Revenir en haut Aller en bas



 

Partagez | 
 

 [flashback] i'll rearrange the stars, i promise i'll do better | Lily & Regulus |

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
6ème année ϟ Attrapeur
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Crédit : Almilozee
Points : 0
Hiboux : 224
Multi-compte(s) : Xin Chenxi Huan
Age : 19
Particularité : serpoufaigle refoulé


MessageSujet: [flashback] i'll rearrange the stars, i promise i'll do better | Lily & Regulus |   Mar 13 Sep - 16:47




i'll rearrange the stars, i'll do better
feat. Lily Evans





Flashback – mai 1976


Aussi déterminé que tu avais pu l’être lorsque tu avais finalement aperçu Evans en train de travailler dans la bibliothèque et que ayant déjà parfaitement préparé ce que tu avais à lui dire avant de pouvoir partir aussi vite que tu étais venu, tu avouais avoir complètement négligé à quel point la tâche pouvait être en réalité dure à tenter et avais fini par t’installer à une table, faisant mine de travailler, et ne sachant plus très bien tout ce que tu avais pu prévoir en terme d’introduction comme de conversation tout court, passant une heure entière durant laquelle l’envie de finir par se lever instantanément, d’ouvrir finalement la bouche, et d’improviser plus tard se mêlait à celle de disparaitre littéralement sous la table et qui te cloua sur ta chaise avec comme celles décisions prises celles de te tordre les doigts et d’essayer de mettre un terme à l’affolement de ta jambe tremblante, signes très clairs de ta nervosité et de l’emprise que tu avais dessus.

Tu savais pertinemment que ne rien tenter allait te poser un immense cas de conscience, mais aller vers les gens n’avait jamais été ton point fort ou même une chose que tu avais déjà recherché. Cependant la chose en restait pour le reste très claire ; cela faisait depuis lundi que tu ne voyais plus Sirius nulle part, à l’exception des détours de couloirs au grand maximum, et bien que tu te serais enchanté que les Maraudeurs arrêtent de considérer Poudlard comme une zone de jeu pour aller en trouver une autre ailleurs, tu continuais de les voir, eux, et aussi impossible que cela puisse te paraître en terme de logique, tu ne le supportais pas. Et car le sang a ses raisons que la raison ignore, tu ne pouvais pas témoigner de l’air éteint que ton frère arborait les fois où tu le croisais sans vouloir désespérément y mettre un terme. Merlin, il était passé il y a deux jours à côté de Rogue sans rien dire et en baissant le regard, l’heure était grave.  

Tu avais tenté de te dire que de toute façon, en choisissant des amis avant la famille, on finissait par en payer le prix, parce qu’eux n’avaient jamais eu la moindre obligation de défendre ou protéger un des membres de leur groupe, ou même de le pardonner s’il venait à commettre une erreur. C’était un choix qu’avait fait Sirius, que tu avais détesté et trouvé puéril, mais un choix dont tu connaissais la valeur, et savais que celui-ci ne reviendrait jamais en arrière. Parce que ton grand frère, en dépit de toutes les qualités que tu pouvais lui attribuer, restait un adolescent irresponsable dont tu jurais que la crise durait depuis ses cinq années à Poudlard.

Et inspirant profondément en réunissant tout le courage que tu avais à disposition, tu finis par te lever, réunir toutes tes affaires jusque-là éparpillées nerveusement autour de toi histoire de te donner l’illusion de faire passer le temps en t’occupant à autre chose qu’à t’angoisser pour ce qui au final n’était rien du tout, et te diriger silencieusement à des enjambées qui devinrent de plus en plus courtes à mesure que tu progressais vers la rousse à l’écusson de Préfète qui devait réviser ses BUSEs quelques tables plus loin, et te poussas à surtout ne pas trop réfléchir à ce que tu faisais quand même, et finis par arriver à son niveau sans que ton cœur ne rate un battement, chose tout à fait imprévue mais toutefois agréable.

Lorsque Sirius avait décrit la jeune rousse dans ses lettres en première année, il t’avait assuré que la née moldue était gentille, et tu espérais du fond du cœur que ce soit le cas. De toute façon toute l’école savait qu’elle comptait parmi le cercle d’amis de l’aîné Black, et tu comptais sur le fait qu’il en soit de même de son côté. Peut-être que la Préfète s’était déjà rendue compte pour Sirius, ou que la situation était déjà en train de se régler, ou encore qu’il ne se passait rien du tout, et que tu te retrouverais juste là, inutile, devant une Gryffondor que tu connaissais à peine, et seulement par le biais de ton frère de presque deux ans ton aîné et à qui tu parlais à peine ?  

Ta langue coupa heureusement pour toi court à tes multiples craintes en se mettant à parler presque toute seule, et tu n’eus qu’à accepter que, c’était fait, tu lui parlais, et que ce n’était pas grave si pour une fois tu ne pouvais pas prévoir la suite des évènements.

« - Evans ? Je suis désolé de te déranger, je sais que tu dois être en train de travailler tes BUSEs, mais j’ai vu que Sirius était en ce moment tout seul, et je ne peux pas faire grand-chose de ma place parce que nous ne sommes pas dans la même Maison, mais est-ce que s’il te plait tu peux voir si quelque chose ne va pas ? Sirius ne demandera pas d’excuses de lui-même aussi facilement et les disputes peuvent durer longtemps, mais ça ne veut pas dire qu’il les souhaite, c’est juste qu’il ne s’excuse pas et qu’il faut quelquefois le faire pour lui, et il ne pense pas toujours ce qu’il dit non plus c’est juste qu’il a beaucoup d’imagination dans ses propos et qu’il s’énerve facilement, mais… »

Ton débit s’était rendu rapide tout seul et de plus en plus à mesure que tu progressais dans la conversation, mais tu en arrivais aux mêmes difficultés ; même avec toute la bonne volonté possible, il n’y avait rien que tu puisses faire personnellement pour l’aider, et toute tentative, même de ta part, serait d’ailleurs très malvenue une fois mise à la portée de ses yeux, mais tu avais simplement besoin de parler de ce que tu avais vu, tout en parsèment çà et là d’autres petites choses qui, tu le pensais honnêtement, ne seraient pas entendues, comme à chaque fois, et tu espérais juste que la lionne se révèle oreille assez attentive pour écouter et tenter de faire quelque chose pour ton grand frère.

