Revenir en haut Aller en bas



 

Partagez | 
 

 Xin Chenxi Huan | she shoots at the sky like a broken arrow |

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Xin Chenxi Huan | she shoots at the sky like a broken arrow |   Dim 24 Juil - 14:43


Xin Chenxi Huan

If you had your gun would you shoot it at the sky ? to see where it would fall, will you come down at all?

ϟ Prénom(s) : Xin Chenxi – prénom tout à fait imprononçable pour les britanniques, il signifie en mandarin ''premières lumières du Soleil'', chose que tu apprécies beaucoup.
ϟ Nom : Huan – bien moins difficile à prononcer, il a rarement été utilisé dans ton village natal, où ton prénom était bien assez rare pour se suffire à lui seul. Tu dus pourtant t’adapter aux coutumes britanniques qui semblèrent donner une importance toute particulière à ce patronyme ; ce dernier était aussi sans aucun doute plus facile à prononcer.
ϟ Age : 19 ans – des années qui paraissent faibles au compteur mais ta plus grande fierté est d’avoir su les rentabiliser au mieux ; en dix-neuf années te voilà à l’autre bout de la terre, et tu estimais avoir au moins vécu quatre vies et d’avoir appris de chacune d’entre elles.
ϟ Date et lieu de naissance :  1er Mai 1957 selon le calendrier occidental – en pleine période de pluie, chérie par ta famille définitivement paysanne, ce qui d’après celle-ci fut tant une période de soulagement que de réjouissances pour tous. Et tu appréciais tellement l’histoire que l’on avait dû te la raconter plus de cinq fois.
ϟ Statut & Sang : Sorcière de sang mêlé, et hybride – non pas que cela importe vraiment de la campagne chinoise d’où tu viens, mais ton père est tout à fait capable d’utiliser ses capacités magiques, et son grand-père avec qui tu as toujours vécu aussi. Cette branche familiale a donc même connu l’école de sorcellerie de la région, bien qu’elle n’ait pu trouver le temps de lui enseigner un savoir qui de toute façon semblait être inutile dans un village aux savoir-faire et aux connaissances moldues. Ton statut avait lui beaucoup plus d'importance, et n'importe quoi te le faisait rappeler.
ϟ Particularité, don : Loup-garou – mordue à l’âge de quatorze ans par un individu que tu n’aurais aucune chance de connaître mais faisant partie de ton village, tu dus apprendre à vivre avec les aléas énergiques que la pathologie entraînait, et suite à une conversation familiale dont tu avais pleinement saisi l’importance capitale, tu pris conscience de l’importance de t’isoler par tous les moyens possibles lorsque la Lune se faisait à nouveau pleine, et bien que pour d’autres l’importance de la puissance acquise n’était pas correctement mesurée, chose qui favorisait une expansion démesurée de l’infection, tu avais le mérite d’avoir toujours possédé assez de meubles derrière la porte.
ϟ Ancienne Maison : nope – trouve que tu aurais eu ta place à Gryffondor, mais tu sais pertinemment, au fond, que tu partages plus de traits de caractère avec les Serpentards de Poudlard.
ϟ Profession : Aucune – non pas par absence totale de motivation, mais par petits problèmes techniques indépendants de ta volonté. Ta connaissance assez maigre de ce que l’on qualifiait de ''basiques'' ainsi que ton inscription tout à fait accidentelle sur le registre des loups-garou te garantirent que même l’emploi donnant lieu aux responsabilités les plus basses te serait octroyé aux prix de maints efforts. Qu’importe, tu avais besoin d’occuper tes journées et tu t’étais promis de trouver un moyen.
ϟ Opinion Politique : Résistante – Tu n’avais pas réellement eu à te questionner, et ton entourage de même, dans la mesure où lorsque tu appris quelle était la politique sympathisante tu en restas consternée durant de longues minutes, ce genre de combat te paraissant surréaliste.
ϟ Baguette : n’en possède pas encore – non seulement parce que seules les écoles combinant divers styles internationaux la rendaient essentielle, mais aussi et surtout parce que tu n’étais allée dans aucune d’entre elles, le village dont tu venais n’y étant pas invité, tant que, comme d'autres, il n'avait pas résolu l'épidémie lycanthrope qui sévissait depuis une dizaine d'années. Ton grand-père lui avait fait un excellent parcours dans ce domaine et ne manquait pas de distribuer anecdotes comme conseils à ceux qui présentaient des dons, bien qu’ils soient tout à fait inutiles dans la période où tu avais vu le jour.
ϟ Patronus : ne sait pas encore en produire, mais tu te plais à croire que le sien serait à la fois beau et immense ; un dragon chinois, sans aucun doute d'après toi.
ϟ Epouvantard : Le loup-garou que tu avais croisé en te rendant près de la côte. Tu ne connaissais que sa forme humaine et il paraissait certainement aussi inoffensif que toi ou n’importe qui d’autre, mais il te servit de reconnaissance brutale de ce que ton espèce était accidentellement capable.
ϟ Amortentia : le parfum chaud de la soupe que tu avais connue toute ton enfance était à tes yeux une suffisante définition de l’odeur que pouvait avoir l’amour, mais tu te devais de rajouter à celle-ci l’air marin que tu avais tant recherché et qui t’avait promis tant de choses pour être précise.
ϟ Miroir du Rised : il est extrêmement difficile de savoir exactement ce que l’on veut, mais pour avoir pu apprendre ce que ce le Miroir était, tu pensais fermement que ce qu’il indiquerait serait ton frère à tes côtés dans les rues londoniennes, et tu comptais toujours réaliser ce souhait.
ϟ Feat : Arden Cho
ϟ Crédits :
Qui es-tu ?

