Revenir en haut Aller en bas



 

Partagez | 
 

 “Toute opinion est indifférente aux ambitieux, pourvu qu'ils gouvernent.” - Orpheus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
7ème année ϟ Élève
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Crédit : /
Points : 0
Hiboux : 9
Age : 18
Particularité : Maître Chanteur


MessageSujet: “Toute opinion est indifférente aux ambitieux, pourvu qu'ils gouvernent.” - Orpheus   Jeu 20 Oct - 15:59


Orpheus A. Mulciber

"Le cas n’arrive jamais ou l’on puisse dire: “J’étais ambitieux.” Ou on ne l’est point, ou on l’est toujours ." - La Bruyère, Les Caractères.

ϟ Prénom(s) : Orpheus Amos Caesar
ϟ Nom : Mulciber
ϟ Age : 17 ans
ϟ Date et lieu de naissance : 1er Décembre 1959,Lerwick Mainland
ϟ Statut & Sang : Sorcier Sang-Mêlé
ϟ Particularité, don : Maître chanteur
ϟ Maison : Serpentard
ϟ Baguette : 32,5 cm, en pin et avec une plume de phoenix. Ressemble étrangement à une épée ou à un poignard
ϟ Patronus : Oui, un Kraken.
ϟ Epouvantard : Il voit ses soeurs être découvertes comme telles et ses relations a Serpentard être compromises.
ϟ Amortentia : Le feu de bois.
ϟ Miroir du Rised : Il se voit au sommet, là où il ne recevra plus jamais d’ordres de personne et où plus personne n’oserait ébranler sa position sans trembler de peur.
ϟ Feat : Emil Anderson
ϟ Crédits :
Qui es-tu ?
Ces questions nous serviront à mieux comprendre votre personnage. Vos réponses doivent faire 50 mots au minimum. Pour vous aider, n'hésitez pas à aller lire la chronologie.

1. Que pense votre personnage de la coalition entre Poudlard / Beauxbâtons / Durmstrang ?

Orpheus est ravi de pouvoir développer son réseau d’influence et d’en apprendre plus sur les autres écoles. Il est d’ailleurs particulièrement attiré par les cours théoriques de magie noire dispensés aux étudiants de Durmstrang auxquels il ne peut malheureusement pas assister (Du moins, pas officiellement, mais il n’est pas du genre à se laisser décourager par ce genre d’obstacles.)

2. Poudlard est-il toujours pour vous "l'endroit le plus sûr de toute la Grande-Bretagne" ?

Il pense qu’en effet, cet endroit bien que pleinement investi par les mangemorts infiltrés reste certainement l’endroit le plus sûr de toute l’Angleterre, si ce n’est du continent, car s’ils sont bel et bien présents dans l’établissements, ils le sont bien moins qu’à l'extérieur. Cela dit, l’idée de cohabiter avec des mangemorts ne lui est pas déplaisante, elle lui est même plutôt profitable.


3. Quel sont les plans de votre personnage quant à son futur ? A-t-il une vocation, ou souhaite-t-il attendre de voir où Merlin l'emmènera ?

Il se sent capable de tout faire pour son objectif, qui est celui de gravir les échelons et de se hisser au sommet, pour prouver à chacun que la composition de son sang n’affecte en rien sa capacité à être un excellent sorcier. Il étudie énormément pour parvenir à ses fins, mais est juste bon en cours car les sorts qu’il tente de maîtriser par lui même ne sont souvent pas au programme, voire interdits.

Survole l'image pour en savoir plus
Anecdotes

   

General Information


Name: Orpheus Amos Caesar Mulciber
Pronunciation: Le “u” se prononce distinctement, et le “e” se dit “é”. Le “s” final n’est pas muet.
Name Meaning: Aucune signification connue, juste la mythologie de l’Orphée de la Grèce Antique.
Name Origin: Latin ancien
Other Names: Ses deuxièmes prénoms, Amos et Caesar.
Gender: Homme
Titles: Monsieur, jeune homme.

Birth Date: 1er Décembre 1959
Birth Place: Lerwick, Mainland

Dominant Hand: Gaucher.
Astrological Sign: Sagittaire.
Catchphrase: “Bonjour l’ami” ou “Alors, mon ami...”
Autograph: Complexe mais rapide, efficace.
Handwriting: Serrée, fine et longue.



Appearance


Height: 1m92
Weight: 73kg
Species: Parfaitement humain
Race: Officiellement, Sang-pur, mais hybride dans les faits.
Blood Type: B -
Symbol: Une pie.


Skin Color: Très pâle, sous-ton rose.
Birthmarks: Juste beaucoup de taches de rousseur.
Extra Anatomy: Rien de spécial
Somatotype: Ectomorphe


Hair Color:
Blond cendré.
Hair Length: Ils lui arrivent jusqu’en dessous des épaules.
Hair Type: Ondulés.
Hair Style: Tresse française très serrée la plupart du temps.
Widow's Peak: Très marqué.
Eye Color: Vairons, l’un bleu glacier et l’autre noir.
Eye Type: Assez longs, en amande.
Eyebrows: Fins, droits.
Nose Shape: Aquilin.
Face Shape: Coeur
Complexion: Ses pommettes sont assez hautes.
Facial Hair: Utilise une potion pour ne pas avoir à se raser tous les jours, donc peau de bébé.


Hat Size: M
Shirt Size: Idem
Waist Size: Idem
Shoe Size: 45


Health and Image

Diet: Rien de spécial, il n’y fait pas vraiment attention.
Exercise: Rien du tout, il déteste ça.
Fitness: Idem.
Maximum Load: Une vingtaine de kg le font plier.
Running Speed: Il déteste courir.
Posture: Très droite, sauf quand il en décide autrement.
Réflexes: Assez réactif car très attentif à ce qui l’entoure.

