Revenir en haut Aller en bas



 

Partagez | 
 

 Friends & Alibis. ft. Sirius Black [FLASHBACK]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
7ème année ϟ Préfète-en-Chef
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Crédit : Eilyam (avatar) | Groggy Soul (aesthetic) | Nymeria. (Code signa)
Points : 4
Hiboux : 182
Multi-compte(s) : Ida Thorsen
Club : Slug

Métier : Future Auror (on y croit)
Age : 18
Particularité : Drama Queen 1ere Classe


MessageSujet: Friends & Alibis. ft. Sirius Black [FLASHBACK]   Jeu 25 Aoû - 2:32


❝ Friends & Alibis. ❞
- Sirius & Lily -
All the friends that I have gone through and how much I deserve the pain it's a shame. So hold your head, hold it up high. Here's to the friends that were alibis, keep this close by your side ; when I come home we will have our night.

Nuit du Mercredi 26 au Jeudi 27 Mai 1976, salle commune des Gryffondor.


Lily revenait de sa ronde de nuit. Il était tard et si tout allait bien, tout le monde était supposé dormir. Supposé, oui. Elle se doutait bien que dans leur salle commune, certains devaient être encore debout pour elle ne savait quelle raison, même si elle avait l'espoir que ceux-ci soit encore levé à une heure pareille pour réviser avant les examens. Il ne fallait pas trop en demander non plus, Lily le savait.

Epuisée après tant de marches, elle n'avait qu'une hâte : monter et dormir. Sauf que lorsque Lily s'avançait dans la salle commune, la lumière de la lune éclairait la vaste pièce à travers la fenêtre, il ne lui était guère difficile de voir que quelqu'un était dans le canapé. Cela faisait plusieurs jours que Sirius Black venait ici au lieu de se coucher avec tous les autres, tout comme cela faisait plusieurs jours qu'elle n'avait pas vu Sirius en compagnie de ses fidèles amis, chose qui, en six années, n'était jamais arrivé. Chose qui avait tendance à inquiéter Lily, elle qui, à force, connaissait si bien les quatre jeunes hommes. Lily avait deux choix ; monter se coucher - mais elle aurait tourné dans son lit à réfléchir à pourquoi Sirius allait là plutôt que son dortoir et ce depuis quelque jours - ou aller voir Sirius pour lui demander ce qui n'allait pas. Elle optait pour la seconde solution mais cela valait deux autres choix ; être l'amie ou la préfète. Pour cette fois-ci, Lily préférait être l'amie. Elle aurait pu être la préfète, le renvoyer dans son dortoir, mais donner un ordre à Sirius et s'attendre à ce qu'il obéisse au doigt et à l'oeil, ça, c'était tout autre chose. Oui, elle s'inquiétait réellement du ; mais que fait-il ici ? C'est pour quoi la jeune femme s'approchait de lui calmement pour lui éviter tout sursaut, peut-être dormait-il ou peut-être l'avait-il entendu arriver.

Etendu sur le canapé, Sirius ne semblait pas vraiment dormir. Elle mettait alors sa main sur l'une des sienne et murmurait ;

" Sirius ? Que fais-tu là à cette heure ...? Tu devrais... "

Ah, ouais, bravo Lily. Super. se disait-elle. C'est vachement réussi le coup de l'amie. la petite voix insistait et elle soupirait pour elle-même.

" Ca ne va pas ? "

Elle se mettait à genoux à côté de lui, pour être proche de lui et, espérait-elle, l'empêcher de se lever sans qu'il ne puisse lui dire ce qu'il se passait exactement. Très fin comme tactique Lily, vraiment. Comment agir avec ces garçons, c'était parfois compliqué. Avec Sirius, elle était persuadée que c'était à double tranchant ; soit il coopérerait, soit il l'enverrait bouler et irait se coucher pour éviter une longue discussion. Pourtant, Lily avait usé de toute la douceur dont elle était capable lorsqu'elle lui avait parlé et elle avait à nouveau posé une main près de lui. Comment parler à Sirius sans qu'il ne se vexe et parte, c'était une autre question mais elle attendait déjà qu'il réagisse à sa présence et à ses premières questions.

" Cela fait plusieurs nuits que je te vois là, Sirius... Tu... Tu as... besoin de... de parler ? "

Une conversation en pleine nuit avec Sirius, une grande première. Elle se levait finalement et poussait un peu les jambes du jeune homme pour s'asseoir à côté de lui sur le canapé.
code by lizzou — gifs by TUMBLR — 000 MOTS.


ω




There's just no point, hating someone you love.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
7ème année ϟ Batteur
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Crédit : Nymeria (avatar), Aesthetic (tumblr refuse de donner l'auteur)
Points : 9
Hiboux : 240
Multi-compte(s) : Mary MacDonald
Club : Maraudeurs

Métier : Maraudeur à plein temps.
Particularité : Animagus


MessageSujet: Re: Friends & Alibis. ft. Sirius Black [FLASHBACK]   Sam 27 Aoû - 0:30



   
Friends & Alibis
   
Lily & Sirius

   
Allongé sur le canapé, une main sur le ventre, l’autre sous la tête, Sirius se repassait le fil de la journée. Levé aux aurors. Petit déjeuner pris avec les lève-tôt. Pas agité en classe, enfin juste assez pour répondre à deux, trois commentaires lancés par sa voisine du jour. Déjeuner pris dans les cuisines. Temps libre à la bibliothèque. Et dîner dans les cuisines. Il avait d’ailleurs un muffin dans son sac qui gisait contre le sofa. Non, vraiment, dans l’ensemble la journée n’avait pas été si catastrophique. Si on omettait un regard noir de Peter, la totale ignorance de sa personne par James, Remus et Peter, lorsqu’il avait fallu attendre leur professeur pour le premier cours de la journée et d’autres détails mineurs, tout s’était bien passé.

Il soupira.

A quoi bon se mentir. Dans la parfaite petite bulle de l’aîné des Black, tout n’était pas rose. La preuve en était qu’à cette heure précise il était allongé sur un canapé, dans une salle commune qui serait bientôt totalement désertée au lieu de rire ou bosser comme un fou sur une dissertation, installé dans son lit, avec ses amis.

Lorsqu’il entendit le portrait de la Grosse Dame s’ouvrir, il fit la première chose qui lui vint à l’esprit. Fermer les yeux et prétendre dormir. Il était rare qu’on embête quelqu’un d’endormi, la personne qui arrivait allait lui passer à côté, monter dans son dortoir et fin de l’histoire, bonne nuit Sirius, profite de ton canapé. Enfin c’est ce qu’il avait cru jusqu’à ce qu’une main se pose sur la sienne. Il ouvrit les yeux pour découvrir Lily se mettre à sa hauteur.
« Je monte la garde pour être sûr que les elfes de maison font correctement leur travail. »  répondit-il sur le même ton bas, se redressant un peu au passage. Mais dire qu’il repoussait le moment où il se glisserait éventuellement dans son dortoir pour aller dormir.  

Toujours aussi attentive au petit monde qui l’entourait, Lily s’inquiétait pour lui. Touchant. C’est le mot qui lui vint à l’esprit. Le simple fait que quelqu’un lui demande comment il allait, parce qu’il désirait réellement le savoir lui fit plaisir. Tous les jours on se demandait si ça allait, mais rarement on s’attendait à une autre réponse que « ouais, ça va et toi ? » ou quelque chose approchant cette réponse. Mais ce soir, là, maintenant, à cet instant, quelqu’un voulait avoir une autre réponse que celle qu’on servait machinalement. Mais à cette réponse il ne servit rien d’autre qu’un bref haussement d’épaules. Pas pire, pas mieux, aurait-il pu tout aussi bien dire.

