légère chaleur alors qu’il construisait un bonhomme de neige ; la neige fondait sous sa pression, puis gelait instantanément à la bise froide en se couvrant d’une fine pellicule de glace ; ce qui lui avait permis de sculpter une femme magnifique, pour la plus grande admiration de ses camarades de jeu. Il n’avait pas les mains bleuies, mais bien roses, quand les gardes étaient venus le traîner à son baraquement pour la nuit ; et si minime que semblât l’incident, on les avait priés de faire un rapport en haut lieu dès qu’ils remarqueraient quelque chose d’incongru chez cet enfant-là, en particulier un phénomène naturel qui frôlerait les limites du surnaturel.

La maison Luft l’accueillit à bras ouverts. Il eut la joie d’avoir Rainer pour préfet durant une année, après quoi une fois encore il perdit son protecteur attitré ; mais à ce stade, ce n’était plus aussi déchirant. Il s’était fait quantité d’amis, et vouait une admiration éperdue à presque tous ses professeurs. Son tempérament était passé d’ombrageux et taciturne à jovial et inventif ; il se surpassait dans l’apprentissage de ses leçons, se donnait à fond dans les cours de sport, et mangeait de bon coeur tout ce qui formait l’ordinaire des jeunes pensionnaires sorciers. Ce qui le fascinait plus que tout, c’étaient les elfes de maison ; mais ayant instinctivement remarqué qu’un tel intérêt lui vaudrait une mise au ban, il se gardait bien d’en faire état publiquement.

C’était un élève particulier mais attachant. Il aimait voler, mais n’était pas assez talentueux – ou assez bon équipier – pour intégrer l’équipe de Quidditch ; il aimait les duels, mais ne se contrôlait pas suffisamment pour être envoyé contre un autre élève en compétition. Il était trop sérieux dans tout ce qu’il faisait, même en comparaison des enfants de sang-pur, qui n’avaient jamais réellement été des enfants. La seule matière où sa passion dévorante ne lui jouait pas de tours était la magie des Runes. Il adopta donc pour option l’étude des anciennes religions, et se mit à enchaîner les apprentissages linguistiques en dévorant tous les ouvrages spécialisés qui passaient à sa portée.

En zoologie également, il devint rapidement un insupportable je-sais-tout, qui ramenait vite un sourire sur les lèvres de ses camarades en se laissant emporter par son enthousiasme, et en commettant une énorme maladresse. Le latin et la classifications des créatures – pire : l’Histoire de cette classification, avec ses modifications et leurs origines - n’avaient aucun secret pour lui. Seul son professeur était averti de ses recherches personnelles, qui avaient trait aux origines communes des sorciers, des humains, et… à vrai dire, il incluait aussi les elfes de maison et quelques autres espèces. Il était encore loin du compte, mais il aurait adoré écrire un mémoire sur le sujet, s’il pouvait rester à Durmstrang quelques années de plus.

Il était temps de lui apprendre la vie.
« Comment s’appelle-t-il, déjà ? »
« Kräzl. »
« Je ne supporte plus sa voix. »

L’elfe était vautré sur la table de dissection et émettait des couinements misérables entre deux gargouillis sanglants, le dos courbé selon un angle disgracieux, contre-nature, les yeux révulsés en deux globes vitreux.
« Fais-le taire. »

Therry sentit passer très près de sa conscience le risque d’une déchirure imminente, entre sa loyauté à son maître et sa haine viscérale de l’oppression. Mais il parvint à les concilier en produisant une explosion digne de ses maladresses habituelles. Il connaissait cet elfe de maison âgé et maladif, ses douleurs lombaires, sa résignation de longue date à une mort servile pour le plaisir ou le confort de ses propriétaires ; il s’attendait à le voir rendre son dernier soupir en quelques instants. Ce fut plutôt une question de secondes, les plus longues de la vie du jeune élève, mais bientôt, tout fut terminé. Le dernier soupir bleuté du mourant sembla entraîné par un tourbillon invisible dans les profondeurs du chaudron voisin.