Medication: Des vitamines de temps à autres.
Allergies: Très allergique au poils de rats, ce qui se trouve être assez contraignant a Poudlard.
Broken Bones: S’est cassé le genou, la clavicule et les chevilles plusieurs fois, dont certaines fois sciemment afin d’éviter les cours de sport.

Wardrobe: Assez distinguée. A une faiblesse pour les cols roulés, confortables et élégants.
Accessories: Sa cape de sorcier est en soie noire à l’intérieur émeraude, une qui appartenait à la famille de sa mère et dont il est très fier, et une paire de bottes pointues à talons courts et fins.
Equipment: Ne se sépare jamais de sa baguette bien sûr.
Musical Instruments: Joue très bien de la flûte de pan mais n'apprécie pas vraiement d'en jouer pour lui même.
Makeup: Quand il veut se grandir encore, il utilise un fond de teint modifié magiquement pour être indétectable et parfaitement adapté à son teint afin de masquer ses taches de rousseur.
Perfume / Cologne: Ne se parfume que dans de très rares occasions, en général un parfum qui rappelle l’odeur fraîche de l’hiver.
Scars: Quelques unes, là où il s’est cassé les différents membres.


 
 Voice


Accent / Dialect: Accent anglais distingué dont il est très fier.
Voice: Profonde, vibrante par moment.
Pitch: La norme pour un jeune homme de 18 ans.
Volume: Dépends de sa compagnie.
Laughter: Rit en renversant la tête en arrière. Rire assez clair.
Impediments: Reste parfois silencieux pendant quelques secondes pour trouver le mot adéquat mais reste un très bon orateur en général.


 
 Psychology


Languages: Anglais, Français, Allemand et quelques autres.
Vocabulary: Très élaboré, il adore avoir un large panel disponible pour pouvoir s’exprimer le mieux possible.
Memory: Normale, essaie de travailler dessus.
Temperament: Extrêmement calme et réfléchi, afin de se contrôler le plus efficacement possible.
Learning Style: Il aime apprendre dans un bon bain.
Emotional Stability: Intérieurement, est assez dirigé par ses sentiments immédiats mais ne le laisse jamais paraître grâce à d’habiles manœuvres.

Bodily-Kinesthetic: Extrêmement développé, le langage corporel est une des premières choses qu’il a appris pour parvenir a ses fins.
Linguistic: Excellente également.
Logical-Mathematical: Adopte une démarche assez logique pour penser mais ne se considère pas comme très bon.

 
Philosophy


Morality: “La fin justifie les moyens”
Etiquette: La connaît par coeur du début à la fin afin de pouvoir s’en servir si nécessaire ou de l’écarter volontairement pour mettre à l’aise quelqu’un si besoin.
Attitude: En générale très faussement chaleureux, essaie de ressembler au bon copain que tout le monde aime (quelques personnes ne sont pas dupes cela dit.)
Outlook on Life: Une perpétuelle ascension vers ses objectif.
Taboos: S’interdit de se lier émotivement à quelqu’un qui pourrait lui être utile un jour d’une manière où d’une autre afin de ne pas se blesser soi même.

Vices: Calculateur, Envieux, Hypocrite, Lunatique, Manipulateur, Obstiné, A besoin de reconnaissance, Versatile, Volontairement caustique, peut être cruel ou humiliant si besoin.

Virtues: Ambitieux, Appliqué, Astucieux, Charismatique, Consciencieux, Déterminé, Diplomate, Observateur, Persuasif, Stratège.


 
 Character


Primary Objective: Rentrer dans les rangs des mangemorts et escalader les échelons pour arriver aussi haut que possible. Il fera tout ce qui est nécessaire pour y arriver.
Secondary Objectives: Cacher ses propres secrets comme ses soeurs Cracmol, s'entraîner à la manipulation et devenir le meilleur.
Priorities: Il considère que ne pas être manipulé est une priorité sur manipuler.
Motivation: Prouver à tous qu’un sorcier issu d’une famille mixte peut tout aussi bien être meilleur que les autres qu’un sang pur.
Self Confidence: Assez faible.
Self Control: Excellent.
Self Esteem: Est positif.


Quirks: Aime bien espionner les gens.
Hobbies: Quand il n’est pas occupé à espionner, planifier, s'entraîner et développer son réseau, il aime bien grimper aux arbres. Il s’y sent en sécurité et des choses intéressantes se passent parfois en bas sans qu’on puisse le voir.
Closet Hobbies: Aime bien tailler le bois pendant ces escapades dans les arbres, mais ne le fait que très peu depuis qu’il a compris que c’était du temps perdu car non utilisable dans ses plans.
Guilty Pleasures: A un faible pour “Ma sorcière bien aimée”, ce qu’il n’avouerai pas sous la torture.
Habits: Se peigne longtemps les cheveux avant de dormir, en étudiant quelques sortilèges dans des livres interdits de la réserve.


Desires: être reconnu par ses instituteurs mais surtout par ses camarades et les mangemorts comme étant indispensable, le meilleur.
Wishes: Aimerait être né dans une grande famille afin d’avoir eu d’office la reconnaissance qu’il doit obtenir si durement en étant sang-mêlé.
Worries: être découvert en temps que sang-mêlé, ne pas être pris dans les rangs des mangemorts et se retrouver sans but.
Nervous Tics: Ne passe presque jamais devant un miroir sans vérifier que sa tenue est correcte. Tape parfois nerveusement des ongles quand il est face a un problème difficile.


Accomplishments: Avoir les félicitations de divers professeurs et de ses camarades, ainsi que celles de ses parents.
Greatest Achievement: Avoir réussi à maîtriser un patronus avant les autres.
Failures: Se voir dépassé par d’autres élèves, dont Regulus Black malgré ses efforts.
Biggest Failure: Comprendre que Evan est celui qui a fait s’effondrer les gradins de Poufsouffle, et qu’il va certainement être pris avant lui dans les rangs des mangemorts.


