Revenir en haut Aller en bas



 

Partagez | 
 

 [EVENT #1] We have cancelled Quidditch.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Crédit : Hollow Bastion
Points : 4
Hiboux : 427


MessageSujet: [EVENT #1] We have cancelled Quidditch.   Jeu 1 Sep - 11:57


We have cancelled Quidditch
Dumbledore avait choisi une robe de sorcier sobre d’un violet plus sombre que celui qu’il portait usuellement. Ses lunettes en demies-lunes avaient glissé jusqu’au bout de son nez aquilin, si bien que les premières années se demandaient comment elles pouvaient encore tenir dessus – les autres élèves avaient arrêté de se poser la question. Le Directeur de Poudlard n’eut pas besoin d’éclaircir sa gorge pour réclamer le silence dans la Grande Salle : depuis le dîner, les élèves, hagards, ne bronchaient pas, et quand ils avaient vu Dumbledore se lever, la moindre conversation avait complètement cessé. Il s’exprima d’une voix solennelle, particulièrement sérieuse, et pour ceux qui y étaient attentifs, fatiguée.

« Ce soir, Poudlard est ébranlé par l’événement que nous avons tous vécu cet après-midi sur le terrain de Quidditch. J’aimerais commencer par remercier tous les élèves qui sont restés sur place pour aider leurs camarades piégés ou blessés, tous les préfets qui ont géré la situation à merveille, mes collègues qui ont très bien su évaluer la gravité de la situation et agir en conséquence, mais aussi nos bienfaiteurs de l’extérieur qui sont venus jusque de Londres pour nous aider.
« Cet après-midi, les défenses de Poudlard ont faibli, la magie centenaire qui faisait tenir ces gradins debout a cédé. Je crois que ce n’est pas trop s’avancer sur le travail des Aurors que de dire que ça n’aurait pas dû arriver. Ces derniers sont justement en train de mener l’enquête afin de découvrir ce qui a pu causer une telle catastrophe. Je veux que vous sachiez, chacun d’entre vous, qu’une magie telle que celle du terrain ne pouvait être mise à mal que par une autre forme de magie. Mon équipe et moi-même vouons une entière confiance aux équipes du ministère pour déterminer la forme qu’a pris cette magie, ainsi que sa source.
« Heureusement, aucun élève n’a été trop gravement blessé, j’aimerais néanmoins souhaiter le meilleur rétablissement à ceux qui seront encore un moment à l’Infirmerie. Félicitons au passage madame Pomfresh qui a su gérer avec son sang-froid habituel l’afflux de blessés.
« Le terrain de Quidditch néanmoins mettra quelques semaines avant d’être remis debout, d’abord parce que nous ne souhaitons pas altérer le travail des Aurors. Tous les entraînements du prochain mois sont annulés, et évidemment, les matches sont reportés. Nous vous tiendrons au courant de l’avancée des travaux via vos Préfets-En-Chef. La saison sera plus courte que les précédentes, mais nous espérons tout de même la voir aboutir.
« La confiance que vous mettez chaque jour dans la sécurité de Poudlard a été mise à mal aujourd'hui. Pour cela, je tiens à m'excuser personnellement. Cette école est la vôtre, et vous devriez vous y sentir aussi en sécurité que dans la plus grande des forteresses. J'ose espérer qu'un jour Poudlard redeviendra pour vous tous le grand et respectueux château fort qu'elle a un jour été. »


Quelques applaudissements se font entendre dans la Grande Salle, mais le coeur n'y est pas. Si le directeur n'a pas spécifiquement mentionné les forces des ténèbres montantes, elles sont entre toutes les lèvres, et ont suffisamment été sous-entendues pour que tout le monde sache qu'elles sont là, partout, autour d'eux.


ϟ ϟ ϟ

Vous répondrez à ce sujet commun par un post court, que votre personnage se trouve dans la Grande Salle ou non. Pourra être compris au travers de cette réponse l’état d’esprit de votre personnage à la suite de cet événement, qu’il ait ou nous assisté au discours de Dumbledore en personne. Ensuite, vous répondrez au questionnaire suivant, que vous copiez-collerez à la suite de votre réponse. Cela permettra au staff de se faire un avis ce que les Fizwizbiziens ont pensé de cette première initrigue. Merci de votre collaboration coeur

Questionnaire pour le joueur:
 




fiche by laxy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fizwizbiz.forumactif.be
6ème année ϟ Attrapeur
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Crédit : Almilozee
Points : 0
Hiboux : 223
Multi-compte(s) : Xin Chenxi Huan
Age : 18
Particularité : serpoufaigle refoulé


MessageSujet: Re: [EVENT #1] We have cancelled Quidditch.   Sam 10 Sep - 22:41




we have cancelled Quidditch.
feat. la terre entière


« Nothing feels like home »