by NYXBANANA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
7ème année ϟ Préfète-en-Chef
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Crédit : Eilyam (avatar) | Groggy Soul (aesthetic) | Nymeria. (Code signa)
Points : 4
Hiboux : 182
Multi-compte(s) : Ida Thorsen
Club : Slug

Métier : Future Auror (on y croit)
Age : 18
Particularité : Drama Queen 1ere Classe


MessageSujet: Re: [flashback] i'll rearrange the stars, i promise i'll do better | Lily & Regulus |   Mar 13 Sep - 18:32

Lily avait peu dormi ce soir là. Une à deux heure(s), toute au plus. Cela aurait pu rendre bon nombre de personne irritable mais Lily désirait juste une seule et unique chose ; que la journée se termine au plus vite pour rejoindre son lit bien-aimé. Cela ne la rendait pas irritable, pas méchante ou encore agressive, non, juste plus effacée et solitaire et elle préférait dans ces cas-là l'activité pour la garder éveiller, mais une activité qui ne la forçait pas à participer - autant dire que le vacarme des Maraudeurs venait à lui manquer dans ces occasions - mais elle aimait aussi la tranquillité de la bibliothèque, car Peeves y venait peu souvent - elle n'avait pas souvenir de l'y avoir vu un jour - et elle pourrait réviser, ce serait toujours ça en moins à faire.

La soirée avait été longue, la nuit d'autant plus, mais cela avait valu la peine aux yeux de la jeune lionne. Elle ne regrettait pas d'avoir passer la nuit à parler avec Sirius Black, remettant à plus tard son sommeil. Comme elle ne regrettait pas d'avoir tourné inlassablement dans son lit au lieu de dormir, juste pour trouver une solution véritable à ces problèmes qui opposait Sirius à ses acolytes habituels. Si eux ne tournaient plus rond, si eux perdaient leur amitiés et leurs habitudes, qu'est-ce qui pouvait être réellement solide ? Leur amitié faisait des envieux et semblait indéfectible. Il fallait remettre ça au goût du jour, peu importait les âneries qu'avaient pu commettre Sirius ; ce qui était fait était fait, et elle était persuadée au fond d'elle que Sirius n'avait jamais pensé à mal en faisant ce qu'il avait fait, si idiot ce soit. Et pour être idiot, ça l'avait été. Elle lui en avait voulu lorsqu'elle avait appris ce qu'il s'était passé, Remus était son meilleur ami. Mais avec Remus, c'était devenu compliqué pour des raisons qu'elle ne parvenait pas à expliquer et cela avait tendance à l'angoisser aussi, après avoir perdu Severus, elle aurait du mal à se remettre de la perte d'un autre de ses meilleurs amis. Quelque chose clochait avec les garçons, mais quoi ? Il y avait peut-être autre chose derrière tout cela, ou Sirius ne lui avait pas tout raconté, elle ne savait pas encore. Pas encore.

Il fallait néanmoins se concentrer aussi sur ses études, autre que sur les conflits de ses amis, il fallait qu'elle révise suffisamment pour obtenir des optimals. Elle était déjà - on lui rabâchait en permanence - une née-moldu, autant ne pas céder à ce statut et montrer que né moldu ou sang-pur, on était tout aussi capable d'obtenir de bons résultats. Mais là n'était pas la seule motivation à ses cours, une autre en était, celle de devenir Auror. On ne devenait pas Auror avec des notes faibles ou limite.

Elle manquait néanmoins de s'endormir sur son livre, elle manquait de plonger tête la première et dormir sur son cours de botanique, on ne pouvait pas dire que certaines plantes soient très intéressante et même si elles l'avaient été, Lily luttait pour ne pas fermer les yeux plus que le nécessaire. Ne pas s'endormir. Les mouvements des autres n'étaient d'aucune aide, le silence encore moins. Il valait mieux s'endormir à la bibliothèque qu'en classe, non ? Elle n'avait jamais trouvé cette chaise si confortable, cette table n'avait jamais paru faire un bon repose-tête avant maintenant. Deux minutes...

L'arrivée de quelqu'un suffisait à réveiller la jeune lionne. On venait rarement lui parler, elle avait eu l'espoir que ce soit Remus qui revienne avec elle étudier. Il n'en était rien. Elle relevait les yeux vers le jeune garçon. Regulus Black. Les Black avaient-ils un pacte secret qui était de l'empêcher de dormir ? Lily se frottait les yeux dans l'espoir d'émerger un peu mais le jeune homme commençait sa tirade. Elle le regardait donc. Evans. Quand un Serpentard la nommait ainsi, c'était rarement bon signe. Mais James l'appelait aussi Evans. Hm.

Il avait l'air décidé dans ses actions mais Lily mit du temps à comprendre la portée des mots de Regulus, à moitié ensommeillée, elle connaissait aussi les relations opposant Sirius et Regulus, d'où son scepticisme aux premiers abords. Elle souriait. Les frères étaient de la même trempe. Sirius parlait peu de son frère, de moins en moins en tout cas, la famille avait toujours été un sujet très sensible - et elle comprenait tout à fait, elle-même était en permanent conflit avec sa soeur - mais malgré leur fierté, les deux s'inquiétaient l'un pour l'autre, à ne pas en douter. Lily souriait.

" Regulus. "

Elle montrait la place devant elle.

" Tu peux t'asseoir, je ne vais pas te manger. "

Comment répondre à Regulus ? Elle ne voulait pas trahir les Maraudeurs et n'expliquerait pas à Regulus ce qu'il s'était passé, mais elle pouvait peut-être au moins lui dire ce qu'il en était de Sirius ? Elle réfléchissait aux mots à employer. Quoi qu'il en dise, il semblait désireux d'aider Sirius et il en était de même pour Lily. Les maisons respectives importaient peu et Lily se doutait que l'excuse des maisons utilisée par Regulus, n'était qu'une excuse pour ne pas dire que les deux ne pouvaient sans doute pas avoir une conversation "normale". Lily mettait un marque-page dans son livre et le refermait.