1. Votre personnage partage-t-il les idées montantes qui reprochent aux nés-moldus l'impureté de leur sang ? Non. Elle ne trouve non seulement aucune différence entre les généalogies de sorciers du moment qu’un individu est en mesure d’activer un sort, mais elle est aussi profondément marquée par l’embarquement à bord du bateau sorcier dans lequel il a fallu contrôler que les sorciers en soient bien avant de les laisser entrer, et des familles scindées en deux. Chenxi sait peu de choses selon elle et encore moins d’après les autres, mais elle sait qu’une culture ne se construit pas sur la discrimination de l’autre si elle veut un jour être reconnue comme digne d’être protégée.

2. Que pense votre personnage du ministère actuel ? Le trouve-t-il plus apte à faire face à la situation actuelle ? Le trouve-t-il trop idéaliste, laxiste, sévère ? A toutes les rumeurs qui dénoncent un comportement laxiste de la part du Ministère de la Magie (sport élevé au rang de compétition au sein de l’hôpital qu’elle fréquente), Chenxi obtient une pièce de la part d’autres internes amusés de son jeu, et elle compte bien faire fortune de la sorte. Elle a bien entendu tendance à rouler assez peu discrètement des yeux, trouvant que le Ministère était l’instance la plus intransigeante de tout le pays, notamment quant à sa condition. Elle doute très fortement qu’avec une telle surveillance à son égard ils ne soient pas en mesure de faire quelque chose pour les Mangemorts.

3. Votre personnage est-il prêt à s'investir dans la défense de ses idées, quelles qu'elles soient, ou préfère-t-il rester éloigné des jeux des politiques ? Si la jeune louve n’est pas souvent prise au sérieux par son nouvel entourage elle reste néanmoins sûre de ce qu’elle pense, et plus encore, de ce qu’elle veut. La passivité n’ayant jamais été son fort, elle meurt d’envie de rejoindre l’Ordre de la même façon qu’elle a tendance à l’auto-censure. (et parce que personne ne semble connaître l’Ordre)

4. Que pense votre personnage du rapprochement des ministères de la magie anglais, français et slaves ? Est-ce un front utile et capable contre la menace que représente en Europe la montée de Voldemort au pouvoir ?  Chenxi fait partie des rares personnes qui voient l’alliance d’un bon œil. Bien entendu il y aura des ratés et copieusement soulignés par les détracteurs de celle-ci mais il serait malvenu de se renfermer sur ses problèmes sans savoir de quelle façon les affronter. L’union fait la force, et la jeune Chinoise est consciente que beaucoup veulent apporter une pierre venue d’ailleurs à la construction de la paix.
[/b]
Survole l'image pour en savoir plus
Anecdotes


Porte des sweatshirts sur de nombreux groupes musicaux en vogue, et répondra de manière assurée qu'elle les connaît depuis la première heure, mais serait chanceuse de connaître réellement au moins un morceau  d'eux | porte les traces de sa morsure sur un mollet, et une plus profonde à sa hanche droite, et supporte difficilement la vision de sa cicatrice qu'elle préfère garder cachée | tout à fait touche à tout, elle s'intéresse à tout et n'importe quoi, et avec le même intérêt | régulièrement rabaissée à sa condition, elle en garde un tempérament de battante et sait que les deux sont liés ; elle n'a pas honte de ce qu'elle est | est souvent plus fatiguée qu'elle ne le laisse paraître, et a la fâcheuse tendance à affirmer qu'elle a compris, et ce même quand ce n'est pas le cas | inventive et pleine de ressources, les solutions qu'elle trouve à ses problèmes ne sont certes pas les plus viables, mais elles ont le mérite d'exister | apprend actuellement très vite, bien que peu de personnes passent au dessus de son quasi illettrisme | a des sautes d'humeur assez importantes et peut dire beaucoup de choses sous le coup de la colère, mais reviendra très vite vers les gens quelques heures plus tard, comme si rien ne s'était passé | possède des opinions franches et arrêtées, et tient à peine quelques secondes avant de répondre à une ébauche de discours sympathisante | a perdu un frère très jeune, qu'elle a tellement idéalisé qu'elle en a négligé celui qui est arrivé après, ce qu'elle regrette profondément | ne tient pas en place, se promène d'ailleurs dans Sainte Mangouste comme s'il s'agissait de sa propre maison, même si cela lui cause de temps à autres des problèmes | a des réactions magiques que l'on pourrait qualifier d'enfantines, en explosant certaines choses sous le coup d'émotions fortes



