Revenir en haut Aller en bas



 

Partagez | 
 

 Summertime. ft Jily [FLASHBACK]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
7ème année ϟ Préfète-en-Chef
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Crédit : Eilyam (avatar) | Groggy Soul (aesthetic) | Nymeria. (Code signa)
Points : 2
Hiboux : 181
Multi-compte(s) : Ida Thorsen
Club : Slug

Métier : Future Auror (on y croit)
Age : 18
Particularité : Drama Queen 1ere Classe


MessageSujet: Summertime. ft Jily [FLASHBACK]   Lun 29 Aoû - 15:27

Summertime
Jily
L'école était terminée depuis des semaines, Lily avait obtenu pratiquement toutes ses BUSES - sauf en histoire de la magie, mais il ne fallait pas trop en demander non plus, elle avait tout de même eu EE - tous ses Optimal et elle n'avait qu'une hâte ; que l'école reprenne. Pourtant, il restait encore quelque semaines de vacances et là encore, Lily était décidée à profiter. Contrairement aux années précédentes, Lily n'avait eu ni Severus avec qui passer l'été, ni petit ami - encore que cette dernière affirmation pouvait être fausse, elle avait passé plusieurs jours avec un ancien Serdaigle qui était à ce jour entré dans la vie active, cela s'était passé en début Juillet et puis Lily avait fini par mettre fin à cette relation. Ce qui la chagrinait sur l'instant, il était quand même gentil et elle avait quelque bons souvenirs.

Lily était particulièrement excitée à l'idée de passer plusieurs jours en compagnie de ses amis de Gryffondor, on lui avait envoyé un hibou pour la prévenir de ce que le quatuor infernal avait fait et elle n'avait que trop hâte de se joindre à son tour aux festivités. Ses meilleurs amis y étaient. Comment est-ce que cela aurait pu mieux se passer ? Ah. Oui. Mais tu te doutes qu'il y aura James avait-elle lu sur la lettre. Oui, elle s'en doutait. Mais loin des contraintes de l'école, Lily n'aurait pas à enguirlander le jeune homme parce qu'il faisait n'importe quoi ; à quoi servait les vacances lorsqu'on était à peine adulte mais encore à l'école, si ce n'était pas pour faire toutes les bêtises qu'on ne pouvait faire à l'école ? Qu'on ne pourrait plus faire une fois dans la vie active ? C'était peut-être leur dernier été empli d'insouciance. Cela méritait la peine de se lâcher autant que possible.



C'était tout du moins dans cet état d'esprit que la jeune rousse s'était rendu à cette fameuse maison, c'était libéré qu'elle avait rejoint tous ses amis. Que ce soit sur Marlene et Eve qu'elle saute la première, que ce soit ensuite Remus et Sirius qui subissent ce sort, Lily - du moins, en était-elle persuadée - n'aurait pas pu avoir un sourire plus large. Et puis, elle croisait le regard de James.

Contrairement à l'école, en vacances Lily s'octroyait le droit de porter des robes lui arrivant aux genoux. Sa robe, ce jour-ci, était légère, blanche et verte -persuadée que cela faisait ressortir ses yeux, yeux finement maquillés-, elle virevoltait grâce aux courants d'air chaud, tout comme sa chevelure rousse qu'elle avait tant bien que mal essayé de dompter et ainsi, de boucler. Pour une fois, Lily était décidée - et s'était même fait la promesse - de ne pas hausser le ton sur James. Pas une fois, elle se l'était promis, même s'il dépassait les bornes.

Lily ne lui sautait pas dans les bras comme elle l'avait fait précédemment avec Sirius et Remus, mais elle lui souriait tout de même. Elle aurait aimé être libre de le prendre dans ses bras, c'est à peine si elle en trouvait le courage.

" James. "

Elle lui offrait un large sourire et venait, assez maladroitement il est vrai, car c'est à peine si elle osait, passer un bras autour de James et l'étreindre quelque secondes ; cela aurait paru bizarre d'enlacer les autres et l'ignorer, non ? Elle le croyait. Il sent bon...

Parce qu'elle était sincèrement heureuse de le voir, elle avait réussi à trouver le courage de l'enlacer. Plus heureuse qu'elle ne se l'était d'ailleurs imaginée, elle avait ruminer leur retrouvailles pour de nombreuses raisons, se demandant s'il trouverait quelconque âneries à faire -entre autres-, mais être devant lui, cela lui faisait oublier certaines de ses craintes infondées. Non, elle lui souriait juste, se reculait, puis elle relevait le regard vers la bâtisse. Ainsi, c'est là qu'ils passeraient une partie de leur été. La lionne devait l'avouer, ils avaient eu une merveilleuse idée.

James l'apprendrait peut-être à ses dépends, de mémoire après tout, ils ne s'étaient jamais vu lors de leur été, mais Lily était des plus différentes entre les vacances et les études. En été, Lily était la personne la plus énergique et joyeuse qui soit. Elle était même entreprenante, c'était dire.

" Vous avez eu une super idée. "

Elle adressait quelque mots à James. Elle ne pouvait pas non plus s'empêcher de sourire, c'était plus fort qu'elle. De même que finalement, elle entrait suivre les autres mais elle tournait toujours la tête vers James. Elle ne saurait dire pourquoi elle le remarquait "maintenant" plutôt que toutes ces années où elle l'avait fréquenté mais... Ce qu'il peut être beau et attirant. Surtout. Elle venait d'arriver mais avait envie de lui parler, sans pourtant savoir quoi lui dire exactement. Elle espérait presque que Sirius ou Remus s'en mêlent. Ou qu'elle retourne avec Marlene et Eve qui avaient sans doute beaucoup de choses à lui raconter, parler par hiboux n'étaient pas aussi palpitant. Elle avait essayé de leur parler de ce Serdaigle, et d'autre chose, mais cela ne paraissait pas si intéressant sur papier que de vive voix. Et puis, au diable, ils étaient là pour s'amuser avant tout !  
Nymeria. ♕ avatar de wolfgang & Misery Mind ♕ 0000 mots.

ω




There's just no point, hating someone you love.



Dernière édition par Lily Evans le Dim 22 Jan - 23:53, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Summertime. ft Jily [FLASHBACK]   Mar 15 Nov - 1:41

Summertime#JILYBaby when we were young
There was nothing to make believe
And the songs that we sang
They were written for you and me
Melodies on repeat
That's what I hear when you're by my side
Yeah, that's what I hear when you're by my side

« Il était temps que ça se termine, j’avais vraiment l’impression de travailler comme un elfe de maison » les derniers mots de James Potter avant de quitter Poudlard pour les vacances d’été.

Les cours sont terminés et c’est plutôt une bonne chose. Poudlard c’est bien, mais c’est pas mal non plus quand ça s’arrête. Puis qui dit vacances d’été, dit détente et fêtes entre amis. Tout ce que James aime, alors forcément il était plutôt hâte d’en arriver là. Les examens sont derrière lui et il peut enfin respirer. Ses résultats n’ont pas été trop mal, ce qui lui a permit d’être tranquille avec ses parents. Pas de pression sur ses épaules. Il a réussi là où il voulait, pour pouvoir continuer les cours qui l’intéressent l’année prochaine et surtout pour avoir une chance de devenir aurors une fois l’école terminé. Parce que l’air de rien, il peut donner l’impression de ne s’intéresser à rien - à part le Quidditch et Lily Evans - il a des projets pour sa vie d’adulte et devenir auror en fait parti. Il veut pouvoir protéger les gens, surtout en des temps aussi troublés. Il veut être de ceux qui aident à changer le monde et rien ne pourra l’en empêcher. James est un têtu et quand il a une idée en tête, difficile de la lui enlever.