Après avoir finalement retrouvé @Anatoli M. Slezniov, t’être juré de ne plus vous laisser vous séparer alors que n’importe quoi pouvait arriver et que tu t’étais affolé, malgré le peu de probabilités que le jeune Russe se retrouve victime de l’effondrement d’un gradin destiné à un sport qu’il n’appréciait guère regarder, mais après tout comment être tout à fait sûr quand tu savais le nombre d’amis que ce dernier avait à Serdaigle, comme ton anxiété avait pris le soin de te le démontrer, avoir littéralement bloqué en le retrouvant quasiment dans les bras de Silaïev, ton balai désormais traînant dans le sol et ton expression aussi hallucinée que perplexe, et t’être assuré à plusieurs reprises auprès du plus âgé qu’Anatoli allait "parfaitement bien", et qu’il n’y avait "aucun soucis à se faire", vous aviez fini par rejoindre tous les deux la Grande Salle, pas spécialement dans l’objectif d’écouter d’une oreille attentive les paroles du directeur de votre école, mais surtout pour s’assurer que, si vous alliez bien, il en était de même pour tout le monde. Tu aurais volontiers souhaité t’enfermer dans le dortoir pendant toute la soirée et ne pas te sentir obligé de prononcer le moindre mot pendant plus longtemps encore, mais il fallait absolument que tu montres patte blanche si tu ne voulais pas avoir le moindre problème, et que les autres puissent se rendre compte que tu tenais bien sagement ton rôle, sans pouvoir pour autant le définir.

Le discours se faisait, comme tu l’avais entendu, ponctué de divers sous-entendus et d’euphémismes qui se voulaient tout à fait clairs pour les plus âgés d’entre vous, et d’excuses qui n’avaient en soi pas lieu d’être, et qui n'en restaient pas moins que des mensonges à tes yeux. Durant tout ce discours, tu ne sus qu’accrocher le regard d’@Azrael Z. Silaïev, te servant à son insu de son calme impassible comme d’une ancre pour le rester toi aussi. La situation entière te rappelait au souvenir fort désagréable du sept mars de l’année même, et une boule au ventre te saisit si fort que tu dus t’enfoncer les ongles dans l’autre main pour ne rien, surtout rien, dévoiler. Tout ce que l’attaque signifiait, c’était que le tsunami que représentait cette guerre n’avait eu définitivement aucun mal à franchir les faibles digues posées maladroitement et sans réelles études autour de l’école. Il ne restait plus qu’à écouter ton nouveau mentor et à obéir à la lettre pour ne pas que tout cela termine très mal, et à garder la sensation salée de tes yeux trop brillants pour plus tard.

A l’annonce de l’arrêt de la saison de Quidditch prononcé jusqu’à nouvel ordre, tu te penchas suffisamment pour distinguer @Aileen G. Rosier, capitaine en titre de votre équipe, que tu trouvas aux côtés d’@Augusta Greengrass, et pinças tes lèvres pour ne pas sombrer définitivement dans le rire nerveux, qui serait très malvenu. Dire que tu avais jugé la journée longue auparavant, et que désormais le mois entier serait interminable – et encore, si tout cela ne durait qu’un mois. D’une certaine façon, tu savais que vous trouveriez, en bons Serpentards, une autre façon de continuer vos entraînements pour autant, mais tu savais pertinemment que tu n’étais pas seulement dérangé par cela, même s’il s’agirait au pour les personnes réunies autour de cette table de la seule raison de ta petite humeur les prochains jours.

« - Vingt gallions que Quraishi va mettre deux mois et demi à découvrir que oh ! surprise, ce n’est pas un wingardium leviosa qui a soulevé le terrain, uniquement dans le but de venir nous insupporter le plus possible. » sifflas-tu, la voix malgré toi un peu rauque, en te tournant du côté d’Anatoli, délaissant complètement les discussions des autres, et en particulier des professeurs. Tu savais que le vieux sorcier était ravi d’avoir à nouveau une excuse pour intégrer temporairement de nouveaux membres au personnel afin de ne plus être seul à tout surveiller, puisqu’il semblait s’attacher à la tâche lui aussi sur ce point. Les prochains mois s’annonçaient tout sauf faciles à vivre.
by NYXBANANA





Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
7ème année ϟ Préfète-en-Chef
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Crédit : Eilyam (avatar) | Groggy Soul (aesthetic) | Nymeria. (Code signa)
Points : 2
Hiboux : 181
Multi-compte(s) : Ida Thorsen
Club : Slug

Métier : Future Auror (on y croit)
Age : 18
Particularité : Drama Queen 1ere Classe


MessageSujet: Re: [EVENT #1] We have cancelled Quidditch.   Lun 12 Sep - 22:16


La préfète-en-chef avait du prendre les choses en main mais les choses s'étaient gâtées. On attendait beaucoup des préfets en chef, mais elle ne s'était pas attendu à ce qu'on lui demande de grimper sur un balais. Rares étaient les personnes qui ignoraient que la lionne avait une effroyable peur du vide. Pire que tout cela, elle avait du mettre ses peurs et sentiments de côté pour interagir au plus vite et être plus efficace, pourtant tout au long la jeune femme s'était inquiétée pour ses amis ; qu'étaient devenus @James Potter ? @Eve H. Millerfield ? @Sirius O. Black ? Qu'étaient devenus les élèves de Poufsouffle ? C'était sans doute l'ignorance qui rendait ces événements d'autant plus inquiétant ; on ne savait encore rien de tout ce qu'il s'était passé.