Derrière l'écran ♥

ϟ Pseudo ou Prénom : QueDiable mais jme fais telleemnt appeler Regis qu'on dirait que c'est mon prénom maintenant
ϟ Âge : 17 ans, la crise d'ado est loin
ϟ Double compte ? c mooiii (Regulus haha)
ϟ Comment avez-vous découvert le forum ? J’ai buté sur Fiz1 et je me suis fait enrôler sur Fiz2
ϟ Vos premières impressions ? Premières??? (on a la meilleure cb la plus choupinoucute de tout FA + les meilleures plumes de la planète que voulez-vous on refait un compte :/)
ϟ Autre chose ? bim badaboum ♥ (oh et depuis mars je lis tout sur la Chine communiste et c'est même pas tombé au bac alors que les chances étaient +++ voilà j'aurais pu avoir une bonne note gngngngngn)

fiche by laxy


Dernière édition par Xin Chenxi Huan le Lun 25 Juil - 18:56, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Xin Chenxi Huan | she shoots at the sky like a broken arrow |   Dim 24 Juil - 14:43


she shoots at the sky like a broken arrow

And she won’t apologies for the cheating and the lies, but she can’t stand being this way, and you can see it in her eyes, she will kill them if they try to send her back to her grave
Le fil rouge du destin est une légende chinoise selon laquelle qu'importe la distance ou la situation dans laquelle se trouve un individu dans un premier lieu, ce qui le conduira à sa destinée restera inchangé, et tous les chemins l'y mèneront d'une façon ou d'une autre. Ce fil relierait les individus destinés à se rencontrer entre eux, et s'il venait à devoir s'emmêler ou s'étirer, il ne se briserait jamais. Chaque être resterait alors quoiqu'il advienne non seulement fidèle à lui-même, mais aussi à tout ce qui devait lui arriver, et les bonnes choses futures ne seraient jamais compromises par un égarement passé. Et cette légende te plaisait énormément. Bien entendu ce n'était pas la seule que tu avais connue, mais certainement une de tes préférées. Si tu étais là, assise sur un lit de l'hôpital de Sainte Mangouste, l'air perdu par tout ce qui était arrivé ces deux derniers jours, regagnant péniblement tes forces de la Pleine Lune passée, alors c'était que les bonheurs simples te souriraient seulement plus tard. Et si en face de toi on te questionne sur ton histoire, alors tu la raconteras du mieux possible, et tu restitueras fidèlement chaque chose sur la force de ta bonne étoile.

Ton histoire commença dans la campagne chinoise, là où peu de personnes d'ailleurs s'intéresse au sort des individus, dans une période qui ne fut pas la plus favorable pour porter un enfant. Ton pays en proie à un bouleversement économique sans précédent ne laissa pas les moyens à tes parents d'amasser quoi que ce soit pour préparer ta venue, et ils répétèrent souvent que tu ne leur avais pas non plus rendu la tâche facile.  Tu avais cependant appris rapidement à aller tout sourire vers les adultes dans l'espoir d'espérer un petit quelque chose d'eux, et très jeune tu avais remarqué que les méthodes les plus discrètes étaient aussi les plus efficaces, allant jusqu'à voler si l'occasion se présentait. Peu d'enfants de ton âge avaient survécu, mais ta ruse, et essentiellement ta chance, t'avaient permis de le faire. Grappillant de quoi te nourrir un repas de plus ça et là, tu avais vite fait de connaître ton village par cœur par habitude de le fouiller de fond en comble, et de rendre selon certaines personnes ta présence insupportable. La venue de ton petit frère à tes six ans t'avait sans aucun doute rendue moins égoïste, tant ce dernier semblait avoir besoin de ton aide, mais l'histoire faisant fi de tout l'amour que toi et tes parents aviez pu lui porter, ainsi que de tout le potentiel qu'il aurait pu avoir, vous l'enleva après seulement six mois. Et lorsqu'un autre jeune membre de la famille se présentait à toi, tu réalisas assez vite que tu ne pourrais pas l'aimer de la même façon, bien malgré toi. Si l'on te demandait aujourd'hui si ce dernier-né te manquait, tu répondrais que oui, sans aucun doute, bien que tu ne l'aies jamais prouvé comme tu aurais dû du temps où vous viviez sous le même toit. Tu cacherais certainement que tu as été capricieuse face à toute l'attention qu'il demandait pour tes parents, et tout le soin que tes parents avaient pris à le nourrir aussi correctement qu'ils le pouvaient. L'histoire avait fait travailler tes parents dans des fourneaux inefficaces plutôt que dans des champs qui l'étaient encore moins, mais en monnayant tout et n'importe quoi il était possible pour eux de vivre une journée, puis l'autre, et de ne pas penser à un futur trop lointain.