" Cela fait plusieurs nuits que je te vois là, Sirius... Tu... Tu as... besoin de... de parler ? "

Plusieurs nuits ? Aurait-elle donc noté son petit manège ? Rester tard dans la salle commune pour ne monter que lorsque tout son dortoir s’était endormi quand Morphée ne l’attrapait pas avant sur un canapé ou un fauteuil de la pièce. « Tu me surveilles maintenant ? » Il avait été un peu plus piquant qu’il ne l’aurait voulu et il osa espérer qu’elle ne le prendrait pas mal. Qu’elle vienne s’asseoir à côté de lui, lui suffit à comprendre que ce n’était pas le cas. Parfait, il avait assez de personnes remontées contre lui – à commencer par lui-même – inutile d’ajouter un nouveau nom à la liste ce soir. « Si c’est pour jouer les psy’ tu peux monter, je ne suis pas certain d’avoir besoin d’une consultation. » Pas certain. Et pourtant, parler lui aurait fait du bien. Il parlait à ses ex-coéquipiers, aux gens dans les couloirs, mais il ne parlait pas comme elle l’entendait dans sa question.  Elle paraissait vouloir recueillir une confession, chose que Sirius ne savait pas faire. Il pouvait admettre avoir fait une connerie quand il n’en avait plus le choix, il pouvait éventuellement reconnaître ses erreurs quand il y consentait, mais parler de lui, de ce qui le touchait, ça il ne savait pas faire. Ce n’était pas ce qu’il faisait. Ce n’était pas dans ses habitudes. Alors il resta silencieux un moment à regarder Lily. « Par contre si tu veux monter la garde avec moi, tu es la bienvenue. » lâcha-t-il finalement pour rompre le silence.



   
acidbrain

   

   

ω



We’re Marauders. We break noses and accept consequences. ▵

©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
7ème année ϟ Préfète-en-Chef
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Crédit : Eilyam (avatar) | Groggy Soul (aesthetic) | Nymeria. (Code signa)
Points : 4
Hiboux : 182
Multi-compte(s) : Ida Thorsen
Club : Slug

Métier : Future Auror (on y croit)
Age : 18
Particularité : Drama Queen 1ere Classe


MessageSujet: Re: Friends & Alibis. ft. Sirius Black [FLASHBACK]   Sam 27 Aoû - 1:08


❝ Friends & Alibis. ❞
- Sirius & Lily -
All the friends that I have gone through and how much I deserve the pain it's a shame. So hold your head, hold it up high. Here's to the friends that were alibis, keep this close by your side ; when I come home we will have our night.
Elle ne s'était pas attendue à grand chose de la part de Sirius. Au moins, il a répondu, se disait-elle. Si James lui avait parlé ainsi, elle serait monter d'un étage, elle aurait déjà commencé à s'énerver et l'aurait sans doute envoyer paître. Mais c'était Sirius Black. Elle avait aussi l'habitude de cela avec lui, et, oui, elle ne s'était pas attendue à grand chose d'autre. Elle était aussi fatiguée, alors à quoi bon s'énerver. Elle se contentait de s'asseoir et de le regarder, un léger sourire sur les lèvres. Les hommes étaient vraiment des êtres curieux, ils pouvaient être bavards mais lorsqu'il fallait parler de ce qu'ils avaient sur le coeur ; ils détalaient comme des lapins. Lily souriait discrètement.

" Je ne suis pas là pour jouer les psy, je suis juste là pour mes amis. Aux dernières nouvelles, ce n'est pas inconvenant ou mal, non ? "

C'était avec douceur qu'elle lui avait répondu, malgré la pointe d'ironie dans sa phrase. Elle levait le regard sur les alentours, peu rangés, nul doute que les elfes n'étaient pas encore passés par là pour ranger le bordel qu'ils avaient semés derrière eux. Finalement, son dos venait rencontrer le dossier du canapé, elle relâchait sa tête en arrière et regardait le plafond. La journée avait été épuisante et elle espérait que Sirius ne mette pas trop de temps à parler. Mais quand il s'agissait des amis, Lily avait la fâcheuse tendance à être déraisonnable, surtout s'ils étaient mal ou semblaient l'être. Et ça, jusqu'à ce qu'ils crachent le morceau, Lily n'était pas connu pour abandonner ou accepter quelconque échec.

" Alors, montons la garde. "

Elle souriait en le regardant du coin de l'oeil. Y aller pas à pas sembler être une bonne technique avec Sirius. Cela prendrait peut-être même des jours avant qu'il ne parle, Lily était persuadée désormais qu'il en avait besoin. Tout simplement parce que ; franchement ? Depuis quand Sirius Black est-il détaché, voir décousu, de James Potter ? Rien que cela, c'était du jamais vu. Le sujet était houleux cependant pour Lily. Parler de James n'était pour ainsi dire jamais une bonne idée.

" Tu as vu Remus, récemment ? "

Sa voix aurait pu être inaudible pour qui n'était pas proche. Remus étant souvent avec James et Sirius, c'était le seul moyen qu'elle avait trouvé de parler d'eux sans avoir à mentionner James. Sa question paraissait innocente, sans pour autant l'être. Le silence se refaisait autour d'eux et elle se remettait à regarder le plafond. Ce qu'il y avait de bien malgré tout, avec Sirius, c'est qu'elle n'avait guère besoin de s'étendre sur l'affection qu'elle avait pour lui, qu'il était son ami et tout le tralala. Car il le savait déjà, elle en était persuadée. Mais amis ou pas, il lui faudrait sans doute plus que ça pour qu'il parle, de la pluie et du beau temps ou d'autres choses.

" Tu me fais une place ? "

Elle lui offrait un sourire chaleureux et venait s'installer à côté de lui, il était plus agréable d'être allongée dans ces canapés qu'y être assis, il fallait le reconnaître. Mais rien ne valait un bon lit, il fallait aussi le reconnaître. Elle levait le regard vers lui, était-il décidé à dire un mot ? Lily se disait que, finalement, elle avait toute la nuit, bien qu'ils aient classe demain, il ne devait pas être si tard que cela. Elle baissait finalement le regard vers la pièce en fouillis. A sa première année, Lily s'était imaginé les elfes de maison - encore fallait-il qu'elle apprenne qu'il y en ait, cela avait pris un bon moment - comme les lutins du père noël. Fallait-il encore qu'elle dise qui était le père noël, chose peu connu par ici. Elle souriait en y repensant. Quelle drôle d'argumentation avait-il, Sirius, qu'utiliser les elfes de maison pour expliquer sa présence en ces lieux à cette heure. Elle aurait du le renvoyer dans sa chambre, mais quel intérêt cela aurait eu...

Oui, elle avait toute la nuit et elle ne doutait pas que certains dormaient déjà à point fermé ou que d'autres passaient encore leur temps à discuter. Elle continuait à regarder les alentours, bien décider à rester là jusqu'à ce que Mr Black se décide à communiquer.
code by lizzou — gifs by TUMBLR — 000 MOTS.


ω




There's just no point, hating someone you love.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
7ème année ϟ Batteur
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Crédit : Nymeria (avatar), Aesthetic (tumblr refuse de donner l'auteur)
Points : 9
Hiboux : 240
Multi-compte(s) : Mary MacDonald
Club : Maraudeurs

Métier : Maraudeur à plein temps.
Particularité : Animagus


MessageSujet: Re: Friends & Alibis. ft. Sirius Black [FLASHBACK]   Mar 6 Sep - 23:38



   
Friends & Alibis
   
Lily & Sirius

   

Il ne releva pas, la réponse était trop évidente pour qu’il le fasse. Elle le savait. Il le savait.  Elle savait qu’il savait. Il savait qu’elle savait qu’il savait. Et quelle utilité y avait-il à répondre à une question dont ils avaient tous les deux la clé, hm ?

Monter la garde. Il aurait pu tout aussi bien dire qu’il restait là pour voir au bout de combien de temps le canapé devenait inconfortable ou qu’il comptait les grains de poussière qui s’étaient accumulés là dans la journée, qu’il aurait parié sa baguette qu’elle serait restée. Qu’elle accepte eut tout de même le mérite de lui arracher un petit sourire amusé, elle était du genre tenace et il doutait de pouvoir s’en défaire avant un long moment. Tant pis, ce n’était pas comme s’il avait prévu d’aller où que ce soit ce soir de toute façon.  

 Il se levait tôt, se couchait tard et s’offrait même parfois un saut à Pré-au-Lard. Alors bien sûr il devait redoubler d’efforts pour ne pas se faire prendre et emprunter un passage ou un autre pour entrer et sortir discrètement du château, puisqu’il n’avait pas la Carte sur lui, mais sortir voir le monde lui faisait du bien – quand même le faisait-il sous forme animale.   Il avait là ses petites habitudes, des coins où il pouvait se poser pour être au calme. Mais il ne disparaissait jamais bien longtemps – Dumbledore l’avait à l’œil et il se demandait parfois si le directeur n’était pas au courant de l’existence de ces petites escapades qu’il s’autorisait malgré le fait qu’il soit consigné.

" Tu as vu Remus, récemment ? "

Avait-il vu Remus ? La question effaça son petit sourire et si elle l’avait vu à ce moment précis, elle aurait pu apercevoir l’ombre d’une grimace passer sur son visage. Bien sûr qu’il l’avait vu. Avec Peter et James, le matin même en cours. Il l’avait même vu la veille et l’avant-veille et quasiment tous les autres jours qui avaient précédé celui-ci. Mais elle le savait, tous les cinq suivaient ce même cours de potions, ensemble. Cherchait-elle un moyen de passer le temps ou bien voulait-elle savoir pourqu .. Non … Si … Elle en était capable : parler de Remus pour parler de leur petite bande, pour parler du problème qui les entourait depuis quelques temps. A moins qu’il ne s’imagine des choses et ne cherche à tout ramener à sa situation. Ca n’aurait pas été la première fois. Lily pouvait tout aussi bien vouloir le trouver pour une histoire de préfets pour autant qu’il sache.