« Vous savez ce qui vous manque, Arseniev ? Vous êtes un bon garçon, plein de bonne volonté, ça se voit ; mais… Vous manquez de style. »

Dans ces quelques mots, il y avait toute l’étendue de l’épée de Damoclès monumentale qui planait au-dessus de sa tête… qui y avait toujours plané. Rien n’était acquis, dans la présence de Therry à Durmstrang et la protection que lui accordaient ses frères sorciers. Dans chacun de ses actes, dans chacune de ses pensées, il était prié de manifester son soutien inconditionnel, son adéquation totale aux valeurs qui lui étaient transmises. Sinon… Ce n’était pas précisé ; mais en regardant le petit corps brisé sur la table de métal, il comprenait vaguement que le « sinon » s’enfonçait dans des abîmes insondables.

Il abandonna définitivement la perspective d’un mémoire sur les origines communes des sorciers et des elfes. Au lieu de cela, il se consacra d’autant plus intensément à la froide abstraction des runes, telles un refuge éthéré à l’écart de cette prise de conscience terrible qui avait failli le rendre fou. Son professeur de Magie Noire n’eut jamais à se plaindre de lui ; en revanche, l’adolescent ne tissa jamais avec lui les liens presque familiaux qu’il entretenait avec ses autres professeurs. Quelque chose s’était brisé. Et en parallèle, quelque chose s’était construit. Il parvenait désormais à distinguer des nuances qui lui échappaient précédemment : il n’y avait pas dans sa vie que des relations de sympathie et de confiance absolue, ou de haine et de méfiance sans mélange.

Peut-être est-ce l’effroi que lui causaient ces nuances inconnues qui l’empêcha de tomber amoureux, à l’âge où ses camarades nouaient leurs premiers flirts. Rainer revint lui rendre visite de temps à autres, quand son travail le lui permettait ; Therry lui confiait ses craintes et ses doutes, et son aîné, que ses anciens supporters de Quidditch surnommaient toujours le Capitaine, le réconfortait comme il le pouvait. Il lui promit notamment de l’aider à s’intégrer en tant qu’adulte dans la société des sorciers finlandais, et même de lui trouver un petit travail de secrétariat dans son service.

Arisemos Oura n’était pas le plus prudent des hommes ; il menait une vie rangée et peu protégée dans une petite villa des banlieues chic, et déjà plusieurs fois, des sorciers mal intentionnés s’étaient introduits nuitamment dans sa demeure familiale sans être repérés. Cependant, il leur avait été impossible de localiser ses documents personnels.

« Rainer, que deviennent les morts ? Pourquoi sont-ils toujours présents sur les portraits et les photographies ? »

Therry s’était rendu compte, à la rentrée, qu’il était cité en exemple par ses camarades, et s’était senti assez mal à cette idée. Ses amis le présentaient à leurs petits frères, sœurs et cousins, et lui faisaient raconter ses horribles souvenirs aux mains des Moldus de Sibérie, en les enjolivant de tous les détails de son invention ; il avait changé de version plusieurs fois, et s’était rendu compte que les versions les plus sanglantes avaient bien davantage de succès que les versions les plus exactes, bien que ses camarades de son âge connaissent la vérité.

«  Les photos que les sorciers prennent de moi, les portraits que je pourrais faire réaliser et où je figurerais avec mes meilleurs amis, seraient-ils une façon d’accéder à l’immortalité ? »

La mort, thème en apparence plutôt philosophique, sous-tendait l’usage de la magie noire, car il fallait s’y familiariser, ainsi qu’à la souffrance. La comparaison établie par le professeur avec la science médicale des Moldus lui inspirait une impression sourdement dérangeante. Tout semblait s’effondrer autour de lui : tous les réconforts, tous les repères…

Seul Rainer demeurait cordial, fiable et aimant à ses côtés comme il l’avait toujours été, et ne changeait qu’en se parant d’un collier de barbe qui lui donnait des airs aristocratiques assez plaisants. Le jeune sorcier se réfugiait donc dans leurs conversations pour chercher à faire le tri parmi ses émotions contradictoires, et son aîné lui offrait toujours une oreille attentive, bien que sa nouvelle épouse manifeste à cet égard une certaine jalousie.