Cependant, chaque histoire a son point sombre, et c'est à celui-ci qu'il te faut en venir ; le reste importe moins. Évoquer les circonstances de l'accident à une personne qui n'en aura certainement que peu à faire, sinon confirmer ses hypothèses. Tu ne sais réellement par où commencer ; chaque détail paraît important mais ne saurait que faire s'impatienter ton interlocutrice – la réponse est simple, tu as simplement, bêtement, été mordue, et la malchance est le seul vrai coupable, mais tu ne saurais résumer le plus gros bouleversement que tu aies connu avec trois petits mots aussi simples que "j'ai été mordue". Alors tu la racontes parce que tu ne l'as encore jamais fait, et que ce que tu as traversé a de l'importance. Tu racontes que tu avais quatorze ans, qu'il était tard et que tu travaillais dehors, aux fourneaux, pour tenter d'aider tes parents à atteindre les objectifs inatteignables demandés par la région. Le but était rapidement devenu celui de fondre tout ce qui pouvait l'être, et la qualité des matériaux conçus restaient malheureusement bien trop piètre pour que tu t'arrêtes une soirée. La chaleur et la fatigue t'avaient certainement rendues moins vigile, mais tu te doutais que tu n'aurais pas pu échapper à ton sort même si tu avais tenté de courir. Rien ne servait d'évoquer les douleurs que tu avais ressenti jusque quelques jours plus tard, puisque ton récit croiserait sûrement fidèlement celui de tant d'autres à ce sujet. Tu restas cachée par tes parents pendant quatre ans, tes nombreuses escapades n'étant désormais plus à l'ordre du jour ; le reste de ton entourage penserait que tu aurais tout simplement fini par définitivement prendre la route, ou que tu aurais été accidentée sur le chemin, et personne n'avait osé aborder le sujet de ton absence, tes parents ayant pris soin de ne plus te mentionner, et, de ton côté, les jours passaient lentement, se ressemblant de plus en plus. Bien que tu aies enfin atteint le point de ton récit qui avait attiré son attention, tu n'avais guère plus à offrir dessus durant toute cette longue période ; le rationnement sévère de l'alimentation disponible pour tout le village fatigant le loup autant que toi, l'immense commode familiale postée devant la porte verrouillée, suffisaient à bloquer la fureur de cet alter ego que tu ne rencontrerais jamais, bien que ta famille faisait part à chaque nouvelle lune de ses doutes sur la sécurité des lieux. Ta vie ne se résumait plus qu'à anticiper la prochaine Lune et aider du mieux possible tes parents, et tu devais t'avouer que tu avais prié les dieux que quelque chose finisse par arriver.

Et parfois, s'il se passe quelque chose dans la vie d'un individu, ce peut être seulement l'impact de celle d'un autre, parce qu'une histoire en cache souvent une multitude. Cette fois, c'était à celle de ton petit frère, Ren Youcheng, âgé de seulement dix ans, de prendre le même tournant définitif. La faim croissante dans la région tout entière avait certainement à voir avec la recrudescence d'attaques, mais il n'y avait pas grand chose à faire pour autant, ni de personne à blâmer. Par chance tu ne fus pas l'auteure de l'attaque, mais tu ne manquas de te sentir responsable pour autant. Son sort s'avérant dès lors mal engagé, l'enfant semblant déjà beaucoup plus mal que tu ne l'avais été plus tôt, et ne pouvant supporter de rester là encore tout à fait inutile, tu te proposas d'aller tenter de trouver une antidote, ou quoi que ce soit, dans un village voisin, voire même plus loin, et tes parents se sentant bien trop concernés par le cas du plus jeune ne surent refuser d'accéder à ta demande. Finalement, tu venais de découvrir à quel point tu tenais à ton frère, et regrettais qu'il te fallut une telle chose pour le réaliser – il fallait que tu te rachètes. Tu passas toute la soirée à réunir tes affaires pour finalement n'en prendre que la moitié, et t'étais élancée décidée à revenir avec de quoi sauver ton petit frère dans les jours à venir. Pour quelqu'un qui avait autant souhaité sortir de la routine, tu étais servie.

Et bien que cette partie intéresse aussi certainement ton interlocutrice, tu ne pus lui en dire plus que ce qu'il s'était passé ; tu avais continué de marcher de village en village, avait hésité à entrer dans certains, et les jours avaient eux continué de défiler, scellant le sort de ton petit frère, tu n'étais jamais retournée dans ton village, pour ne rien en savoir. Peut-être était-ce que tu ne voulais tout simplement pas endurer sa perte, peut-être était-ce que tu ne voulais pas te confronter à ce que tu avais vécu ces quatre dernières années, mais tu te disais que tu continuerais de chercher pour lui et que tu ne rentrerais pas les mains vides. Tu mis un mois à errer dans des directions aléatoires et à traverser des petits villages, avant de t'intéresser à ce qui ressemblait fort à des sorciers, et qui disaient profiter du désordre du gouvernement moldu pour se diriger vers Honk-Kong et mettre les voiles, et tu t'imaginas tout de suite que dans une ville d'une telle taille, les solutions avaient plus de chances d'être nombreuses. Et si voyager en groupe était pour toi hors de question pour des raisons que tu pouvais qualifier de sécuritaires, alors tu le ferais toute seule, en restant attentive durant toutes les escales au chemin qu'il fallait prendre par la suite. Tu serais chanceuse d'arriver à bon port mais l'action valait le coup d'être tentée malgré tout.