Earliest Memory: Un jour de beau temps dans son village natal
Fondest Memory: Quand ils fêtaient son entrée à Poudlard sur l’île principale de la Grande Bretagne dans une fête avec des tas de jeunes autres sorciers admis, il y a avait tellement de monde et de bonne humeur comparé a d’habitude que ça le changeait agréablement.
Worst Memory: À chaque fois qu’on le force à monter sur un balai.
Happiest Moment: La réception de sa lettre.
Saddest Moment: La découverte que ses soeurs étaient cracmols et n’étaient donc pas admises à Poudlard, toute sa famille pleurait ce soir là. La peur de ne pas être admis lui aussi l’a terrifié jusqu'à l’obtention de sa lettre.
Most Prized Possession: Sa pie.
Most Valuable Possession: Probablement sa cape de sorcier.



Embarrassments: Cette fois mémorable où il a fini en haut d’un arbre après un accident de balai devant tous les 3eme années .
Mannerisms: Dépends de celui/celle avec qui il est.
Humor: Assez sarcastique, parfois cynique.
Phobias: Atychiphobique sévère (Peur de l’échec)




   
Preferences


Likes: Se rendre dans le parc, prendre une coupe de vin et s’asseoir à l’ombre d’un arbre (le saule pleureur est son favori) pour rêver un peu. Qu’on l’embrasse sur les paupières comme le faisaient ses soeurs auparavant. Son plaisir coupable, sauter sur le lit quand personne ne regarde. Pour une raison inconnue, les balançoires. Le bruit d’une tempête. Les yeux verts.

Dislikes: Tout ce qui se rapporte de près ou de loin au sport. La viande rouge. Être sous la pluie sans parapluie. Les faux câlins. Le jus de raisin. Les rats. Qu’on arrive dans son dos ou qu’on le fasse sursauter.



 
Home


Abode: Une maison assez spacieuse, presque de plain pied excepté l’immense grenier où il dormait avec ses 3 soeurs. Était construite d’une pierre curieusement bleue.
Hometown: Holsmgath, un petit village sur une île isolée a des centaines de kilomètres des côtes.

Derrière l'écran

ϟ Pseudo ou Prénom : Eloïse
ϟ  ge : 17
ϟ Double compte ? Non
ϟ Comment avez-vous découvert le forum ? Parrainage
ϟ Vos premières impressions ? C’est mignon  canard
ϟ Autre chose ?

fiche by laxy
[/b]


Dernière édition par Orpheus A. Mulciber le Lun 7 Nov - 20:28, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
7ème année ϟ Élève
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Crédit : /
Points : 0
Hiboux : 9
Age : 18
Particularité : Maître Chanteur


MessageSujet: Re: “Toute opinion est indifférente aux ambitieux, pourvu qu'ils gouvernent.” - Orpheus   Lun 24 Oct - 10:41


Il était une fois ...

 


Meilleur souvenir.