" Sirius va bien. Il s'est juste brouillé avec ses amis pour des raisons idiotes. Comme tu le dis, il lui arrive d'être impulsif, de dire ou faire des choses qu'il ne pense pas. Sirius ne pense pas forcément aux conséquences de ses mots et de ses actes. Je suppose que les garçons ont voulus lui donner de quoi y réfléchir, ce n'est qu'une passade. Mais il va bien. Je m'en suis assurée cette nuit. "

Il n'allait pas bien, mais elle ne voulait pas inquiéter d'avantage le jeune homme avec cela, surtout qu'il n'aurait rien pu faire de plus à en juger la fierté des deux Black, cela n'aurait sans doute abouti qu'à un nouveau conflit pour l'instant.

ω




There's just no point, hating someone you love.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
6ème année ϟ Attrapeur
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Crédit : Almilozee
Points : 0
Hiboux : 224
Multi-compte(s) : Xin Chenxi Huan
Age : 19
Particularité : serpoufaigle refoulé


MessageSujet: Re: [flashback] i'll rearrange the stars, i promise i'll do better | Lily & Regulus |   Ven 16 Sep - 22:53




i'll rearrange the stars, i'll do better
feat. Lily Evans



D’une certaine façon, il était désormais trop tard pour faire demi-tour, même si la manœuvre aurait été bienvenue de ta part si tu t’étais pris à la faire. En réalité, tu ne savais vraiment pas ce que tu faisais ici ; tu te doutais que tous les Gryffondors devaient savoir la situation de ton frère, puisqu’il en était à ce point une figure quasiment symbolique, et que si rien n’avait été fait, c’était qu’ils ne le souhaitaient pas. Ce n’aurait jamais été Sirius qui se serait exclu de lui-même d’un tel groupe après avoir bataillé aussi longtemps pour en être exclusivement, et que si Lily était de son côté – cela semblait d’après son sourire attentionné être le cas, ce qui te rassura grandement quant à la suite de la conversation, sans quoi celle-ci serait devenue bien trop spéciale à gérer pour toi – alors peut-être aidait-elle déjà de là où elle pouvait ?

L’invitation de la jeune lionne à t’asseoir à sa table contribua à rendre la conversation plus atypique encore, bien que l’éventuel choix de rester infiniment debout à plaider la cause d’un frère fautif l’était certainement plus encore. Et une fois posé, tu ne sus pas plus ce que tu faisais ici. Si Sirius l’apprenait, il se mettrait définitivement en colère contre toi, ce qui ne révélerait finalement pas grand-chose voire n’aggraverait votre relation que relativement à ce stade, mais aussi potentiellement contre la potentielle dernière personne intéressée par sa santé, si l’on en jugeait l’impassibilité de ses meilleurs amis. Et de toute façon, tu étais, légitimement selon toi, convaincu qu’il n’en ferait jamais de même pour toi ; tes problèmes n’avaient pour ta part jamais cessé de s’accumuler, sans que Sirius ne veuille y changer quoi que ce soit – mais tu ne savais pas abandonner quoi que ce soit, et tu jugeais que Sirius était tout simplement passé par assez pour être laissé tranquille et ne plus subir les humeurs d’autres personnes, qui qu’elles soient, et peut-être qu’il s’agissait de la raison pour laquelle tu te tenais ici.

La Préfète rouge et or arborait un air terne et fatigué, si bien que tu te demandas si elle aussi rencontrait des problèmes – décidément, la maison des braves toute entière avait pris un grand coup ces derniers jours – où s’il s’agissait de tout à fait autre chose. Tu doutais fortement que, comme Remus, celle-ci se laisse entraîner dans des soirées se transformant en nuits blanches, et l’idée même que l’on puisse s’avancer sans Sirius en sachant pertinemment qu’il était tout de même tenu de rester dans les lieux te paraissait tout à fait inconcevable.

Celle-ci ne tarda pas de te rassurer, choisissant précautionneusement les termes les moins graves possibles, pour décrire quelque chose qui selon toi l’était, et ne pus t’empêcher de lui accorder un regard sceptique lorsque celle-ci appuyait le bien-être du Gryffondor – pour avoir eu autant de temps malgré tout pour avoir connu Sirius Black dans littéralement tous ses états, tu pensais être encore capable de déterminer si, oui ou non, tu avais raison – à supposer que tu doives t’inquiéter pour lui maintenant qu’il avait choisi de quitter la demeure familiale que tu continuais de représenter, ce qui était une chose que tu ne savais toujours pas déterminer, bien que tu aies essayé – de te faire du soucis pour lui.


« - Oui, sauf qu’en choisissant de ne plus lui parler, ils font quelque chose de vraiment dur. Sirius n’a plus que les Gryffondor maintenant, si même ses meilleurs amis lui tournent le dos il n’aura vraiment plus personne, et il faut qu’ils le réalisent. D’après ce que j’ai pu voir
– non pas que je regarde bien sûr – t’empressas-tu de corriger, ils ne lui parlent plus depuis au moins deux semaines. C’est beaucoup plus qu’une correction, et je doute qu’elle soit juste compte tenu de toute la- toute la situation. »

Laquelle décrivait la reproduction pure et simple de tout ce qu’avait pu faire ta famille depuis que l’aîné s’était retrouvé sorti dans une Maison qui était jusque-là l’équivalent à tes yeux d’enfant de l’époque de l’inconnu le plus total, excepté quelques minces descriptions au détour des conversations que tu avais pu entendre, et loin d’être pour le plus souvent flatteuses, reconnaissais-tu tout en tentant comme toujours de t’acharner à trouver des excuses à tout le monde, quitte à ne le faire jamais pour toi-même. Mais tu ne pouvais pas trouver aux Maraudeurs les excuses suffisantes pour exclure volontairement ton grand frère qui avait déjà bien assez souffert de la solitude, bien que plus jeune tu avais tenté de la rendre la moins importante possible, jusqu’à ce que l’écart entre vos deux vies devienne trop grand, et que l’abandon brutal de Sirius accomplisse le reste du travail.