« Pas depuis ce matin. »

Et il s’arrêta là. Ni plus, ni moins.  Ou plutôt, avait-il l’intention de s’arrêter là-dessus, mais il ajouta pour ne pas paraître trop fermé à toute conversation

« Mais si tu le cherches, il doit déjà être monté se coucher avec les autres ».

Il s’abstint de lui dire qu’il n’irait pas lui chercher Lunard et que si elle voulait le voir il lui faudrait monter dans le dortoir des garçons.  Il ne l’avait pas vu y monter et n’avait pas plus été vérifier si tout le monde était bien couché dans son lit, seulement à cette heure il en était quasiment sûr, il était là-haut.  

Quand elle lui demanda s’il pouvait lui faire une place, il acquiesça et se cala contre le dossier du canapé autant que possible, lui laissant la possibilité de s’allonger également. Comment aurait-il pu lui refuser ça ? Une fois installée, il passa un bras protecteur autour d’elle pour s’assurer qu’elle ne tombe pas. Elle était assez attentionnée pour vouloir rester, il pouvait bien l’être en la protégeant d’une chute de quelques centimètres sur le sol.

« Tu sais que tu serais quand même mieux dans un lit plutôt que coincée sur une moitié de canapé ? »

Une question pour en éviter une autre. Il ne se souvenait plus qui lui avait appris cette astuce et encore moins à quelle occasion, mais il se rappelait tout de même de celle-ci et ne se privait pas pour l’utiliser quand il le jugeait bon. Même avec ses amis, quand il en éprouvait le besoin, le recours à ce petit tour était devenu presque machinal. Mais la question ne sembla pas décider Lily à rejoindre les filles. Alors il enchaîna avec une nouvelle question.

« Longue journée, préfète ? »


   
acidbrain

   

   


Spoiler:
 

ω



We’re Marauders. We break noses and accept consequences. ▵

©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
7ème année ϟ Préfète-en-Chef
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Crédit : Eilyam (avatar) | Groggy Soul (aesthetic) | Nymeria. (Code signa)
Points : 4
Hiboux : 182
Multi-compte(s) : Ida Thorsen
Club : Slug

Métier : Future Auror (on y croit)
Age : 18
Particularité : Drama Queen 1ere Classe


MessageSujet: Re: Friends & Alibis. ft. Sirius Black [FLASHBACK]   Lun 12 Sep - 0:36


❝ Friends & Alibis. ❞
- Sirius & Lily -
All the friends that I have gone through and how much I deserve the pain it's a shame. So hold your head, hold it up high. Here's to the friends that were alibis, keep this close by your side ; when I come home we will have our night.
Lily était sceptique, depuis son arrivée à Poudlard, même depuis son allée dans le Poudlard Express, elle avait vu James et Sirius l'un avec l'autre, elle ne les avait jamais vu séparés l'un de l'autre. Pourtant, depuis quelque jours, elle les voyait moins l'un avec l'autre, plus distant. Elle aurait aimé tenir le même discours avec James mais tout était toujours très, si ce n'est trop compliqué avec celui-ci. Alors ne pas les voir l'un avec l'autre ne pouvait que forcer Lily à se poser des questions. Elle s'inquiétait toujours pour son entourage, elle faisait toujours attention à son entourage, elle était peut-être trop curieuse, qu'en savait-elle. Elle n'osait pas toujours s'en mêler, mais lorsqu'il s'agissait de ses amis, là, elle ne pouvait pas s'empêcher de voir ce qu'il se passait.

"Mais si tu le cherches, il doit déjà être monté se coucher avec les autres " Lily ne savait pas vraiment quoi répondre à cela. Ce qu'il pouvait être cassant, parfois, ce Black. Mais elle ne le prenait pas personnellement et ne restait pas là dessus. De même lorsqu'elle venait à s'allonger, elle ne restait pas sur cette réflexion l'invitant "gentiment" à aller dans sa chambre et sans doute le laisser tranquille, s'il pensait que Lily s'arrêterait là, le pauvre ne la connaissait pas encore. C'était tout de même étrange, non ? Qu'il dise ça alors qu'il la tenait pour lui éviter de tomber ? Lily n'était pas loin du bord, pas loin de tomber mais elle ne s'en formalisait pas, à vrai dire ; elle essayait surtout de ne pas écraser Sirius. Elle souriait juste à sa réflexion.

" Longue journée, oui. Et toi, Sirius ? Bonne ou mauvaise ? "

Elle ne parlait pas très fort, elle ne murmurait pas non plus. Cela prendrait du temps avant qu'elle ne parvienne à savoir pourquoi il se trouvait là mais cela viendrait, après tout, peut-être que comme souvent, elle s'inquiétait pour rien, elle se faisait peut-être juste des idées.

Elle aurait tout de même pu être capable de dormir ici, tout semblait plus confortable que marcher dans les couloirs de Poudlard la nuit et surtout ; tout semblait plus confortable que son bureau. Même le canapé qui grinçait de la salle commune.

" Et toi, tu ne serais pas mieux dans ton lit ? "

Finalement, elle était revenue sur le sujet, elle avait posée cette question presque innocemment. Il y avait des fois où la curiosité reprenait le dessus sur la raison, des fois où elle aurait mieux fait de maîtriser ses mots mais n'y parvenait pas. Elle baissait le regard sur les reflets, sur le peu de lumière dans la salle. Elle posait une main sur le bras de Sirius qui la tenait, craignant qu'à cette réflexion pourtant dites sur un ton léger, celui-ci ne se braque et décide qu'il devrait sans doute remonter. La jeune lionne attendait une réponse, le silence était étrange en ces lieux pourtant souvent si animé et bruyant, pour une des rare fois, le silence n'était pas au goût de Lily qui en venait à se mordre l'intérieur de la joue. Depuis quand était-il compliqué de parler à Sirius qui était pourtant toujours si désinvolte et ne se prenait, il fallait le dire, jamais la tête avec un mot de travers ? Il avait toujours l'air si... je-m'en-foutiste. Il était étrange, se disait-elle, qu'elle se mette à appréhender toutes les réactions de son ami. Il n'est pas comme James, Lily. Ils sont peut-être souvent ensemble mais ça ne veut pas pour autant dire qu'ils sont pareils.

Elle inspirait profondément, attendant patiemment. Si cela se trouvait, il ne se passait rien de particulier. Et si à l'inverse, il avait des soucis dont il ne voulait parler ? S'il n'avait personne à les dire ? S'inquiétait-elle à tort ou à raison ? Elle tournait un peu la tête vers lui pour le regarder, chose un peu plus compliqué tout de même avec le peu de lumière dont ils disposaient. Il serait donc inutile d'essayer de juger aux airs qu'il avait. A vrai dire, la seule chose pour laquelle elle s'inquiétait, était ; pourquoi Sirius est-il décousu de James Potter ? Devait-elle se faire tout un monde pour cela ? Hm, non, peut-être pas...
code by lizzou — gifs by TUMBLR — 000 MOTS.


ω




There's just no point, hating someone you love.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
7ème année ϟ Batteur
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Crédit : Nymeria (avatar), Aesthetic (tumblr refuse de donner l'auteur)
Points : 9
Hiboux : 240
Multi-compte(s) : Mary MacDonald
Club : Maraudeurs

Métier : Maraudeur à plein temps.
Particularité : Animagus


MessageSujet: Re: Friends & Alibis. ft. Sirius Black [FLASHBACK]   Lun 12 Sep - 12:15



   
Friends & Alibis
   
Lily & Sirius

   


« Pas aussi bonne qu’elle aurait pu l’être. »

Une bonne journée aurait été une journée où il aurait été avec les Maraudeurs. Une bonne journée aurait été une journée où ils auraient plaisanté, planifié leur prochaine excursion à Pré-au-Lard en dehors des journées autorisées ou encore passé la journée à lézarder au soleil avant d’aller sur le terrain de Quidditch pour un petit entrainement avec le reste de l’équipe. Mais voilà, aujourd’hui à cause de ce qui lui avait semblé parfaitement innocent et génial sur le coup, il n’avait pas pu passer une bonne journée. Oh, il avait souri, plaisanté avec ses amis, mais ces amis-là n’étaient pas ses frères, ce n’était pas pareil. Ils étaient peut-être sa famille mais n’étaient pas leur petit cercle.  

Et elle lui retourna son autre question revenant sur son cas. Maline, la lionne. Est-ce qu’il ne serait pas mieux dans son lit ? Si bien sûr, il aurait été 1000 fois mieux dans son lit plutôt que dans le canapé, n’importe qui aurait choisi le premier.

