Revenir en haut Aller en bas



 

Partagez | 
 

 (M) Michael Fassbender - There's a cold breeze blowing over my soul.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Professeur ϟ Sympathisant
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Crédit : Adament
Points : 0
Hiboux : 743
Club : Mangemort. The Layer. #Ohthoserussians.

Métier : Professeur de magie runique.
Age : 25
Particularité : Les secrets dévoilés en traître par leur esprit. Tu maîtrises la Légilimencie.


MessageSujet: (M) Michael Fassbender - There's a cold breeze blowing over my soul.   Mar 18 Oct - 1:51


Zakhar Zarehovich Silaïev

PapaSilaïev


47 ans + Sang Pur + Sympathisant + Autre

Je m'appelle Zakhar Silaïev, j'ai 47 ans et je suis un sorcier de sang-pur. Lorsque j'étais à Durmstrang, j'étudiais parmi les Erden (ou Wasser), et j'avais un poste haut placé aux relations internationales anglo-russes au ministère de la magie russe. J'ai pour feat Michael Fassbender ou Richard Armitage (ou Ralph Fiennes ou Jason Isaacs). (c)crédit

INTRANSIGEANT ϟ FROID ϟ CHARISMATIQUE ϟ OBSERVATEUR ϟ INFLUENT ϟ CALCULATEUR ϟ FIER ϟ AUTORITAIRE ϟ CYNIQUE ϟ SUINTE L'ASSURANCE ϟ DISTINGUE ϟ METHODIQUE ϟ ENIGMATIQUE ϟ CRUEL ϟ STRATEGE ϟ IMPITOYABLE ϟ
Infos à savoir
01. "Assis dans un haut fauteuil dont le plus infime détail prouve l'onéreuse valeur et dont les roues frôlent à peine le parquet lustré, trône Zakhar Silaïev dans toute son impressionnante splendeur. Les traits sont durs, taillés à la serpe avec une maîtrise digne d'oeuvres que même les ridules ne parviennent à altérer - au contraire, elles ne font que rehausser son aristocrate grandeur, sublimer cette aura terrible qui s'échappe de l’indestructible. Les iris, billes de glace dont la quasi transparence transperce même les barrière les plus épaisses, quittent le parchemin qu'elles étudiaient pour se poser sur toi, qui t'avance sans ciller dans cet espace où même le silence semble en suspend."
02. Chronologie :
Année 1930 : Naissance de Zakhar, fils aîné de Zareh Silaïev (et de sa femme, nom inconnu).
Entre 1932 et 1937 : Naissance de Lazar, le cadet de Zakhar.
1941 : Entrée à Durmstrang, où il rejoint la caste des Erden ou des Wasser. Durant sa scolarité, Zakhar se distingue comme un élève brillant, à la mesure de son sang. Quant à l'influence qui imprègne le moindre des accents sibilants de son nom, il la prouve et la renforce, confirme sa place dans l'Elite et prend l'un des trônes qui en parent les sommets : à la fois admiré et craint, une position faite d'ombres et de lumières qui l'entourent de brumes presque mystiques, à l'instar de sa famille dont il est fier héritier.
Ete 1951 : Zakhar épouse Vera Aliev, de deux ans sa cadette, dans un mariage de convenance alors qu'elle venait de quitter Durmstrang. Si leur union était dénuée d'amour, le couple vécu néanmoins heureux, respectueusement l'un de l'autre, durant les premières années de leur mariage.
5 Février 1953 : naissance d'Azrael et Ezra, doubles parfaits. Seuls leurs yeux vairons, inversés comme dans un reflet, permet de les différencier.
Année 1958 : Durant cinq mois, Vera a porté en son sein non pas un mais deux enfants. Une autre paire de jumeaux, qui après Ezra et Azrael, devait porter le nom de Haziel et Azariah. Seulement, suite à des complications et un séjour obligé dans un hôpital sorcier de Russie, seul le premier survécu. Dès lors, la mémoire des fils aînés fut effacée et plus jamais ni Zakhar ni Vera ne mentionna l’existence de cet autre enfant. Pourtant, en sa mémoire et bien qu’il en ignore l’origine, Azariah fut donné comme second prénom à Haziel, qui rejoint la famille le 2 novembre de cette même année.
Années 1961-62 : Lentement, Vera commence à se faire distante, à envelopper ses affaires d'une nimbe de mystère, cultivant des secret qu'elle seule connait. C'est léger, discret, subtil. Zakhar étant particulièrement occupé par son poste élevé au sein du ministère ainsi que par les exigences qu'accompagnent le statut de son sang et de son nom, quelques mois s'écoulent avant que cette attitude n'attire son attention. Il décide de la surveiller d'un oeil, suspicieux. Elle prend ses précautions, cependant : aucune preuve suffisante pour valider les soupçons, aucune attitude assez étrange pour justifier des questions. Qu'il se précipite, et la garde de Vera ne ferait que se faire plus intransigeante, plus impénétrable : plus rien, alors ne donnerait d'indices, même infimes, sur ce qu'il se passe.
23 novembre 1962 : La déchéance. Malgré son attention, malgré la prudence qui commençait à frôler la paranoïa, même Zakhar n'avait pu prédire ce qui se passa cette nuit-là. Aux alentours d'une heure du matin, un incendie se déclencha. Des flammes, furieuses, féroces, dévoraient les murs et perçaient les planchers, assaillant le manoir jusqu'à le transformer en véritable enfer. Bien sûr qu'il n'était pas naturel : tout hurlait qu'ils étaient cibles d'une attaque, qui n'aurait jamais dû être ne serait-ce que possible. La seule explication est qu'elle venait de l'intérieur, que quelqu'un avait abaissé ou modifié les enchantements ancestraux qui protégeaient le domaine. Bien qu'il ait très bien comprit ce que cela signifiait, le temps n'était pas venu de s'attarder sur une telle traîtrise. Récupérant son cadet et retrouvant les jumeaux, Zakhar se retrouva confronté à un groupe d'assaillants. Tout s'enchaîna alors très vite : un sort qui le touche, la douleur qui le foudroie et le privera de l'usage de ses jambes, un autre qui toucha Ezra, l'envoyant droit au coeur de la fournaise qui le dévora sous les yeux de son double. C'est de justesse qu'il l'a empêché de sauter pour le rejoindre, empoignant sa cheville avant d'activer un portauloin qu'il n'avait pu enclencher jusqu'alors et les entraîna, lui et deux de ses fils, jusqu'au manoir de son frère cadet. On ne retrouva jamais les cadavres de Vera -que les jumeaux avaient vue être frappée par un sort- ni d'Ezra parmi les ruines, calcinés par ce feu terrible.
03. UC.