Ce 24 Novembre 1969 avait en tout point commencé comme tout les autres 24 Novembre, d’aussi loin que pouvait se souvenir Orpheus. Il n’avait pas eu l’occasion d’en voir un très grand nombre jusqu’alors -9, très précisément- mais la même ambiance festive semblait toujours baigner le petit village de Holsmgarth pendant cette période de l’année. Il adorait ce village, à vrai dire. Pas qu’il détestait la ville, au contraire, mais il s’était pris d’affection pour cet endroit reculé, baigné des embruns et du vent sifflant des côtes toutes proches. L’endroit pouvait sembler désagréable à première vue; Cette île loin au nord de la Grande Bretagne se trouvait plus près de la Norvège ou de l’Islande que du Royaume auquel elle était néanmoins attachée. Le climat ne jouait pas non plus en la faveur d’éventuels touristes: La petite île perdue en pleine mer et ravagée par des intempéries presque toute l’année semblait être un monde à part.
Et elle l’était, et pour cause: Le village dans lequel ses parents avaient élu domicile quelques années auparavant -et le seul de l’île, également- était et avait toujours été, de mémoire d’homme, baigné de magie. C’était un des rares n’ayant pas “d’équivalent” moldu, tout le monde vivant ici était familier au monde de la sorcellerie; Et tout le monde ou presque était passé par la célébrissime école de magie Britannique, Poudlard. Le secret était aisément gardé, le village ne comptait guère plus qu’une trentaine de familles, et semblait bien trop repoussant pour que quiconque n’en connaissait pas le mystère sous-jacent désire s’y installer. Orpheus ne comprenait d’ailleurs pas pourquoi, c’était pour lui le plus bel endroit du monde; Il y avait toujours quelque chose à faire ici, contrairement à ce qu’on pourrait croire: le jeune éphèbe était toujours occupé à grimper aux arbres ou battre la campagne dans les rares périodes clémentes de l’année, mais la plupart du temps il était occupé à lire à l’intérieur. Ce jour là n’était malheureusement pas une exception à la règle, et des bourrasques violentes d’une pluie torrentielle venaient s’écraser par vagues sur les fenêtres de la chaumière confortable des Mulciber.
Dans précisément une semaine, il aurait dix ans. “Déjà” disait sa mère d’un air catastrophé quand on le lui rappelait. Orpheus, lui, aurait plutôt penché vers un “enfin”. Pas qu’il n’en ait la carrure, il dépassait d’un bon trente centimètres n’importe quel autre enfant de son âge, mais la satisfaction d’avoir enfin un âge à deux chiffres dans quelques jours le faisait rayonner plus que jamais. Il venait de rentrer en cinquième année dans la minuscule école de l’île, où sa mère enseignait d’ailleurs, et il n’était pas mécontent d’être à la fois le plus jeune et le plus compétent de tous ses camarades. L’école couvrait évidemment le cursus normal de chaque école primaire moldue du pays, mais également un programme tout à fait spécial d’introduction à la magie. Ce jour là, il était d’ailleurs en train de feuilleter un ouvrage illustré de métamorphose lorsqu’il entendit le bruit caractéristique d’un hibou frappant du bec à la fenêtre. Comme il était le plus proche, il se leva d’un bond du tapis sur lequel il était allongé et trottina jusqu'à la fenêtre afin de laisser entrer l’oiseau.
-Orphy, qu’est ce que tu fais encore? demanda son père depuis la cuisine en entendant le vent et la pluie s'engouffrer brusquement dans la maison alors que l’oiseau entrait en catastrophe. Le garçon fronça le nez en entendant une fois de plus ce satané surnom mais répondit en refermant la fenêtre avec difficulté:
-Un hibou de la poste!
Il n’y avait aucun hibou sur l’île -faute d’habitat naturel leur convenant- alors quand l’un d’entre eux s'évertuait jusqu’à chez eux, les Mulciber pouvaient être sûrs que celui ci venait de loin. Pour leur part, ils avaient une magnifique pie surnommée Perséphone qui s’occupait de délivrer les messages qu’on lui confiait.
Mais pour l’heure, c’était bien un hibou qui s’était magistralement écroulé sur le tapis angora, détrempant dans une flaque d’une couleur douteuse et semblant épuisé. Le cadet des Mulciber se pencha vers le volatile alors que son père entrait et poussait un glapissement étranglé devant l’horrible tâche sur leur tapis hors de prix. Ses soeurs également se glissèrent dans la pièce en vue de l’horrible vacarme qu’avait occasionné l’oiseau.
-Qu’est ce que c’est, Orphy? demanda Bérénice.
-Il y a du courrier? renchérit Briséis.
-C’est pour nous? compléta Barbarella, les yeux pleins d’espoir.
-Non, leur répondit Orpheus en soustrayant une enveloppe détrempée d’en dessous du pauvre animal, On dirait que c’est pour moi.
Les triplées se renfrognèrent et s’apprêtaient à retourner vaquer à leurs occupations quand un deuxième glapissement retentit, cette fois ci provenant du jeune homme.
-Qu’est ce qu’il y a mon garçon? demanda d’un air distrait son père en posant un genou a terre et en soulevant l’oiseau de son tapis par la peau du cou avec un mécontentement apparent.
-C’est…, il avait du mal à y croire, C’est une lettre de Poudlard!
Son père en laissa tomber le pauvre hibou de surprise, et faillit le piétiner en se précipitant vers son fils pour s’en assurer lui même.
L’encre verte caractéristique de l’enveloppe était un peu détrempée mais il n’y avait aucun doute: La lettre provenait bien de la fameuse école. Les deux  restèrent abasourdis pendant une longue poignée de secondes, avant que son père se ressaisisse et commence à trépigner sur place comme un enfant le matin de noël.
-Mon fils est un sorcier!, s’écria t-il sans même prendre la peine de l’ouvrir, Perséphone, chérie, une lettre de Poudlard!
Un bruit sourd leur parvint de l'étage supérieur et dans les secondes suivantes, sa mère dévalait les escaliers en trébuchant dans la précipitation, son épaisse tignasse blonde encore plus désordonnée que d’habitude.
-Mon petit garçon pars à Poudlard? dit-elle en bousculant presque les trois triplées pour se glisser aux côtés de son mari et de son fils, Ouvre vite, enfin Orpheus!
Ce dernier était bien trop ébloui par l’enveloppe pour oser seulement respirer. Il avait peur qu’au prochain mouvement, la lettre se transforme en sable entre ses mains et qu’il ne puisse plus rentrer à l’école tant convoitée. Mais sa mère ne pensait visiblement pas comme lui, car elle lui arracha l’enveloppe des mains avec un bruit agacé et entrepris de l’ouvrir frénétiquement.
La famille entière retint son souffle alors que les yeux de la mère de famille parcourais les premières lignes fébrilement. Et quand finalement, le plus grand sourire qu’Orpheus avait vu de sa vie lui fut adressé, la joie de la victoire éclata dans la chaumière comme jamais auparavant. Ses parents tombèrent dans les bras l’un de l’autre, bafouillant, riant, pleurant, tremblant et dansant tout à la fois. Orpheus, lui, riait à gorge déployée de son tout nouveau bonheur. Il avait eu tellement peur d’être cracmol, comme ses soeurs! Mais il était sorcier, et rien ne pouvait lui barrer la route désormais. Il allait être le meilleur, pour pouvoir prouver au monde entier que le sang de sa famille n’influait pas sur ses qualités! Il pouvait être tout aussi bon - Non, plus que bon, excellent!- que tous ses autres camarades. Il allait grimper au sommet, et balancer à tous sa réussite au visage.
Dans l'encadrement de la porte, Bérénice, Briséis et Barbarella observaient l’explosion de joie dans le salon sans y participer, et d’un accord commun partirent sans un mot.







Pire souvenir.
Ou la manière la plus efficace de découvrir qu’on a le vertige.