En attendant de devenir l’un des aurors les plus réputés de Grande Bretagne, James a décidé de passer du bon temps pour fêter ses vacances et les maraudeurs ont décidé de rassembler leurs amis pour que tout soit parfait. Et forcément, Lily Evans était invitée, ce qui ne pouvait que réjouir le jeune Potter, même si les autres lui ont refusé le droit de savoir si elle avait accepté de venir ou non. Les Maraudeurs peuvent parfois être cruels avec lui, mais personne ne veut le croire, alors il fait avec. Puis de toute façon, il saura bien assez vite si elle a décidé de venir ou pas. Il suffit juste de prendre son mal en patience, ça ne devrait pas être si difficile que ça. La bonne blague.

Heureusement pour lui, le jour J - non, pas comme James - ne tarda pas à arriver et ses amis aussi. En dehors de l’école, James est plutôt décontracté - bon, d’accord à Poudlard, il l’est aussi, mais en uniforme - ce jour-là, il a opté pour un jean un peu délavé et une chemise à carreaux, plutôt ample, rien de bien extravagant, mais plutôt confortable, parfait pour s’amuser. Tous arrivèrent et James s’était fait un point d’honneur de tous les accueillir comme il se doit. Chacun a eu le droit à son accolade et à sa petite blague personnalisée jusqu’à ce qu’une vision magique se dessine devant ses yeux. Lily Evans, la seule, l’unique, dans une jolie robe, les cheveux au vent. Ça lui en couperait presque le souffle et c’est un coup de coude de Sirius qui le fait redescendre sur terre. On peut toujours compter sur Sirius Black. Il passe une main dans sa nuque, gêné de s’être laissé avoir comme ça. « Salut Lily » il laisse les Evans dans un coin pour l’instant. Ils ne sont pas à Poudlard, ils peuvent faire semblant de bien s’entendre. Elle le sert rapidement contre elle et une fois encore il se perd dans le parfum de ses cheveux. Bordel, si ça commence comme ça, ça risque d’être vraiment long. Il reprend ses esprits quand elle s’éloigne. Ça n’a vraiment pas duré assez longtemps à son goût, mais il se voyait mal s’en plaindre, alors il s’est contenté de faire comme si de rien était. Il est plutôt bon acteur quand il le veut. Sirius un peu plus loin, se moque de lui, parce que contrairement aux autres, il a bien capté l’air ahuri du Potter quand elle s’est décidé à le serrer contre lui, parce que même si ce n’était pas aussi amical qu’avec les autres, ça restait quand même un contact physique. Son frère de coeur le connaît trop bien pour laisser passer ce genre de micro expression, mais il lui fera payer bien plus tard.

La rousse les complimente sur l’idée qu’ils ont eu et un sourire triomphale s’accroche aux lèvres de Potter. « Tu doutais vraiment de nos idées de génies ? » c’était des génies, du mal peut-être, mais des génies quand même et puis la plupart de leurs blagues étaient bonnes enfants. Rien de bien méchant. Et c’est vrai que l’idée de passer une partie de l’été ensemble là-dedans était une super bonne idée et les Maraudeurs en étaient plutôt fiers. Les Potter ont été plutôt cool quand leur fils leur a demandé de trouver un endroit pour passer l’été avec ses amis. Ils n’ont pas de problèmes d’argents, grâce à la fortune bâti sur les produits capillaires de Fleamont, alors ils peuvent se permettre ce genre d’écart, pour le plus grand plaisir de leur fils et de ses amis. Ils entrent tous, le sourire aux lèvres. James, d’humeur galante, s’approche des filles « Est-ce que ces demoiselles ont besoin d’aide pour monter leurs affaires ? » un sourire en coin ne peut s’empêcher d’habiter le visage du Potter. C’est plus fort que lui, mais ce n’est pas de la moquerie, peut-être un peu pour lui-même. Il veut juste être serviable pour une fois. On ne peut pas lui en vouloir pour ça.  
© GroggySoul ◊ 896 mots
Revenir en haut Aller en bas
7ème année ϟ Préfète-en-Chef
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Crédit : Eilyam (avatar) | Groggy Soul (aesthetic) | Nymeria. (Code signa)
Points : 2
Hiboux : 181
Multi-compte(s) : Ida Thorsen
Club : Slug

Métier : Future Auror (on y croit)
Age : 18
Particularité : Drama Queen 1ere Classe


MessageSujet: Re: Summertime. ft Jily [FLASHBACK]   Mar 15 Nov - 3:47

Summertime
Jily
Se retrouver là, c'était quelque peu inattendu. Dans un sens, elle appréhendait de revoir James, dans un autre, elle n'aurait loupé une fête pour rien au monde, lors des vacances d'été. C'était un super moyen de se décontracter, peut-être rencontrer de nouvelles personnes, c'était un moyen de se rapprocher de ses amis sans que ça ait un rapport avec l'école et les cours, un moyen de créer de superbes souvenirs. Elle n'avait pas de grandes idées de ce que serait ce séjour, juste qu'elle pourrait sans doute revoir ses amies et parler avec elles, revoir aussi les maraudeurs, mais surtout Remus, la fin de leur 6è année n'avait pas été la plus facile et elle espérait que tout aille au mieux pour lui à nouveau. Le seul moyen de le savoir était de lui parler, évidemment. Ils ne s'étaient pas vu depuis mi-Juillet, après tout.

Mais elle avait ce petit pincement, ce petit je-ne-sais-quoi qui agitait son ventre, quand elle voyait James. Ce n'était pas pareil, pas vraiment comme avant. Elle avait juste l'occasion de le voir tel qu'il était, sans sa tenue d'écolier, juste lui. Et elle souriait, bêtement. L'étreinte avec James avait été brève, elle l'aurait espéré plus longue mais cela aurait paru étrange pour tous, et peut-être surtout pour lui. Pourtant, ça lui faisait beaucoup de bien. Mais elle balayait cette idée de la tête pour se re-concentrer sur les lieux.

" Oh, Potter, je ne douterai jamais de tes idées lorsqu'il s'agit de s'amuser. Je sais que tu es très créatif dans ces occasions. "

Ses amies étaient là et Lily avaient tant à leur dire, mais cela paraissait compliqué devant James. Elles entraient alors, Lily suivant ses amies pour voir ce qu'il se passait, ce que les maraudeurs avaient bien pu prévoir là-dedans, ce qu'ils avaient pu inventer encore, on ne pouvait pas dire qu'ils manquaient d'idées, comme elle le disait à James, elle savait qu'il serait très inventif. Sauf que celui-ci se décidait à leur parler et à nouveau, elle tournait la tête vers lui, retenant un rire.

" Serais-tu devenu un elfe de maison pendant les vacances Potter ? "

Finalement, elle riait. Ce n'était pas moqueur, elle était juste surprise de l'intention. James serait-il un homme galant à ses heures perdues ? Cela amusait Lily d'y penser. Ce qui l'amusait moins, c'était d'avoir perdu le fil de ce qu'elle voulait raconté à ses amies, à croire qu'elle n'aurait pas cette occasion. Ce n'était peut-être pas plus mal, cela ferait peut-être plus de sujets de conversation dans les dortoirs de Poudlard.

Et quand elle se demandait ce qu'ils avaient pu prévoir, elle se demandait aussi ; monter les affaires ? Mais où ça ? Elle n'était pas non plus venue pour dormir longtemps, elle ne comptait pas vraiment là-dessus. Mais elle était envieuse d'en voir plus.

" Tu comptes nous faire visiter, Potter ? "

Il la nommait toujours Evans et non Lily, c'était un juste retour des choses, non ? Et dans un sens, quand Lily aurait pu continuer de parler avec ses amies, elle se tournait plutôt vers James. C'était inexplicable mais elle avait envie de lui parler, qu'il lui parle. C'était la première fois depuis longtemps qu'elle pouvait lui parler et cela n'avait toujours pas dégénéré, un vrai miracle. Pas de cri, pas de livre qui volait, pas de poings serrés ou mâchoire serrée, pas d'insultes ou provocation autre que la simple taquinerie. C'était vraiment à James qu'elle parlait, là ? C'était vraiment James, là, dans cette chemise ? Dans ce jean ? Ou était-ce un sorcier qui avait pris de polynectar juste pour ressembler à James physiquement ?