Dans la première année de ton grand frère et alors que tu ne comptais que sur lui en tant qu’ami quitte à avoir tout à fait négligé des personnes de ton âge qui ne méritaient en rien le sort que tu leur avais réservé, année où vous vous échangiez encore un grand nombre de lettres pour compenser le fait que celui-ci se retrouve à Poudlard sans que tu y sois encore, tu t’étais permis de t’inquiéter du nombre d’amis que celui-ci pourrait avoir dans une Maison à laquelle il n’était a priori pas destiné. Il t’avait fallu du temps et de nombreuses lettres pour commencer à avoir enfin confiance en les amitiés qu’il semblait avoir fondé, bien que Walburga n’attendit pas aussi longtemps pour fermement s’y opposer, menaçant de faire appel à la surveillance de professeurs – ton père, lui, avait songé deux fois à le retirer du système scolaire britannique et Pollux à lui faire cours à domicile – et maintenant que tu avais du t’habituer à n’entendre parler que de lui que lorsque l’ensemble des Maraudeurs était évoqué, la situation te paraissait bien trop étrange pour qu’il ne s’agisse de ‘’rien de grave’’ ; il ne s’était jamais rien passé de tel pendant toutes ces années après tout, et l’air épuisé de Lily ne faisait que contribuer à ton inquiétude qu’il puisse y avoir beaucoup plus que quelque chose de grave, et pour longtemps encore.

« - C’est juste que ça fait longtemps maintenant et que c’est bientôt la fin de l’année scolaire, et… enfin je ne suis certainement pas à ma place, donc je ne peux rien faire d’ici. Mais merci beaucoup Lily, de lui avoir accordé un petit peu de temps. »


En réalité, tu mourrais d’envie d’avoir le fin mot de l’histoire révélé, et de voir Sirius réintégrer son groupe d’amis, tout en sachant que cela était impossible. Lily, si elle était bien l’amie dont Sirius avait longtemps vanté les qualités, ne dirait rien de quelque chose qui ne devait pas te concerner, même s’il s’agissait de ton frère, pour la simple et bonne raison que lui ne souhaiterait jamais que tu le saches. Et tu ne pouvais pas confronter une nouvelle fois ton frère alors que cela faisait plus d’un mois que vous vous ignoriez tout simplement, jugeant de ton côté qu’il s’agissait d’une bonne chose sans trop y mettre de cœur.

by NYXBANANA



mimimiiih:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
7ème année ϟ Préfète-en-Chef
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Crédit : Eilyam (avatar) | Groggy Soul (aesthetic) | Nymeria. (Code signa)
Points : 4
Hiboux : 182
Multi-compte(s) : Ida Thorsen
Club : Slug

Métier : Future Auror (on y croit)
Age : 18
Particularité : Drama Queen 1ere Classe


MessageSujet: Re: [flashback] i'll rearrange the stars, i promise i'll do better | Lily & Regulus |   Sam 17 Sep - 2:32

Lily avait fini par abandonner l'idée de terminer sa lecture botanique et avait fini par fermer son livre pour regarder le jeune homme qui venait s'asseoir devant elle. Elle ne pouvait jamais échapper aux problèmes des élèves de Poudlard, même dans la bibliothèque où elle était sûre de ne croiser ni James, ni d'autres personnes capable de l'importuner. De temps à autre elle croisait Severus, mais de tous, c'était Remus qui lui manquait considérablement, qui manquait à ces réunions hebdomadaire à la bibliothèque. Elle n'en voulait pas au jeune frère de Sirius de vouloir lui parler, elle avait quelque appréhensions sur les serpentards il était vrai, mais elle était convaincue que chaque personne était différente, peu importait leur groupe. Que chaque personne était unique et dissociable des autres. Regulus n'y échappait pas, elle ne le connaissait pas assez pour avoir un réel avis sur lui et Lily ne se fiait pas aux rumeurs, aux on-dit. De même que les membres de la famille Black n'étaient pas tous similaire. Elle se frottait les yeux quelque instants dans l'espoir de se réveiller assez pour suivre la conversation, songeant que le jeune Regulus, s'il était comme son frère, ne serait pas évident à suivre. Il lui fallait être concentrée.

De toute évidence, Regulus ne savait rien de ce qu'il se passait. Remus, la faute de Sirius, les dangers que cela avait impliqué. Et Lily ne pouvait pas en vouloir au jeune homme de s'inquiéter de la sorte. Elle réfléchissait à nouveau aux mots exacts à dire. Elle était habile avec les mots mais après une nuit presque blanche, c'était bien plus compliqué. Elle regardait alors ses mains triturant la couverture usée du livre de la bibliothèque puis relevait son regard vers le jeune homme.

" Ne suis-je pas une amie, pour Sirius ? Penses-tu qu'il n'a que James, Peter et Remus, pour amis ? Ce serait bien triste. Je ne l'ai pas abandonné, à ma connaissance, Eve, Marlène et Mary non plus. Sirius ne sera jamais seul. Quoi qu'il ait fait. Sirius sait que je suis là s'il en a besoin. Soit rassuré, Regulus. Ton frère ne sera pas seul. Je ne suis évidemment pas une amie comme James, Peter et Remus, nous ne partageons pas les même choses et il a sans doute besoin d'eux. Mais il n'est pas seul pour autant. Il ne se passe rien. Rien qui regarde qui que ce soit, rien qui soit vraiment intéressant à vrai dire. Je dois discuter avec Remus de toute façon, peut-être pourrais-je lui conseiller de cesser ces enfantillages. "

Sauf que Lily savait que cela n'avait rien d'enfantillages et que, si elle avait bien compris, c'était même assez grave. Mais elle ne comptait pas inquiéter Regulus surtout que celui-ci ne pouvait rien faire, cela n'aurait fait que lui ajouter une frustration inutile. Elle n'avait jamais été très douée pour mentir, mais elle considérait cela comme une vérité cachée. Elle n'était pas douée pour mentir mais il s'agissait surtout là de protéger ses amis, ce qui parfois voulait dire faire des choses dont on était peu fier. Dans son cas, dire à Regulus Black droit dans les yeux que tout allait s'arranger, que tout irait bien, que Sirius irait bien, alors qu'il faudrait bien longtemps pour que cela s'arrange réellement. Mais il n'avait pas besoin de savoir que cela prendrait du temps pour cela.

" Sirius ne sera jamais seul, je ne laisserai jamais cela arriver. "

Elle savait combien les maraudeurs étaient importants pour Sirius, mais elle estimait aussi et surtout que ce n'était pas son rôle de forcer les maraudeurs à se réconcilier avec Sirius après ce qu'il avait fait. Elle pouvait donner un coup de pouce, les pousser les uns vers les autres à la limite, mais que pouvait-elle faire de plus ? Ca ne la concernait pas. Tout était si compliqué avec les Gryffondor en ce moment. Elle réprimait un soupir. Elle regardait ses mains.