Une journée n’aurait pas pu commencer de pire manière. Orpheus roula désespérément des yeux accablés pour la millième fois depuis qu’il était levé, à la recherche d’un éventuel miracle, mais sans succès. Il dut se résoudre à marcher derrière ses camarades de classe sur l’herbe encore humide et boueuse de rosée, fermant la marche en traînant les pieds. Aujourd’hui était le jour du sport. Dieu qu’il détestait ça. Et pire que tout, aujourd’hui était cours de balai, rien que d’y penser, il avait la nausée. Il pensa un instant à se casser un autre membre afin d’y échapper une fois encore, mais l’infirmière le précédant de quelques pas lui lança un regard dissuasif par dessus son épaule comme si elle lisait dans ses pensées et il pinça les lèvres dans une tentative de sourire qui ne convainquit qu’à moitié. Il était dans l’incapacité la plus totale de comprendre pourquoi ses camarades semblaient attendre ça impatiemment chaque semaine, en particulier Evan. Ce dernier lui avait envoyé des piques toute la semaine depuis qu’il s'était “accidentellement” cassé la clavicule pour la cinquième fois depuis le début de l’année. Les os étaient très facilement resoudables par l’infirmière et cette technique lui permettait de louper l’heure de sport, quoi qu’ayant le défaut d’être relativement douloureuse.
De plus, il commençait à manquer d’imagination quant aux os qu’il se fracturerait les fois suivantes, et aujourd’hui il avait été si étroitement surveillé qu’il ne put même pas feindre une chute dans les escaliers tranquillement.
Il fut interrompu dans ses pensées par le professeur de balai faisant une entrée très remarquée en effectuant quelques cabrioles dans les airs et en atterrissant gracieusement sous les applaudissement excités de sa classe. Orpheus, lui, avait sensiblement blêmi.
-Bonjour à tous! Vous connaissez la musique, allez tous vous chercher un balai et on commence dès que tout le monde est prêt!
Le reste des instructions quant à ce qu’il fallait faire une fois en l’air se mélangea et devint un gargouillis incompréhensible dans son esprit -il serait de toute manière bien trop occupé à contrôler les envies de liberté du contenu de son estomac une fois sur son balai- mais le professeur arrivant à sa hauteur lui sourit de toutes ses dents en levant les yeux, haut, très haut pour rencontrer ceux du jeune homme et commenta:
-Ah, vous voilà enfin! J’ai eu la mauvaise impression que vous m’évitiez, pendant un moment!
Orpheus se força à lui rendre son sourire, ce qui n’était pas mince affaire lorsque la seule chose que le blond espérait était que son professeur tombe raide mort pour qu’il puisse rentrer.
-J’ai eu quelques… Imprévus, ces derniers temps. fit-il prudemment.
-Ce n’est rien! Dépêchez vous d’aller chercher un balai, vous aussi!
Il se dirigea à contrecoeur vers le tas de balais, et en avisa un particulièrement long. Il lui intima “debout” si sèchement que le balai décolla immédiatement et il le traîna négligemment à sa suite pour s’aligner avec les autres.
Une sensation extrêmement désagréable de nausée le prenait déjà alors qu’il n’avait même pas encore décollé. À ses côtés, Evan sautillait presque sur place d’anticipation, et de l’autre côté Demetrius semblait plonger dans des profondeurs d’ennui encore insondées. Il regarda autour de lui dans l’espoir de trouver qui que ce soit d’autre étant dans le même cas que lui, mais il était tout à fait seul. Il se résolut à lever les yeux au ciel en priant pour qu’une météorite tombe et qu’elle distraie suffisamment tout le monde pour qu’il puisse s'éclipser. Mais point de comète non plus, et au coup de sifflet du professeur réclamant l’attention, il fut bien obligé d’admettre l’évidence; Il allait bien être obligé de monter sur ce fichu balai.
-Prêts? s’écria le professeur, À trois, … deux, … un… C’est parti!
Embourbé dans sa panique, Orpheus ne frappa pas suffisamment fort le sol pour s’envoler, et alors que tous ses camarades décollaient gracieusement, son balai se contenta de faire quelques bonds ridicules en avant avant de s’arrêter, sous les rires collectifs du reste de la classe. Orpheus sentit ses joues virer au cramoisi alors qu’il lançait un regard assassin à son balai, comme si tout était de sa faute.
Je ne vais tout de même pas me laisser ridiculiser par ce pauvre bout de bois! Si eux en sont capables, alors moi aussi.
Dans un souci de se ratrapper, il donna une grande poussée cette fois ci, ce qui se révéla être une très mauvaise idée quand le balai bondit littéralement en hauteur et fonça dans les airs d’un coup, se plaçant une bonne demi-douzaine de mètres au dessus de ses camarades hilares. Orpheus était désormais vaguement vert, et tentait de contraindre par tous les moyens son petit déjeuner à rester sagement dans son estomac. Il jeta un regard timide vers le bas et releva précipitamment la tête en sentant un haut le coeur après avoir avisé la distance beaucoup trop grande à son goût entre le sol et ses pieds.
-Descends, descends! couina t-il à l’encontre de son balai.
Ce dernier semblait passablement agacé que son passager soit aussi indécis quand à ce qu’il voulait, et piqua en flêche vers le sol si vite que les autres élèves durent s’écarter de son chemin. Dans un geste désespéré pour éviter le sol se profilant sur sa trajectoire immédiate, il pédala dans le vide avec ses jambes, ce qui eut comme curieux effet de faire redresser la trajectoire du balai mais ne le fit pas s’arrêter pour autant. Sans perdre sa vitesse, il finit sa course droit dans les branches d’un arbre qui eut la gentillesse de le réceptionner. Il entendit vaguement les rires parmi les autres d’Evan et de Demetrius, qui devaient s’être fêlés au moins une côte chacun dans leur hilarité en vue du bruit alarmant que faisaient leurs poumons. Quant à son balai, il était retourné sagement au sol et Orpheus avait la désagréable impression qu’il semblait satisfait -pour autant qu’un balai puisse ressentir ce genre d’émotions-.
Ce jour là, Orpheus se promis qu’une fois qu’il sortirait de Poudlard, il ne remettrait plus jamais les pieds sur un balai.









Découverte de son Patronus.