Aussi... ça lui allait bien, la chemise. Elle évitait de le regarder trop longuement ou de le regarder directement dans les yeux, de peur que cela paraisse suspect - suspect en quoi, ça par contre, elle ne saurait pas dire. Pourquoi est-ce qu'une simple chose, comme être à côté de quelqu'un, devait être si compliqué avec James ? Et cette fois-ci, ça n'était pas compliqué à cause des confrontations de caractère, mais justement parce que les deux étaient détendus, de base. Lily se torturait peut-être trop les méninges pour rien, pour ne pas changer. Pourquoi pouvait-elle prendre Remus et Sirius dans ses bras, parler des nuits entières avec eux, dormir avec eux sans que cela ne paraisse étrange à un seul moment, mais qu'être à côté de James et le regarder lui donnait l'impression de se trahir ? Elle ne savait pas. Arrête de te poser mille et une questions Lily, c'est pas le moment disait la petite voix dans sa tête. On s'était dit c'est les vacances, on arrête de se prendre la tête, même avec James. Elle inspirait profondément. Elle semblait attendre qu'il prenne les décisions, qu'il mène la danse, une quelconque danse. Quitte à oublier quelque instants ses amies, ce qui, pour le coup, ne ressembler pas à la jeune biche. A bien y réfléchir, peut-être que si elle apprenait à mieux connaître James, elle ne serait plus si stressée, peut-être que si elle apprenait à mieux connaître James, elle ne se sentirait pas étrange de le regarder ou de le prendre dans ses bras. Et puis, le prendre dans ses bras n'avait pas été si angoissant que ça finalement, c'était même plutôt agréable... Peut-être que si elle profitait de ces vacances, elle apprendrait à mieux connaître James et casser cette étrange barrière entre eux, qu'à la rentrée, tout soit rentré dans l'ordre. Elle en avait vraiment envie. Il était peut-être enfin temps qu'elle s'en rende compte.
Nymeria. ♕ avatar de wolfgang & misery mind ♕ 0000 mots.

ω




There's just no point, hating someone you love.



Dernière édition par Lily Evans le Dim 22 Jan - 23:55, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Summertime. ft Jily [FLASHBACK]   Mer 16 Nov - 0:36

Summertime#JILYBaby when we were young
There was nothing to make believe
And the songs that we sang
They were written for you and me
Melodies on repeat
That's what I hear when you're by my side
Yeah, that's what I hear when you're by my side

Les amis arrivent et comme toujours, Lily se démarque des autres. Le pire, c’est qu’elle ne fait rien pour ça et pourtant, elle reste celle qu’il remarque. Il faut dire qu’elle est belle, la rouquine, ses longs cheveux roux qui se font charrier par le vent, sa robe d’été qui découvre sa peau. Ça lui en couperait presque le souffle. Elle s’approche de lui, l’enlace rapidement. Il se perd dans ses pensées quand son parfum vient lui chatouiller les narines. Telle une sirène, il n’a fallu qu’une étreinte pour faire oublier tout le reste au jeune Potter. Heureusement, l’étreinte ne dure pas des heures et il peut rapidement redescendre sur terre, non sans capter les moqueries de son frère de coeur un peu plus loin. Il n’en rate pas une celui-là, mais James se promet de se venger le moment venu. Une fois les bonjours passer, tout le monde s’empresse d’entrer à l’intérieur de la bâtisse, l’endroit où ils passeraient ses prochains jours. Lily lui fait savoir qu’elle ne doutera jamais de lui quand il s’agit de s’amuser, elle ajoute même qu’il sait toujours être créatif et forcément, c’est plus fort que lui, il se sent obligé d’ajouter quelque chose. « Il n’y a pas que dans ce domaine que je suis créatif, Evans » il ponctue sa phrase d’un clin d’oeil amusé avant de rejoindre les autres à l’intérieur. Il laisse les temps à chacun d’admirer les lieux. Il n’y a pas de quoi s’extasier, l’endroit est des plus simples, mais se sera largement suffisant pour ce qu’ils ont prévu de faire ici.

Pris d’un élan de galanterie, James décide de s’approcher des filles pour leur proposer de les aider à monter leurs affaires à l’étage. Ils ne sont pas vraiment là pour hiberner, mais il se doute bien que des filles ne sont pas venu ici avec uniquement ce qu’elles ont sur le dos pour plusieurs jours. Impossible. Lily se moque, lui demandant s’il n’est pas devenu un elfe de maison. « Aux dernières nouvelles, mais oreilles sont toujours aussi extraordinairement parfaites, alors je dirais que non, la transformation ne s’est toujours pas opéré. » un sourire amusé s’affiche sur ses lèvres. Il lui en faut bien plus pour se vexer. Surtout qu’il est là pour s’amuser, alors il est d’une bonne humeur à toutes épreuves. Rien ne lui fera perdre son sourire, même pas les pics de Lily Evans. Pas aujourd’hui. Elle lui demande s’il va les faire visiter. « Tu veux visiter, Evans ? » le surnom est habituel, il faut dire qu’au fil des années il a pris l’habitude de l’appeler par son nom de famille. Il trouve que ça sonne bien. Puis finalement, il hausse les épaules. « J’voulais juste vous montrer vos chambres, où vous pourrez vous écrouler si vous pensez être au bord du coma ou quelque chose comme ça » son rire résonne entre les murs, joyeusement. Il revient mettre ses mains dans les poches de son jean. « Tant pis pour vous, vous ne viendrez pas vous plaindre quand ça arrivera »

Parce que oui, ils avaient prévu de faire la fête et ça impliquait de l’alcool, pas besoin de se mentir. Ils avaient tout prévu, ils n’avaient rien oublié. James finit par claquer des mains. « Bon, ce n’est pas tout ça, mais si on allait dans le jardin ? » Remus avait insisté pour décorer le jardin, pour le rendre plus agréable. Les autres s’étaient exécuté. Des guirlandes de lumières se balançait d’un arbre un autre, une invention moldue, apparemment. De gros poufs reposent tranquillement dans l’herbe alors qu’une table était lourdement chargé de tout ce dont ils auraient besoin pour survivre, de l’alcool et de quoi manger. Clairement, ils avaient pensé à tout. Une fois dehors, Potter passe une main dans ses cheveux avant de s’étendre au soleil. Il aime la sensation des rayons qui réchauffent sa peau. Ils ont préféré utiliser du matériel moldu, ils ne sont pas tous majeurs et ils ne tiennent pas à se faire taper sur les doigts pour utilisation de la magie. Ça risquerait de gâcher la fête.
© GroggySoul ◊ 700 mots
Revenir en haut Aller en bas
7ème année ϟ Préfète-en-Chef
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Crédit : Eilyam (avatar) | Groggy Soul (aesthetic) | Nymeria. (Code signa)
Points : 2
Hiboux : 181
Multi-compte(s) : Ida Thorsen
Club : Slug

Métier : Future Auror (on y croit)
Age : 18
Particularité : Drama Queen 1ere Classe