« Un lit, un banc, un arbre, un morceau de tapis, du sable, tu sais, je crois que je peux m’endormir à peu près n’importe où. Alors un vieux canapé c’est pas ce qui m’empêchera de fermer les yeux ... »

Sirius faisait partie de ces gens qui bien qu’appréciant largement le confort d’un matelas haut de gamme, avait la capacité étrange de pouvoir s’endormir presque partout pourvu qu’il se sente bien ou au moins en sécurité. Gamin, il s’était un jour réveillé dans le placard de sa chambre où il s’était réfugié pensant que la goule qui logeait dans les étages de la maison viendrait se charger de son sort. Jamais la créature n’était entrée dans les chambres des occupants des lieux, mais enfant il était facile de laisser son imagination faire courir. Seulement, il était difficile de s’endormir avec l’esprit chargé. Et Merlin savait que le sien l’était depuis quelques temps !

Pouvait-il se permettre de demander de l’aide à Lily ? On lui aurait très certainement répondu "oui" à l'unanimité s'il avait fait un sondage. Mais demander et avoir recourt à l’aide d’une tierce personne pour se dépêtrer d’une situation ne comptaient pas parmi ses habitudes. Il n’était pas du genre à réclamer ouvertement ce genre de chose. Il pouvait demander du chocolat, exiger haut et fort qu’on ne l’associe pas à sa famille et bien d’autres choses encore mais il ne pouvait se résoudre à demander ça, pas quand on lui avait appris à se débrouiller par lui-même. Pourtant, aujourd’hui il se trouvait dans une impasse et il sentait les murs se resserrer autour de lui sans qu’il ne puisse rien y faire. Cette impasse l’obligeait donc à faire une chose à laquelle il était loin d’être habitué.

« Dis voir … » Il marqua une courte pause, cherchant la meilleure façon de poser ce qu’il cherchait à dire.   « Bon ok, admettons que .. que quelqu’un ait fait une connerie. Du genre avoir brisé la baguette d’un ami qui lui venait d’un proche ou un autre truc important aux yeux de cette personne, tu vois ? Pas du style avoir égaré la plume que son pote lui avait prêté. Parce que ça a cette connerie affecte non seulement celui qui a fait la connerie mais aussi d’autres personnes. Comment – selon toi -  faudrait-il que cette personne s’y prenne pour que les choses s’arrangent entre elles ? » Il réfléchit encore un peu à la suite de sa brillante histoire à obtenir des conseils. Il était tellement plus simple de monter un scénario absurde et peu subtile que de tout déballer. Les mots venaient, créant une histoire dont il pouvait remettre en question la cohérence sans pour autant chercher à la corriger. « Tu vois, c’était un truc important à leurs yeux. Bref, toi qui est une fille – le prend pas mal hein -  tu dois t’y connaitre un peu en histoire de ce genre, non ? T’as pas un livre ou un sort ou une plante qui règlerait tous les problèmes ? Même des trucs moldus je prends tout ce qui peut servir. » Il en demandait un peu trop, mais si par le plus grand des hasards il était prêt à partir en quête de ce qui pourrait régler ses problèmes. « C’est pas pour moi, on m’a demandé de l’aide et je n’arrive tout simplement pas à trouver la solution au problème. » ajouta-t-il comme s’il craignait qu’elle ne devine qu’il parlait de son propre cas. Bien entendu, Lily n’était pas née de la dernière pluie, elle avait même probablement déjà fait le lien …  

Bizarrement, monter ce scénario lui laissait entrevoir une lueur d’espoir. Peut-être y avait-il une issue finalement ?



   
acidbrain

   

   

ω



We’re Marauders. We break noses and accept consequences. ▵

©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
7ème année ϟ Préfète-en-Chef
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Crédit : Eilyam (avatar) | Groggy Soul (aesthetic) | Nymeria. (Code signa)
Points : 4
Hiboux : 182
Multi-compte(s) : Ida Thorsen
Club : Slug

Métier : Future Auror (on y croit)
Age : 18
Particularité : Drama Queen 1ere Classe


MessageSujet: Re: Friends & Alibis. ft. Sirius Black [FLASHBACK]   Mar 13 Sep - 23:36


❝ Friends & Alibis. ❞
- Sirius & Lily -
All the friends that I have gone through and how much I deserve the pain it's a shame. So hold your head, hold it up high. Here's to the friends that were alibis, keep this close by your side ; when I come home we will have our night.
Lily respirait calmement, c'était agréable à mesure que l'on restait et agréable à mesure que la nuit arrivait et le sommeil avec. Elle n'était pas résignée à dormir mais elle était assez bien installée après avoir quelque peu bougé, bien qu'essayant de ne pas écraser Sirius non plus. Pendant un instant, elle s'était dit ; et si quelqu'un descendait et voyait cela ? Elle aurait eu du mal à justifier ça. Lily était toujours très proche de ces amis, ce qui de toute évidence lui faisait défaut en ce moment avec Remus qui n'était pas distant qu'avec Sirius, mais aussi avec elle. Avait-elle à voir avec ces histoires ? Elle en doutait. James et Peter étaient toujours là pour Lily, ou du moins, l'un était là comme avant pour l'embêter quand l'autre était simplement présent pour discuter avec elle ou poser des questions sur certains cours qu'il n'aurait pas compris. Il restait néanmoins que Lily pouvait être très proche des gens, trop, sans s'en rendre particulièrement compte. Trop curieuse, trop tactile peut-être. Trop affectueuse, sans doute. Chacun avait ses propres limites, Lily faisait partie de ces personnes pensant qu'un câlin pouvait régler bien des maux. Qu'une simple étreinte pouvait apaiser bien des colères et bien des tristesses.

Elle ne répondait pas lorsque Sirius disait pouvoir s'endormir partout ou lorsqu'il disait que la journée aurait pu être meilleure ; que dire en ces moments là ? La journée aurait pu être meilleure, cela ne faisait que confirmer peu à peu ses craintes, Sirius semblait aller souvent bien, il faisait ce qu'il voulait en permanence, ne semblait avoir de limite que celles imposées par Poudlard - et encore. Elle réfléchissait, beaucoup. Elle essayait de trouver la logique là-dedans, ce qui avait pu se passer, pensant que Sirius ne lui dirait jamais. Pas comme elle s'y attendait tout du moins. Pourtant, il commençait à reparler. On pouvait dire qu'il était même bien lancé. En revanche, Lily ne comprenait rien à ce qu'il était entrain de lui raconter. Elle aurait au moins aimé qu'il lui épargne la réflexion "un ami" à lui, ils se connaissaient quand même depuis des années, non ? Ne pouvait-il toujours pas lui faire confiance après tout ce temps ?

Pourquoi parlait-il de baguette ? Avait-il brisé la baguette d'un de ses trois acolytes ? Non, elle les avait vu et les trois garçons n'auraient pas tournés le dos à Sirius pour une histoire de baguettes qu'ils n'avaient qu'à racheter. Une vieille baguette ? Encore là, Lily avait du mal à comprendre. Mais enfin, de quoi parlait-il ?

Elle riait en revanche quand il lui déclarait qu'elle était une fille.

" Brillante déduction après six années... "

Laissait-elle échapper en riant un peu, écoutant malgré tout le reste de son histoire. En histoire de ce genre ? Quel genre ? Brisage de baguette ou les amis qui lui tournent le dos ? Sa soeur lui avait tourné le dos en apprenant qui elle était et ça n'était toujours pas arrangé -bien que Lily avait espoir que ce ne soit qu'une passade- elle avait aussi perdu Severus l'an passé, à cause de James et des Serpentards. Et depuis peu, elle avait l'impression de perdre Remus.

Que pouvait-il avoir brisé qui ne pouvait être recollé, au point que ses amis lui tournent le dos ?

Lily eut une idée. Mais Sirius n'était pas idiot au point de raconter à qui voulait l'entendre le secret de Remus. Il n'était pas idiot au point de rompre tel secret avec ses meilleurs amis. Cela faisait plus d'un an que Lily connaissait ce secret, elle avait appris ce que les maraudeurs avaient fait pour Remus - bien qu'elle n'en connaissait pas les détails exacts, Remus ne lui avait laissé que peu d'indices mais suffisamment pour qu'elle comprenne, ce qui, il fallait le dire, avait donné à Lily une toute autre vision des maraudeurs mais surtout de James Potter. Ce secret était bien gardé, non ? James n'irait jamais, ô grand jamais dévoiler une chose pareille, elle était certes en conflit permanent mais elle le connaissait assez pour savoir qu'il était un ami loyal et qu'il aurait préféré s'arracher la langue qu'avouer le secret de Remus. Peter n'aurait jamais vendu la mèche. Pourquoi Sirius l'aurait fait lui aussi ? Pourtant c'était Sirius qui se retrouvait allongé dans ce canapé depuis plusieurs soirs, c'était Sirius qui faisait bande à part. Elle se creusait la tête, pensant que, non, Sirius n'aurait pas révélé une chose pareil et qu'il devait s'agir de tout autre chose. Un objet précieux qu'il avait cassé ?