Une fois étant assurée d'avoir été orientée dans la bonne direction, il ne te suffit malheureusement pas de continuer dans celle-ci. Tes transformations continuaient d'arriver, et tu en comptas trois, qui te firent reprendre conscience dans un endroit tout à fait inconnu et te faire perdre quelques jours à retrouver la bonne direction après celles-ci. Cependant il devint bientôt plus simple de distinguer les personnes se rendant sur les mêmes lieux que le tien, celles-ci devenant plus nombreuses à mesure que vous approchiez. Rien d'assez important pour attirer l'attention des autorités, mais néanmoins assez pour te redonner le moral quand celui-ci venait à manquer ; il suffisait de tendre l'oreille très attentivement dans des auberges pour écouter des conversations prononcées à demi-mot à ce propos, ou de s'intéresser à toutes les familles voyageant ensemble, elles bien plus bruyantes malgré elles.

Néanmoins, tu as désormais plus de mal à avancer dans la narration de ton histoire sans avoir ta voix marquée d'un léger trémolos, qui a tendance à devenir de plus en plus important à mesure que tu continues ton récit. Ton voyage ne restait pas qu'une expérience positive, et malgré tes tentatives de le montrer moins éprouvant qu'il ne l'avait réellement été à l'inconnue qui se trouve en face de toi, tu ne peux chasser de ton esprit une certaine image dont tu te trouves encore incapable de parler. Tu le fais tout de même, de peur qu'elle ne s'aperçoive du trou béant au milieu de ton histoire et ne se mette en colère, prenant le temps de choisir tes mots, ne sachant lesquels mettre dessus ; tu ne l'avais encore jamais fait, et penser encore et encore à cette scène l'avait rendue bien plus dangereuse qu'elle ne l'avait réellement été. Tu expliques que, toujours plus nombreux à rejoindre la même destination, tu avais fini par rencontrer d'autres personnes qui partageaient ta condition, bien malgré vous. Il y avait certainement eu un conflit assez important la nuit passée puisqu'un d'entre vous n'avait jamais pu se transformer à nouveau. Ne vous connaissant pas le moins du monde car vous étant seulement réveillés à côté, tu avais brusquement réalisé que oui, tu venais une vie risquée. Prise d'une grande envie de rentrer chez toi et au plus vite, de t'éloigner le plus possible du meurtrier qui s'ignorait, tu te résolus tout de même à l'idée d'aider le jeune loup à organiser une sépulture à celui qui venait de succomber. La scène avait certainement dû être étrange à observer, et l'était tout autant à raconter. Tu avais pris soin de cueillir toutes les fleurs des environs avec son aide, tout en restant consciencieusement aussi loin que possible de celui qui avait été à son insu capable de mettre fin au jour d'un autre aussi brutalement, t'éloignant dès que lui approchait de trop près. Vous aviez tout de même fini par organiser quelque chose pour le loup gisant à terre, et tu te décidas à le toucher pour lui remettre une oreille retournée et écrasée par son poids en place, et observa le travail. Le sang avait désormais séché et il semblait dormir sur un parterre de petites fleurs diverses arrachées et commençant déjà à faner.  Si dans ta religion, tu avais appris que tout le monde montait au ciel en fonction de la pureté de l'âme de l'individu qui avait rendu son dernier souffle, tu n'avais jamais su ce qu'il advenait d'une créature de la nuit, et avait un peu peur de le savoir. Tu finis par partir brutalement sans adresser le moindre au revoir à ton compagnon d'une journée, n'ayant pas envie que vous continuiez à avancer ensemble et à te mettre en danger après autant de chemin parcouru. Tu te surpris plusieurs fois à presser le pas, voire courir, dans l'espoir de mettre une distance assez importante entre vous par ne pas être menacé par sa présence à la prochaine pleine Lune.

C'est donc bien plus tôt que ce qui était originellement prévu que tu arrivas à Hong-Kong, et que tu pus assister au départ d'un bateau ne te comprenant pas à l'intérieur ; la Pleine Lune serait arrivée durant le trajet, et t'aurait condamnée ainsi qu'un bon nombre de passagers sur celui-ci, le trajet étant de trois semaines. Là encore sa durée n'était qu'une approximation et tu redoutais un retard dû à de diverses intempéries ou autres. Le séjour dans cette ville fut bien plus compliqué que ce que tu avais initialement prévu ; la vie y devenait de plus en plus cher, les contrôles d'identité ayant pour but de repousser l'immigration chinoise gagnait en importance, et les logements y étant tellement rares qu'il avait fallu concevoir des studios pouvant seulement accueillir un lit, posés les uns sur les autres et difficilement accessibles. Tu commençais à prendre peur et à regretter de plus en plus souvent de t'être aventurée trop loin, mais tu n'oublias pas la raison de ta venue et continua de te renseigner sur quelque chose pour Ren, faisant de cette tâche celle dans laquelle tu consacras le plus de temps.