MessageSujet: Re: Summertime. ft Jily [FLASHBACK]   Ven 18 Nov - 1:28

Summertime
Jily
Lily avait parlé avec Remus pendant les vacances, ils avaient beaucoup échangés, notamment au sujet de James Potter. Lily avait préféré garder cela dans un coin de sa tête, se disant que peut-être avait-elle fabulé, peut-être s'était-elle trop emballée : cela lui arrivait si souvent, de s'emballer pour rien. Elle était ainsi, elle prenait tout beaucoup à coeur. En Juillet, Lily avait réalisé qu'elle ne pouvait pas être avec un autre homme. Ils ne les intéressaient pas, ils pouvaient être réputés les plus beaux, les plus intelligents, qu'en savait-elle encore. Ils étaient fades à ses yeux, ennuyeux, pas assez bien, elle leur trouvait toujours ce petit défaut qui rendait impossible la continuité d'une quelconque relation. Ce n'était pas ce qu'elle voulait. Alors Lily avait parlé avec Remus de tout cela et elle en était venue à la bête conclusion que si elle ne voulait aucun autre, c'était parce qu'elle avait à l'esprit quelqu'un et que ce quelqu'un resterait qu'elle le veuille ou non. Mais comme bien souvent, elle trouvait plus facile de mettre ça de côté, de se dire que c'était idiot, impossible, que c'était fou, que ce n'était qu'une idée comme ça, qu'elle s'était mise bêtement en tête mais que cela partirait quand elle le reverrait. Lily aimait James. C'était si simple que ça, peut-être même trop simple pour elle finalement. Elle ne voulait pas en venir à cette conclusion ; James était arrogant, James était instable, parfois même insupportable. Et pourtant, même avec ces défauts, elle l'aimait. Elle pensait que cela aurait passé en le voyant, cela lui aurait fait se souvenir tous les mauvais côtés du gryffondor, des mauvais côtés contre lesquels elle avait pesté plus de fois qu'elle saurait le compter. Elle avait appréhendé alors leur retrouvailles, dans un sens elle ne voulait pas voir ces fameux mauvais côtés. Ni de disputer avec lui.

Mais "triste" constatation en voyant James ; cela ne partait pas. Son coeur battait toujours vivement en le voyant, elle était allée jusqu'à le prendre dans ses bras et après le recule cela n'avait pas été si angoissant que ça, c'était même très agréable, elle avait fait abstraction pendant un temps et essayait de rester maîtresse d'elle-même, elle avait cette barrière, toujours, mais à mesure qu'elle restait là il lui semblait que la barrière n'était peut-être que dans sa tête, peut-être que ce n'était que ce qu'elle s'imposait sans réelle raison, se protéger de ce qu'il pourrait se passer de mal, tout comme se priver de ce qu'il pourrait se passer de bien. Mais encore cette constatation finale en rentrant dans cette bâtisse et en voyant ses amis, en voyant James revenir à elle, ou plutôt elles. Elle avait ce sourire idiot sur les lèvres, elle avait envie de lui parler, de l'entendre parler quand autrefois elle aurait bien eu envie de le faire taire. Alors, lorsqu'il lui fit cette réflexion : Il n’y a pas que dans ce domaine que je suis créatif, Evans , elle aurait pu se vexer ou comme à son habitude, sortir une réplique pour redescendre l'arrogance de James. Mais elle se contentait de rire. Non pas qu'elle lui dirait qu'elle avait bien envie de voir jusqu'où poussait sa créativité, mais ce n'en était pas si loin que cela. Alors elle trouvait plus sage de se contenter de rire sans répondre un seul mot. Et puis elle le regardait, ce beau sorcier. Ils s'étaient tant disputés que cet instant de répit, de calme, sonnait étrange. Mais il sonnait bien. Et elle priait pour que cela continue ainsi, que pour une fois, ils ne se disputent pas, que pour une fois, ils ne soient pas le lion et la lionne s'opposant parce qu'ils ne savaient pas comment s'adresser l'un à l'autre, parce qu'ils étaient maladroits, mais juste James et Lily.

Son coeur s'engourdissait à mesure que James restait là, et des idées idiotes lui venaient, idées qu'elle balayait ; elle n'avait pas bu une seule goutte, elle n'avait encore rien fait, que la Lily trop-niaise, trop-affectueuse revenait sur le devant. Elle qui pensait avoir dompté ce trait de caractère, il semblerait que pas tant que cela. A la réflexion de James sur ses oreilles extraordinairement parfaites, Lily se contentait d'hocher un peu la tête, souriant toujours. Si elle lui disait qu'il n'y avait pas que ses oreilles qui étaient extraordinairement parfaites, quelque chose lui disait que James deviendrait d'autant plus arrogant et que tout le monde en entendrait parler, alors elle se contentait de sourire, encore et toujours. Remus serait là à ce même moment qu'il lui mettrait sans doute un coup de coude ou lui ferait un signe vers James, par chance il n'était pas là à ce moment pour voir à quel point Lily pouvait être niaise lorsqu'elle regardait James. Mais c'était plus fort qu'elle.

" Il faut bien qu'on sache où on va passer ces prochains jours, après tout. "

A moins qu'ils ne leur disent : débrouillez vous pour trouver vos chambres et tout le reste. Ca aurait aussi pu être assez drôle, en un sens. Mais Lily se connaissant et connaissant son sens de l'orientation assez misérable, aurait vite fait de se perdre même si la maison avait seulement cinq pièces. Elle ne savait pas vraiment ce qui lui prenait par la suite.

" Ce serait dommage de se tromper de chambre et de lit, tu ne crois pas ? "

Et ce n'est qu'après qu'elle se rendait compte du sous-entendu. Qui la fit un peu rougir sur l'instant, d'ailleurs. Mais elle ne retirait pour autant pas sa réflexion et n'essayait pas de s'en démêler non plus. Après tout, il lui faisait souvent des réflexions de ce genre pourquoi ne pourrait-elle pas lui rendre la pareille pour une fois ? Quand il parlait du jardin, Lily manquait de soupirer de satisfaction ; cela serait un peu moins gênant. Encore qu'elle n'ait pas trouvé cela aussi gênant qu'elle aurait du tout compte fait, cela aurait été à Poudlard que Lily aurait rougis et aurait mis un moment à oser sortir le bout de son nez. A cet instant, elle semblait préférer jouer le jeu de James. Lorsqu'ils se rendaient au jardin, Lily pouvait dire bonjour à ses autres amis, elle pouvait aussi surtout voir les efforts qu'ils avaient mis et le confort dans cette maison pour les vacances. La Lily sérieuse au fond d'elle, ne pouvait s'empêcher de se dire si seulement ils mettaient tant d'efforts dans leur études, mais la Lily plus joyeuse de vivre, plus joyeuse tout court, se disait que c'était tout simplement énorme.

L'avantage d'être avec que des amis, c'était la sensation d'être comme en famille. Pas de gênes, pas d'étranges sensations que quelque chose finirait mal, pas d'ennuis, juste une grande famille et, de ce qu'elle voyait sur la table, de quoi tuer trois fois son foi. Elle savait dans quoi elle se lançait et elle n'avait, pour une des rare fois, aucune crainte à se lancer là-dedans.
Nymeria. ♕ avatar de wolfgang & misery mind ♕ 0000 mots.

ω




There's just no point, hating someone you love.



Dernière édition par Lily Evans le Dim 22 Jan - 23:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Summertime. ft Jily [FLASHBACK]   Jeu 15 Déc - 4:28

Summertime#JILYBaby when we were young
There was nothing to make believe
And the songs that we sang
They were written for you and me
Melodies on repeat
That's what I hear when you're by my side
Yeah, that's what I hear when you're by my side

Les vacances sont synonymes de détentes, loin de Poudlard, plus de barrières, de faux-semblants, on peut bien faire ce qu’on a envie. Pas que James se mette souvent des barrières, il a plutôt tendance à faire ce qui lui plaît, quand ça lui plaît. C’est aussi simple que ça. Seulement, les vacances ça lui permet de voir ses amis dans d’autres circonstances. Il trouve ça sympathique. Les Maraudeurs ont eu une idée brillante en trouvant cette maison pour y passer quelques jours pendant les vacances. Ils y seront tous rassemblés et puis, Lily a été invité. C’est peut-être le détail le plus important pour James, même s’il préfère le garder pour lui. Il se demande si en dehors de l’école les choses seront différentes. Parce que bon, dans l’enceinte du château, on ne peut pas vraiment dire qu’ils sont les meilleurs amis du monde. Lily semble préférer n’importe qui à James. Ce qui est plutôt vexant quand on sait qu’elle préfère Severus Rogue au Potter. Parfois, il se demande ce qui lui passe par la tête. Servillus. Franchement. Les bonjours sont rapides avant d’entrer dans la bâtisse, de bonne humeur, James propose aux filles de visiter l’endroit, mais ils finissent dans le jardin. Les choses s’enchaînent plutôt rapidement. « Tu peux toujours venir te perdre dans mon lit, Evans. » il lui accorde un clin d’oeil amusé avant de se diriger vers l’extérieur.