" Il faudrait être plus précis ... Pour savoir comme je peux t'aider... Aider ton ami... t'aider à aider ton ami, sur son problème. Un sortilège, une potion ou un truc de moldu. "

Elle ne voulait pas qu'il pense qu'elle ne voulait pas l'aider, tout comme elle ne voulait pas le brusquer, encore et toujours. Lily posait sa main sur le bras de Sirius. Les amis étaient là pour s'aider, il pouvait lui parler, en doutait-il encore après tout ce temps ? L'égo avait-il tant d'importance en ces moments de trouble ? Doutait-il d'elle et de son amitié, pensait-il qu'elle le jugerait d'une manière ou d'une autre qu'il dise que c'était un ami plutôt que lui, qui avait besoin d'aide ? C'était triste et Lily le prenait un peu mal sur l'instant. C'était blessant, oui. Surtout quand on passait son temps à aider les autres, quand on faisait en sorte en permanence que tout le monde aille bien, comment pouvait-il douter un instant qu'elle ne l'aiderait pas quoi qu'il se passe ? Elle tapotait son bras. Elle se voulait malgré tout rassurante, bien qu'elle ne parlait plus pour l'instant, il fallait surtout qu'elle réfléchisse à ce que Sirius venait de lui dire et ce que tout cela voulait bien signifier, car elle avait toujours du mal à comprendre de quoi il parlait exactement. Elle décidait, contre toute attente, de ne pas se formaliser des paroles de Sirius et des doutes probable qu'il avait sur Lily. Il avait visiblement assez sur la conscience pour qu'elle l'en blâme, il avait visiblement assez sur la conscience pour qu'elle lui en veuille elle aussi.
code by lizzou — gifs by TUMBLR — 000 MOTS.


ω




There's just no point, hating someone you love.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
7ème année ϟ Batteur
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Crédit : Nymeria (avatar), Aesthetic (tumblr refuse de donner l'auteur)
Points : 9
Hiboux : 240
Multi-compte(s) : Mary MacDonald
Club : Maraudeurs

Métier : Maraudeur à plein temps.
Particularité : Animagus


MessageSujet: Re: Friends & Alibis. ft. Sirius Black [FLASHBACK]   Mar 20 Sep - 22:54



   
Friends & Alibis
   
Lily & Sirius

   


Etre plus précis ? Ne l’avait-il pas assez été ? Il avait parlé d’un problème – ok il n’avait pas dit lequel – il avait mentionné qu’il avait fait une connerie – sans dire laquelle – et avait confié que cette seule bêtise avait eu un impact énorme sur son amitié avec les Maraudeurs. Il avait été l’exemple même de la clarté. A quelques détails près du moins.

« Tout ça à cause de cet abruti de Serv.. de Rogue .. » grommela-t-il. « Tu l’aurais vu parler de Regulus comme il l’a fait … Je croyais qu’ils étaient amis, moi. Est-ce que tu descendrais tes amis, toi ? » Il ne laissa pas le temps à Lily de répondre. «  Non, bien sûr que non ! Parce que ce n’est pas comme ça qu’on agit avec ses amis.» Pas plus qu’on agit comme cela avec les autres, mais il arrivait que l’on ait une opinion divergente sur ce point.

Se rappeler ce qu’il s’était passé lui fit serrer les poings. Comment avait-il pu se laisser à ce point atteindre par une remarque de Severus Rogue ? Comment ? Il avait l’habitude, c’était devenu un jeu avec les années, un côté balançait un truc, l’autre côté répliquait ou laissait couler pour voir l’autre camp déçu de ne pas avoir obtenu la réaction souhaitée. Pourquoi est-ce que cette fois-ci il n’avait pas été en mesure d’agir comme il le faisait ? « Parce que ça ne te visait pas toi, lui avait dit Peter après que le petit groupe se fut éloigné de Rogue, tu n’étais pas la cible et quelque part ça t’as touché plus que lorsque c’est toi qu’ils visent. » C’était la vérité. Une vérité qui le dérangeait plus que les autres qu’il avait pu entendre. Les remarques, les piques qu’on lui lançait n’avaient plus le même impact que lorsqu’il faisait ses premiers pas à Poudlard ; aujourd’hui, elles l’effleuraient quand à l’époque elles le heurtaient. La cible des propos de Severus n’était autre que son frère, Regulus. Sous ses yeux, Severus Rogue – que Sirius pensait être l’ami de son frère – s’était permis de descendre les aptitudes du jeune Black, de se moquer de lui sans aucune gêne entre autres choses. Si on ne l’avait pas retenu, il aurait probablement été coller son poing dans le visage du Serpentard. Sous les ricanements des Verts & Argents, il s’était donc contenté d’un Lévicorpus avant de s’éloigner, furieux. On pouvait dire bien des choses sur les deux frères, Sirius pouvait à peu près tout accepter. Mais visiblement, il n’était pas permis de le descendre à moins de faire partie de la fratrie – ou d’en avoir la permission. Or, jusqu’à preuve du contraire, Severus Rogue n’était  pas de la famille et n’avait jamais obtenu l’autorisation de le faire.

« J’te jure Lily, je ne pensais pas que ça allait finir comme ça. » Finalement, il laissa tomber l’histoire de l’ami à aider. Elle avait parfaitement compris, il était celui qui avait besoin d’un coup de main. « J’ai merdé. C’était une blague, une simple blague et j’ai tout foutu en l’air. » Là encore il n’était pas clair dans ses explications. Mais à mesure qu’il parlait l’idée que Lily puisse lui tourner le dos elle aussi faisait son chemin dans son esprit. Elle avait beau être son amie, elle se comporterait peut-être comme James, Remus et Peter. Il ne pouvait pas deviner quelle serait sa réaction. Que dire ou faire pour que cela n’arrive pas ? Devait-il lui cacher la vérité ? un « non » massif lui vint. Lui dire la vérité ? Oui, mais … De toute façon il en avait déjà trop dit pour faire machine arrière et elle ne le laisserait de toute façon probablement pas faire.

« Il ne m’aurait pas cherché, on en serait jamais arrivé là. J’aurais jamais fait ça ... ‘fin je pense pas, non. »

Par sa bêtise, il avait mis en danger Remus. Il avait vendu le secret de Remus alors qu’il aurait mille fois préférer vendre le sien. Qu’est-ce que Rogue aurait pu faire avec ça sinon aller le balancer au Ministère pour leur dire qu’un gamin de sixième année était capable de se transformer en chien ? Il aurait été fiché et puis quoi ? Rien. Alors que là, il détenait entre ses mains le secret de Remus. Un secret qu’ils avaient passé les quatre dernières années à protéger comme le s’il s’agissait de l’être le plus fragile au monde. Remus risquait tellement plus. Exclusion, enfermement et Merlin savait quoi encore ! Il avait été con.

« C’est à cause de ça qu’on ne se parle plus. Je voulais lui faire peur, il aurait arrêté de nous traîner autour et il aurait peut-être foutu la paix à Reg’. Ca n’aurait pas dû finir comme ça. »

Finir « comme ça », deux fois déjà qu’il utilisait l’expression et au moins dix qu’il référait à ce qu’il avait fait sans pour autant oser encore le nommer, il ne pouvait donc jurer que son amie avait deviné de quoi il s’agissait.

« Sauf que voilà. Rien ne s’est passé comme prévu, ça aurait été trop beau. Trop facile. James a dû le sauver sans quoi il aurait fini en morceaux et le reste de la nuit a été le début d’un horrible cauchemar dont je n’arrive pas à me défaire.»

Son désir de vengeance à l’avait mené à vendre le secret de Remus. Il avait trahi la promesse qu’il avait faite avec les garçons lorsqu’ils avaient découvert la vérité sur leur ami. Lui, qui se voulait loyal jusqu’au bout de la baguette avait failli. Il ne valait peut-être pas mieux que ceux de sa famille ? Il était un Black et avait prouvé une fois encore être le digne héritier de leur lignée.