Cette recherche fut certainement celle qui te conduit à prendre brutalement le choix d'embarquer sur le prochain bateau, le trajet coïncidant miraculeusement avec ce que tu surnommais les caprices de la Lune, comme si celle-ci choisissait vicieusement son cycle pour apparaître aux pires moments - et tu étais prête à prouver la chose à quiconque pensant par conscience scientifique le contraire en te servant de ton expérience personnelle. Tu savais que l'occasion se retrouverait bien plus tard et tu ne savais combien de temps tu allais tenir dans une des villes les plus peuplées de Chine. Tu fus surprise d'apprendre le jour de l'embarquement venu que certains individus ne voyaient tout simplement pas le bateau, et que ces derniers resteraient à terre quoi qu'il advienne ; et vous étiez bien trop nombreux à demander d'accéder à l'un des pays les plus prospères pour les sorciers pour que l'on fasse du cas par cas afin d'éviter de séparer les familles. De voir celles-ci se promettre de se revoir très prochainement alors que tu connaissais la part importante de hasard d'un voyage te fit mal au cœur, mais tu dus rapidement reprendre tes esprits et trouver un lit et de quoi passer les trois prochaines semaines.

Tu es contrainte d'altérer ton récit par une nouvelle douleur dans ton bras. La blessure s'est certainement ouverte à nouveau, et tu saisis le drap dont tu es recouverte pour l'appuyer contre elle, en espérant voir bientôt moins de sang, quitte à l'enrouler autour de ton avant-bras pour le rendre plus épais. Ayant toujours trouvé que faire, tu n'en étais inquiétée le moins du monde, bien que tu aies été très surprise plus tôt de sentir une plaie à la gorge ; tu n'en avais jamais eu, le loup n'ayant jamais non plus voulu mettre fin à ses jours de son plein gré. Tu finis par reporter ton attention vers ton interlocutrice, et lui adresses un petit sourire avant de reprendre le cours de ton récit.

Tu évoques le bateau et la navigation brièvement, ayant passé la plus grande partie de ton temps à prendre peur de chaque instant où ce dernier avait semblé arrêté et où ta panique de passer plus de trois semaines enfermée ici laissa libre cours à ton imagination. La nourriture était disponible en piètre quantité et tu passas beaucoup de temps à te lamenter sur le rationnement de l'eau sur le bateau alors qu'il y en avait autant dans la mer, la chaleur de juin tapant très vite fort sur le pont, avant de te décider à approcher tout sourire un de ces sorciers   connaissant assez de choses pour dupliquer les quantités au moyen de sa baguette, que tu n'avais plus jamais revu depuis votre arrivée en Angleterre, étant partie sans demander ton reste une fois de plus. Tu comptais bien pouvoir te nourrir à nouveau seule très vite.

Les jours qui suivirent avaient été magiques ; tu avais effectivement rapidement repris les choses en main à ta manière, et avais emprunté (selon tes mots) une maison inoccupée à un sorcier potentiellement en vacances, et tenté de préparer une nouvelle pleine Lune dans un environnement que tu connaissais à peine. La maison possédait bel et bien une commode, mais il s'agissait de pousser la commode sur la porte après l'avoir renfermée sur toi, et tu étais seule. Tout étant une affaire de motivation, tu revis tes possibilités et décidas de rester dans la chambre où se trouvait la commode, quitte à la placer devant la porte, mais c'était désormais autour de la fenêtre de t'ennuyer ; il arriverait sans aucun doute à la briser et à s'enfuir, ou il se couperait sérieusement en essayant. Qu'importe, tu quittas la maison et marchas aussi longtemps que tu ne trouvais pas de planche en bois assez épaisses pour le dissuader une douzaine d'heures, et des clous assez profonds. La pose avait été longue et laborieuse, mais les essais que tu avais réalisé en fonçant littéralement dessus avec une chaise trouvée dans la pièce montraient que cela en valait la peine. C'était certainement à cause de ces bruits d'enfoncement répétés dès la fin de l'après-midi et fortement accentués dès le coucher du Soleil que tu t'étais retrouvée ici aujourd'hui. Tu n'avais pas du tout prévu d'habiter une maison dans un quartier où se trouvait une présence sorcière plus qu'importante.

Tu termines ton récit ici ; depuis, tu en sais encore moins qu'elle, et tu ne peux inventer le reste. Il est de même fort possible qu'elle y ait joué quelque chose, puisque tu avais senti sa présence depuis que tu avais repris tes esprits, bien que tu n'es toujours pas correctement réveillée ni réellement vigile. Ton regard  paraît se perdre dans le vide pendant une minute qui te semble être une heure, et tu murmures enfin ce qu'elle souhaite entendre.