Si elle avait le vertige, elle avait une crainte supplémentaire quant à tout cela ; l'école comptait-elle réellement diminuer les matchs de Quidditch ? Impensable. Lily assistait à tous les entraînements, assistait à tous les matchs pour soutenir sa maison et ses amis. C'était un moyen que certains avaient pour se défouler, c'était un sport qui rapprochait. Comment pouvait-on laisser cela arriver ? Elle espérait sincèrement que l'état des choses se calmeraient. La première chose qu'elle avait fait en retournant voir tout le monde, était de chercher ses amis du regard et s'assurer qu'ils n'avaient rien, avant de retourner à ses fonctions. Et désormais dans cette salle, elle pouvait tous les voir. Même James, à qui elle n'avait pas cessé de penser ; avait-il été touché ? Avait-il été blessé ? Encore maintenant, elle ne pouvait s'empêcher de lui lancer quelque regards inquiets. Ce serait émotionnellement que tous seraient frappés, qu'ils le reconnaissent ou non. Ils auraient tous leur manière de réagir face à cela. Elle savait au fond d'elle comment allait réagir James et la jeune lionne ne put s'empêcher de prendre la main de celui-ci, à ses côtés. C'était bref et surtout pour lui signaler qu'elle était là, qu'elle serait là. Mais Lily ne serait pas là que pour James, mais aussi pour tous les autres qui en auraient besoin. Elle inspirait profondément, l'année ne faisait que commencer et on les menaçait déjà d'arrêter le Quidditch.

Ne serait-ce pas leur laisser gagner qu'abdiquer et cesser les matchs ? D'un autre côté, le prochain match pouvait s'annoncer risquer. Elle était mitigée. James et elle étaient tout deux préfets en chef, ils devraient apprendre à coopérer. Elle se penchait vers lui.

" Ce n'est sans doute que le début. Je sais qu'on a souvent été en conflit mais il va falloir qu'on cesse cela. Ils seront sans doute beaucoup à avoir besoin de nous et je sens déjà que les réunions seront interminables ces prochains jours. Mais le Quidditch ne s'arrêtera pas. Nous n'arrêterons certainement pas de vivre à cause de plaisantins. "

Elle regardait autour d'elle, elle regardait les visages des élèves avant de reporter son attention sur les professeurs. Elle relâchait doucement la main de James.

" Je te demanderai juste de... Rester calme. On trouvera un moyen d'arranger ça mais... La colère n'y changera rien. On trouvera qui a fait ça et on arrangera les choses pour le Quidditch. Vois ça comme une motivation à trouver plus rapidement qui a semé la zizanie... Nous aurons une réunion après cela. Je compte sur toi. "

A juger qu'ils étaient au sein de l'école, à juger qu'ils soient plusieurs, à juger que l'on parvienne à découvrir de qui il s'agissait. Les Aurors étaient là mais Lily n'en était pas plus rassurée pour autant. En touchant au Quidditch on s'attaquait à certaines valeurs. A quoi allait-on s'attaquer d'autre ensuite ? Après avoir parler avec James, la jeune lionne se penchait vers @Eve H. Millerfield, qui, elle le savait, devait elle aussi bouillonner.

" Ne leur laisse pas l'occasion de voir que tu es énervée à ce point, Eve. Ils sont sans doute quelque part ici, eux, lui, elle, un ou une de leur complice. Je ne sais pas. On trouvera qui a fait ça, il faut aussi le temps de réparer les lieux mais... On trouvera un moyen d'arranger ça. "

Elle était un peu naïve, sans doute. Elle voulait surtout croire qu'il y avait le moyen d'arranger les choses, c'était en baissant les bras qu'on pouvait être sûrs que rien ne fonctionnerait. Elle cherchait Sirius du regard pour s'assurer de ce qu'il faisait, puis elle cherchait Remus et Peter. Son regard se posait finalement sur @Mary MacDonald ...

" Je pense que j'aurais besoin de toi Mary, ce soir. "

Mary savait toujours bon nombre de chose et Lily comptait là dessus ce soir là. La moindre chose qui aurait pu être utile... Il faudrait tout reconstruire, mais il fallait qu'eux aussi se reconstruisent. Mais Lily, une fois encore, était convaincue que ce n'était que le début. Ce qui n'aidait pas à calmer l'angoisse montante. Mais elle croyait encore et toujours que tout pouvait bien se terminer... Que tout cela s'arrangerait...


Spoiler:
 

ω




There's just no point, hating someone you love.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
7ème année ϟ Batteuse
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Crédit : avatar : anarchy / aesthetic : oim / signa : endlesslove
Points : 7
Hiboux : 222
Club : Membre à part entière du Club des Briseuses de Noix en Chef ; membre honoraire du Gryffy Squad

Métier : Redresseuse de torts serpentardesques
Age : 18
Particularité : Kleptomane


MessageSujet: Re: [EVENT #1] We have cancelled Quidditch.   Mer 14 Sep - 1:06


They have WHAT ?
Le directeur de Poudlard avait commencé à s’exprimer sur l’accident grave qui avait eu lieu pendant le match de cette journée d’automne. Mais Eve était ailleurs ; peinant à écouter, se raccrochant avec difficulté aux mots sages et mesurés de l’Ancien, la septième année bouillonnait d’une incompréhension nerveuse.

Ce sentiment n’avait commencé à faire surface qu’une fois tous les étudiants regroupés et sortis d’affaire du dangereux pêle-mêle formé par les structures écroulées du stade. Il s’était estompé dès que la septième année avait retrouvé la compagnie de ses amis les plus proches. A l’instant où ses yeux avaient reconnu la chevelure flamboyante de Lily, les visages soulagés de Marlene et Mary ainsi que les quatre têtes inséparables des Maraudeurs. Mais maintenant qu’ils étaient tous là, rassemblés solennellement dans la Grande Salle, cette sensation désagréable que quelque chose leur échappait à tous revenait en force.