 
Survole l'image pour en savoir plus
Liens

Azrael Silaïev ϟ Qu'on le veuille ou non, la filiation est inscrite jusque dans le sang que la pureté rend bleu, jusque dans l'ADN qu'ils partagent. Elle est partout, aussi bien dans les traits que dans le nom, dans les habitudes et le caractère. Assumée dans l'enfance, malgré une certaine distance compréhensible de part l'occupation de Zakhar et les moeurs de l'éducation des enfants de sang-pur, elle s'est pourtant parée de nuances presque vitales, après l'attaque. Il avait perdu un fils, lui la moitié de son être. L'un handicapé, l'autre mutilé, tout deux à vie, d'une façon aussi irrémédiable qu'elle est insupportable. Oh, il a bien songé à lui faire oublier, à effacer tout souvenir d'Ezra chez ses fils, voyant comme sa mort détruisait l'aîné au-delà du réparable, au-delà du supportable. Des miroirs couverts et des hurlements qui lacéraient l'étoffe fragile de la nuit dès lors qu'il s'endormait, les sanglots d'un être qui se déchire quand les potions qui l'assommaient cessaient de faire effet. Mais il ne pouvait s'y résoudre ; le vide était tel que le manque aurait subsisté même là où les souvenirs n'auraient plus été. Et quel manque de respect, de commémoration envers son fils défunt, celui qu'il voyait partout dans le survivant. Non, la moindre des choses étaient de lui rendre hommage, et d'aider Azrael à faire de même et à survivre. Et c'est ainsi qu'il lui a expliqué l'implication de Vera, qu'il l'a mis sur la voie de cette terrible vengeance, de cet Odyssée impitoyable. C'est la seule chose qui lui a permis de se relever, ce qui continue encore aujourd'hui à le guider et l'animer. Dans tous ses pas, dans toutes les inspirations qui font monter sa poitrine. C'est ce qui a fait de lui l'élève presque parfait, qui ne vise rien de moins que l'excellence et s'exalte dans les intrications dangereuses des sorts les plus puissants. Dans le sorcier qui ne craint rien et ne recule devant aucun des obstacles qui se dressent sur son chemin. L'homme avant l'heure, qui a abandonné toute trace d'innocence pour se concentrer sur un objectif unique, respirant l'intransigeance, exhalant une froideur à glacer le sang et les entrailles. C'est ce qui a fait de lui l'héritier parfait à sa succession, mais aussi une pièce maîtresse sur l'échiquier qu'il dirige avec la précision d'un maître de guerre. Puisque c'est aussi ça ; même s'il l'aime, même s'il tient à ses fils comme à la prunelle de ses yeux, trésor sacré déjà partiellement pillé, Azrael reste la plus dangereuse de ses armes. La plus belle des lames qu'il a créée, forgée dans les flammes de sa haine, aiguisée dans le blizzard qui l'habite. Parce qu'il en a conscience. Azrael n'est plus vraiment un homme, plus seulement un sorcier. C'est une créature de vengeance, la gueule emplie de crochets venimeux ; une tempête impitoyable, dans l'oeil de laquelle brûle une flamme que rien n'éteint. Mais Zakhar sait aussi qu'outre sa vengeance, c'est leur famille qui lui importe, d'une façon qui se superpose si parfaitement à la sienne qu'elle coïncide comme une éclipse totale. Et c'est aussi pour ce qui fait de lui le plus précieux de ses alliés : les plans se composent à deux esprits et quatre main, dorénavant. Et c'est ensemble que vous avez décidé qu'il serait utile de garder un oeil sur le mage noir montant en Angleterre et qui se prône défenseur de la pureté du sang. Et si Azrael s'est joint à eux pour les observer de l'intérieur, Zakhar pense néanmoins à le rejoindre pour se mêler à cette obscurité qui, lentement, dévore le Royaume Uni -d'autant qu'Haziel aussi, s'y trouve cette année- et se rappeler à d'anciennes relations, tant alliées que rivales ou ennemies, qui y vivent toujours.