Il souffla et retira le bras qui empêchait la rousse de tomber. Elle avait le gros du puzzle. Elle devait probablement avoir compris de quoi il en retournait et aller probablement décider qu’il ne valait pas mieux que le restant de sa famille, qu’il était un être horrible et qu’il méritait cet isolement. Et elle n’aurait pas tort, il ne la blâmerait pas.  


   
acidbrain

   

   

ω



We’re Marauders. We break noses and accept consequences. ▵

©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
7ème année ϟ Préfète-en-Chef
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Crédit : Eilyam (avatar) | Groggy Soul (aesthetic) | Nymeria. (Code signa)
Points : 4
Hiboux : 182
Multi-compte(s) : Ida Thorsen
Club : Slug

Métier : Future Auror (on y croit)
Age : 18
Particularité : Drama Queen 1ere Classe


MessageSujet: Re: Friends & Alibis. ft. Sirius Black [FLASHBACK]   Mer 21 Sep - 15:35


❝ Friends & Alibis. ❞
- Sirius & Lily -
All the friends that I have gone through and how much I deserve the pain it's a shame. So hold your head, hold it up high. Here's to the friends that were alibis, keep this close by your side ; when I come home we will have our night.
Parler de Severus était toujours très.. délicat. Le jeune serpentard et la jeune gryffondor avaient été meilleurs amis durant des années, jusqu'à leur cinquième année à Poudlard où tout avait fini par exploser, un enchaînement de chose ; James qui n'avait de cesse de l'embêter, Sirius et Peter qui s'y donnaient à coeur joie à suivre les âneries de James, les Serpentards qui prenaient Severus sous leur aile, le fait que le pauvre jeune homme, perdu, ne semblait plus ce qui était juste à faire ; continuer à suivre Lily qui était la seule hors Serpentard à le soutenir et le conseiller sur ce qui était bon à faire ou non, ou suivre les Serpentards qui semblaient le soutenir et l'encourager à faire de grandes choses. Severus avait toujours choisi Lily, jusqu'à ce fameux jour en cinquième année ; et on pouvait dire que les Gryffondor s'étaient exclamés plutôt fièrement que la jeune rousse finisse par abandonner son amitié avec Severus, qu'ils trouvaient tous trop bizarre, trop anormale, étrange, sombre, Lily avait toujours ignoré ces réflexions, décidant qu'elle était la seule à avoir son mot à dire sur ses amis, mais ce jour-là, tout avait explosé. Il n'était pas étonnant d'apprendre que Severus déraillé, devenait méchant, mais si elle ne le dirait pas, cela la blessait, elle l'avait connu si gentil, si doux, si passionné pour ce qu'il faisait. Elle avait tenté de le garder à la raison mais que pouvait-elle faire, lorsqu'il était 24 heures sur 24 avec les Serpentards ? Ils lui avaient retournés la tête et l'avaient rendus comme eux ; méchant, incompréhensif, malsain. Cela n'étonnait pas Lily les premiers mots de Sirius, mais cela la blessait tout de même de voir son ami parti autant à la dérive. Il lui manquait quotidiennement, cet ami.

Elle comprenait aussi, que l'on touche à Regulus, peu importait les conflits qui opposaient Sirius et son frère, cela avait de quoi mettre en pétard. Peu importait les soucis qu'elle rencontrait avec Pétunia, elle aurait toujours été là pour elle et n'aurait pas aimé qu'on l'insulte. Même si Lily ne pensait pas ça réciproque. Elle ne connaissait pas bien Regulus, ni même la portée des conflits entre Sirius et les siens, elle n'avait jamais réellement osé s'immiscer dans ces soucis, même si, elle pensait toujours que, si Sirius avait désiré en parler, elle aurait été là ; mais elle doutait fortement que Sirius soit du genre à venir raconter tous ses soucis à ses amis. Sauf ce qui se remarquait, visiblement. Est-ce que tu descendrais tes amis, toi? la question était rhétorique, mais Sirius s'empressait d'enchaîner. Non, jamais elle n'aurait descendu ses amis. En effet, on ne faisait pas cela à ses amis.

" Severus n'est plus lui-même depuis quelque temps, Sirius... C'est sans doute... Les serpentards... "

Elle disait cela tout bas, tentant de s'en convaincre par la même occasion. Si elle faisait le point, Severus était mêlé à ces histoires. Qu'avait-il fait, autre que mal parler au frère de Sirius ? Elle se posait la question sérieusement. Et puis il parlait d'une blague qui avait mal tourné, laissant tomber le côté "mon ami a besoin d'aide", Lily avait bien compris qu'il parlait pour lui, il avait compris que Lily n'y avait pas vraiment cru, c'était toujours des faux-semblants laissés de côté. Lily fronçait ses fins sourcils en essayant de réfléchir à ce qu'il avait pu faire. Severus était mêlé, Sirius avait fait une mauvaise plaisanterie, qui avait mal tourné, Remus et James étaient mêlés à ça... Elle essayait d'écouter ce qu'il continuait à dire et d'assimiler avec les phrases précédentes, mais c'est lorsqu'il parlait de la nuit et que James ait du le sauver pour que la nuit ne se transforme pas en cauchemar que Lily comprenait. Elle se raidissait. Non ? Il n'avait pas... Il n'avait pas fais ça ? Elle ouvrait grand les yeux, comme si elle avait enfin eu une révélation sur ce qu'il s'était passé. Non ...? Il n'avait pas... Non. Elle avait du mal à le croire, elle aurait même préféré se tromper. Mais il retirait son bras, lui-même semblait craindre la réaction de Lily, et Lily ne savait même pas quelle réaction avoir. Elle était choquée d'apprendre ça. Sirius avait-il été idiot à un tel point ? Elle savait qu'il faisait beaucoup de conneries, mais pas au dépend de ses amis.

Elle savait ce que Sirius, James et Peter avaient fait pour Remus. Elle les avait aussitôt pardonné, du moins, elle avait pardonné à James nombreuses fautes et elle avait appris à le voir sous un tout autre angle lorsqu'elle avait appris tout ce qu'il pouvait faire pour les personnes qu'il aimait, qu'il n'était pas si égocentrique qu'il semblait. Elle avait admiré leur détermination, leur amitié. Ce qu'ils avaient fait n'était pas rien. Elle les avait jugé amis sûrs, loyaux, ce genre d'amis qu'une fois hors Poudlard, continueraient à se voir. Elle gardait aussi dans un coin de son esprit que James avait sauvé Severus. Il avait passé des années à lui en faire voir de toutes les couleurs pour finalement le sauver. Ce n'est pas vraiment le moment de penser à James, Lily.

Lily se levait lentement, s'asseyant d'abord sur le canapé. Puis elle se levait et commençait à faire les quatre cents pas dans la salle commune en réfléchissant à tout cela, tout ce que ça incluait, tout ce que cela signifiait. Dans un sens, elle avait envie de l'engueuler. De le secouer. Mais à quoi est-ce que tout cela aurait servi ? Le mal était fait, on ne pouvait pas revenir en arrière et Sirius avait compris son erreur, les garçons le lui avaient fait comprendre. Elle ne savait pas réellement ce qu'il s'était passé mais imaginait bien Sirius mêlant Severus à l'une de leur soirée de pleine lune. Elle passait une main sur son visage, évidemment qu'elle avait envie de lui hurler dessus et de le secouer. Mais à nouveau, cela n'aurait servi à rien. Elle aurait réveillé tout le monde, elle lui aurait dit ce qu'il savait déjà, il portait cette culpabilité depuis des semaines, il était seul, oui, il avait eu le temps de comprendre, ce n'était pas comme s'il ne s'était pas rendu compte de ce qu'il avait fait, non ? Il paraissait encore désinvolte sur le sujet, mais c'était Sirius.

" C'est... "

Elle réfléchissait quelque instants à ses mots.

" Si j'ai bien compris... Tu as mêlé Severus à ... vos soirées. "

Il fallait encore qu'elle s'imagine un des maraudeur capable de faire une chose aussi stupide. Qu'elle accepte qu'une chose pareille soit arrivée. Car elle n'aurait jamais cru cela possible.

" Je comprends qu'ils t'en veuillent. Cela aurait pu mal tourner, si James ne s'en était pas mêlé, de ce que tu me dis. "

James avait sauvé Severus... Mais c'était surtout Remus, qu'il avait sauvé ce soir là. Remus et son secret.

" Qu'en est-il de Severus, hm ? Vous avez... parlés avec lui de cette nuit ? Vous avez pu voir tout cela...? "

Masquer les preuves, si cela faisait des semaines et que personne n'en savait rien, c'était bien que Severus n'avait pas vendu la mèche. Ou pas encore, il fallait encore voir ce qu'il avait fait ou/et dit chez les serpentards.

" Je... J'irai parler à Severus. "

Chose qui n'était pas arrivée depuis la première année.

" Demain, ou après demain. J'irai lui parler. "

Qu'il le veuille ou non, Lily faisait parti de la confidence et il était clair qu'elle aurait voulu tout savoir de cette histoire quitte à tenter de l'étouffer. Même s'il semblait être tard, il ne l'était jamais trop pour Lily.