« Je ne sais pas si j'ai déjà mordu quelqu'un. »




fiche by laxy


Dernière édition par Xin Chenxi Huan le Mer 27 Juil - 17:12, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
7ème année ϟ Batteuse
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Crédit : avatar : anarchy / aesthetic : oim / signa : endlesslove
Points : 7
Hiboux : 222
Club : Membre à part entière du Club des Briseuses de Noix en Chef ; membre honoraire du Gryffy Squad

Métier : Redresseuse de torts serpentardesques
Age : 18
Particularité : Kleptomane


MessageSujet: Re: Xin Chenxi Huan | she shoots at the sky like a broken arrow |   Dim 24 Juil - 16:31

MEH. Bonjour vous, étrangère qu'on ne connaît absolument pas aiden
Le début est toptoptop, hâte de pouvoir lire la suite de ce DC **
Eve te fait des bisous avec sa batte

ω



    mind
    i'mma show you how to love again. △ you love how you push me to the point of crazy and I love when you're on your knees and begging for me. you got me good with all these mind games, there you go, you got my heart again.  ©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Etudiant ϟ Indifférent
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Crédit : Schizophrenic.
Points : 2
Hiboux : 493
Multi-compte(s) : Remus J. Lupin & I. Zéphyr Aït-Malek
Métier : Etudiant à Sainte-Mangouste
Age : 19


MessageSujet: Re: Xin Chenxi Huan | she shoots at the sky like a broken arrow |   Dim 24 Juil - 23:25

DONC EN FAIT laisse moi résumer tu es en train de nous faire un personnage chinois qui n'a jamais touché de baguette de sa vie, qui a grandit dans un village rempli de loup-garou non-autorisés à développer leurs dons magiques, et qui déboule à Londres avec la ferme intention de buter du mangemort ?

Dit moi bébé, tu sais que je t'aime ?


ω



Georgiado
« Moi je t'offrirai des perles de pluie venues de pays où il ne pleut pas. Je creuserai la terre jusqu'après ma mort pour couvrir ton corps d'or et de lumière. Je ferai un domaine où l'amour sera roi, où l'amour sera loi, où tu seras reine. Ne me quitte pas » Jacques Brel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Professeur ϟ Sympathisant
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Crédit : Adament
Points : 0
Hiboux : 743
Club : Mangemort. The Layer. #Ohthoserussians.

Métier : Professeur de magie runique.
Age : 25
Particularité : Les secrets dévoilés en traître par leur esprit. Tu maîtrises la Légilimencie.


MessageSujet: Re: Xin Chenxi Huan | she shoots at the sky like a broken arrow |   Lun 25 Juil - 18:38

Oui, Regis c'est ton prénom à jamais maintenant, prof. Chen mimi (tu es condamnée aux surnoms pokémons, officiellement ange mais c'est parce qu'on t'aime alors on a le droit, hein ?)

Non mais elle est tellement cool en vrai Chenxi, j'ai super hâte de te voir la jouer maintenant que tu as fini la fiche petit chat bril
(ET TU ME GARDES UN LIEN HEIN MLLE. LOUVETEAU coeur )

ω



OUR ANIMAL IMPULSES
Shine razor eyes in delight. Shine razor eyes before you die. Shine razor eyes in this light. There’s a cold breeze blowing over my soul.
Animal Impulses ; IAMX.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Xin Chenxi Huan | she shoots at the sky like a broken arrow |   Lun 25 Juil - 20:12

Eveuh : mince je suis repérée pourtant je ne vous ai pas parlé de ce DC pendant 750 ans je ne comprends pas : vous avez des pouvoirs ♥️

Ado : toujours là pour te faire des personnages aussi brouillons les uns que les autres, je te présente avec fierté mon tout nouvel étron sorti de mon esprit tout à fait torduuu :')

Azou: ok alors chaton je t'attends parce que j'ai BEAUCOUP (TROP) d'idées et que sans Az dans la vie de chacun de mes persos je pars en grève
...je ne sais pas de quoi mais je pars en grève

(la vérité c'est que Marly et moi on a pensé à un troisième compte pour compléter nos gif de mixed martials arts feat. les crêpes, qui est sans aucun doute un des plus beau featuring que tumblr ait pu offrir - mischief managed )

mihihi merci beaucoup vous êtes les plus mignonnes de la planète ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Admin
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Crédit : Haziel (aesthetic) ; Liloo_59 (avatar)
Points : 2
Hiboux : 318
Multi-compte(s) : Sirius O. Black
Club : Canards sauvages ; Chaussettes solitaires ; Buveurs de Bierraubeurre ;

Métier : Relayeuse d'informations à Poudlard
Particularité : A explosé le record de timeout (x22)


MessageSujet: Re: Xin Chenxi Huan | she shoots at the sky like a broken arrow |   Mer 27 Juil - 11:51

Owwww mais c'est REGIS !!!!! han

Je suis en pleine sauvegarde de fichiers avant d'emmener mon ordi chez le docteur, mais promis je repasse lire cet aprem sur la tablette coeur

ω



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
7ème année ϟ Préfet
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Crédit : avatar : tearsflight. aesthetic : austa.
Points : 29
Hiboux : 294
Multi-compte(s) : Adonis Leroy & I. Zéphyr Aït-Malek
Age : 19
Particularité : Loup-Garou


MessageSujet: Re: Xin Chenxi Huan | she shoots at the sky like a broken arrow |   Ven 29 Juil - 18:06

Coucou darling Marynette et moi avons fini de lire ta fiche et il y a un petit détail que nous n'avons pas compris : tu mentionnes le fait que Chen' passe beaucoup de temps à Ste-Mangouste ; on n'a pas très bien compris pourquoi, comment ça se fait ???