Regulus l'avait appelé par son prénom et Lily relevait le regard vers lui. Il était un des rare à l'appeler par son prénom et cela la faisait sourire.

" Ne t'en fais pas pour Sirius. D'accord ? Comme tu le dis, il n'y a rien que tu puisses faire en ta position, en ce moment. Laissons les arranger cela, quitte à devoir les pousser un peu les uns vers les autres. Il n'est pas étonnant qu'après six années ils finissent pas se disputer, ils n'ont pas des caractères facile à gérer. "

Comparé à son ami Serdaigle, c'était vraiment peu de le dire.

" Ton frère est grand, il est débrouillard. Impulsif et parfois idiot, certes " elle riait un peu puis reprenait " mais c'est ainsi qu'on le connait et qu'on l'aime. Ne t'inquiète pas pour lui. Il saura toujours comment se débrouiller, même s'il lui faut du temps pour... trouver comment."

Les Gryffondor étaient tous comme une famille, quoi qu'on en dise et peu importait les conflits, ils ne dureraient pas. Elle en était convaincue. Ils avaient tous des caractères forts et parfois ces caractères s'affrontaient, des fois les maraudeurs faisaient des conneries plus grosses qu'eux, parfois ils ne se rendaient pas compte de l'étendu de leur bêtises. Mais aucun d'eux n'avaient mauvais fond, ils faisaient tous cela dans le but de s'amuser, c'était pour cela que tout le monde à Gryffondor leur avait toujours pardonné leur excès. Ils avaient bons fonds. Sirius n'avait pas pensé à faire de mal, n'avait pas pensé que cela pourrait blesser qui que ce soit. Lily lui avait pardonné. A tout bien y réfléchir, peut-être devrait-elle, ne serait-ce que parler, avec les maraudeurs, et non pas uniquement Sirius. Parler avec Remus devenait réellement urgent, finalement...

" Je suppose que tu ne souhaites pas que cette conversation s'apprenne...? "

Devrait-elle avouer à Sirius que Regulus était venu la voir, inquiet de sa situation ? Devrait-elle éviter de mentionner Regulus auprès de Sirius ? Pouvait-elle tenter d'arranger, ne serait-ce que recoller un morceau ? Elle en doutait mais ne connaissait pas assez l'étendu des conflits entre les frères pour estimer si elle pouvait faire quoi que ce soit ; tant qu'elle y était.

ω




There's just no point, hating someone you love.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
6ème année ϟ Attrapeur
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Crédit : Almilozee
Points : 0
Hiboux : 224
Multi-compte(s) : Xin Chenxi Huan
Age : 19
Particularité : serpoufaigle refoulé


MessageSujet: Re: [flashback] i'll rearrange the stars, i promise i'll do better | Lily & Regulus |   Sam 24 Sep - 13:52




i'll rearrange the stars, i'll do better
feat. Lily Evans



Au moins, tu savais que si tu dérangeais certainement au vu des révisions de la Gryffondor et de sa mine très fatiguée, tu avais tout de même la chance d’avoir toute son attention, celle-ci posant son livre pour t’écouter plus attentivement, prouvant qu’elle faisait bien partie de ces gryffons tu ne savais par quelle magie tout à fait à l’écoute, ce qui, tu l’admettais, contrastait pour le moins fortement avec le comportement que tu leur attribuais. Tu te demandais encore comment Potter et Millerfield pouvaient se retrouver dans la Maison réunissant les mêmes traits de caractère que ceux de Lily et Remus.

Mais la Maison des cachots avait au moins un point commun avec celle de ton frère ; tu ne saurais jamais ce qu’il se passait à l’intérieur, aussi curieux puisses-tu être, et toute l’énergie que tu pouvais y mettre. Et si dans un premier temps tu avais profondément regretté la chose, tu avais fini par te laisser convaincre que c’était pour le mieux, que si personne ne devait se mêler de vos histoires, alors il devait en être de même de l’autre côté, et que ton grand frère s’y trouve importait peu, sinon pas du tout.

« - Non, il t’a toi comme amie, je le sais. Mais il vivait chez- chez James, et comme nous sommes fin mai et qu’il semble encore lui en vouloir, j’ai peur qu’il en soit de même pour juin. Et il préfèrerait être n’importe où plutôt qu’à la maison, donc il ne rentrera pas, et il ne faut pas que James le laisse. »

Tu n’oubliais pas combien il avait été aisé pour Sirius de tout à fait changer de lieu de vie alors que la chose t’avait paru tout à fait irréelle, voire inimaginable, juste avant qu’il commence à ne tout simplement pas rentrer, tout en sachant qu’il ne ferait plus le chemin inverse – et de toute façon personne ne le laisserait faire, comme devait le savoir la jeune femme ; le cas n’avait pas cessé d’inonder les esprits du petit comité de rédaction de la Gazette du Sorcier alors qu’en plein été, les pauvres n’avaient plus rien à se mettre d’autre sous la dent, précipitant une fois de plus les choses pour les rendre irrécupérables, comme à leur habitude. Peut-être irait-il chez quelqu’un d’autre, sûrement même, compte tenu du nombre d’amis qu’il semblait avoir, mais qu’il change toujours semblait être tout sauf une idée judicieuse et qui pouvait ressembler de près ou de loin à une solution. Quoiqu’en pense Sirius et ses envies d’indépendance ainsi que sa naturelle débrouillardise, celui-ci ne pouvait pas changer d’habitat si souvent sans finir par en être définitivement marqué – mais il serait toujours bien trop fier pour l’admettre, te faisant te demander lequel d’entre vous était réellement le frère aîné de l’autre, tant tu passais du temps à réfléchir aux conséquences de ses actes et à tenter d’améliorer les choses derrière lui, étant intimement convaincu, à raison peut-être si l’on prenait en compte le nombre de fois que tu pensais avoir prouvé la chose, que Sirius ne le ferait pas, pas seulement pour toi, mais aussi pour lui-même.