La blonde aurait voulu pouvoir assurer que ce qui s’était passé relevait de la coïncidence, du malheureux concours de circonstances. Mais personne n’y croyait et la phrase sybilline que Dumbledore avait prononcée au sujet de l’origine magique de cet incident n’avait épargné aucune oreille. Eve manqua de s’étrangler lorsque Dumbledore annonça la décision de suspendre les matches et entraînements de Quidditch. C’était impossible, elle avait du rêver, il n’avait pas « vraiment » dit ça. « QUOI ?! Mais c’est … » Autour d’elle, ses habitudes rassurantes s’effondraient de la même et cynique façon que les gradins s’étaient abattus comme de vulgaires châteaux de cartes. Terminées, les sessions de vol avec ses amis, son équipe. Ils allaient restés coincés comme des rats à attendre, péniblement, impuissants, que la magie reconstruise les débris de leur terrain, ce bon vieux terrain qu’elle n’aurait plus la chance de connaître d’ici une courte année scolaire. Ses douze derniers mois dans ce château seraient donc voués à ne même pas voler. Triste constat, injuste punition qu’ils ne méritaient même pas, innocents qu’ils étaient. L’imbécile qui était responsable de cette privation le paierait cher. Dans sa tête, la blonde fomentait déjà des coups d’état délirants qui ciblaient l’auteur du drame de l’après-midi. Un drame sans victimes, mais qui pénalisait tout le monde : est-ce que c’était vraiment une consolation ?

Les mots de sa préfète-en-chef d’amie ne furent que d’un apaisement mitigé. Eve était furieuse, énervée qu’on lui arrache une de ses raisons principales d’apprécier Poudlard et d’y vivre convenablement. Au-delà d’un simple loisir, c’était un échappatoire qu’on leur retirait. Un moyen de souffler, d’évacuer la pression. Sans Quidditch, et avec cette soudaine chape de plomb au visage encore masqué en guise de menace planant sur Poudlard, cette soirée s’achevait sur une note amère qui fit grimacer Eve. « Pff. J’espère que t’as raison, Lily. Vraiment. » Elle, elle n’y croyait déjà pas. Elle savait qu’elle allait devoir, comme toujours, se fier à son instinct. Et il lui disait que les problèmes ne faisaient que commencer.


fiche by laxy


Spoiler:
 

ω



    mind
    i'mma show you how to love again. △ you love how you push me to the point of crazy and I love when you're on your knees and begging for me. you got me good with all these mind games, there you go, you got my heart again.  ©endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
6ème année ϟ Élève
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Crédit : Almilozee
Points : 0
Hiboux : 73
Multi-compte(s) : M. Eshe Quraishi