La lune opaline brillait encore haut dans le ciel constellé d'étoiles pâlissantes quand Orpheus grimpa les marches deux par deux menant des dortoirs à la Salle commune des Serpentards, ses chaussures et sa cape à la main. La nuit à Poudlard était le moment idéal pour s’exercer aux sortilèges qu’il n’était pas censé connaître en temps qu’élève de cinquième année. Il n'avait jamais prêté une grande importance aux règles qu’il considérait inutiles, et l’interdiction de se promener la nuit dans le château ne faisait clairement pas partie des règles auxquelles il se sentait soumis.
Cette nuit -ou plutôt ce matin pour être précis- il irait probablement dans la forêt interdite pour s’exercer paisiblement. Il ferait d’ailleurs un crochet par la bibliothèque pour aller emprunter quelques autres livres et remettre dans la réserve ceux sur la magie noire qu’il avait finis. Il n’avait même pas besoin de se cacher de toute manière, le gardien était bien plus effrayé de lui et de ce qu’il savait que l’inverse.
Le jeune homme ne put empêcher un sourire narquois de s’étirer sur ses lèvres en constatant qu’une fois de plus, la menace des secrets inavouables l’emportait sur l’autorité. Et il en connaissait, des secrets. Assez pour faire s’écrouler Poudlard tout entier, peut être même plus. Le strict nécessaire lui convenait parfaitement,cependant. Il était bien plus profitable de garder ses secrets pour lui, le chantage avait bien souvent meilleur goût que l’humiliation. C’est ainsi qu’il tenait en respect une bonne partie de ses ennemis, d’ailleurs. Dommage que personne ne le saurait jamais.
Une fois dans la spacieuse salle commune, il se laissa tomber sur un élégant canapé près de l’âtre agonisant du feu d’une cheminée toute proche. Il contempla un instant les braises rougies mais choisit de ne pas les raviver malgré la morsure aiguë de l’air ambiant au crépuscule hivernal. Il enfila et laça rapidement ses bottines cirées dont les talons, hauts et fins, auraient trop vite fait d’éveiller ses camarades au sommeil si fragile lorsqu’il s’agissait de coincer quelqu’un en plein acte répréhensible.
Une fois les talons enfilés, il se releva lentement, encore légèrement engourdi de sommeil. En se dirigeant vers la sortie, il passa devant le miroir adjacent aux grandes portes cochères de sortie, et y vérifia sa tenue. Il courba sa haute stature avec une pointe de satisfaction en voyant une fois de plus qu’il était plus grand que le miroir. Il semblait que son ambition s’était physiquement traduite par l’étirement de son corps en hauteur, jusqu’à dominer d’une tête tous ses autres camarades. Bien loin de lui déplaire, il rehaussait encore ce surplomb par le port quotidien de haut talons, le surélevant encore. Si ça avait la vertu d’en agacer certains, c’était avant tout son orgueil qu’il exaltait.
Il s’évertua un instant à replacer rapidement une des innombrables mèches rebelles ayant réussi à s’échapper de sa tresse française serrée avant d’abandonner et de se résoudre à la refaire entièrement. Il n’allait tout de même pas sortir dans cette tenue!
Il laissa échapper un rictus contrarié en se confrontant une fois de plus à son visage parsemé de dizaines de taches de rousseur pendant qu’il combattait sa masse de cheveux blonds indisciplinés. Il détestait ses taches de rousseur. Elles lui donnaient cet air faussement juvénile dont il se passerait bien. Sans elles, son visage fin et anguleux le ferait facilement paraître trois ou quatre années plus vieux qu’il ne l’était. Il espérait simplement qu’elles finiraient par s’estomper avec le temps. Cela dit, ce n’était en général ni sa haute stature, ni ses cheveux rebelles ni même ses taches de rousseur qui attiraient en général l’attention.
Il plongea un instant dans le reflet de ses yeux dépareillés, et s’amusa un instant du reflet dansant de l’âtre tout proche dans ses iris longs et fins. Les yeux vairons étaient héréditaires dans la famille de son père, et lui et ses soeurs en avaient échu. Le gauche étant d’une froide couleur bleu acier, le droit presque noir, il était très difficile de ne pas le remarquer.  Il lui semblait souvent lui même avoir deux visages.
N’est ce pas réellement le cas, cela dit?
Sa tresse désormais achevée, il se redressa avec une agréable complaisance et finit par se glisser silencieusement dans les couloirs comme un fantôme.