« - De loin, ils ne donnent jamais l’impression qu’ils peuvent un jour se disputer, c’est trop étrange de les voir éloignés maintenant. Et Sirius n’est vraiment plus le même depuis. Je l’ai vu passer devant Rogue et baisser le regard. Certains ont dit que c’était positif mais… »

En vérité, certains désignait surtout le groupe de Serpentards auquel tu appartenais – et que le mot était juste – qui avait jubilé à cette idée pendant de longues minutes, assénant en termes de remarques et d’autres critiques moins polies le coup de grâce, sans que tu comprennes réellement le rapport une fois de plus, et que cette dernière chose ne t’étonne outre mesure. Tu savais que l’on ne te dirait rien sur Sirius, de toute façon. De ton côté, tu avais trouvé la chose infiniment triste, et n’avait trouvé d’autre solution de repli que de rejoindre Anatoli, puisque tu sentais sans réellement le savoir, que lui ne se servirait jamais de toi contre quelqu’un. Et ce n’était juste pas Sirius de baisser le regard devant une personne, lui qui aurait pu tenir tête à Merlin en personne, et même en sachant être en tort. Et bien que son tempérament soit épuisant pour quiconque ne supportant pas les conflits comme tu estimais à raison l’être, tu le connaissais depuis ta naissance, et avait fini par comprendre que de telles choses, même si elles étaient attendues chez n’importe qui, ne pouvait pas l’être chez lui sans que la situation soit bien plus grave que ce qu’elle ne laisse paraître. Et Lily semblait malgré elle et certainement à son insu, être la seule personne de tout le château auprès de qui tu pouvais laisser libre cours à ton inquiétude à son sujet, Remus se trouvant cette fois-ci selon ton avis hors-jeu.

Tu lui accordas un regard rieur d’approbation lorsque celle-ci résuma en quelques termes les grands traits de caractère – et les plus problématiques par la même occasion – du rouge et or concerné, avant de te rassurer un peu ; celui-ci continuait d’être malgré tout traité avec sympathie, malgré l’absence de ses tout premiers amis.

« - Auprès de Sirius ? Non, s’il te plait, il m’en voudrait encore plus, je ne suis pas censé être là…  Et Remus m’en voudrait aussi, je crois, je ne sais pas trop. »

Tout cela n’était rien du tout en comparaison de ce que tes aînés verts et argent te réserveraient s’ils apprenaient que tu avais fini par expliquer à une née-moldue de Gryffondor qu’il ne fallait pas en vouloir à ton traître de frère, et que tu t’inquiétais que les Maraudeurs aient fini par se rendre compte que Sirius Orion Black était bel et bien insupportable. Non, définitivement, la nouvelle serait extrêmement malvenue et la suite de la conversation très difficile à gérer. Sirius avait décidé que tu n’existais pas, et tu te décidais d’en faire de même, se braquerait sûrement s’il entendait parler de toi et de tes dernières conversations avec la rousse. Remus serait aussi très certainement déçu et tu t’en voulais de ne pas avoir confiance en son jugement dans ce domaine, mais peut-être comprendrait-il plus facilement? Mais tu devais admettre que si ton frère l’apprenait, tout cela rendrait vos évitements bien plus difficiles et gênants, et tu t’en serais volontiers passé, alors si Lily était d’accord, tu avais un certain poids en moins sur les épaules.

by NYXBANANA
]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
7ème année ϟ Préfète-en-Chef
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Crédit : Eilyam (avatar) | Groggy Soul (aesthetic) | Nymeria. (Code signa)
Points : 4
Hiboux : 182
Multi-compte(s) : Ida Thorsen
Club : Slug

Métier : Future Auror (on y croit)
Age : 18
Particularité : Drama Queen 1ere Classe


MessageSujet: Re: [flashback] i'll rearrange the stars, i promise i'll do better | Lily & Regulus |   Sam 24 Sep - 16:41

A mesure que la jeune lionne écoutait le jeune serpent, elle comprenait l'importance de Sirius aux yeux de Regulus, et cela la faisait sourire. S'en rendait-il compte ? Se rendait-il compte qu'il s'inquiétait à ce point pour son frère ? Lily se disait alors ; pourquoi toutes les plus belles relations sont-elles toujours gâchées injustement ? Le destin peut-être. Il parlait ensuite de James, sujet ô combien difficile pour Lily dont le coeur vacillait à chaque fois qu'elle entendait ce simple prénom, ce simple nom. Elle baissait le regard vers ses mains puis le relevait.

" James ne pardonnera pas à Sirius juste parce que celui-ci n'a pas de toit sur la tête s'ils ne se réconcilient pas. Mais... James a certes nombreux défauts... Il reste un des meilleur ami qu'on puisse avoir. Il n'abandonnera pas Sirius. J'ignore combien de temps leur conflit durera, mais James n'abandonnera pas ses amis, je le sais. Il leur faut à tous du temps, en effet la période est mal tombée, la fin de l'école arrive bientôt. Nous devrons tous rentrer chez nous. Ton frère est débrouillard. Je mentirai si je te disais que je ne m'inquiète pas pour lui, mais tu sais comment il est, il n'acceptera pas qu'on le prenne en pitié. Et il aurait tout à fait raison. Le fait est que James et Sirius ont deux forts caractères et on a toujours su que le jour où ça finirait par exploser, ça n'exploserait pas qu'à moitié. Je ne peux rien te conseiller de plus qu'attendre que les choses s'apaisent et se fasse. "

Heureusement que James n'était pas dans la bibliothèque, nul doute que les éloges à son égard lui auraient fait exploser les chevilles déjà bien gonflées. Elle ne dirait pas au jeune serpentard de quoi il en retournait, ni que Severus était mêlé à tout cela, ni qu'elle irait parler avec son ancien meilleur ami à ce sujet. Il n'avait pas besoin de le savoir et cela lui donnerait trop de soupçons, sans oublier si Severus se mettait à parler... Quoi que d'après ce qu'elle avait cru comprendre, Severus n'irait pas parler à Regulus de lui-même, si elle se souvenait bien des dires de Sirius la veille. Elle réprimait un nouveau soupir. Ce qu'ils pouvaient être compliqués ; et après, on disait des femmes qu'elles étaient de vrais mystères ? Parlons donc un peu des hommes !

Et voilà le sujet de Severus. Sirius baissait les yeux devant Severus ? Cela l'étonnait. Mais à moitié. A nouveau, elle regardait ses mains. Mentir n'avait jamais été son fort, elle se devait juste de détourner un peu la vérité, et cela irait, non ? Elle relevait le regard sur le jeune homme, réfléchissant à ses mots.