MessageSujet: Re: [EVENT #1] We have cancelled Quidditch.   Ven 16 Sep - 15:09


to the brave and the petrified, we all fall down



Les pensées d'Anatoli s'amassent en volutes confuses derrière son crâne – une sorte de brume cotonneuse semble avoir pris possession de lui, depuis l'échauffement de ses nerfs, et le cataclysme que la salvatrice maestria d'un @Azrael Z. Silaïev a permis d'étouffer ; ses mouvements ont des lenteurs incongrues, et les regards qu'il porte sur le monde ne sont plus les sabres affûtés qui tranchent et condamnent – émoussés, ils paraissent s'engoncer en les scènes qu'ils observent, frêles navires se laissant paresseusement sombrer entre les courants et les vaguelettes blanchâtres qui les entourent ; c'est là l'état général d'un Anatoli Slezniov aux veines ignifugées, vides de toute flamme dévorante, sans nul maelström au creux de la gorge – un vide harassé. Mais l'air las qu'esquissent les lignes aristocrates de son visage s'est instantanément effrité lorsqu'enfin, le sujet de toutes ses inquiétudes, le foyer de la dévastatrice conflagration en lui s'est fait jour sous ses yeux perplexes – @Regulus A. Black , l’œil frappé de l'étonnement, sans nul doute, de le voir si proche de leur professeur. Le corbeau qui a peint sa chevelure a l'aile toute troublée, qui s'étale en fuseaux de soie désordonnée sur le front noble – il n'est pas dans les habitudes d'Anatoli de le voir perdre cette touchante et enfantine placidité, sa mise impeccable et ses manières de prince, et un regain d'inquiétude vient griffer son cœur l'espace d'un instant, tandis qu'il s'enquiert le front plissé de l'état de son ami. Il gratifie le jeune professeur d'un dernier regard reconnaissant, avant d'emboîter diligemment le pas au Black – c'est que son cœur même évidé n'a qu'un instinct ; cette terrible et indéfectible confiance, qu'il lui accorderait même sous le fil de la faux fatale. Alors, il le suit – peu lui importe, au fond, le lieu qu'ils gagneront, les yeux qui tomberont sur eux, les murmures qu'ils tireront des lèvres pincées – il ne sent guère, au milieu des cendres de son cœur encore éprouvé, que cette lénitive proximité. Et c'est la Grande Salle qu'ils finissent par atteindre – un silence de cauchemar, volubile comme la gueule du ravin sous les pieds. Le discours laborieusement exprimé – dans la voix, une vieillesse lasse, et la peur des lendemains déchiquetés. Un petit frisson se glisse derrière les vertèbres d'Anatoli lorsqu'il roule le regard sur ses camarades de Maison, pour certains extraordinairement prompts à se montrer ce soir – mais peut-être son jugement a-t-il quelque déplorable inclinaison ; il n'a pas le cœur de s'attarder plus longtemps sur de telles considérations : pas alors que ses tempes le tiraillent comme autant de tortionnaires enthousiastes. Son attention, par un automatisme dont il devrait s'affoler, dérive du côté de Regulus, insensiblement captée par les contrastes visuels qu'il offre ; aux côtés de l'épiderme laiteux, les mates obsidiennes des yeux. S'y attardant un instant audacieux, qui fait, en sa poitrine, bondir un inconnu curieux, c'est une moire bien singulière qu'il voit voiler les sombres prunelles, un luisant qui ne lui que trop familier ; l'inimitable scintillement que font les larmes amèrement muselées.
Ce sont, parmi tous les attributs du jeune Black, toujours ces iris entêtants qui saisissent son regard les premiers ; leur inquiétante pellicule translucide, tremblant entre les franges noires des cils, l'amène à l'observer l’œil plus alerte – il constate, alors, les secousses des membres, veules, malgré la crainte qu'elles manifestent ; les tics qu'une nervosité irrépressible fait paraître sur le visage altier, et les plis d'une bouche qui mastique une amère anxiété. Il a rarement vu Regulus si perturbé – il lui semble qu'une onde de chaos s'est férocement abattue sur cette noble façade d'ivoire, et qu'elle l'a veinée de ténèbres et de soufre ; il lui semble que son ami étouffe ! que les affolements de son regard, errant en va-et-vient précipités entre les quelques visages qui lui sont, au milieu de cette multitude anxiogène, familiers, ne cesseront jamais. Et sa paume le brûle du désir de se poser sur l'épaule tressautante du brun, de superposer à la strate luisante des larmes contenues la chaleur d'un contact pur et désintéressé – il n'ose imaginer combien de doigts ont laissé leur trace ignominieuse sur ses bras ; comme il aimerait, en Midas exalté, effeuiller leur crasse, faire jaillir à nouveau l'or oublié ! Car c'est d'or qu'est ce cœur, jamais il n'a eu plus adamantine certitude – mais d'un or tout pâle, qui se délite sous les peaux et se tord sous les cris ; d'un or qu'on n'approche pas de peur de le souiller de son souffle – alors, Anatoli ne le touchera pas ; il ne s'estime pas assez pour s'offrir cette audace et, surtout, il estime trop Regulus pour s'y risquer.  
Mais ses yeux, eux, s'offrent toutes les abondances – il a vu, sous le masque fragilisé, la profondeur des crevasses ; et ses claires prunelles sont des ancres aux poignets de leurs homologues azurées – il ne chutera pas au fond de sa crevasse, Regulus : elles s'en assurent. Le signal seul de son malaise a suffi à réorganiser l'échelle des priorités d'Anatoli – sa migraine n'est rien qu'il ne puisse occulter le temps de soulager le jeune homme, et le rappel des éclats océans a suffi à l'arrimer de nouveau à la réalité ; c'est comme s'il avait vu, derrière eux, le reflet de son cœur pulsant douloureusement sous ses côtes – qu'est-ce donc que cette douleur nouvelle, qui semble lui creuser l'âme dans le même temps ? Il y a de cela quelques années maintenant que la question le hante – il n'a guère le temps d'envisager plus longtemps les quelques hypothèses qu'il a émises à ce sujet ; le timbre de Regulus s'est élevé en même temps que son regard vers lui. Impossible, à Anatoli, de ne pas constater l'incongrue gravité du timbre – comme ces plaies qui béent encore, et qui se voient forcées d'être exhibées toutes maculées de la honte de celui qui les porte ; il sent bien que le Black s'efforce d'être léger, d'avoir le ton badin et la face placide – que cette conversation lui coûte, puisqu'elle crispe au coin de es yeux de discrètes ridules. Il sent bien qu'il manque quelque chose au sarcasme fatigué, que la voix s'est enténébrée... Tu veux mon avis ? Je pense qu'elle verse plutôt dans la paranoïa – c'est pour ça qu'ils la laissent ici. C'est assez nocif pour la santé, d'ailleurs. Elle me regarde toujours comme si j'avais deux têtes, et que l'une d'elle avait tué toute sa famille sur trois générations – c'est assez déstabilisant. Il a soudain une conscience affûtée de leur entourage – sa gorge se serre tandis que sa haine des foules se rappelle inopinément à lui, et qu'il décèle en son interlocuteur le même inconfort. Je suis sûr d'avoir vu Galilée dans les couloirs – viens, allons à sa recherche. Il n'a rien vu, bien sûr, que cet intolérable amas d'individus en cet espace clairement loin d'être infini – rien entendu que les insupportables galimatias de voix et des cris en tous genres ; mais il sait, il sent qu'il leur faut s'en aller – qu'il leur faut retrouver le beau ciel bleu de leurs instants hors du monde et hors des autres. Qu'à cela ne tienne ! Si Regulus s'est morcelé, alors Anatoli lui refera une complétude – qu'importe qu'elle soit différente de ce que le monde espère ; faute d'avoir conquis son achèvement, il sera l'artisan de celui de son ami le plus cher. Il sera sculpteur et forgeron, Midas et Pygmalion ! il sera le cœur de cette grande âme en édification.