xXx


Orpheus frissonna. Ça faisait bien deux heures qu’il répétait inlassablement la même formule dans l’air glacial de ce matin de février. Un juron lui échappa lorsque son regard captura les derniers rayons de lune traversant avec difficulté l’épais feuillage de la forêt interdite. Il n’avait plus beaucoup de temps avant d’être forcé de retourner au château. Il feuilletta rageusement une fois de plus les pages de l’ouvrage entre ses doigts rougis et tremblants de froid.
Un pensée heureuse, ricana t-il mentalement, Je commence à être à court, là.
Il avait déjà essayé tous ses souvenirs; les plus précieux, les plus improbables, les plus insignifiants. Il avait même tenté le souvenir de son premier vol sur un balai puisqu’il était cité comme exemple dans le livre entre ses mains mais il ne fut aucunement surpris de l’absence de résultat. Il n’y avait décidément rien de pire comme souvenir que celui là.
Il grogna une fois de plus. Peut être n’en était-il pas capable? Sa gorge se serra atrocement à cette idée. Lui! Incapable de maîtriser un sort à Poudlard, aussi difficile soit-il? Il n’en était pas question.
Orpheus secoua un peu ses pieds avant de les replonger dans l’épais tapis de neige ayant réussi à traverser le feuillage des arbres et se concentra de nouveau en fermant ses yeux dont les cils étaient désormais pailletés de flocons de neige. Une pensée heureuse? Il n’en aurait pas à moins de réussir. Oui… Le succès lui sembla être la plus belle chose à laquelle il fut capable de penser. Il ne s’arrêta néanmoins pas au simple succès au sort du Patronus. Son esprit s’envola vers l’avenir, un avenir doré, chaleureux. Il réussira ses examens, sera major de sa promotion dans sa maison - Non, de toute l’école!- Il sortira de Poudlard, et trouvera du travail au Ministère au vu de ses excellents résultats. Il sera…  Langue-De-Plomb, dans le département des Mystères… Oui, ça lui semblait correct. Et puis, garder des secrets était en quelque sorte sa spécialité, non? Il rejoindra également les rangs de Lord Voldemort. Il ne partageait pas ses idées, mais la voie du succès total dans son cas passait par cette case. Il deviendrait quelqu’un de grand, qu’on n’oserait pas contrarier de crainte de ses colères ni déplaire en aucune sorte. Il sera alors complètement libre, et alors…
-Expecto Patronum, murmura t-il entre ses lèvres craquelées par le froid.
Il ne sentit rien de particulier. La lumière des premiers rayons du soleil avaient visiblement fini par traverser le feuillage et venaient traverser la fine barrière de ses paupières fermées. Il laissa échapper un soupir de déception. Il avait entendu dire que les futurs aspirants en étaient incapables, mais l’humiliation qu’il ressentait en étant incapable de maîtriser ce sortilège était bien plus amère qu’il aurait pu le croire.
Il se résolut finalement à ouvrir les yeux dans le but faussement consolateur de rentrer se rendormir quelques minutes, mais ce qu’il vit en les ouvrant le cloua sur place plus sûrement que toutes les promesses de sommeil du monde.
L’éclat n’était pas dû au soleil levant finalement. Une lumière blanche intense rayonnait en face de lui, et se reflétait douloureusement dans la blancheur de la neige immaculée sous la forme encore indéfinie qui flottait quelques mètres au dessus du sol.
J’ai réussi.
Orpheus se concentra immédiatement sur cette réussite. Il y était arrivé! Il ne put empêcher un sourire éclatant de déchirer immédiatement son visage, alors que la forme grandissait, s’étirait, jusqu’à atteindre des proportions bien plus grandes que ce qui était représenté dans le livre. Une pointe d'appréhension lui saisit alors le corps. L’avait-il bien réalisé? La sphère voluptueuse était désormais agitée de remous étranges, comme sur le point d’exploser. Mais en voyant la lumière faiblir, il comprit qu’il devait se concentrer plus que ça. Immédiatement il focalisa son esprit, et le rayonnement revint. Après quelques secondes de plus, l´étrange sphère s’allongea. Quoi, encore? pensa Orpheus qui peinait de plus en plus a ne pas s’inquiéter. Mais bientôt, il distingua des sortes de lianes s’échappant de la sphère pour s’étendre comme autant de pattes. Une araignée? se demanda t-il une seconde, avant que leur nombre grandissant ne le détrompe. Et soudain, alors que la créature prenait forme en face de lui, ce fut clair.
Il avait eu l’occasion de lire à propos des Kraken, et il avait entendu parler de celui dans le lac noir, mais c’était bien la première fois qu’il en voyait un réel. Il semblait nager dans les airs, ses immenses bras flottant gracieusement jusqu’à éclairer entièrement la clairière pourtant particulièrement spacieuse. Le Kraken semblant lire dans ses pensées étira un peu plus ses longs membres souples et Orpheus aurait pu jurer entendre le chant envoûtant du monstre marin un instant.
Une légère panique le pris au ventre. Il n’était pas censé être là! Et visiblement, son Patronus n’était pas si discret que ça. Il feuilletta fébrilement son livre en cherchant le moyen de le faire disparaître avant que l’étrange lumière de la forêt interdite n’attire du monde. Mais une fois de plus, comme s’il se nourrissait de ses pensées -ce qui semblait vraisemblablement être le cas- le Kraken sembla rétrécir, lentement d’abord puis sensiblement, avant de redevenir un filin de volutes blanches aspiré par sa baguette. L’éclat réfléchi sur la neige disparut de même, et bientôt Orpheus se retrouva de nouveau seul dans l’air glacial du crépuscule.
Il n’osa pas bouger immédiatement, de peur de briser ce fragile rêve qu’il semblait vivre. Puis, lentement, un sourire indécent se dessina sur son visage.
Evan va être mort de jalousie en le voyant.





fiche by laxy


Dernière édition par Orpheus A. Mulciber le Dim 6 Nov - 17:22, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
7ème année ϟ Préfet
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Crédit : avatar : tearsflight. aesthetic : austa.
Points : 10
Hiboux : 291
Multi-compte(s) : Adonis Leroy & I. Zéphyr Aït-Malek
Age : 19
Particularité : Loup-Garou


MessageSujet: Re: “Toute opinion est indifférente aux ambitieux, pourvu qu'ils gouvernent.” - Orpheus   Lun 24 Oct - 12:26

On l'a attendue cette fiche crazy Bienvenue parmi nous mon tout beau, trop hâte de lire ça ! Si tu as la moindre question, surtout n'hésite pas, et puis bah bon courage pour l'écriture coeur

ω



we are everywhere
« I solemnly swear that I am up to no good. Mischief Managed »
JKR & apache.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Crédit : Haziel (aesthetic) ; Liloo_59 (avatar)
Points : 2
Hiboux : 317
Multi-compte(s) : Sirius O. Black
Club : Canards sauvages ; Chaussettes solitaires ; Buveurs de Bierraubeurre ;

Métier : Relayeuse d'informations à Poudlard
Particularité : A explosé le record de timeout (x22)


MessageSujet: Re: “Toute opinion est indifférente aux ambitieux, pourvu qu'ils gouvernent.” - Orpheus   Lun 24 Oct - 15:58

love  love  love

Oh que oui on l'attendait cette fiche crazy  Autant que le personnage même

Je te l'ai déjà dit un bon nombre de fois, mais encore merci de lui donner une chance d'être joué bril  J'ai hâte de lire la suite mimi  Surtout si tu as d'autres questions n'hésite pas !