" Je ne sais quoi te dire, les ragots, ce n'est pas mon fort. Je n'étais pas avec lui à ce moment là. "

Lily qui ne sait pas tout, cela avait de quoi faire rire. Ou peut-être savait-elle mais ne désirait pas en parler tout simplement. Elle voulait bien aider Regulus, mais pas dévoiler toute la vie de Sirius si celui-ci ne le désirait pas, ni dévoiler tous les secrets des Gryffondor sous prétexte que Regulus s'inquiète pour son frère, qui pouvait savoir ce qu'il se passerait une fois rentré chez les Serpentards ? Lily ne leur faisait pas confiance.

" Je ne dirai rien, alors. "

Elle tentait de lui sourire, se voulant confiante. En d'autres cas, elle aurait posé sa main sur celle de la personne qu'elle voulait rassurer, mais vers Regulus, elle n'osait pas. Elle ne le connaissait pas assez pour s'y tenter.

" James ne laissera pas Sirius à la rue. Peu importe sa rancoeur, il n'est pas un idiot. Même s'il se plaît à le faire croire, James est tout sauf idiot, James est tout sauf un crétin. Il ne l'abandonnera pas. On peut douter de beaucoup, mais je ne douterai pas de James et sa vision de l'amitié. Après tout ce que Sirius et lui ont traversés ces dernières années, je doute que cela les séparera. Il leur faut juste du temps pour se calmer et apprendre à comment refaire un pas l'un vers l'autre. "

Elle croyait en ce qu'elle disait, même si cela pouvait paraître naïf à souhait. Elle ne doutait pas de James, certainement pas sur ce sujet-là. Elle ne doutait pas que James n'était pas un idiot, qu'il en était même loin. Et s'il boudait Sirius pendant les vacances, Lily s'imaginait mal imposer à Sirius de vivre chez les moldus, même si elle lui proposait. Le problème n'aurait pas été ses parents, le problème aurait été Pétunia qui aurait sans doute passer son temps à pester et insulter son ami, comme elle l'avait autrefois fait envers Severus. Même si en comparé, Sirius n'avait rien de bizarre et semblait, étrangement, plaire à toutes les filles qu'il croisait. Ou presque toutes les filles. Toujours est-il que Sirius n'aurait pas accepter de vivre chez Lily pour les vacances d'été et elle ne pouvait pas vraiment lui en vouloir. Restait qu'elle aurait pu lui proposer sérieusement, en dernier recours, si les maraudeurs ne lui avaient toujours pas pardonnés. Mais elle doutait fort que cela ne soit pas arrangé d'ici les grandes vacances. Oui, elle en était convaincue. Tout s'arrangerait avant les grandes vacances. Ils finiraient par tous se manquer, non ?

" Tu n'as pas à t'inquiéter, Regulus. "

Elle ne savait pas quoi dire de plus, c'était si étrange comme conversation, si inattendu et inhabituel. Elle n'était pas rabaissée, pas insultée par un serpentard, il s'asseyait même face à elle pour discuter avec elle. Elle ne pouvait s'empêcher de se demander si cela ne cachait pas quelque chose, mais elle finissait par se dire que c'était simplement le fait que Regulus et Sirius soient frères malgré tout, qui fasse que celui-ci vienne lui parler de la sorte. N'avait-il pas peur qu'on les trouve à discuter ? Qu'un serpentard débarque et trouve le jeune Regulus à parler avec "une sang-de-bourbe" ? Elle regardait autour d'eux mais n'en trouvait pas. Etrange.

ω




There's just no point, hating someone you love.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
6ème année ϟ Attrapeur
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Crédit : Almilozee
Points : 0
Hiboux : 224
Multi-compte(s) : Xin Chenxi Huan
Age : 19
Particularité : serpoufaigle refoulé


MessageSujet: Re: [flashback] i'll rearrange the stars, i promise i'll do better | Lily & Regulus |   Ven 14 Oct - 11:36




i'll rearrange the stars, i'll do better
feat. Lily Evans





« Merci beaucoup Lily. Sirius ne fait jamais attention, mais il ne mérite pas d’être tout seul pour autant, il est juste comme ça. »
De toute façon, et tu en étais convaincu pour être passé par la Première Année dans une Maison où l’on t’avait assez sévèrement rappelé que ton frère n’en faisait pas partie dans les premiers mois, personne ne méritait de l’être, et encore moins une personne qui supportait aussi peu la solitude. Et si tu aurais pu faire avec plus facilement, tu avais de sérieux doutes pour Sirius, bien que tu reconnaisses qu’il soit plus dur de caractère depuis toujours. « Je suis sûr qu’il est désolé. » Tu n’en savais absolument rien, mais tu préférais tenter de le dire, comme à chaque fois, et tu savais que Lily ne s’en formaliserait pas ; elle avait tout à fait l’air de penser la même chose, et bien que cela rende la conversation tout à fait spéciale, au moins vous n’aviez pas lieu de vous énerver l’un contre l’autre au cœur d’une bibliothèque se voulant à la base silencieuse, et alors que vous n’étiez absolument pas censés vous fréquenter, surtout en ce qui te concernait. Tu savais d’ailleurs que le plus longtemps tu restais, le plus de chances tu avais de te faire avoir par n’importe quelle personne qui trouverait intéressant de le rapporter aux pires personnes pour te le faire payer, et tu ne comptais pas trop manquer à ta réputation de personne qui tenait trop au silence et à la quiétude pour prendre le moins de risques possibles, en sachant pertinemment que c’était tout ce que certains et certaines Gryffondor détestaient chez toi, et t’en fichant pour la simple et bonne raison qu’ils étaient des Gryffondor.