" Si cela vient de moi, peut-être écoutera-t-il. Quant à toi... "

Quant à Sirius, oui ? Elle peinait à croire une telle chose venant de lui, un groupe de quatre, un aurait forcément foiré, mais elle aurait plutôt penser à Peter, Lily avait appris à connaître James, elle avait appris à connaître Sirius, ils étaient si soudés qu'elle n'avait eu aucun doute sur eux et leur amitié envers Remus. Peter, lui, les suivait constamment, ils étaient tous très amis mais c'était encore différent, comparé à James et Sirius. Sirius avait manqué de trahir Remus, mais aussi James et Peter. Elle se le répétait en faisant les quatre cents pas, bras croisés. Jusqu'à finalement arriver derrière le canapé et poser ses mains dessus.

" Ce que tu as fais... Je comprends leur éloignement. Tu aurais du penser aux conséquences avant de préparer ça. Mais ce qui est fait, est fait. Je pense que des excuses seront plus que nécessaire, mais as-tu compris tout ce que cela incluait ? "

Il semblait encore trop désinvolte sur le sujet, il semblait encore trop détaché ou alors ne voulait-il pas montrer à Lily combien il s'en voulait.

" Tu as néanmoins reconnu tes erreurs, si on peut voir cela ainsi. Ce n'est pas rien. Tu as essayé de leur parler depuis ces derniers jours ? Essayer de parler de tout ça ? De t'excuser, ne serait-ce que cela ? "

Il pouvait lui parler ainsi, elle comprenait, mais elle doutait que ces révélations suffisent aux trois autres pour pardonner son faux-pas.

Cela n'expliquait finalement pas pourquoi Remus se montrait si distant avec elle depuis tout ce temps, elle n'avait rien à voir avec cette histoire, pourtant il était distant avec elle, elle ne parvenait pas à lui parler, à le croiser, lui parler simplement entre les classes ou après. Il partait si tôt qu'elle arrivait, passait son temps - elle le savait - chez les Serdaigles. Elle aussi, connaissait des gens chez les Serdaigles, même si elle ne disait rien au sujet d'une personne qu'elle avait rencontrée pour éviter de recommencer inlassablement les même histoires où James se mêlait de ce qui ne le regardait pas. Elle n'en avait parlé à personne. Elle aurait pourtant aimé en parler à son meilleur ami, mais encore là...

" De toute façon, je dois parler sérieusement avec Remus. Je tâterai le terrain, même si je doute avoir à le faire. Je verrai. Mais cela ne peut pas durer comme ça. Cela atteint le moral de tout le monde, à Gryffondor. Je... j'aurais bien vu avec... James. Mais je pense qu'il devinera immédiatement de quoi il s'agit. Les seules fois où on se parle, cela vire au conflit pour une raison ou une autre, il devinera sans doute. Je verrai avec Remus ce qu'il se passe. "

Elle devrait sans doute la jouer fine, songeant que si Remus pensait que Lily venait de la part de Sirius, cela pourrait aggraver les choses. Remus craignait-il qu'une autre personne connaissant son secret le trahisse, c'est donc pour cela qu'il prenait ses distances avec la jeune lionne ? Ce serait idiot si c'était le cas, puisqu'elle était, de toute façon, déjà au courant. Non, elle ne trouvait pas la raison à cela.

" Je suis en colère contre toi, Sirius. Mais je t'aiderai toujours, d'accord ? Je reste là pour toi si tu en as besoin, d'accord ? Alors quand tu as un soucis, il ne faut pas hésiter à venir m'en parler. Je t'en veux, mais tu restes mon ami. En comparé, il est normal que les garçons soient en colère et t'en veuillent encore. Mais ils sont tes amis, cela passera aussi. Il faut leur laisser le temps. "

code by lizzou — gifs by TUMBLR — 000 MOTS.


ω




There's just no point, hating someone you love.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
7ème année ϟ Batteur
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Crédit : Nymeria (avatar), Aesthetic (tumblr refuse de donner l'auteur)
Points : 9
Hiboux : 240
Multi-compte(s) : Mary MacDonald
Club : Maraudeurs

Métier : Maraudeur à plein temps.
Particularité : Animagus


MessageSujet: Re: Friends & Alibis. ft. Sirius Black [FLASHBACK]   Sam 8 Oct - 14:31



   
Friends & Alibis
   
Lily & Sirius

   


Sans surprise, elle se leva, lui se contenta de s’asseoir et de se tordre les doigts, guettant la réponse de Lily comme un condamné aurait attendu la décision du Magenmagot. Il s’était imaginé bien des scenarii mais dans aucun il n’avait vu son amie rester dans la salle commune et lui parler comme elle le fit. A vrai dire, il s’était à regret figuré qu'une scène semblable à celle qu’il avait eu avec ses amis se déroulerait dans la salle commune et réveillerait au passage quelques élèves qui admireraient le spectacle depuis les escaliers, il s’était vu perdre son amitié avec elle. Pourtant, elle ne lui hurla pas dessus. De ses premiers mots, il en déduit qu’elle cherchait encore à assembler toutes les pièces du puzzle. Il hocha la tête pour confirmer ses doutes. Il avait mêlé Rogue à l’une de leurs soirées, comme elle disait. Il fit non quand elle lui demanda s’ils avaient eu l’occasion de parler avec lui, les yeux rivés sur ses chaussures.

« Enfin, pas moi. Les gars, peut-être, je sais pas. Dumbledore, certainement. Mais … pas moi. »

A ses yeux, Lily était capable de trouver les solutions de bon nombre de problèmes. Mais les solutions qu’elle lui proposait ce soir n’était tout simplement pas applicables dans son cas. Ou plutôt si. Elles l’étaient, mais il ne parvenait pas à rassembler le courage nécessaire pour une telle chose. On disait les Gryffondor courageux, mais il était des situations dans lesquelles faire preuve de courage relevait du domaine de l’impossible pour certains. Parler à Severus ? Plutôt attraper la dragoncelle. Il n’osait qu’à peine croiser son regard lorsqu’ils venaient à se rencontrer au détour d’un couloir. Lui, qui n’avait jamais semblé sensible aux blagues qu’il faisait subir de temps à autres à Severus Rogue, ne pouvait plus le regarder en face. Honte. Regret. Colère. Un très mauvais cocktail. Chaque fois qu’il l’apercevait, il se repassait le film de cette fameuse nuit. Et le simple fait que par sa faute Rogue tenait entre ses mains le secret des Maraudeurs le rendait malade. Les jours qui avaient suivi, il n’avait que peu dormi. Nuits courtes, journées interminables.

" Je... J'irai parler à Severus. "

Il releva la tête et se tourna dans sa direction. Qu’est-ce qu’elle comptait faire ? Lui demander gentiment de garder tout ce qu’il avait pu apprendre pour lui au nom de leur vieille amitié ? Il n’était pas convaincu que cela marcherait. Une part de lui voulait qu’elle lui demande ce qu’il comptait faire, qu’elle lui demande de se taire, qu’il tienne sa langue et garde le secret avec lui jusqu’à la fin de ses jours. Mais une autre criait dans sa tête de lui demander de ne rien faire. Cette histoire impliquait déjà bien assez de monde et pour le moment le bilan était assez négatif.  Trois – maintenant quatre – contre lui et un dont la position demeurait assez floue, mais qui serait probablement contre lui aussi.

« Quant à toi... "

Et voilà. C’était le début du scénario dans lequel il perdait Lily. Elle allait lui dire qu’elle ne voulait plus lui parler, qu’il avait fait une erreur monumentale et que leur silence à tous était plus que mérité. Elle se trouvait derrière lui. Il se figea, arrêtant de martyriser ses doigts et retint son souffle dans l’attente de la décision de la préfète.

« Tu me vois, là, aller les voir ‘ oh salut les gars ! Ca va ? Oh fait pour l’autre soir, hein, qu’est-ce que j’ai été con, vous avez pas idée, je m’en veux à mort. Bon, on oublie tout et on reprend tout comme avant ? Z’êtes trop gentils, j’vous aime !’ Je ne peux pas Lily, je le voudrai bien, mais je ne peux pas. C’était la connerie de trop, je suis sûr qu’ils ne vont plus jamais vouloir me parler ou alors pas comme avant. »  

Il aurait pu le faire, il aurait fallu attendre que le dortoir des septièmes années se vide un peu et il aurait pu leur parler. A bien y réfléchir c’était l’option la plus logique. Seulement, il avait trop peur d’être une nouvelle fois rejeté pour ce qu’il considérait être la plus grosse connerie de sa vie. Peur de devoir faire face à une réalité dans laquelle il avait perdu la famille qu’il avait ici, à Poudlard. Sa réponse puait l’ironie et pourtant il aurait aimé que ce soit aussi simple. Il aurait aimé pouvoir agir comme il venait de le suggérer. Mais voilà, il ne pouvait pas à cause de cette foutue peur qui le tenait fermement et refusait de le laisser partir.