Spoiler:
 

ω




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
7ème année ϟ Durmstrang
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Crédit : Eve (aesthetic)
Points : 33
Hiboux : 484
Métier : Stalker Eve
Age : 26
Particularité : Animagus Corbeau. En apprentissage de l'Occlumancie (Depuis Juillet 1977)


MessageSujet: Re: [EVENT #1] We have cancelled Quidditch.   Dim 25 Sep - 18:26



   
We have cancelled Quidditch.
Des gens

   


Assis à la table des Serpentards, ta fourchette faisant danser quelques morceaux de nourritures dans ton assiette, ton esprit vagabonde. Si ton corps est là, ton âme est ailleurs. L'incident d'aujourd'hui l'a ramené quelques années en arrière. Parce que si un tel évènement a pu avoir lieu ici, entre les murs de Poudlard...endroit soi-disant le plus sûr de Grande-Bretagne...tu restes persuadé qu'une telle chose n'aurait jamais pu arriver à Durmstrang. Ça, tu aurais pu l'assurer depuis toujours, depuis bien avant ton entré dans cette école et cette certitude ce serait amplifiée lors de tes premiers pas dans l’établissement. Oh. Tu te souviens encore, comme-ci il s'agissait de la veille, de ta première rentrer dans l'école de magie tant redouté par certains : Cette excitation qui s'était mêlée à ton impatience d'enfin pouvoir en apprendre plus et véritablement sur la magie, dans le plus de domaine possible. La joie d'enfin se retrouver, pour une année entière, dans la même demeure que ton ainé...comme auparavant, comme au bon vieux temps, avant qu'il ne parte rejoindre des années avant toi l'école dans laquelle tu te trouvais à présent. Cette crainte, à la fois stressante et motivantes qui avait germé en toi lors du passage des tests sur une dizaine de jours...le garçonnet que tu étais encore alors, craignant d'être réparti dans une caste qui ne ferait aucunement la fierté ni de ton père ni de ton frère. Et surtout cette joie, ce soulagement, qui s'était embrasé en toi tel un incendie lorsqu'enfin l'on t'avais annoncé que comme lui tu rejoinds les Wasser. Oui, déjà à cette époque...tu avais compris, rien qu'en posant un regard sur l'austère bâtiment, que rien ni personne n'oserait jamais s'attaquer à Durmstrang...

Ce qui ne semblait pas être le cas de Poudlard...

Soudain, la voix de leur directeur te rappelle au présent tandis qu'il énonce un discours qui ne retient que la moitié de ton attention. Si il est dit qu'il y a deux types de directeurs d'écoles : Les incompétents et les pires, déjà...tu créés une catégorie spécifiquement rien que pour celui-ci...parce qu'il est indéniable qu'il fait à la fois parti des incompétents ET des pires...voir même...des pires incompétents. Et c'est en te faisant violence que tu te retiens de rouler des yeux lorsqu'il annonce son soulagement quant au fait qu'aucun élève n'a été gravement blessé. Pensant à l'inverse que ce fait était bien dommage, un mort ou deux aurait peut-être motivé quiconque ici à rendre cet endroit véritablement sécurisé ? Pas que tu t'en soucis réellement mais lorsqu'on possède une réputation aussi vénérable que L'endroit le plus sûr de blablabla le mieux est de faire de son mieux pour s'y tenir, non ? Tu aurais dû changer les planches en araignées venimeuses et espérer que l'une d'elle morde l'un des élèves que tu avais été forcé d'aider malgré toi par cette vieille peau de McGonagall. Si certains, tu en avais entendu par-ci par-là, depuis ton arrivée ici, se plaisaient à la nommer Minnie McGodess...tu aurais bien mieux préféré l’appellation de Vieille chouette à peine bonne à être empaillée pour un magasin de monstruosités ...

Et le pire restait à venir pour certains, lorsque Dumbledore annonce que les matchs de Quidditch du mois seraient reportés. Ton ennui se retrouve heureusement soulagé par la déception de Millerfield qui passe à ça de piquer une crise tandis que l'esquisse d'un sourire s'était dessiné  sur ton visage....s'évanouissant bien vite en remarquant que malheureusement...elle n'allait pas plus loin que son simple QUOI ? scandalisé. Dommage.Toi, quelque part, tu apprécies l'idée de voir tout ce petit monde subir le sort que tu supportes depuis ton arrivée ici. L'impossibilité de pouvoir faire parti d'une équipe t'étant vraiment insupportable,surtout pour ta dernière année d'études.

Et déjà, ton attention s'estompe sur les dernières paroles...ton regard se baladant sur l'ensemble de la salle d'un air presque désintéressé alors qu'en vérité...tu observes les réactions de chacun...jusqu'à croiser celui de ton frère...qui tu le sais, doit penser à peu près comme toi de tout ceci...

made by lizzou – icons & gif by tumblr
       
Spoiler:
 

ω



HEAVEN:
 






Dernière édition par Haziel Z. Silaïev le Mar 27 Sep - 19:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
6ème année ϟ Poursuiveuse
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Crédit : Enaira
Points : 0
Hiboux : 38
Métier : Élève en sixième année
Particularité : Don d'empathie