Une fois dehors, ils peuvent tous découvrir les efforts qu’on fait tous les maraudeurs. C’est qu’ils se sont donnés du mal pour que tout soit parfait. Ils ne sont pas bons que dans les farces qu’ils font à tour de bras. Ils forment tout simplement une bonne équipe. C’est le moins que l’on puisse dire. C’est qu’ils ont fait les choses biens. Ils se sont débrouillés pour que tout soit parfait. James est plutôt fier de lui, il faut l’avouer. Il regarde autour de lui et échange quelques mots avec Sirius. Il aime l’idée que les gens puissent s’amuser à leur guise tant qu’ils sont ici. « J’ai soif » qu’il lâche à son meilleur ami avant de s’avancer vers la table où se trouve tout un tas de chose. Il regarde rapidement tout ce qu’il y a là. Il choisit un truc pas trop fort, histoire de ne pas trop commencer fort. Il ne faudrait pas qu’il finisse complètement mort au bout de deux heures. Ce serait dommage. Il se sert son verre et se tourne vers les autres. « Quelqu’un a soif, peut-être ? » tant qu’il est là, il peut bien servir quelques personne. D’ailleurs, Sirius ne perd pas une seconde pour lui demander la même chose que lui. Après quelques minutes il s’approche de Lily avec un verre. Il n’a pas eu l’occasion de la croiser pour lui offrir à boire, alors il va jusqu’à elle « Alors Evans, on ne veut pas goûter à mes cocktails? » il sourit amusé. James lui tend le verre qu’il tient dans ses mains. Il tient à ce que tout le monde se sente bien ici. C’est le but de la manœuvre. Avoir un endroit tranquille, où ils peuvent passer du bon temps ensemble, sans avoir peur de voir un parent ou un professeur débarquer pour les empêcher de s’amuser. C’est une idée plutôt brillante. Poudlard est bientôt terminé, ils ne leur reste qu’une année après ces vacances. Après l’école, ils risquent de se disperser à travers le monde magique - ou non - pour ne jamais se revoir. L’idée le rend plutôt triste. Il a passé ses meilleures années en compagnies de toutes ses personnes et l’idée de ne plus les revoir lui donne mal au ventre. Heureusement, il sait qu’il ne perdra jamais de vue les Maraudeurs. Ils sont liés à la vie à la mort. Rien ne peut les séparer. Même pas des études. Même pas une carrière d’auror. Rien du tout. Et au fond de lui, peut-être qu’il aimerait s’assurer ne pas perdre Lily de vue. Ils ont beau se chamailler à longueur de temps, il apprécie sa présence, son odeur, ses cheveux roux qui semblent de feu quand les rayons du soleil brillent à travers. « Je suis content que tu sois là » les mots sont sorties de sa bouche avant qu’il ne puisse penser à les retenir. Beaucoup trop perdu dans ses pensées, il n’a pas eu la conscience d’esprit de ne pas penser à haute voix.

© GroggySoul ◊ 735 mots
Revenir en haut Aller en bas
7ème année ϟ Préfète-en-Chef
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Crédit : Eilyam (avatar) | Groggy Soul (aesthetic) | Nymeria. (Code signa)
Points : 2
Hiboux : 181
Multi-compte(s) : Ida Thorsen
Club : Slug

Métier : Future Auror (on y croit)
Age : 18
Particularité : Drama Queen 1ere Classe


MessageSujet: Re: Summertime. ft Jily [FLASHBACK]   Jeu 15 Déc - 17:25

Summertime
Jily
Surprise de la répartie de James - elle n'aurait pourtant pas du l'être - elle ne savait quoi répondre sur l'instant, ses joues étaient juste légèrement rosies.

" Je pourrais, oui. "

Mais elle n'était pas sûre qu'il l'ait entendu, puisqu'il partait à la suite. Peut-être était-ce mieux ainsi, elle ne savait pas ce qui lui avait pris de répondre ça, encore une fois. Et elle n'avait même pas encore bu, qu'est-ce que cela allait donner après ? Bonne question. Elle s'en mordait la lèvre inférieur.

Retour à l'extérieur, elle avait envie de rester debout, elle avait passé l'été assise sur une chaise à lire, quand elle n'était pas allée voir Remus. Elle hésitait d'ailleurs à aller lui parler, maintenant. Au vue de leur dernière rencontre et discussion, Lily n'osait pas parler avec Remus en étant proche de James, à croire que quoi que ce soit pouvait fuiter alors que Remus n'aurait jamais fais cela. Ou que Remus rigolerait, mais là encore, elle ne le voyait pas faire ça, mais elle y pensait tout de même. Et finalement, James revenait avec des verres, jamais bien loin celui-là.

" Je connais bien tes cocktails, Potter. "

C'était peu de le dire, elle avait déjà vu ce que donnait les soirées des Gryffondor et elle se doutait que James était là-dessous. Mais elle se contentait de sourire en prenant le verre ; on n'était pas à Poudlard et elle voulait vraiment profiter du temps qu'elle avait. Les cils battant, un fin sourire sur les lèvres, lorsqu'il était là, elle ne pouvait pas s'empêcher de le regarder. Ignorant soudainement les personnes alentours. C'était plus fort qu'elle. Ce qu'elle pouvait être niaise parfois. Ou tout le temps. Les yeux de biche et le sourire presque timide, c'est surtout qu'elle avait l'impression de redécouvrir James, ou le découvrir sous un tout autre jour. Qu'elle appréciait beaucoup.

Ce qu'il disait ensuite, être content qu'elle soit là, c'était le bouquet et elle ne pouvait que rougir maintenant. Il faisait un pas vers elle, à nouveau. Alors elle décidait d'en faire un vers lui, à nouveau. Ca paraissait tellement plus simple maintenant qu'à Poudlard, la preuve ; toujours pas d'écho de voix, aucune pression qui montait, rien d'habituel.

" Je suis heureuse d'être là. Surtout si tu es là. "

Elle baissait timidement le regard vers sa boisson, il fallait croire que la biche avait usé tout le courage qu'elle avait en elle. Il avait organisé la soirée, logique qu'il soit là. Mais elle voulait surtout dire, qu'il soit là à côté d'elle, plutôt que fourré avec les autres et elle dans un coin. Elle était heureuse qu'il vienne lui parler. Heureusement qu'il n'entendait pas le coeur de Lily battre, celui-ci battait à tout rompre.

" Ca... ça n'aurait pas été pareil, sinon. "

James était content qu'elle soit là, et elle souriait bêtement, elle qui avait fini par se convaincre que leur disputes avaient fini par l'agacer de sa présence, le simple fait qu'ils n'arrivaient que rarement à s'entendre. Finalement, elle tendait la main vers sa chemise, toujours en souriant, touchant l'ouverture du bout des doigts.

" Ca te va bien la chemise. "

Trop timide pour pousser à lui dire qu'elle le trouvait beau ainsi, elle n'avait pas eu l'occasion de le voir autrement qu'en tenue d'école. Elle reposait sa main sur son gobelet. Si elle ne lui disait pas, elle n'en pensait pas moins, bien au contraire.