« M’excuser ? J’ai essayé ça aussi, tu vois où on en est rendus ? Eux là-haut, moi ici à essayer de savoir ce que je vais faire de ma vie. »  

Et sans parler de sa vie, il commençait à envisager à quoi ressemblerait son été. Il pourrait probablement aller chez Andromeda et Ted, elle lui avait toujours, leur porte lui était toujours ouverte. Mais il n’allait pas les déranger tout l’été. Il pourrait peut-être s’essayer au camping, cela faisait un moment qu'il envisageait d'en faire et il avait vu une promotion dans la Gazette la veille, il n’était pas trop tard pour passer commande. Lily coupa cette réflexion interne en émettant l’idée d’aller parler elle-même aux concernés.

« Tu peux oublier ça … »  Il voyait d’ici là James débouler telle une furie et lui coller son poing dans la figure s’il n’utilisait pas sa baguette pour avoir osé utiliser Lily pour améliorer les choses, quand bien même la lionne aurait agi de son propre chef. « Ils vont voir que tu m’as parlé et là ils vont penser qu’en plus d’être incapable de tenir une promesse, je me sers de toi pour régler nos problèmes. Ca rendrait la situation encore plus invivable qu’elle ne l’est déjà et ils risqueraient de t’en vouloir pour rien. »

Ce fut les dernières phrases qui l’apaisèrent le plus, allégeant un peu la charge qui pesait sur ses épaules. Elle lui en voulait – quoi de plus normal ! – mais elle restait son amie. C’était la meilleure nouvelle de la soirée. Il se leva pour faire le tour du canapé et la serrer dans ses bras. « Merci … » Sa voix se brisa mais il ne laissa pas les petites perles salées, qu’il retenait depuis un moment, couler. Non, il ne pleurerait pas.  « Pas sûr qu’ils veuillent qu’on soit encore amis, mais merci … merci d’être encore là. »

Il n’avait peut-être pas perdu toute sa famille après tout …  



   
acidbrain

   

   

ω



We’re Marauders. We break noses and accept consequences. ▵

©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
7ème année ϟ Préfète-en-Chef
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Crédit : Eilyam (avatar) | Groggy Soul (aesthetic) | Nymeria. (Code signa)
Points : 4
Hiboux : 182
Multi-compte(s) : Ida Thorsen
Club : Slug

Métier : Future Auror (on y croit)
Age : 18
Particularité : Drama Queen 1ere Classe


MessageSujet: Re: Friends & Alibis. ft. Sirius Black [FLASHBACK]   Sam 8 Oct - 15:29


❝ Friends & Alibis. ❞
- Sirius & Lily -
All the friends that I have gone through and how much I deserve the pain it's a shame. So hold your head, hold it up high. Here's to the friends that were alibis, keep this close by your side ; when I come home we will have our night.
Mentir n'avait jamais été le fort de Lily. Sirius avait peut-être raison sous un certain angle, il aurait suffit que Remus ou James lui posent certaines questions et elle aurait sans doute craquer et se serait vendue sans le vouloir. Elle était tout de même capable de réfléchir par elle-même, sans avoir besoin d'être envoyé par qui que ce soit pour régler des soucis, preuve en aurait été, mais elle n'était pas sûre que les garçons l'auraient pris de la même façon. Non, à dire vrai, à bien y réfléchir, vu leur impétuosité, ils se seraient braqués et auraient pensés, en premier lieu, que Sirius avait forcément à voir. Cela n'aurait pas servi sa cause et Lily n'aurait servie qu'à remettre de l'huile sur le feu. Elle trouverait bien un moyen, toujours est-il qu'elle devait parler avec Remus. Si monsieur s'évertuait à l'ignorer et l'éviter, Lily ne laisserait pas son petit manège continuer plus longtemps. Quelle mouche l'avait piquée ? Si le soucis avait été là, elle ne parvenait pas à comprendre le rapport qu'elle avait dans cette histoire et les raisons de l'éloignement de Remus. Il ne lui semblait pas si distant des autres maraudeurs, pourtant. Cela ne pouvait donc être un éloignement avec son entourage , non ? Elle y réfléchissait encore.

" Tu mets tant d'effort au sarcasme et au cynisme, tu pourrais mettre ces efforts dans une tentative de te réconcilier réellement avec eux, tu ne crois pas ? C'est sûr que si vous vous ignorez, ça n'ira pas, c'est sûr que si tu restes en bas et ne force pas un peu les choses, ça n'ira pas... Je pense que malheureusement, tu devras être celui qui fera l'effort d'aller vers les autres... Je n'ai pas dis que ce serait facile et dire "coucou je m'excuse, amis?" cela n'ira pas, on est bien d'accord. Mais... Continuer à te moquer de tout ne pourra pas t'aider non plus, tu sais ...? "

Sirius était Sirius, il avait toujours été ainsi et elle s'y était faite dès le départ, elle n'aurait pour rien au monde voulu changer ses amis. Mais rien ne l'empêchait de leur mettre des coups de pieds aux fesses, non ?

Si elle avait son caractère, Lily restait quelqu'un de calme. Lily était convaincue que crier n'amenait à rien, il n'y avait qu'avec James que cela arrivait et parce qu'elle n'avait jamais pu s'en empêcher, c'était plus fort qu'elle. Mais en temps normal, Lily n'haussait que rarement le ton ; à quoi une dispute pouvait servir ? En quoi est-ce que cela aurait arranger quelconque situations ? Alors, Lily ne criait presque jamais et lorsqu'elle était en colère, elle sortait souffler et revenait une fois calmée. Cela avait encore l'air de surprendre certains, alors que cela avait toujours été. Quand Sirius fit le tour pour venir la prendre dans ses bras, Lily fut surprise mais elle glissait ses bras autour de la taille du jeune homme, le serrant contre elle à son tour, elle frottait doucement son dos, se voulant rassurante. Merci ? Lily était à nouveau surprise mais ne répondait pas sur l'instant.

" Tout n'est qu'une question de temps, Sirius. "

Le sentant plus mélancolique, Lily le serrait davantage contre elle, posant sa tête sur l'épaule de son ami. Elle était en colère et il le savait, elle n'était pas d'accord avec ce qu'il avait fait, il le savait, il était inutile de continuer à s'étendre là-dessus, le mal était fait de toutes façons, on ne pouvait pas revenir là-dessus, on ne pouvait qu'essayer d'avancer. Il avait bien compris ses fautes, ses torts, il était d'autant plus inutile de l'embêter avec ça et continuer à bêtement le bouder.

" Tu n'as pas à me remercier, c'est normal, Sirius... "

Elle frottait à nouveau son dos, se voulant réconfortante. Elle continuait malgré tout à réfléchir aux façons d'améliorer la situation, pour Lily, il y avait forcément une issue, il y avait forcément un moyen d'arranger les choses, il y avait forcément une porte de sortie, un moyen qu'ils puissent se parler et se pardonner. Il fallait juste trouver ce fameux moyen. Ce n'était pas une cause perdue, elle se refusait de le croire. Mais sans parler avec les garçons ou au moins l'un d'eux, il était compliqué de savoir comment eux se situaient par rapport à Sirius. Mais comment leur parler sans qu'ils ne pensent qu'elle venait par rapport à Sirius ? Elle séchait. Pour l'instant.

" Laisse moi juste la nuit pour y réfléchir. La nuit et demain. Je dois parler à Remus de toute façon, quant à Severus, je verrai aussi... "

Ce n'était de toute façon pas Sirius qui irait dire aux autres Gryffondor qu'elle allait parler avec Severus, non ? Marlene et Eve n'en sauraient rien, non ?

" Je vais y réfléchir. Si tu as d'autres choses à me dire... c'est le moment. "

Qu'elle ait au moins tous les éléments en mains. Il n'y avait rien d'autre, non ? Des choses qu'il ne lui avait pas encore dites ? On était sûr de rien, elle préférait passer cette petite suggestion.

code by lizzou — gifs by TUMBLR — 000 MOTS.


ω




There's just no point, hating someone you love.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Friends & Alibis. ft. Sirius Black [FLASHBACK]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Friends & Alibis. ft. Sirius Black [FLASHBACK]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sirius Black : le parrain
» Sirius Black - Méfaits accomplis.
» Sirius Black
» Sirius Black
» (M) Ben Barnes - Sirius Black

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ϟ Fizwizbiz. :: Poudlard :: Septième étage et Tours :: Tour des Gryffondors-