ω



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
7ème année ϟ Élève
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Crédit : /
Points : 0
Hiboux : 9
Age : 18
Particularité : Maître Chanteur


MessageSujet: Re: “Toute opinion est indifférente aux ambitieux, pourvu qu'ils gouvernent.” - Orpheus   Lun 24 Oct - 20:11

Merci!! J'ai vraiment hâte de commencer!
Désolée pour l'attente par contre! Je vais faire de mon mieux pour la finir au plus vite! superman
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adulte ϟ Sympathisante
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Crédit : PECULIAR SOLDAT (ava) | unknown (portrait) | Nymeria.(code signa) | Tumblr(gifs signa)
Points : 0
Hiboux : 42
Multi-compte(s) : Lily Evans
Club : Club des gros porteurs de poisse

Métier : Employée au ministère de la magie d'Angleterre, section coopération magique internationale
Particularité : Métamorphomage


MessageSujet: Re: “Toute opinion est indifférente aux ambitieux, pourvu qu'ils gouvernent.” - Orpheus   Lun 24 Oct - 22:24

Oula ma Lily Evans va devoir fuir han

Bienvenue sur le fofo prongs

ω




I've got this completly under control.
Is this why everything is on fire?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
7ème année ϟ Batteur
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Crédit : Nymeria (avatar), Aesthetic (tumblr refuse de donner l'auteur)
Points : 9
Hiboux : 240
Multi-compte(s) : Mary MacDonald
Club : Maraudeurs

Métier : Maraudeur à plein temps.
Particularité : Animagus


MessageSujet: Re: “Toute opinion est indifférente aux ambitieux, pourvu qu'ils gouvernent.” - Orpheus   Lun 7 Nov - 13:00

Coucouuuu coeur

Comment ça se passe avec ta fiche ? Tu t'en sors ? J'ai vu que tu avais ajouté des passages à 'lhistoire & les anecdotes bril  Elle est peut-être terminée du coup ? cute  Dis moi tout !

ω



We’re Marauders. We break noses and accept consequences. ▵

©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
7ème année ϟ Élève
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Crédit : /
Points : 0
Hiboux : 9
Age : 18
Particularité : Maître Chanteur


MessageSujet: Re: “Toute opinion est indifférente aux ambitieux, pourvu qu'ils gouvernent.” - Orpheus   Lun 7 Nov - 20:25

Saluuut! coeur
Oui! Je t'ai envoyé un message sur ton autre compte pour te poser une question, en fait c'est à toi de me dire si elle est finie ou pas en fonction de la réponse blue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Crédit : Haziel (aesthetic) ; Liloo_59 (avatar)
Points : 2
Hiboux : 317
Multi-compte(s) : Sirius O. Black
Club : Canards sauvages ; Chaussettes solitaires ; Buveurs de Bierraubeurre ;

Métier : Relayeuse d'informations à Poudlard
Particularité : A explosé le record de timeout (x22)


MessageSujet: Re: “Toute opinion est indifférente aux ambitieux, pourvu qu'ils gouvernent.” - Orpheus   Lun 7 Nov - 21:09

J'ai rien reçu hem tu es sûre que le mp s'est envoyé ? '-'

ω



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Crédit : Hollow Bastion
Points : 4
Hiboux : 427


MessageSujet: Re: “Toute opinion est indifférente aux ambitieux, pourvu qu'ils gouvernent.” - Orpheus   Sam 12 Nov - 10:51

Le Choixpeau Magique


ϟ Maintenant que tu es validé(e), tu vas pouvoir passer faire un tour par les bottins pour référencer ton personnage. D'abord, réserve lui sa tête en passant par le bottin des avatars. Mais référence aussi ses capacités magiques dans le bottin des patronus et des capacités spéciales au besoin.
Ton personnage, maintenant entré à Poudlard, va pouvoir s'y investir ; tu as la possibilité de l'inscrire aux essais pour l'équipe de Quidditch, ou alors, tu peux demander à Dumbledore de le nommer en tant que préfet
Si c'est ton deuxième personnage - ou plus, petit coquin ! - va donc t'inscrire dans le bottin des multicomptes.

ϟ Puis, tu vas pouvoir lui construire une fiche de lien et de RP dans ce sous-forum, tu vas aller lui acheter un hibou que tu vas ranger par ici et que tu vas aller référencer dans ce sujet. Libre à toi aussi de publier son journal intime dans cette sous-partie

ϟ Une fois toutes ces étapes passées, tu peux -enfin- aller RP ! Tu peux évidemment aussi aller flooder, en tout cas, va nous démontrer par des montagnes d'écrits combien tu aimes ton nouveau personnage ♥ Amuse-toi bien sur Fizwizbiz ♥

Qui suis-je ?
Ton personnage s'assoit sur le tabouret en bois, devant toute la grande salle, après avoir été appelé par le Professeur McGonagall qui pose maintenant le Choixpeau Magique sur sa tête ...

« Bienvenue à Poudlard, Monsieur Mulciber ! Vous comptez de nombreuses qualités, mais c'est cette ambition qui me frappe. Vous aspirez à de grandes choses, mon garçon ... SERPENTARD est faite pour vous ! »
Survole l'image pour en savoir plus


fiche by laxy, avatar par Hollow Bastion
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fizwizbiz.forumactif.be
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: “Toute opinion est indifférente aux ambitieux, pourvu qu'ils gouvernent.” - Orpheus   

Revenir en haut Aller en bas
 
“Toute opinion est indifférente aux ambitieux, pourvu qu'ils gouvernent.” - Orpheus
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» leannehumphrey ♣ J'ai entendu qu'il y avait un accord secret que David jouait et cela plaisait au Seigneur mais la musique te laisse tout à fait indifférente, n'est-ce pas ?
» Parce que toute histoire a un début. (Elisabeth)
» moi j'préfère rester toute seule ~ lys&lloyd
» "Toute personne qui pense fortement fait scandale." - Feat Nathan A. Baker
» Toute la musique que j'aime...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ϟ Fizwizbiz. :: Gestion de votre personnage :: Galerie des portraits :: Fiches validées-