Alors si c'est censé être une surprise pour les RPs, tu peux nous dire "c'est une surprise pour les RPs", on veut juste s'assurer que ce n'est pas genre un oubli !

En tout cas la fiche est top c'était hyper facile à lire, un peu mystérieux, super bien recherché, bref j'ai adoré, j'ai déjà plein d'idées pour le lien avec Musmus coeur

ω



we are everywhere
« I solemnly swear that I am up to no good. Mischief Managed »
JKR & apache.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Xin Chenxi Huan | she shoots at the sky like a broken arrow |   Ven 29 Juil - 18:17

héhé c'est vrai que j'aurais du beaucoup plus en parler mes excuses cute

alors en fait au départ elle y passera un peu de temps, puis finira par le quitter, mais tout ça se fera par rp normalement donc pour me laisser un petit peu de marge et à mon/ma partenaire (♥️) aussi. ballon vous voulez que je l'indique dans la fiche du coup? :3 coeur
Revenir en haut Aller en bas
7ème année ϟ Préfet
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Crédit : avatar : tearsflight. aesthetic : austa.
Points : 29
Hiboux : 294
Multi-compte(s) : Adonis Leroy & I. Zéphyr Aït-Malek
Age : 19
Particularité : Loup-Garou


MessageSujet: Re: Xin Chenxi Huan | she shoots at the sky like a broken arrow |   Ven 29 Juil - 18:27

Nope pas besoin t'inquiète coeur Je mute mais pas pour laisser le loup-garou prendre ma place, plutôt le Choixpeau !

ω



we are everywhere
« I solemnly swear that I am up to no good. Mischief Managed »
JKR & apache.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
Crédit : Hollow Bastion
Points : 6
Hiboux : 428


MessageSujet: Re: Xin Chenxi Huan | she shoots at the sky like a broken arrow |   Ven 29 Juil - 18:43

La Gazette du Sorcier


ϟ Maintenant que tu es validé(e), tu vas pouvoir passer faire un tour par les bottins pour référencer ton personnage. D'abord, réserve lui sa tête en passant par le bottin des avatars. Mais référence aussi ses capacités magiques dans le bottin des patronus et des capacités spéciales au besoin.
Ton personnage, maintenant sorti de Poudlard, est rentré dans le monde du travail. Va donc l'inscrire dans le bottin des professions.
Si c'est ton deuxième personnage - ou plus, petit coquin ! - va donc t'inscrire dans le bottin des multicomptes.

ϟ Puis, tu vas pouvoir lui construire une fiche de lien et de RP dans ce sous-forum, tu vas aller lui acheter un hibou que tu vas ranger par ici et que tu vas aller référencer dans ce sujet. Libre à toi aussi de publier son journal intime dans cette sous-partie

ϟ Une fois toutes ces étapes passées, tu peux -enfin- aller RP ! Tu peux évidemment aussi aller flooder, en tout cas, va nous démontrer par des montagnes d'écrits combien tu aimes ton nouveau personnage ♥ Amuse-toi bien sur Fizwizbiz ♥

Qui es-tu ?

Dépêche du jour : qui est donc Xin Chenxi Huan ?

Les raisons de l'arrivée de Mademoiselle Huan en Europe, précisément à Londres restent encore bien mystérieuse. Il semblerait en tout cas que quoi qu'ayant le sang magique, elle ne dispose pas de baguette, et certains murmurent même qu'elle ne saurait pas capable de contrôler sa magie. Méconnaissance sur la culture magique chinoise, jalousies ou vérité, on le saura sûrement dans les semaines qui viennent. En tout cas, à peine arrivée elle fait déjà part à ceux qui veulent l'entendre de ses opinions. C'est une RÉSISTANTE, et elle n'en est pas peu fière.
Survole l'image pour en savoir plus


fiche by laxy, avatar par Hollow Bastion
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fizwizbiz.forumactif.be
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Xin Chenxi Huan | she shoots at the sky like a broken arrow |   

Revenir en haut Aller en bas
 
Xin Chenxi Huan | she shoots at the sky like a broken arrow |
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Huan Tian Wen
» WANG Huan Yue [U.C]
» instagram.com/Choukette
» [RUDY] Je fous le feu aux draps et toi tu bois les flacons {Wang Huan Yue}
» I want a guy to look at me the way Channing Tatum looks at Jonah Hill after he shoots that guy in the dick.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ϟ Fizwizbiz. :: Gestion de votre personnage :: Galerie des portraits :: Fiches validées-