" Ca peut paraître étrange mais je suis vraiment contente que tu sois ici, maintenant. "

Il y avait plein de personnes après tout, il pouvait faire le tour. Mais il était là. C'est tout ce qu'elle semblait retenir. Elle essayait d'être subtile mais peut-être était-elle maladroite. Songer à la soirée était une chose mais la vivre était tout autre. Et comme c'était plus fort qu'elle, elle relevait les yeux vers James pour le regarder à nouveau. Quelque chose lui disait que cela devait continuer sur cette pente, ce serait bien et donc éviter les sujets houleux comme Poudlard et leur passé, juste se concentrer sur la soirée, juste... Souffler et s'amuser, rien que cela. Et finalement, elle goûtait la boisson qu'il lui avait donné. Et bien, la soirée allait être mouvementée, elle le sentait déjà à la première gorgée. Ne se poser aucune limite serait l'idéal, mais elle avait encore un peu trop de retenue pour ça. Mais au bout de quelque verres, sa retenue restante s'envolerait. Ou quelque gorgées, finalement.
Nymeria. ♕ avatar de wolfgang & misery mind ♕ 0000 mots.

ω




There's just no point, hating someone you love.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Summertime. ft Jily [FLASHBACK]   Lun 23 Jan - 11:41

Summertime#JILYBaby when we were young
There was nothing to make believe
And the songs that we sang
They were written for you and me
Melodies on repeat
That's what I hear when you're by my side
Yeah, that's what I hear when you're by my side

Un sourire se dessine sur ses lèvres quand la rousse lui dit qu'elle connaît bien ses cocktails. « Justement, tu sais déjà qu'ils sont délicieux » il n'est pas peu fier de ses capacités à mélanger les différents alcools présents pour en faire un cocktail absolument fabuleux. Il faut se rendre à l'évidence. Il faut juste savoir tenir l'alcool, sinon ça devient vite compliqué. Il lui abandonne le verre avec satisfaction, quand elle accepte le verre. Le voilà obligé de se mordre l'intérieur de la joue pour s'empêcher de sourire trop fortement quand elle lui avoue qu'elle est aussi contente qu'il soit là. Il ne faut pas qu'il montre qu'il est trop content, sinon il risque clairement d'avoir l'air ridicule. D'ailleurs, il ne pourrait expliquer ce qui le rend si heureux d'entendre ses quelques mots. C'est ridicule et pourtant, une bouffée de contentement semble lui réchauffer la peau. Ce qui est clairement agréable.

Quand elle s'approche et touche le col de sa chemise, il ne peut que regarder ses doigts effleurer le tissu. C'est surprenant. Quand il y repense, il n'a jamais été aussi proche de la rouquine. En général, ils se contentent de s'envoyer des insultes à la face. Il ne comprend pas pourquoi Lily s'entend aussi bien avec les autres Maraudeurs et qu'elle le déteste autant. Ils ne sont pas si différents pourtant. James est peut-être le plus beau, mais ce n'est pas une raison de le détester. Un autre sourire s'accroche à ses lèvres, pour finalement lui répondre. « Tu ne t'en rend compte que maintenant ? Tu sais que j'en porte tous les jours à Poudlard » il la taquine, parce qu'en vérité, c'est ce qu'il fait le mieux. Ce n'est d'ailleurs pas tout à fait faux, la chemise fait partie de l'uniforme qu'il est sensé porter à Poudlard, tous les jours et même s'il a tendance à la porter débraillé, elle reste belle est bien l'un des vêtements qu'il porte le plus souvent. Il passe une main dans ses cheveux bouclés, le sourire toujours accroché aux lèvres. Il est de bien trop bonne humeur, pour penser à le perdre avant de bonnes heures.

Son regard croise celui de Sirius quand elle lui avoue une nouvelle fois qu'elle est heureuse de le voir là. Son meilleur ami risque de ne pas louper la lueur qui illumine le regard du Potter l'espace de quelques secondes. Au final, ce n'est pas si mal de simplement discuter avec Lily sans avoir à élever la voix ou à lâcher des pics plus vilaines les unes que les autres. Un peu de calme, ça ne peut pas faire de mal et puis, ils sont en vacances, alors pourquoi se prendre la tête. « Ravi de te faire plaisir, ma joli » il lui adresse un petit clin d'oeil, amusé. Bien sûr, il aurait pu lui dire une nouvelle fois qu'il était heureux de la voir ici, mais il ne voulait pas trop en faire non plus. Elle aurait trouvé ça étrange et elle aurait bien été capable de penser qu'il mijotait quelque chose. Non, le mieux, c'est d'essayer d'être le plus naturel possible. Au moins, il ne risque pas d'attiser la colère de la volcanique Evans. « J'pensais pas que tu viendrais » il a du mal à imaginer Lily comme une grosse fétarde, elle semble beaucoup trop sérieuse pour être capable de se lâcher et faire la fête.

© GroggySoul ◊ 735 mots
Revenir en haut Aller en bas
7ème année ϟ Préfète-en-Chef
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Crédit : Eilyam (avatar) | Groggy Soul (aesthetic) | Nymeria. (Code signa)
Points : 2
Hiboux : 181
Multi-compte(s) : Ida Thorsen
Club : Slug

Métier : Future Auror (on y croit)
Age : 18
Particularité : Drama Queen 1ere Classe


MessageSujet: Re: Summertime. ft Jily [FLASHBACK]   Jeu 2 Fév - 3:18

Summertime
Jily
L'égo qu'il pouvait avoir, tout de même. Sauf que ce jour-là, elle riait de ses réflexions, loin de s'en vexer ou choquer. Elle en riait juste. Ca ne pouvait plus la surprendre.

" A Poudlard, tu portes souvent tes tenues de Quidditch, et quand tu portes ton uniforme, rien ne suit. "

Elle disait ça pour rire, évidemment. Ses cravates qui ne semblaient pas être capable de se nouer, la chemise qui sortait, oh bien sûr ça lui donnait un certain air mais ce jour-là, c'était différent.

" Aujourd'hui, tu n'as pas ta cape, ni ta cravate. Alors, ce n'est pas vraiment comme à Poudlard. "

Aujourd'hui, elle pouvait profiter, surtout.

" Bien que j'avouerai te préférer avec ta tenue de Quidditch... "

Parce qu'elle n'avait, en plus de ça, jamais manqué une seule, non pas une seule - même malade - occasion d'aller voir James jouer, et bien souvent aussi s'entraîner, car lorsqu'elle le voyait sur un balais, il avait l'air confiant, il avait l'air bien, il avait l'air heureux et fait pour ça, elle ne saurait pas dire pourquoi elle aimait tant le voir jouer au Quidditch ni pourquoi elle tenait autant à le voir à chaque match, juste qu'elle y tenait et que ça avait toujours été ainsi depuis qu'il jouait dans l'équipe de Gryffondor. Mais si elle commençait à lui dire, elle pensait que les chevilles du gryffondor allaient exploser.

Se rendait-il compte de leur proximité, celle qu'ils n'avaient jamais réussi à avoir, ou ne s'en rendait-il pas compte ? Elle le regardait se passer une main dans les cheveux et elle ne pouvait plus s'empêcher de sourire, c'était plus fort qu'elle. Elle n'avait jamais remarqué qu'il pouvait être si beau. Etait-ce l'été qui l'avait changé ? Ou était-ce les événements avant la fin des cours, l'histoire avec Sirius, Lily parlant à Remus, celle-ci allant jusqu'à prendre la défense haut et fort de James Potter, que ce soit devant Remus, devant Regulus ou Severus ? Etait-ce le fait qu'elle avait ruminé ces histoires jusqu'à finalement revoir James ? A force de penser à lui, tout ce temps ? Pendant un instant elle se demandait si elle ne l'idéalisait pas tout simplement, et pendant un instant, elle attendait un faux pas de James. Pourquoi en aurait-il fait, ceci dit ?