« Y survivrais-je tel que je suis en ce moment, en perdant tout ce que la vie aura fait de moi par la suite ? »

« Oui, je le crains. Il faut que tu comprennes une chose : les morts servent les vivants, comme les elfes nous servent, comme les moldus et les cracmols devraient nous servir, si l’ordre du monde était restauré. Tu es actuellement au sommet de ce que tu peux accomplir, au faîte de la pyramide, même si tu ne le ressens pas ainsi. »

« J’ai l’impression de tomber au fond d’un gouffre… »


C’était une intense déception pour le jeune garçon, en même temps qu’un sinistre effroi. Les morts servaient les vivants, et il commençait à se demander à quel groupe il appartenait vraiment. Quant à son ami, qui lui avait confirmé cette triste intuition, comment allait-il l’aider à s’en relever ? C’est alors que Rainer lui proposa de passer un test pour entrer dans son organisation : il s’agissait d’entrer chez Arisemos Oura pour lui dérober son porte-monnaie. C’était encore un jeu d’enfants et déjà une tâche d’espions. Rainer le galvanisa justement – l’étymologie de ce mot avait toujours ravi le jeune Therry – en lui rappelant que l’honneur consistait à risquer la mort en étant conscient de tout ce qu’elle représentait.

Ce fut une nuit de glace et de givre, dont les conséquences pèsent encore aujourd’hui sur l’existence du jeune homme. Therry parvint à entrer dans la demeure, et à trouver le porte-monnaie ; mais avant de l’emporter, il l’ouvrit. Une photographie y figurait. Le politicien poussait l’inclusion dans la société moldue jusqu’à l’adoption d’une enfant de ce monde parmi les siens. Le regard de l’enfant, son attitude, sa maigreur, rappelèrent à Therry son propre reflet dans les miroirs de Durmstrang lorsqu’il y avait mis les pieds pour la première fois. Elle avait aussi des traits étrangement proches de ceux d’Aaron Scalf.

« Alors ? Tu l’as ? »
« Non. »

Rainer lui tendit les bras pour le réconforter de ce petit échec sans conséquences ; mais Therry le repoussa. « Je l’ai caché de nouveau. Et contre mon serment de renoncer à jamais à tout ce que j’aime, j’ai placé une bénédiction sur cette demeure. »
Rainer ne comprenait pas. Il dévisageait son protégé comme s’il ne parvenait pas à le reconnaître. « Comment ça, tout ce que tu aimes... » Sa voix avait un accent rauque que Therry ne lui avait jamais entendu.

« Tu sais, tu me disais que la mort devait être appréciée dans toute son horreur pour être affrontée honorablement. Je crois que je vais remplacer le mot « mort » par le mot « vie », et suivre ma propre route à partir de maintenant. Me faire de nouveaux amis... »
Therry avait presque pitié, soudain. La façon dont son ancien protecteur se décomposait devant ses yeux avait quelque chose de pathétique. Il insista, pour mettre fin à cette phase de prise de conscience douloureuse le plus vite possible :
« Ne cherche pas à me recontacter, je vais quitter ce pays et je ne reviendrai pas. Je ne veux plus fréquenter aucun d’entre vous. Si j’apprends qu’il est arrivé quelque chose au sénateur Oura, ce sera la seule nouvelle qui pourra me ramener ici ; et ce sera pour exercer vengeance. »

C’était la rupture. Il avait terminé ses cours ; rien ne le retenait plus ; rien ne s’opposait à son départ. Quelques lectures l’avaient convaincu de chercher refuge en Angleterre, où le porterait justement un navire qui recherchait un remplaçant parlant plusieurs langues pour le vaguemestre. Les côtes disparurent dans les brumes de l’horizon, et Therry se trouva soudain environné exclusivement de Moldus, qui n’avaient aucune idée du monde qu’il quittait en même temps qu’eux. C’était presque un moment d’euphorie, mais tous les soirs, avant de s’endormir, il pleurait toutes les larmes de son corps. Il se sentait délivré et amputé. Les trois semaines de trajet lui laissèrent le temps de s’en remettre, du moins en surface.

Therry n’avait pas prévu un détail : Londres coûtait les yeux de la tête. Il passa plusieurs longs mois à évoluer d’un poste de remplaçant à l’autre, pour quelques semaines au maximum ; professeur de langues, guide de nuit dans un musée de cire, réceptionniste dans un hôtel… Finalement, quand il fut engagé par son patron actuel, il désespérait de trouver enfin la stabilité et était prêt à accepter n’importe quelle tâche.