MessageSujet: Re: [EVENT #1] We have cancelled Quidditch.   Lun 26 Sep - 22:08

We have cancelled Quidditch

Event

La fatigue se faisait sentir. Une fatigue physique, mais aussi mentale. La journée avait été rude pour tout le monde. Aileen avait été présente durant tout le long. Elle était venue assister au match pour étudier les stratégies des deux autres équipes. Les yeux accaparés par les mouvements présents dans le ciel, elle avait mis un certain temps avant de comprendre ce qu’il se passait de l’autre côté du terrain, la mine horrifiée. Et alors, elle avait tout fait pour aider sur place, aidant à bouger les décombres pour accéder aux élèves qui s’étaient retrouvés pris au piège de la structure effondrée. Les efforts de tout le monde avaient été payants et les quelques élèves blessés se reposaient maintenant à l’infirmerie. Alors un repas fut plus que bienvenue et malgré la poussière qui devait encore la couvrir à certains endroits, Aileen avait rejoint le reste de la maison Serpentard et avait rempli son estomac affamé de ces mets gouteux.

Tous attendaient des nouvelles plus précises quant aux évènements de la journée et ils ne tardèrent pas à être ravis de voir le professeur Dumbledore se lever, vêtu d’une de ses robes de sorcier sombre et unie. Il semblait porter le deuil et Aileen ne sut réprimer un frisson d’horreur lorsque, dans sa mémoire, la terrifiante scène passait et repassait au ralenti. Le silence n’eut guère besoin de tomber dans la salle, déjà présent en grande partie. Mais tous les regards se levèrent vers le professeur, attendant la suite, essayant de savoir ce qui allait bien pouvoir se passer.

D’une voix solennelle, il commença par remémorer les évènements et remercier tous ceux qui avaient su se démarquer dans celui-ci, que ce soit d’une manière ou d’une autre. Aileen eut un léger sourire, satisfaite de ce travail qu’elle avait produit. Elle n’avait pas été inutile et s’était donnée à fond pour que les élèves soient le plus rapidement possibles en sécurité. Le Quidditch était la plus grande passion de la jeune fille et en visant cela, le coupable de cet acte avait franchement agacé Aileen. Mais apprendre que certains élèves demeuraient, malgré tout, blessés et sous l’observation plus que marquée de Madame Pomfresh était une chose révoltante.

Et alors, le professeur Dumbledore prononça les mots que, durant toute la journée, elle avait redoutés. La magie Noire était entrée dans l’école et venait de suspendre le Quidditch. Les yeux de la jeune capitaine s’écarquillèrent, tandis que ses mots dépassèrent sa pensée. « Non ! Pas ça ! » Elle ne l’avait pas crié, mais avait prononcé la chose sur un ton franchement outrée. D’ailleurs, elle perçut la panique grandissante au sein de tous ses camarades. La colère. La rage. La surprise. La désillusion. Toutes les humeurs vinrent s’entrechoquer en elle et elle perdit pied. Son regard croisa celui de Regulus sans pour autant parvenir à y déceler des émotions plus posées, plus calmes, qui auraient su la tempérer. Non, Aileen était devenue un déluge menaçant.

Le professeur Dumbledore acheva son discours sans qu’elle ne puise l’entendre, un sifflement se glissant dans ses oreilles et l’empêchant de se concentrer, la laissant bouillir d’une colère sourde. Les applaudissements résonnèrent timidement mais la jeune fille n’eut pas le cœur à les rejoindre. On venait de la priver de la plus belle chose qu’elle avait dans cette école. On venait de lui arracher une partie de son cœur. Les conversations reprirent autour d’elle mais son esprit s’enfermait dans une brume épaisse et sombre. La colère grandissait en elle et il lui fallait sortir, afin de l’extérioriser. Alors elle se leva, avec raideur, n’hésitant pas à repousser son assiette vide qui vint heurter son gobelet qui se renversa sur la table. Si sa voisine semblait s’en plaindre, elle fut bien la seule à râler, les autres comprenant bien qu’il ne valait mieux pas essayer de la rattraper, lui parler ou quoi que ce soit. Et alors, Aileen sortit de la grande salle, prenant la direction de l’extérieur du château.
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Professeur ϟ Sympathisant
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Crédit : Adament
Points : 0
Hiboux : 743
Club : Mangemort. The Layer. #Ohthoserussians.

Métier : Professeur de magie runique.
Age : 25
Particularité : Les secrets dévoilés en traître par leur esprit. Tu maîtrises la Légilimencie.


MessageSujet: Re: [EVENT #1] We have cancelled Quidditch.   Ven 30 Sep - 1:58


Yes, yes, keep talking.