A son clin d'oeil, elle rougissait et préférait boire une gorgée de son verre, espérant qu'encore une fois, il ne remarque pas. Elle levait le regard par dessus l'épaule de James, remarquant les mimiques d'Eve, elle préférait donc vite détourner le regard pour ne pas rougir d'autant plus. Il n'y avait pas besoin de connaître Lily par coeur pour être au courant de son côté fleur bleu, et même sensible - même si elle n'avait jamais montré ce côté là au Potter, sans doute une mécanique d'auto-défense.

" Pourquoi ne serai-je pas venue ? Mes meilleurs amis sont là, c'est l'été, les vacances, avant notre dernière année à Poudlard. Le temps commence à tourner au vinaigre, qui sait si on aura d'autres moments après pour s'amuser... Autant profiter, non ? "

Elle le regardait sans insister quelque instants puis elle reprenait ;

" Au risque de te surprendre James, je ne passe pas ma vie le nez dans les livres, il m'arrive de sortir m'amuser, tu sais. Je suis sûre que tu ignores comment les moldus peuvent s'amuser, alors laisse moi te dire qu'ils peuvent être très créatifs quand il s'agit de trouver comment s'amuser. "

Il y avait juste un temps pour tout, un temps pour les études et un temps pour s'amuser, aujourd'hui était fait pour s'amuser et dans quelque semaines, pour étudier.

" Tu devrais peut-être essayer un jour... "

Cela aurait pu ressembler à une invitation à y aller avec elle, en fait, c'était son but initial, sauf que ça n'était pas du tout sorti comme elle l'espérait. Avec un peu de chance, les verres qu'elle boirait au cours de la soirée, finiraient par tuer sa timidité. Cela ne l'empêchait toute fois pas de continuer à battre des cils, à l'observer, à regarder les mimiques qu'il avait. Il charmait souvent et elle avait toujours été sur la défensive, elle se demandait donc aujourd'hui comment il réagirait si elle lui retournait la pareille, il semblerait que lorsqu'elle le faisait, le ton ne montait pas et il se trouvait que c'était même amusant. Elle allait peut-être regretter ce qu'elle allait dire ensuite, mais au moins, ce serait dit.

" C'est notre dernière année et je veux qu'on parte sur de meilleures bases, tous les deux. Je veux qu'on cesse ces âneries, se crier dessus pour un oui ou un non. Je te vois sous un nouveau jour, maintenant et j'ai envie que ça reste ainsi... Qu'on laisse tout ce qu'il s'est passé, les disputes sans queue ni tête, derrière nous et qu'on commence notre septième et dernière année sur des bases sûres et saines. Je t'apprécie beaucoup, James. Vraiment, beaucoup. Alors ... "

Elle avait posé sa main sur le bras de James, comme pour appuyer ses mots.
Nymeria. ♕ avatar de wolfgang & misery mind ♕ 0000 mots.

ω




There's just no point, hating someone you love.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Summertime. ft Jily [FLASHBACK]   Jeu 16 Fév - 19:40

Summertime#JILYBaby when we were young
There was nothing to make believe
And the songs that we sang
They were written for you and me
Melodies on repeat
That's what I hear when you're by my side
Yeah, that's what I hear when you're by my side

La conversation s’aventure sur la tenue vestimentaire de James. Ça ne le dérange pas tant que ça, James n’a jamais été gêné d’être le centre de l’attention. Bien au contraire. Puis, il faut avouer que ça ne le dérange absolument pas de voir que Lily s’intéresse suffisamment à lui pour remarquer la différence dans ses tenues. C’est toujours agréable, n’est-ce pas ? Il ne se vexe pas quand elle critique, il lui en faut plus que ça. « tu ne comprend rien à mon style » si on peut appeler ça comme ça, mais lui ça lui va. Il a horreur des uniformes bien fermés, avec ces cravates qui vous étouffent, non, il préfère prendre ses aises. On ne peut pas lui en vouloir pour ça, mais bien entendu, Lily Evans l’élève modèle ne peut pas comprendre ce genre de problèmes. Un léger rire s’échappe de ses lèvres quand elle avoue le préférer dans sa tenue de Quidditch. « Je savais que tu me matais quand j’étais en tenue » il la taquine, bien entendu, mais ça l’amuse de réussir à la faire rougir ou du moins, juste la faire réagir qu’autrement qu’en lui hurlant dessus. C’est plutôt rare de voir une Lily calme face à James, alors il en profite un peu. Puis, il n’y a rien de méchant dans sa façon de parler, bien au contraire.

Les joues de la rousse se colorent, ce n’est pas si difficile à remarquer, quand on sait à quel point elle est pâle. Il trouve ça adorable, mais bien entendu, il préfère garder ça pour lui. Il fait comme si de rien était, même si intérieurement, il jubile. Elle lui demande pourquoi elle ne serait pas venue. Il hausse les épaules simplement. « Peut-être parce que tu savais que j’étais là. On ne peut pas dire qu’on s’entend bien à Poudlard. » il faut dire ce qu’il est et tant pis s’il met les pieds dans le plat. Il est peut-être temps de mettre les choses au claires, désormais. Ils ne sont plus tout à fait des enfants et James n’est pas aveugle, il voit bien qu’elle n’agit pas avec lui comme avec les autres. Elle est toujours beaucoup plus dure avec lui, ne trouvant rien de positif chez le capitaine des Gryffondor. Il aimerait savoir ce qui cloche chez lui, pour déclencher la colère d’Evans à tous les coups, mais il ne se voit pas lui poser la question. Elle lui avoue qu’elle ne passe pas toute sa vie le nez dans les bouquins. Il ne sait pas, la Lily qu’il a l’occasion de voir la plupart du temps est très sérieuse, studieuse, à des kilomètres de la fêtarde qu’elle veut lui faire croire qu’elle est. « Tu caches bien ton jeu, alors. » là non plus, ce n’est pas un reproche ou quelque chose de méchant, mais plutôt une constatation. Jusqu’à maintenant, James n’a pas eu l’occasion de la voir s’amuser, se lâcher un peu, mais il ne demande qu’à voir, bien entendu. Elle lui parle des moldus et un sourire illumine le visage du Potter. « C’est une invitation, Evans ? » c’est vrai qu’il ne connaît pas vraiment les activités des moldus, même s’il n’a aucune réticence à les connaître. Il n’est pas aussi fou que Sirius sur le sujet, mais quand même. Il a beau être un sang-pur, il n’est pas du genre à se fermer aux autres cultures et puis, les moldus l’intrigue. Réussir à vivre sans magie, c’est un exploit.

James est plutôt surpris par l’aveux de la rousse. Pour une fois, il n’y pas d’animosité et elle propose même d’enterrer la hache de guerre. C’est carrément surprenant, mais ce n’est pas désagréable comme idée. Il n’est pas contre le fait de se rapprocher de la jeune Evans. Il est même un peu frustré de la voir aussi proche de ses meilleurs amis et aussi distante avec lui. Question d’égo certainement, à moins que ce ne soit autre chose. Quand elle lui avoue qu’elle l’apprécie, James en reste bouche bée. Non, il ne sait pas quoi répondre à ça, parce qu’il ne s’y attendait absolument pas. Il n’a jamais pensé qu’elle pouvait l’apprécier, elle a tendance à lui faire comprendre que plus il est loin et mieux elle se porte, alors son aveux a un peu l’effet d’un aquamenti lancé en pleine face. Le silence s’installe, il ne sait pas quoi dire à ça. Il regarde sa main sur son bras, puis pose ses yeux sur son visage. Il se demande si elle est sérieuse ou si elle se moque de lui. Après tout, elle pourrait. « Tu le penses vraiment ? » pour le coup, il a du mal à accuser le coup. « J’veux dire, je ne m’attendais pas à ce que tu proposes quelque chose comme ça. Tu sembles tellement adoré cette petite guerre entre nous que je ne m’attendais à ça. » il joue la franchise avec elle, il n’a pas de raison de lui mentir. Puis, la surprise doit se voir sur son visage, alors pas besoin de cacher ça.