Cependant la longue diatribe à laquelle tu eus droit eu au moins la possibilité de t’annoncer, que, si tu ne faisais pas partie de cette Maison et qu’elle arrêtait de hurler à pleins décibels tous les problèmes qu’il y avait – excepté malheureusement celui qui t’intéressait – sous tous les toits, un d’entre eux semblait en phase d’être réglé. Tu aurais juré que la rousse avait mentionné le nom de James au moins cinq fois, avec tout autant de qualités que tu ne lui trouvais pas tout autour, et si lui avait le malheur de l’apprendre alors Poudlard entier en entendrait parler ; mais toujours était-il que la situation était loin d’être aussi désespérée qu’à l’époque où Sirius et toi vous parliez encore, et que ce sujet finissait par atterrir sans prévenir – de toute évidence, plus que de malmener des élèves plus jeunes qui n’avaient rien demandé, de concocter les plans les plus stupides possibles pour attirer sur eux dix minutes d’attention, la situation amoureuse du Capitaine de Quidditch s’était très vite imposé comme étant un problème d’ampleur capitale, bien qu’ils ne préoccupent, à ton plus grand plaisir, qu’eux. Et Severus aussi de ce que tu avais pu en voir, dans une certaine mesure, mais la situation te paraissait bien trop incompréhensible pour te pencher une seconde dessus ; si c’était les filles qui l’intéressaient et que Lily était loin de sortir avec elle, pourquoi ne pas en trouver simplement une autre plutôt que de l’insulter puis de se placer à ses côtés en cours ?

Loin de comprendre la plupart des déboires amoureux des personnes qui constituaient ton entourage plus ou moins proches, tu réservas tout de même toute ton attention aux propos de Lily lorsqu’elle mentionna Severus sous ton incitation. La Préfète Rouge et Or se rembrunit tout d’un coup, et son regard se fit bien plus froid et réfléchi que quelques secondes avant ; au moins tu savais que Severus avait une grosse part de responsabilité dans la situation de Sirius, et que Lily en était parfaitement au courant. La chose qui restait cependant inexplicable était finalement les évitements de James si Sirius avait bel et bien harcelé une fois de plus Severus, et la réaction de Remus si ton frère s’était finalement calmé et avait optionnellement grandi à ce propos, voire avait un petit peu défendu leur ennemi principal. Dans les deux cas, les réactions de James et celles de Remus n’étaient pas censées être les mêmes, d’ailleurs, tu estimais qu’elles ne l’étaient jamais réellement ; James était tout simplement trop insupportable pour être un jour égalé, même par Sirius, qui, lorsqu’il était seul, avait l’habitude de devenir bien différent et largement moins cruel bien que tout aussi impatient et brusque dans ses propos.

Quoiqu’il en soit, la réponse de Lily te conduit à avoir un regard bien plus insistant que celui que tu offrais d’habitude, surtout lorsqu’il s’agissait de demander quelque chose, et plus encore lorsque cela concernait ton frère ; son ton de reproche était lui-même assez parlant pour t’indiquer que si toi tu ne comprenais pas ce qui était en train de se passer, elle avait eu toutes les clefs pour le saisir, et tu n’avais plus qu’à te consoler en te disant qu’en sachant ce qui avait pu se passer Sirius ne restait tout de même pas seul, donc la situation ne pouvait pas empirer pour cette raison. De toute façon, rumeurs ou pas, les Préfets et Préfètes avaient une grande tendance à tout savoir, et cela valait pour des personnes aussi différentes que Remus et Augusta, alors Lily avait du tout apprendre tout ce qu’il y avait à savoir dans la journée elle aussi, surtout si l’on prenait en compte sa proximité avec le groupe.

« Sirius est infernalement fier et buté, mais j’espère que là-dessus il prendra la bonne décision et finira par aller voir son ami, surtout s’il est pareil que lui. Sinon il reste Andromeda mais il parait qu’elle a beaucoup de travail parce qu’elle a eu un bébé, alors… »

Sur le coup, tu t’étais à peine rendu compte que tu avais parlé de ton ancienne cousine comme si elle avait eu un enfant toute seule, mais cela ne valait pas la peine de mentionner une personne qui avait supprimé un membre de ta famille, et tu jurais que c’était un petit peu la faute dudit Tonks s’il y avait une Black en moins parmi les rangs ; sans lui il aurait été impossible qu’elle trahisse, et peut-être même qu’elle en entraîne d’autres parmi vous. Tu te doutais que la jeune mariée devait encore fréquenter Sirius, enfin du moins tu l’espérais quand même pour eux, mais ne pensais pas pour autant qu’elle soit en mesure de lui offrir un toit aussi longtemps, et aussi et surtout que Sirius lui demande. Or il n’y avait aucun moyen qu’elle sache pour Sirius tant qu’elle ne se trouvait pas à Poudlard, et bien que tu sois capable d’aller demander des nouvelles à Evans dans une telle situation de crise pour avoir ta conscience tranquille, écrire une lettre à une cousine que tu avais vu la dernière fois avant ton entrée à Poudlard alors qu’elle t’avait probablement oublié autant que tu la considérais dorénavant comme une étrangère, sans même savoir où l’adresser était un problème d’une toute autre ampleur.

Cependant la rousse avait pris le soin de te dire de ne pas t’en faire, et tu ne t’inquiéterais pas. La situation resterait sous contrôle, Sirius était largement capable de résoudre ses problèmes tout seul, bien que tu en doutes sérieusement et que tu trouves des raisons à chaque fois que tu entendais parler de lui, souvent en des termes très loin d’être positifs, et plus que tout Sirius semblait pouvoir compter sur ses amis même lorsqu’il avait des problèmes avec d’autres. Peut-être qu’après tout tout irait bien, et que tu réussirais à t’en persuader jusqu’à la prochaine fois où tu entendrais une fois de plus parler de lui.

« Il va falloir que j’y aille » tentas-tu sur un ton hésitant d’une voix presque silencieuse, après avoir toi aussi suivi le regard de Lily aux alentours, et surveillant les allées et venues des autres personnes. Certainement que tu avais été vu et elle aussi, et peut-être par les mauvaises personnes, et les minutes accordées au problème commençaient à être beaucoup trop longues, alors que tu n’étais pas censé être ici, et désormais de moins en moins.



by NYXBANANA

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [flashback] i'll rearrange the stars, i promise i'll do better | Lily & Regulus |   

Revenir en haut Aller en bas
 
[flashback] i'll rearrange the stars, i promise i'll do better | Lily & Regulus |
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dallas' Stars
» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]
» [RP Flashback] Entre Nymphomanie et Psychopathie...
» Dalas Stars signature
» /!\ Grosse Quête ! Besoin de personnes [ FlashBack HRP ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ϟ Fizwizbiz. :: Poudlard :: Quatrième étage :: Bibliothèque-