Le repas de ce soir avait cela de spécial qu'en dépit de l'habituel faste des mets proposés, c'est dans un calme inhabituel, paradoxe d'apathie et d'un inconfort presque nerveux, qu'il se déroule. Quelques conversations, quelques voix se mêlent et se superposent, frêle brouhaha qui flanche sous la fièvre, mais nul éclat de rire ne sonne sous le plafond invisible - même son ciel magique semble hésiter entre deux teinte, une nuit sans couleur ni profondeur, non pas noir mais plus grisâtre, évocateur de tristesse tandis que plane la promesse de temps plus sombres, plus concrets que jamais pour bon nombre de candides. Les regards hagards sont habités d'un même vide, traversé par les échos d'une incompréhension vertigineuse ; et dans les bouches, c'est un silence partagé qui persiste entre les paroles et les bribes. Un calme surnaturel, d'après-tempête. Un calme tout naturel, dont la platitude trahit l'état de choc général depuis la catastrophe. Dumbledore se lève, et il n'a guère besoin d'élever la voix, pas plus que de lancer un silencio pour se faire entendre. Il semble, qu'enfin, il prenne ses responsabilités de Directeur, entamant un discours bien nécessaire dans la situation actuelle. Tu l'écoutes d'une oreille critique depuis ta place, quelques mètres plus loin aux côtés de Mirka Vladmirova -professeur de Défense contre les forces du mal, mais aussi de magie noire, de son état- indolemment appuyé contre le dossier de ton siège, un verre de vin à la main. Les vaironnes traversent la foule d'élèves et couvrent les serpents, perçant la houle anonyme pour parvenir à quelques visages, honorés que tu te remémorent leur nom. Ainsi, tes pupilles s'accrochent un instant à celles de @Regulus A. Black, qui n'a apparemment pas quitté les côtés d'@Anatoli M. Slezniov depuis qu'il l'a rejoint sur le terrain, devant les cadavres éventrés des gradins, juste après que l'orage qu'est la colère du russe ait cessé de menacer de ses grondements impérieux. Tu n'es d'ailleurs pas étranger à cet état de fait, et voir que ceux qui commencent à se glisser sous les ombres que dispensent tes ailes te contente malgré tout.

Reportant ton attention sur Dumbledore lorsqu'il évoque la magie qui a causé l'effondrement des gradins sans pour autant oser la citer, il te faut utiliser toutes tes précieuses capacités à l'impassibilité pour ne pas lever des yeux exaspérés vers le ciel feint. Révérencieux malgré lui, à croire que sa simple mention suffit aux frissons pour s'emparer de ses os, à moins qu'il ne craigne de ne pouvoir assumer les conséquences de la nommer ; il fait des termes de magie noire, déjà réducteurs pourtant, un tabou qu'il ne faut confronter directement. Il la mystifie ; et s'il veut faire faire naître la peur dans les consciences et dans les coeurs, il en montre aussi la grandeur. Si un simple sort de magie noire suffit à briser les protections censées protéger les gradins, s'il suffit de lui-même à créer un désastre et mettre Poudlard en état de crise... n'est-ce pas la preuve même de la supériorité de ces arts ? Tu sais les nuances plus subtiles, cependant. S'il a été si facile, pour le responsable, de provoquer l'effondrement des gradins de Poufsouffle, entraînant dans leur chute une partie de ceux des Serdaigles, c'est aussi parce qu'ils n'étaient pas assez bien protégés. Parce que les enchantements censés garantir la sûreté de l'édifice, la sécurité des spectateurs, n'étaient pas assez puissants ; certaines précautions peut-être même manquantes. Dumbledore peut bien s'excuser autant qu'il le souhaite, ses belles paroles n'effacent ni sa négligence, ni son incompétence. Portant nonchalamment ton verre à tes lèvres, tu dissimules l'esquisse dédaigneuse d'un rictus dans la robe rouge de ton vin. S'il se dit parfois qu'il y a deux types de directeurs d'école : les incompétents et les pires, Dumbledore fait assurément parti de la seconde catégorie. N'a-t-il pas laissé à Minerva McGonagall tout le soin de maîtriser la panique et de diriger les élèves pour aider les victimes, de superviser la catastrophe presque à elle seule ? Tu l'estimes, pour ça, bien plus que le vieux directeur - pas au point, cependant, de l'appeler Minnie McGoddess : tu n'es après tout pas adepte des surnoms idiots, et elle est bien loin d'une grandeur divine- qui se perd dans des palabres inutiles : c'était avant, qu'il fallait agir.

Le discours touche à sa fin et, tandis que quelques fades applaudissements parsèment la salle, rejoins par les murmures qui s'éveillent, ton regard retourne musarder sur la table des verts et argents, jusqu'à ce que tu ne croises le regard d'@Haziel Z. Silaïev. Les mots seraient superflus, quand bien même ils pourraient traverser la pièce jusqu'à ses seules oreilles : vous savez l'un comme l'autre que vos avis se rejoignent et coïncident. Que, plus encore, ils sont sûrement identiques en tout point. Raisonnements qui, comme vous, sont frères, et dénotent les similitudes de vos esprits et de vos caractères. Une chose est sûre cependant : ce genre d'incident ne serait jamais arrivé à Durmstrang. Et même si c'était le cas ; il n'y aurait jamais eu une telle propension à la panique. Néanmoins, malgré leur incompétence sidérante, vous êtes ici en terre étrangère, presque en terrain ennemi ; et il serait dangereux de l'oublier, et de les sous-estimer.



fiche by laxy


Spoiler:
 

ω



OUR ANIMAL IMPULSES
Shine razor eyes in delight. Shine razor eyes before you die. Shine razor eyes in this light. There’s a cold breeze blowing over my soul.
Animal Impulses ; IAMX.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [EVENT #1] We have cancelled Quidditch.   

Revenir en haut Aller en bas
 
[EVENT #1] We have cancelled Quidditch.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» event coupe du monde la semaine prochaine
» [Tori] - Event - A l'Abri des Masques
» Saison de Quidditch 97-98
» - Event II.2 - La Faiblesse des Jedi
» Selections de Quidditch

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ϟ Fizwizbiz. :: Pensine :: Archives de vos RPs-