© GroggySoul ◊ 847 mots
Revenir en haut Aller en bas
7ème année ϟ Préfète-en-Chef
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Crédit : Eilyam (avatar) | Groggy Soul (aesthetic) | Nymeria. (Code signa)
Points : 2
Hiboux : 181
Multi-compte(s) : Ida Thorsen
Club : Slug

Métier : Future Auror (on y croit)
Age : 18
Particularité : Drama Queen 1ere Classe


MessageSujet: Re: Summertime. ft Jily [FLASHBACK]   Jeu 16 Fév - 20:54

Summertime
Jily
Quand il lui disait qu'elle ne comprenait rien à son style, elle laissait échapper un rire, l'air de dire ; oui, on va dire ça comme ça. Et quand il lui disait qu'il savait qu'elle le matait lorsqu'il était en tenu de Quidditch, elle piquait un fard, comme une jeune fille prise en flagrant délit ; était-il sérieux, l'avait-il vraiment remarqué ?

" Pourquoi je suis à tous tes matchs et même à tous tes entraînements, à ton avis ? "

Elle n'osait pas le regarder toute fois, préférant regarder ses pieds. Il y avait de ces choses qu'elle gardait pour elle depuis longtemps mais qu'elle se sentait capable de lui dire sur l'instant. Mais elle ne mettrait pas ça sur le fait de l'alcool, elle n'avait qu'à peine bu.

Il lui avouait qu'il pensait qu'elle ne serait pas venu parce qu'il était là et elle fronçait ses sourcils sur l'instant. Elle ne nierait pas, elle avait craint leur retrouvailles, surtout qu'elle ne voulait pas mettre une mauvaise ambiance à la soirée à cause de ses sempiternelles disputes avec lui, mais elle avait pris sur elle et s'était dit qu'au pire ; il y aurait eu bien assez de monde lors de cette soirée pour qu'elle puisse l'éviter. Et pourtant, elle venait d'arriver et elle n'avait quasiment pas lâcher James depuis, c'était assez ironique.

" C'en est une, si tu veux que ça le soit... "

Une invitation chez les moldus, les réactions des sorciers chez les moldus face à tout ce qu'ils avaient, ne cessait de l'amuser. C'était drôle, oui, ces visages émerveillés et curieux, parfois dégoûtés, parfois ils ne comprenaient absolument rien à ce qu'ils voyaient - elle se souviendrait toujours de ses amis devant une télévision. Elle l'invitait à haute voix, elle ne semblait plus être à ça près. La soirée allait être très surprenante, elle commençait déjà fort bien.



Elle était surprise, presque blessée lorsqu'il lui demandait si c'était vrai, si elle pensait ce qu'elle disait, alors qu'elle avait toujours veillé à être la plus sincère possible. Quelle image avait-il d'elle, après ces petites révélations qu'il faisait ? Elle ouvrait grand les yeux quelque instants puis se reprenait en voyant qu'il semblait vraiment surpris. Ainsi, les garçons n'avaient pas caftés, toutes ces fois où Lily avait défendu James de ses détracteurs. Combien de fois, haut et fort, elle avait défendu James, défiant quiconque de la contredire ? A bien y penser, elle ne l'avait jamais fais devant lui et elle se rendait compte que les garçons n'avaient rien dis.

" Evidemment que je le pense, James. Tu as beau être arrogant, idiot et parfois d'un égocentrisme affligeant, tu es, et j'en resterai convaincue tout au long de ma vie, le meilleur ami qu'on pourrait avoir, tu es quelqu'un de loyal et je sais que tu es quelqu'un de bon, même si tu préfères te montrer idiot et arrogant, tu restes quelqu'un de bon. J'admire ta façon d'être avec tes amis et je plains sincèrement le premier qui aurait l'idée de s'en prendre à eux. Et, je le sais, tu es quelqu'un d'intelligent, tout semble si facile pour toi que tu n'as pas l'air de comprendre que d'autres n'ont pas ces facilités que tu as. Et je vois ce soir que tu peux être quelqu'un d'amusant aussi, quand tu ne me pousses pas à bout... Je ne vais pas continuer à déblatérer tout ça, mais je n'ai jamais pensé que du mal de toi, même si on se dispute souvent... C'est parce que je sais que tu es quelqu'un d'extraordinaire, que ça m'agace que tu joues les parfaits idiots. "

Elle se mordait la lèvre inférieur, réfléchissait quelque secondes avant de reprendre.

" Je n'ai jamais aimé cette guerre entre nous. Elle m'a toujours mise mal à l'aise, comme ces piques que tu me lançais et le fait que tu sembles prendre si peu de choses au sérieux. Mais tu es comme ça. J'ai mis du temps. Mais je m'y ferai, si on doit être amis. "

Elle haussait les épaules. Combien de fois avait-elle fini en larmes parce qu'elle n'en pouvait plus de se disputer avec lui, combien de fois s'était-elle réfugiée dans son lit puis dans ses livres, combien de fois avait-elle du être réconfortée par ses amies ? Elle avouerait toute fois que ce côté trop arrogant de James l'empêchait, de manière générale, à imaginer quoi que ce soit avec lui, mais s'ils devaient être amis, elle le prendrait comme il était, elle devait s'y faire. Elle ferait des efforts, car ça ne pouvait plus continuer ainsi, surtout maintenant qu'elle voyait qu'elle pouvait s'entendre avec James. Tout n'était pas perdu.

" Tes chevilles ne vont pas exploser, j'espère ? "

Une petite plaisanterie, elle le taquinait elle aussi. Allait-il arrêter de la regarder comme ça ? A croire qu'il faisait face à une inconnue. Encore maintenant, elle essayait d'éviter le regard de Remus qu'elle savait proche, vu leur discussion au début de l'été, si elle pouvait éviter de le croiser et voir à travers ce regard ce qu'il pensait - connaissant son meilleur ami sur le bout des doigts - ce serait bien.

" Tu crois qu'on pourrait être amis, James ? Que l'on pourrait enfin enterrer la hache de guerre et partir sur de meilleures bases ? "

Peut-être était-ce tôt pour demander ça, mais elle se sentait prête à faire tous les efforts possible pour que cela marche. Le fait qu'ils se parlent si longtemps sans s'étrangler ou se hurler dessus était la preuve flagrante qu'ils pouvaient s'entendre. Elle voulait que cela reste ainsi. Et elle ferait en sorte que cela reste ainsi.

" Je ne sais pas quelle image tu as de moi... Espérons que cela soit plus flatteur que ce que j'imagine actuellement... "

La voyait-il comme un monstre passant son temps à lui hurler dessus ? Elle le voyait avec ses amis, pourquoi n'était-il pas ainsi avec elle ? Pourquoi devait-il toujours l'embêter, pourquoi passait-il son temps à l'embêter ? Avait-il besoin qu'elle le remarque ? Comment aurait-elle pu ne pas le remarquer ? Elle se mordait une fois de plus la lèvre inférieur. Peut-être était-elle une proie drôle, car toujours réceptive ? Elle ne savait pas. Elle n'expliquait pas le comportement de James à son égard et si elle avait beaucoup osé, elle n'osait pas lui demander pourquoi il avait toujours été ainsi avec elle.
Nymeria. ♕ avatar de wolfgang & misery mind ♕ 0000 mots.

ω




There's just no point, hating someone you love.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Summertime. ft Jily [FLASHBACK]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Summertime. ft Jily [FLASHBACK]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]
» [RP Flashback] Entre Nymphomanie et Psychopathie...
» /!\ Grosse Quête ! Besoin de personnes [ FlashBack HRP ]
» summertime sadness, le 01/JUILLET à 05h20
» RP flashback en 1623

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ϟ Fizwizbiz. :: Grande Bretagne :: Angleterre-