  Haziel Silaïev ϟ Il est ton troisième fils, épargné des souvenirs de l’incendie par le sortilège que tu lui jetas alors. Celui qui, de ce fait, fut le moins touché tant physiquement que psychologiquement. Bien que la perte de son aîné le toucha tout particulièrement, tu le sais. Ce qui n’a pas empêché sa haine envers sa mère, envers tous ses complices de naître, de se développer, de s’accroître…de grandir au fil des années, aidé…influencé par la tienne et particulièrement par celle d’Azrael. Même si parfois, tu t’interroges : Est-elle aussi viscérale que la vôtre ? Azrael que tu l’as vu soutenir, réconforter, aussi petit était-il alors, avant de voir celui-ci se relever, prendre la relève et élever, éduquer cet enfant plus que tu n’en étais capable. Pas que tu ne voulais pas, pas que tu ne faisais rien, mais à présent que tu étais prisonnier de ton fauteuil…il était bien plus difficile d’être complètement présent, totalement en mesure de t’en occuper. Ça n’enlève rien à l’affection que tu lui portes, te souviens avec une certaine tendresse des moments partagés avec, particulièrement ceux où tu faisais part de tes propres connaissances pour l’aider dans sa passion naissante toujours en pleine expansion de l’art des potions. Pourtant tu sais, tu sais que tu ne partageras jamais avec lui la même relation qui t’uni avec Azrael, et encore moins la même qui unit tes deux fils. Haziel te respecte, te porte probablement une certaine affection mais tu n’es pas dupe, tu as depuis longtemps vu qu’il considérait son frère comme une figure d’autorité, un modèle plus important. Et pour cause, malgré le respect qu’il te porte, il n’hésite pas à dire ce qu’il pense, à défier parfois ta propre autorité si quelque chose ne lui plait pas. Il n’est pas une arme comme Azrael, loin d’être aussi aiguisé que ce dernier, aussi…sans merci. Pourtant, tu ne doutes pas qu’il peut également être redoutable, sa manière de manier les potions et les sorts de métamorphose te donne une assez bonne idée sur ce point. Malgré tout, tu ne comptes pas… l’utiliser de la même manière que ton aîné – Si Azrael est une lame, Haziel est un poison… dont les effets frapperont lorsqu’on s’y attendra le moins - lui…va être ta pièce la plus fourbe, la plus imprévisible…

Oh…Comme tu ignores à quel point tu as raison….

fiche by laxy

ω



OUR ANIMAL IMPULSES
Shine razor eyes in delight. Shine razor eyes before you die. Shine razor eyes in this light. There’s a cold breeze blowing over my soul.
Animal Impulses ; IAMX.


Dernière édition par Azrael Z. Silaïev le Ven 13 Jan - 0:55, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Professeur ϟ Sympathisant
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Crédit : Adament
Points : 0
Hiboux : 743
Club : Mangemort. The Layer. #Ohthoserussians.

Métier : Professeur de magie runique.
Age : 25
Particularité : Les secrets dévoilés en traître par leur esprit. Tu maîtrises la Légilimencie.


MessageSujet: Re: (M) Michael Fassbender - There's a cold breeze blowing over my soul.   Mar 18 Oct - 1:57


Un petit mot de l'auteur

Étape dispensable : si vous le souhaitez, vous pouvez adresser un petit mot au futur joueur de votre scénario. Indiquez ce que vous attendez chez ce joueur, quel point de votre scénario est négociable ou ne l'est pas, et n'hésitez pas à lui promettre monts et merveilles pour être certain qu'il choisisse votre scénario et pas un autre ...


fiche by laxy

ω



OUR ANIMAL IMPULSES
Shine razor eyes in delight. Shine razor eyes before you die. Shine razor eyes in this light. There’s a cold breeze blowing over my soul.
Animal Impulses ; IAMX.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
(M) Michael Fassbender - There's a cold breeze blowing over my soul.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (M/LIBRE) MICHAEL FASSBENDER
» (m) michael fassbender ✈ libre
» Natalie Portman & Michael Fassbender Crackship
» (M) MICHAEL FASSBENDER ➸ Our love likes the light -pris-
» « Na héireann agus bródúil as é ! » || Kate

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ϟ Fizwizbiz. :: Gestion de votre personnage :: Tiroirs à personnages :: Scenarii des membres :: Ils sont en cours ...-