Le salaire était littéralement misérable, mais le gîte et le couvert, ainsi que le service de l’elfe de maison pour toutes ses tâches ménagères, étaient des avantages non négligeables. Le jeune homme commença par effectuer de menus travaux, comme le tri des viscères extraites des animaux empaillés et leur traitement de conservation. Puis il eut à coeur de se rendre de plus en plus indispensable à son employeur, de peur de perdre cette place qui le sortait d’affaire.

Anténor Adelphus d’Amboyne se faisait sérieusement vieux et fragile. Quand celui-ci était grippé, Therry le remplaçait au pied levé ; il se rendait au domicile des clients qui ne pouvaient pas se déplacer dans l’immédiat… Ses manières de charmeur face aux plus insupportables collectionneuses de caniches donnèrent à la boutique une aura de respectabilité et d’empathie qu’elle n’avait jamais eue. Il était d’autant moins aisé aux bonnes gens de discerner l’odieux trafic d’organes auquel se livraient les deux associés.

Quant aux chasseurs qui faisaient préparer leurs derniers trophées en date, il leur parlait comme à ses anciens camarades, en parfait gentleman-macho, tout en les régalant du récit imaginaire de ses propres chasses romanesques en Finlande. L’un d’eux, un certain baron de Glover, conseilla à tous ses amis de s’adresser à eux pour de telles commandes ; Therry ne pouvait plus être renvoyé maintenant, ou la boutique aurait croulé sous les contrats. Finalement, il fut officiellement décrété apprenti, et se sentit enfin en sécurité. Et depuis, il se passionne pour ce qui lui passe entre les mains et pour ce qui touche ses oreilles : il apprend beaucoup des bêtes, et des hommes, des mages et des autres. Il est entré à l’école de la vie.

And now, whatever way our stories end
I know you have rewritten mine by being my friend




fiche by laxy
Revenir en haut Aller en bas
7ème année ϟ Préfet
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Crédit : avatar : tearsflight. aesthetic : austa.
Points : 10
Hiboux : 291
Multi-compte(s) : Adonis Leroy & I. Zéphyr Aït-Malek
Age : 19
Particularité : Loup-Garou


MessageSujet: Re: Timebomb   Mar 27 Déc - 0:05

Coucou darling coeur

J'ai lu la première partie de la fiche et pour l'instant tout me paraît pas mal ! Je lis la suite demain, je voulais juste passer pour te dire qu'on ne t'oublie pas crazy Merci de ta motivation ça fait plaisir à voir coeur

ω



we are everywhere
« I solemnly swear that I am up to no good. Mischief Managed »
JKR & apache.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Ghrelin



MessageSujet: Re: Timebomb   Mar 27 Déc - 0:28

Thanks so much, dearest ui Je tenais à vous laisser de quoi lire pour les fêtes, vu que bientôt je vais être overbooké à nouveau. Content de savoir qu'il y a au moins une partie des trucs qui collent au contexte.

S'il y a des inspirés pour se greffer ici ou là, j'ai trois grosses ellipses : petite enfance (je crois que le mystère va rester entier sur ce point, ça serait trop chaud à organiser), début de scolarité à Durmstrang que je laisse assez libre, et les 6 dernières années en Angleterre surtout (c'est là que je serai intéressé par vos pistes pour créer de nouvelles relations, vu que... les relations humaines, c'est à la fois la passion et le gros souci de ce perso. ^^ Il est assez... entier mimi Je le vois très bien, par exemple, passer d'une longue phase complètement raide et froide ou fausse à un attachement déraisonnable sur un revirement soudain, ou l'inverse, se montrer charmant avec quelqu'un - bon client, etc - et se mettre soudain à le haïr cordialement, sans que la personne ait forcément les éléments pour comprendre pourquoi.)

Aussi, je suis toujours avide de pistes pour son entrée dans l'Ordre, passée ou future, selon vos envies. ange

Et pour nourrir vos instants de folie, voilà les avatars et la signature que j'envisage :





Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Timebomb   

Revenir en haut Aller en bas
 
Timebomb
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
ϟ Fizwizbiz. :: Sommaire :: Chapitre 2 :: FAQ & Zone invités-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet